Alerte à la pandémie de connerite aiguë spongiforme

Par Inzecity

Dépêche « ministérique » du XX Septembre 2010…

Française, Français, chers compatriotes,

Comme vous le savez, un virus contamine l’ensemble de la Planète et plus particulièrement la France qui est frappée par un mal étrange dont on ignore encore la provenance et le mode exact de transmission. Les experts ont appelé cette maladie : « connerite aiguë spongiforme » car elle transforme la population en nigauds profonds capables de rire de manière irraisonnée devant une émission de Jean-Luc Reichmann ou de Cauet.

Retour sur la pandémie de connerite aiguë spongiforme


Rappel des faits

Des millions de personnes sont aujourd’hui porteuses d’un germe aliénant qui s’attaque au système nerveux central ainsi qu’aux deux hémisphères du cerveau annihilant l’intégralité des cellules grises. Selon les experts, la connerite aiguë spongiforme aurait le même principe incubateur que celui de l’herpès génital, c’est la raison pour laquelle cette pathologie n’est une surprise pour personne. Elle va, elle vient… Le problème c’est quand elle gagne du terrain.

Les scientifiques du monde entier émettent à ce jour l’hypothèse qu’un contact « face to face » pourrait être à l’origine de la transmission et que cette dernière ne toucherait que les adultes consentants.

Symptômes

La connerite aiguë spongiforme se manifeste après une série de TOC (troubles obsessionnels cons) : soliloque, trous de mémoire, rire niais, propos énigmatiques ou stupides, convulsion s’accompagnant d’une forte envie de faire du scrapbooking, le tout entraînant une trépanation manuelle de la boîte crânienne avec lancer de cerveau sur le trottoir d’en face. Comme dit l’adage : « pas de cerveau, pas de bobo ».

Débarrassé de toute formes de pensées, de réflexion, d’idées, de créativité, d’esprit critique, d’affect, le malade cherche alors un moyen de se remplir la boîte crânienne, de nourrir son intellect (syndrome du membre fantôme). Il cherche alors à entrer en relation avec un porteur sain doué de raison.

C’est dans un échange stérile que le con contamine en transmettant des concepts débiles, des envies à la con, des principes de merde, des idées à chier et l’absence totale de pensées…

Principes de précaution


Face à la panique générale, les forces de l’armée ont tenté d’enrayer l’épidémie en isolant les individus dans leurs domiciles (avec pour ordre de ne pas ouvrir aux VRP) et avec Internet comme seule ressource d’information et de communication. Il convient d’être transparent et de signifier que nous avons perdu la guerre. Notre armée, malgré sa bravoure, s’est retrouvée rapidement dépourvue de ressources stratégique et fut vaincue au bout de 2 heures de brainstorming. Les « cons » ont par la suite diffusé leur arme de trépanation massive : spam Lolcat en gif animé sur fond sonore d’un titre de Justin Bieber. Une boucherie.

A noté que la connerie est particulièrement virulente pour les représentants des forces de l’ordre. Il est par ailleurs important de rappeler que la férocité du virus est à mettre en corrélation avec notre échelon dans la société. Plus on est « décideur », plus on est atteint.

De l’importance de respecter les principes de précaution ci-dessous.

–       Evitez les zones endémiques : métro, concert live de chanteurs français à cheveux glossy glossy, participation à des émissions de télé-réalité, réunions avec les chefaillons, Facebook « connect » bien sûr, spots de publicité pour de la purée…

–       Restez chez vous ! Evitez les liquides organiques tels que bave, sébum, déjections nasales, pets rances…

–       N’allumez pas votre écran de télévision. Des malades ont pris le contrôle des chaînes.

–       Eviter tant que faire se peut d’aller sur Internet et surtout dans les sites de rencontre, les forums pour adeptes du mohair et jeter IMMEDIATEMENT tous les documents power point qui vous serait transmis par une personne âgée, évitez les skyblogs et autres tweets de kikoolol*.

–       Ne lisez que la presse indépendante. Par manque de budget, les journalistes libres travaillent dans des caves, un bon plan de bas étage qui les préserve de tout contact avec les cons. Le comble.

NB. Bien sûr, vous pouvez toujours surfer sur megaconnard.com, mon blog inzecity.com et Twitter bien sûr (sinon, je suis aussi sur Facebook, dans Google, de toute façon megaconnard m’a dit que ce n’était pas un billet sponsorisé alors faut bien que je me démerde toute seule pour faire ma promo… c’est pas marqué Asile du web sur ma tronche hein !) .

Etc. etc.

La situation actuelle est très préoccupante mais avec un peu de chance, les Pyrénées vont l’arrêter.

N’hésitez pas à diffuser cette alerte. La survie de l’espèce dépend de vous, tout ça…

Lalala, patin-couffin…

Merde, quelle heure il est là ? P’tain j’vais louper Sécrète Story ! Connerie !

*Kiiiiiiiiiiiissssssss PDTR lol tro-amourese-grav-de-Justin-Love

Inzecity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*