Jerome Kerviel et mon sandwich Merguez

Par @megaconnard alias @bonentendeur pour les amis

C’est plus facile de bloguer quand on est journaliste tout simplement parce qu’on a lu les journaux etc. mais je vais vous donner un avis qui n’intéresse personne et qui ne vous apportera aucune information supplémentaire sur l’affaire Kerviel.

Là par exemple il est 14h  j’ai faim, j’hésite entre un sandwich au thon et un sandwich merguez.  Je sais que je vais dépenser entre 5 et 10 euros pour ce déjeuner.

J’ai cet argent parce que j’ai vendu à un client pour Environ 500 euros de prestations et une fois déduits les frais généraux, les charges patronales et salariales et mon loyer il me reste à peu près cette somme pour manger.

Dans le système bancaire mondial que tout le monde veut préserver sans vraiment nous expliquer pourquoi, ca ne fonctionne pas du tout comme ça.

D’abord l’argent n’existe pas,  les sommes dont on parle, personne ne les a jamais vues elle ne seront jamais matérialisées. Donc quand on nous parle de dette, de milliards perdus, on parle de chiffres qui n’existent que dans des systèmes informatiques. En gros un megabug informatique  pourrait résoudre la crise mondiale (pour les insultes de banquiers suite à cette affirmation stupide et péremptoire, les commentaires c’est en dessous)

Pour mieux comprendre notre incompréhension je vous conseille le film du tandem Kerven Delepine :  Louise michel

L’humain, la production réelle subit les conséquences de notre système économique et n’est pas au cœur (vous pouvez me traiter de bobo de merde de gauche plus bas dans les commentaires)

Si l’économie fonctionnait à l’échelle mondiale comme pour mon sandwich on n’en serait pas la.

Tout ceci explique l’élan de sympathie autour de Kerviel il a plein de fans sur facebook et je suis sur qu’il aura bientôt un fake sur twitter . Il y a des tee shirts à son effigie et si on m’en offre un, je me la pèterais grave avec.

Kerviel nous a démontré l’absurdité d’un système qui ne changera pas malgré cet article ambitieux c’est pourquoi nous lui en sommes presque tous reconnaissants.

L’absurdité de la peine à laquelle il a été condamné (4,9 milliards d’euros à rembourser) est à l’image de l’absurdité de cette affaire.

En admettant que ses supérieurs ignorassent ( imparfait du subjonctif tavu )ces actes.  Ils ne seraient pas plus coupables que nous, puisque que nous avons accepté d’être ignorants et de confier  notre argent à des banques sans avoir aucune idée de ce qu’ils en font et puis finalement on s’en fout puisque l’état garantit nos dépôts.

Donc là pendant qu’un généreux internaute va relire cet article je vais aller retirer 20 euros avec ma carte bancaire de la société générale.

Je sais ce que j’ai du faire pour y déposer de l’argent.

Je sais comment je vais le dépenser (sandwich merguez)

mais je ne saurai probablement jamais tout ce qui s’est passé entre temps.

Alors juste un mot:

Bravo Jérôme t’as pas fait exprès

ca sert pas à grand-chose

mais c’est très bien joué.

12 commentaires

  1. Au risque de passer pour ENCORE PLUS bobo que toi, je suis en train d’ouvrir un compte dans une banque coopérative, où tu peux choisir pour quelle assoc’ ton argent va servir.

  2. Pourquoi le SMIC que je dépose, chaque mois, à la banque ce transforme en milliard et me reviens… en SMIC ? (ha ba non j’ai les agios du mois dernier !).

    Comment un État qui fabrique sa monnaie peut être endetté… et comment peut-il prêter de l’argent, qu’il n’a pas, à d’autres pays ?

    Sinon pour le débat… Kerviel à foutu un jolie bordel mais il à juste accéléré l’inévitable.
    Je ne croit pas qu’un homme, seul, peut « détourner », autant d’argent sans que personne n’y fasse attention.

    Et depuis quand ont condamne un salarié pour avoir fait une erreur dans une entreprise ?
    En restauration, si un client est intoxiqué, ce n’est pas le pauvre commis qui à pris la viande daubé que l’ont accuse mais bien sont patron… qui à la responsabilité physique et moral !

    Pour moi Kerviel a suivi des ordres et à fait une erreur. La Société Générale avait le devoir de contrôler ce qu’il faisait.

  3. C’est pas si mal pour un article torché vite fait avec le ventre vide.
    Je m’attendais à une grosse bouze et j’ai eu une bonne surprise, donc je reviendrai.

  4. @LadyGravos : un des problèmes avec les banques coopératives (par ce qu’apparemment, on peut leur faire plein de reproches, bien que l’idée soit sympa, on m’a dit que ça mettait en danger l’économie mondiale. Je ne suis pas apte à juger de ça) c’est que tu ne sais pas ce que font réellement les associations avec ton argent.
    Elle peuvent le placer… chez un certain monsieur Madoff par exemple.

    Donc en définitive, c’est le serpent qui se mord la queue, puisque les grandes associations placent leur argent tout comme les banques (et lui font prendre les mêmes risques).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*