Le billet reproduction du jour : comment serrer un Geek

Illustration par @toadscroack tu clique sur l'image pour voir son site

Mesdemoiselles, parfois, dans la vie, il faut savoir abaisser son niveau d’exigence. Vous approchez de (ou vous avez légèrement dépassé) la trentaine, vos hormones vous le crient, vous êtes prêtes à enfanter, et vous n’êtes toujours pas casée ? Il vous faut un homme.

Dans cette catégorie d’âge, remballez tout de suite vos illusions, vous avez le choix entre deux grands types de proies :

l’abimé, qui après 7 ans de vie commune avec sa petite amie du lycée, vient de se rendre compte qu’elle le cocufiait avec son meilleur ami. Entre nous, ça pue. Il a perdu toute confiance en l’amour, et il va probablement sombrer dans le tunning ou la clystérophilie.

- le geek. Attention, quand je parle de geek, je ne vous parle pas de celui qui a un iPhone et qui déboîte à Plants vs Zombies (ça c’est un hipster niais). Je vous parle du vrai geek, avec du poil, une décoration intérieure spartiate, à base de câbles réseau et de barettes de RAM, et qui, hormis sa mère, adresse la parole à environ deux filles par mois, quand il est l’heure d’aller se ravitailler en pizzas surgelées/coca/noodles. à la supérette du coin. Le geek célibataire et pas trop laid est une ressource abondante et généralement négligée, donc GO FOR IT GAL’.

Je ne reviendrai pas sur les innombrables avantages du geek en tant que que compagnon et père de famille, ni sur les façons de dénicher ce type de bien, cela a déjà été traité en moult endroits. Je me contenterai donc de vous livrer un petit how-to infaillible pour séduire un de ces grands timides et le pousser à commettre l’inimaginable : vous draguer de façon pataude et tellement mignonne.

1. Préambule : le network pour que votre net work

Vous êtes rodée à l’exercice avec les garçons normaux, et vous ne passez plus à l’attaque sans avoir au préalable décortiqué votre cible sur facebook. Seulement voilà, le geek peut avoir un côté un peu militant (le geek est parfois libriste), et ne pas y être inscrit. Votre cible est en revanche forcément présente sur twitter, ou en possession d’un blog. Entre deux notes/liens consacrés à l’hadopi ou à sa dernière découverte sur 4chan, vous trouverez de précieuses informations sur lui, ses goûts, son « univers » comme ils diraient à La Nouvelle Star.

2. Talk to me nerdy

Vous marquerez votre premier point en lui parlant (ce qui est rare est cher). Il existe cependant des faux pas à ne pas commettre. Le geek a tendance à valoriser l’intelligence, même si elle lui fait défaut. Et il a tendance à ranger toutes les filles dans une case : « être vivant dont l’activité principale est la manucure et le shopping, la nourriture : le brocoli, l’habitat : une bonbonnière rose, la culture : Marc Lévy et Anna Gavalda ». Evitez donc soigneusement ces sujets de conversation. Pour les sujets à aborder, voir infra. N’oubliez pas d’être drôle. Les geeks ont de l’humour.

3. Maniez la culture geek

Vous êtes peut-être au courant, il existe une culture geek. Contrairement à ce que l’on pourrait croire au vu du temps que ces êtres passent devant un écran d’ordinateur, la plupart d’entre eux ont lu. Heureusement pour vous, c’était généralement au moment de leur adolescence, quand ils avaient le temps, et les ouvrages clés sont rarement hors de portée. Avoir lu le premier chapitre de Fondation (Asimov), du Guide du voyageur intergalactique (Douglas Adams, pas épais, pas cher) ou de Dune vous permettra qu’acquérir à leurs yeux le statut enviable de « personne qui a de la conversation ». Un vernis suffit, je vous rappelle que le but ici est de créer les conditions d’un rapport fécondant, pas de causer toute la nuit. Une après-midi dans votre bibliothèque de quartier devrait donc suffire. A défaut de bibliothèque, dites que vos lectures préférés à 12 ans, c’était le Livre dont tu es le héros.

4. Jouez maintenant

Vous ne l’ignorez pas, le geek est un grand enfant. Un geek de qualité joue PC, à mon avis, mais je le rappelle, c’est besoin impérieux de maternité dont il est question ici. On ne va donc pas faire la fine bouche, et on saura se contenter d’un joueur console, pour peu qu’il soit un peu sexy. Il sera donc de bon ton de se renseigner discrètement sur son équipement et d’en déduire quelques titres clef. De préférence du jeu de combat, histoire de jouer à deux. Mise en situation : « Ah bon, tu as une XBox ? Tu me botteras les fesses à Soul Calibur ? » Faites suivre par un petit rire de gorge, c’est dans la poche.

5. Surveillez votre style vestimentaire.

Je le rappelle, le geek est un être timide et sensible. D’un autre côté, il s’est habitué à l’idée de terminer sa vie vieux garçon, ou en compagnie d’une fille obèse et velue. Il vous faut donc être à la fois féminine et accessible. Choisissez entre le décolleté et la jupe, évitez le maquillage outrancier. Soyez la girl next door, fraîche et souriante. De toute façon, vous ne serez jamais aussi bonne que Seung Mina.

6. Possédez une cotte de mailles

La cotte de mailles montre deux choses. D’abord, qu’une fois, peut-être, vous avez été impliquée dans un GN (grandeur nature, sorte de rassemblement de geeks en costumes), et ensuite, que vous êtes prête à affronter une attaque zombie. Autrement dit, vous savez vous amuser ET vous êtes dotée d’un solide sens pratique. En deux mots, vous êtes la femme idéale, digne de porter son patrimoine génétique.

7. Seder pour le faire céder

Un mode de conversation incontournable avec un bon geek est le chat. Je vais vous donner ma botte secrète, imparable avec tout geek qui se respecte (et donc, qui code). Il s’agit du sed. Un jour, forcément, vous ferez une faute de frappe. Au lieu de rectifier immédiatement en retapant le mot comme le font les gens normaux, vous allez procéder comme suit :

s/[mot à remplacer]/[mot de remplacement]/

Ça n’a l’air de rien, c’est à la portée de n’importe quel élève de CP, et l’effet est faramineux. En pratique, cela donne :

>Tenfloril : J’adore les pizzas. Et toi, c’est quoi ton plat préféré ?

>Ursula78 : Je pourrais mourir pour des endives baisées

>Ursula78 : s/baisées/braisées/

>Tenfloril : MAIS

>Tenfloril : MAIS

>Tenfloril : MAIS

>Tenfloril : Épouse moi.

Ce billet était sponsorisé par le secrétariat d’État à l’économie numérique et le Ministère pour l’explosion de la démographie. Si vous avez une fille, je vous autorise à l’appeler Cécile.

32 commentaires

  1. j’suis dans la catégorie ‘abimé’ en ce moment…ça laisse peu d’espoir pour trouver un père (et pas un géniteur, ça c’est pas compliqué!)

  2. Damn it, un article qui ne confond pas « geek » et « possesseur d’iPhone qui sait réinstaller Windows »!

    Merci. Au nom des geeks bidouilleurs, des geeks militants, des geeks codeurs, des geeks administrateurs, des geeks de la ligne de commande, des geeks qui préfèrent LSDA en livre plutôt qu’en film, merci :)

  3. Les + audacieuses et joueuses peuvent faire leur marché dans une asso de JDR aussi, ou dans une convention de geek et/ou de JDR

    Ceci étant, +1 @Mugen, le geek ds le lit n’en reviendra pas le lendemain matin !

  4. « +1 Pour ton article qui déchire sa mort qui tue » Jean-Pierre, Toulouse

    « Seun Mina c’est toi en fait hein ? » Bertrand, Geek Anonyme

    « Trop fort, trop vrai, trop cool » Kristof, Strasbourg

  5. le titre de l’article est trompeur, car il y a confusion entre geeks et nerds;

    vous parlez ici des nerds;

    les geeks sont des gens normaux (qui sortent et qui ontune vie sociale normale, etc), mais qui sont férus/experts d’un sujet précis

  6. Merci,
    je compte sur vos contributions pour rédiger un prochain billet qui fera date dans la cladistique moderne. Grâce à notre collaboration, toute ambiguïté qui pourrait subsister entre geek et nerd sera définitivement levée, et nous pourrons ainsi marcher ensemble vers un avenir résolument souriant et radieux, où plus jamais les geeks n’auront à se sentir salis d’avoir été traités de nerds, et où plus jamais les nerds ne verront leur honneur souillé parce qu’on leur aura parlé de leur score au geek test. (En revanche, on laissera de côté les dweebs et les dorks parce que c’est sale).

  7. # type avis = unPeu | beacoup | aLaFolie | pasDuTout ;;

    # let jaime = function
    unPeu -> false
    | beacoup -> true
    | aLaFolie ->true
    | pasDuTout -> false
    ;;

    # let rec applaud = function
    print « clap ! « ;
    applaud ()
    ;;

  8. Et , ça marche !!!
    Pour le patrimoine genetique , il faudra voir a l’usage .
    Juste une info , pour garder le geek , lui prévoir une grotte dans un futur logement commun et quelques nuits de libres par mois .( si non il deperit tres vite sans jeux en ligne et usine a gaz de fils , ecrans , cannettes de coka vides etc … ).
    Une fille .

  9. Un article qui reflète clairement l’époque (ou le pays) dans laquelle (lequel) on vit. Le geek (que j’ai beaucoup été au lycée) s’est toujours fait recaler par les nanas qui préféraient les sportifs ou abrutis de service …
    Maintenant que ces dames (de 30 ans et toujours pas casées) sont décidées à ne plus se mettre avec des connards … les geeks doivent disposer.

    Ok super, merci les connes.

    Je dis connes parce qu’il s’agit bien d’elles. Il existe évidemment des filles correctes qui n’attendent pas que l’horloge biologique sonne l’alerte pour se caser avec un mec posé ;)

  10. Comment cataloguer/classer une femme ? donc descriptif :
    Je suis une femme normale et j’attend toujours à 40 ans de rencontrer un mec bien et normal pour me caser définitivement donc de rencontrer un homme qui veuille se caser, et aussi avant que mon horloge biologique arrête de faire tic-tac(avant c’était trop tôt et après ça sera trop tard).
    J’ai lu la plupart des azimov et tolkien déjà ado, star trek, star war, blade, dune, bob morane, jimmy guieu, tarzan, doc savage, harry dès qu’il est sortis, agatha christie, stephen king……….très varié en fait
    je lis manga, bd, comics.
    j’ai lu et vu du classique mais je m’éclate plus avec des contes et légendes, du fantastique, science-fiction, policier ou suspense….pas de guerre ou du gore.
    Tout en VF, à la limite sous-titré ou traduit, je ne lis que le français.
    J’aime les jeux, mais intelligent, de partage, et de construction, pas de baston ( je suis une fille quand même) ma morale ne le permet pas et quand pacman est sorti je détestais le cric qu’il faisait quand il se faisait attraper donc je coupais le son (petite nature quoi)
    J’aime m’habiller en robe mais aussi en jogging. J’aime la lecture et le maquillage.
    Un geek peut être sexy et attirant mais pas un no-life. Tout est une question de présentation en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>