Le connard est un père comme les autres.

Le connard, vous n’avez qu’à regarder autour de vous pour vous en apercevoir, plus que n’importe quel autre, est tout à fait capable de se reproduire. Dès la naissance de son enfant, le connard sait saisir toutes les facettes de cette nouvelle vie, pour connardiser encore plus. Pour tout dire, il a déjà commencé à y réfléchir bien avant l’heureux événement et un schéma assez précis est déjà dessiné dans sa tête au moment où le mouflet se la ramène.

Il s’en donne à cœur joie dès les couloirs de la maternité, préparant auprès du personnel médical le numéro qu’il a trois années pour roder afin d’être prêt devant les grilles de l’école. Sourires en coin, regard pétillant et amusé sur le monde qui l’entoure, maladresse feinte pour susciter la tendresse, le connard s’échauffe: parce qu’on est vraiment connard que quand on a d’abord été sympathique, la paternité du connard le place de fait dans une position propice à magnifier sa connarditude, à lui faire atteindre des sommets de subtilités.

Dans son travail, ses amitiés, et ses amours, équipé d’un enfant, le connard excelle.

Quand il fait des rencontres, le connard ne peut garder personne à dormir chez lui, pour ne pas que l’enfant, s’éveillant fréquemment pour aller aux toilettes, réclamer un verre d’eau, pleurnicher pour un cauchemar ou une poussée de fièvre n‘assiste à une scène incongrue (oui, parce que c‘est un peu gênant, même pour un connard, quand ça arrive); le connard profite ainsi de son lit seul, tranquillement, sans n’avoir froissé aucun égo ni blessé aucune fierté.

Le connard utilise aussi sans vergogne son enfant pour justifier et faire accepter son incapacité à s’engager sentimentalement, jurant la main sur le cœur et l’œil un peu humide que, oui, il voudrait bien, mais que, non, il ne saurait bouleverser l’équilibre de cet enfant. (Alors qu’en fait, le seul équilibre qui inquiète le connard c’est le sien)

Il sait aussi utiliser son enfant comme une excuse indiscutable pour ne pas se rendre à telle soirée, ne pas voir telles personnes, et décliner les invitations à dîner ou dire aux gens de ne pas compter sur lui avec plus de finesse que dans une chanson de Bénabar. Et il conserve la bienveillance de son entourage quand il aura besoin, ici qu’on fasse des courses à sa place, là qu’on se déplace pour lui faire son ménage, ou lui cuisiner son repas. (le connard papa a un emploi du temps surchargé)

Et le connard sort à la carte: combien de séances de cinéma insupportables il va pouvoir éviter, quel heureux moyen d’esquiver une cérémonie religieuse ennuyeuse ou un repas de famille interminable que de devoir donner un biberon, changer une couche, ou surveiller le marmot en train de jouer avec des scorpions dans le jardin de grand-maman.
Ca fonctionne aussi très bien dans la vie professionnelle: grèves à l’école, rubéoles, gastroentérites et autres tournois de judos lui permettent, avec le regard bienveillant de tous d’échapper aux réunions interminables et séminaires un peu trop « Bip bip? Ouais!!! »

Toutes les excentricités lui sont permises et il attire d’emblée la sympathie « c’est un connard, mais quel papa !»…

Le connard, enfin, dont l’égoïsme n’a d’égal que le narcissisme, ira jusqu’à utiliser son enfant, à chaque fois qu’un coup de fatigue l’accablera, que son moral vacillera, qu’il sera saisi de doutes ou que les soucis le rongeront; une partie de Lego, une histoire à lire, une sieste partagée, et le connard tirera toutes les bonnes ondes et la force que le rejeton pourra lui donner pour recharger ses propres batteries.

Après tout, que vous ayez un père connard, ou que vous en fréquentiez un, si jamais vous en tomberez amoureuse, s’il décline une de vos invitations, ou qu’il arrive en retard au bureau, n’oubliez pas que le connard est un père comme les autres.

4 commentaires

  1. Si tu associes Une femme à papa Connard, il perd toute crédibilité. Mais comme nous sommes nombreuses à vénérer le Connard, papa ou pas, reste comme tu es. JE SAIS que la plupart hurlera nonnnnnnnnnnn sachant pertinnement que le Connard est bon. Alors use de ton listing d’excuses, abuse de tes combines malines tout en sachant que nous ne sommes pas dupes. Au moins les soirs voulus, tu pourras bouffer du cul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*