le Roi des Médiocres

Par • 16 nov, 2010 • Catégorie: Connards ordinaires, Politicon, Twittstory

Voici Julien*. Julien est un mec  somme toute normal. Anonyme, médiocre dans sa vie, aux ambitions quasi nulles. Il est né dans ce coin paumé  de Haute Savoie, il vivra et mourra dans ce coin, c’est écrit, comme ses parents et ses grands parents. Une lignée de médiocres engendrant une lignée de médiocres. Il mène sa vie médiocre tout en essayant de bousculer au minimum les corporéités de chacun.

Un jour, au hasard de son surf sur l’Internet mondial, il découvre un forum de discussion, un lieu propice aux échanges. Et il en a des choses à raconter Julien. Car ce mec est un poissard avec les filles comme il en existe deux par millénaire. Il va ainsi raconter ses déboires conjugaux  qui  parfois tiennent du roman picaresques. Un jour il se retrouve en Afrique où il suit une fille dont il est éperdument amoureux.  A peines sont ils arrivés qu’elle se tire avec le médecin de l’hôtel. Sauf que la guerre civile vient à éclater – il y a toujours une guerre civile prompte à éclater dans ces coins. Le médecin prend la fuite en 4×4 tandis que Julien et la fille doivent la vie à l’intervention de militaires. Comme il le dit lui-même, c’était un mélange entre « le dernier roi d’ Écosse » et le « le premier roi des cons ».

Ses aventures ont vite fait de lui une « idole » pour certains ratés de l’Internet mondial surtout dans cette partie du forum. On se sent proche de lui, chaque fois qu’une fille le gifle, c’est comme si l’on pouvait ressentir la brûlure au travers de ses messages électroniques. Julien ne cesse de se livrer, pendant plusieurs mois, sans pudeur. Certaines histoires sont terrifiantes, atteignant un niveau encore jamais vu dans le pathétique et le tragi-comique. Mentor, idole, modèle, c’est toute  une génération de médiocres qui se reconnaît en lui, les ratés et les timides, tous ceux qu’un « non » féminin a éloigné à jamais de la Carte du Tendre, tous ceux qui ne se frotteront pas à des jambes féminines avant le prochain passage de la comète de Halley.

Il a un talent indéniable pour se raconter, se mettre en scène. Il sait se moquer, rire de lui-même. Il n’a aucun tabou.. La médiocrité de sa vie jaillit en pleine face du lecteur, l’éclaboussant d’une honte poisseuse, lui collant à la peau.  Julien semble marqué par le destin, mais il s’en amuse. On croirait voir une mauvaise expérience sociologique destiné à tester la résistance humaines à différents niveaux de honte et de ratages. On se demande, comment un humain est-il capable de résister mentalement à une telle avalanche de médiocrité? On s’inquiète pour lui, tiendra-t-il le coup?

Illustration par @t0adscroak pour voir son site tu cliques sur l’image

Un jour la nouvelle tombe, comme le claquement sourd de la hache sur le billot. Julien est mort. Un ami  annonce la triste nouvelle sur le forum. Il s’est tué, fin novembre. Il ne supportait plus cette médiocrité et ces coups bas du destin, tout cela malgré son sens de l’humour, cette vache de vie devenue insupportable aura fini par avoir sa peau.

Sur le forum le choc est immense. Son pseudo était devenu le synonyme pour la « lose ». On est désemparé. On réalise – trop tard- à quel point ces messages sonnaient comme des feux de détresses d’un navire en perdition dans le brouillard de l’Éternité. Si tout le monde riait de bon cœur, personne ne s’est enquis de savoir s’il allait bien. Le clown a tiré le rideau et maintenant le public demande un bis, pleure son acteur fétiche comme s’il était encore derrière le rideau, prêt à revenir sur la piste pour une dernière pirouette sous les projecteurs et les bravos. Ce n’est pas la première fois qu’un forumeur décède, mais lui avait une réputation, une présence. Il était devenu malgré lui un synonyme.

( un mème peut-être même…  NDLR)

Même son enterrement est un désastre. Pas de famille, les employés municipaux qui jouent les figurants sous une pluie battante, une malheureuse plaque. La médiocrité jusque dans la mort. Certains réfléchissent à une collecte pour une plaque. Les hommages viennent de partout, de ceux qui l’ont croisé au détour d’une discussion, des habitués des topics. Tous saluent l’homme derrière le pseudo, celui avait su s’amuser des péripéties de la vie. Un autre affirme qu’il collera sa photo dans son salon « pour lui rendre hommage, tous les jours ». Quelques semaines plus tard, un forumeur fait une découverte étrange en parcourant les messages de Julien. Celui-ci postait de petites bandes dessinées à l’occasion. Or ses dessins ressemblent étrangement à d’autres dessins, d’un autre forumeur. La ressemblance était trop flagrante pour que cela soit le fruit du hasard. Contacté, un modérateur constate que l’IP de Julien est la même qu’un autre forumeur, déjà banni du forum. A ce stade il n’y a plus de doute.

Car c’est le même forumeur qui annonça le décès de « Julien ». Il affirmait bien le connaître grâce à sa sœur et posséder une coupure de presse annonçant le suicide de Julien – article qu’il ne scanna jamais, se bornant à de vagues détails. Il se mélangeait dans ses justifications. Il avait présenté des photos de « Julien » qui se révélèrent être celles d’un modèle de lingerie, récupérées au hasards sur la toile. Peu à peu toute l’existence de Julien sombrait dans le néant. L’imposture éclatait comme une grenade jetée dans une foule compacte.

Et chacun de se demander pourquoi, pourquoi une telle duperie s’étalant sur plus d’un an, pourquoi se jouer de tout le monde? On ne pourra jamais répondre. La vérité? La vérité est que le personnage avait probablement échappé à son créateur, comme la créature du bon docteur Frankenstein  s’en allant terroriser dans la campagne les paysans. Julien avait pris une aura, une place sur le forum, il devenait gênant, il projetait une ombre. L’auteur se devait de constamment nourrir cette chimère, remplir le tonneau des danaïdes, abreuver d’histoires et de récits de looser ces mêmes autres loosers qui s’en nourrissaient sans cesse. Et tel Conan Doyle suicidant un  Sherlock Holmes devenu encombrant aux Chutes du Reichenbach, il lui fallait se défaire de Julien.

Une fois les preuves de la duperie réunies, le connard fut banni à vie. Le choc fut rude pour certains. D’autres n’hésitaient pas à dire que Julien venait ainsi de mourir une seconde fois. On leur enlevait un frère, un proche. Ils ne l’avaient jamais vu, ils ne lui avaient jamais parlé dans cette vraie vie, ce n’était qu’un pseudo, un homoncule électronique. Certains devaient sans doute relire les messages privés qu’ils avaient échangés avec « lui », pour « comprendre ».  La disparition soudaine Roi des Médiocres laissait des dizaines de sujets dans la peur. Et tandis que le souvenir de Julien disparaissait peu à peu, laissant les médiocres  irrémédiablement seuls face à la brûlante médiocrité de leur misérable petite  existence, d’autres  affirmaient n’avoir jamais été dupes « oh tu sais j’avais des doutes depuis le début, c’était quand même un peu gros ses histoires, non? ».

*prénom modifié.

Par @meriadeck

http://www.meriadeck.fr

illustrations @t0adscroak

www.unsitesurinternet.fr

Marqué comme: , , , , ,

est Né au siècle dernier. Touriste dans l'existence.
Email à cet auteur | Tous les Articles par

11 Réponses »

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by mat_on and Sebastien Meriadeck, megaconnard. megaconnard said: le Roi des Médiocres ( @meriadeck ) http://t.co/CNkZzfB // Le vrai pouvoir de l'indentité virtuelle à contre courant du personal branding [...]

  2. Excellent, bravo, bis, bis !

  3. Spot prévention alcool,drogues – fidjie…

    Pour plus de Fun, de Clubbing, et de Séduction, rejoignez-nous sur Lovahmane.com…

  4. J’aimerais qu’on m’explique pourquoi je n’ai pas lu ça plus tôt. Clairement un des meilleurs articles que j’ai pu lire ici.

  5. [...] This post was mentioned on Twitter by Sebastien Meriadeck. Sebastien Meriadeck said: RT @Minorite_: Séance de rattrapage: "le Roi des Médiocres" de @Meriadeck sur megaconnard.com http://me.lt/0V81F [...]

  6. J’ai beaucoup aimé. Bravo.

  7. bravo. Question Mériadeck, c’est une histoire vraie ?
    Ou juste probable ?

  8. non tout est vrai, seuls les noms été changés. merci pour les commentaires.

  9. Au fil de la lecture, je me disais bien que j’avais déjà lu cette histoire. C’est seulement à la fin que j’ai revu la date ^^
    J’ignorais qu’il y avait des ups d’articles comme ça.

  10. meria, qu’est-ce que tu fous là.

  11. bien écrit… j’ai lu jusqu’au bout x) merci

Laisser un Commentaire

*

Twitter Users