Masterchef, le Guantanamo de la popote

illustration de T0ad pour voir son site tu cliques sur l'image

Oui, TF1 nous régale vraiment en ce moment  !

Je ne comprends pas pourquoi on s’acharne à vouloir encore nous vendre des bouquets de centaines de chaînes quand une seule suffit à combler tous nos appétits cathodiques.

Aux quelques qui n’ont pas ouvert leur porte à l’opium du peuple,  je leur dis : « ne craquez pas, tenez bon, sinon ils vont vous avoir, vous allez vous faire bouffer comme nous, ils nous transforment en Zombie, en Zombie de Panurge pour conquérir le monde et nous faire siffler des litres de Coca-Cola alors que c’est plein de sucres et que ça ballonne. » C’est indéniable le mal est dans cet outil d’avilissement, aussi sûrement que son achat  vous liera à tout jamais à votre nouvel ami Finaref aux contacts épistolaires courtois et  fréquents.

Certains me diront qu’il y a des chaînes intéressantes comme Arte…Un leurre ! Que dis-je un hareng saur, vous croyez que vous avez la liberté de choisir, mais c’est faux, faux, et archi faux, ils nous auront tous, j’vous le dis !

Bien.

En ces temps d’Halloween et de fêtes païennes inventées par l’ingénieuse et besogneuse corporation des confiseurs-dentistes, il est évident que la lecture d’une semaine de programmes de la première chaîne européenne fait plus froid dans le dos que d’imaginer Brice Hortefeux déguisé en Morticia et frappant à votre porte pour demander des bonbecs.

Ah Nonce Paolini, vous nous avez gaté !

Je vais commencer par Masterchef. Après visionnage j’ai cru que c’était le pire. Je me trompais ( je vous parlerai de Qui Veut Epouser Mon Fils bientôt). Mais ça vaut quand même le détour. Comment vous résumer l’émission ? C’est pas facile…C’est un télé-crochet à grands renforts de casseroles et d’oeufs-battus. Bref, un concours de cuisine.

A ceux qui ont vu la guerre, à ceux qui ont connu la maladie, à ceux qui ont subi un concert de Suzanne Boyle, à tous ceux-là : votre douleur n’est rien en comparaison de celle des candidats de Masterchef. La pression psychologique subie par ces pauvres ratatouilles (j’ai oublié une majuscule rajouté un « s » et ça change le sens de ma phrase? Soit.) relègue celle des ouvriers du fond de la mine chilienne à une promenade de santé. Il est urgent de faire quelque chose, ces hommes et ces femmes sont à bout, TF1 a ouvert le Guantanamo de la popotte et on va encore faire les étonnés quand Viviane Reding voudra nous jeter de l’Europe pour séquestration, sévices et humiliation de cuistos.

Je vous entends d’ici et je ne suis pas très contente. Vous vous dîtes que j’exagère, comme toujours : « Cette Gabrielle Ruston…C’est ni vraiment du journalisme…Encore moins franchement hilarant…Et on sait jamais où elle va inventer tout ça. » Drôle et éclairante peut-être pas mais rigoureusement rigoureuse. C’est pourquoi, avec les précautions d’usage à l’intention, de toutes les petites choses fragiles, enfants ou moins enfants, je vais diffuser un extrait de ce massacre. Séquence réalisée sans trucage :

Masterchef, des images insoutenables

Je vous avais prévenus !

On sait que les francs-maçons ont des moyens de reconnaissance composés d’une multitude de petits signes, il en va de même pour les sadiques, et le logo de l’émission marqué au fer rouge, nous annonce la couleur et rassemble les amateurs.

« On est dans une épreuve imposée, il y a des règles à précises, et on est obligés de les appliquer »…Mais qu’a t-elle donc bien pu faire ? Elle a causé inflation dans le bureau ovale avec une petite robe bleue? Elle a volé pour 3 Kerviels de victuailles ? Elle a uriné façon Banier dans un service à thé ? Non, Virginie a noyé son risotto sous la crème de courgette, et là…Dur.

Pour le reste, après son départ ils n’étaient plus que 5, donc on a pleuré avec Marine, chialé avec Romain, sangloté avec Agathe, larmoyé avec Anne et quand Cyril est parti, on a été tellement triste qu’on en aurait posé un jour de RTT pour s’en remettre.

Alors pourquoi ? Pas pourquoi ils nous proposent des chefs d’œuvres  si délicieux, ça c’est une histoire d’argent et l’argent à TF1, c’est important. (On parle d’une chaîne qui diffuse sur écrans plats dans ses open spaces , non pas ses propres programmes mais l’évolution du cours de ses actions, en même temps je comprends que d’arriver au boulot à 9h00 pour faire des tableaux Excel avec Dora l’Exploratrice qui s’agite à l’horizon de votre champ de vision, ce n’est pas tenable). La question est : pourquoi  on regarde en masse, et pourquoi on y revient malgré un  degré de vacuité rarement atteint ? On pourrait poser la question à un toxicomane, demander à Jean-Luc Delarue comment il en est arrivé à dépenser chaque mois deux fois mon salaire annuel en cocaïne parce qu’il y a beaucoup d’addiction là-dedans et comme pour toutes les drogues le problème, c’est la première fois. « Moi, y en avait pas à la maison, c’était chez des amis, ça m’a vidé la tête, après dès que j’étais fatigué, je pensais plus qu’à ça ». Si la télévision est l’opium du peuple, TF1 en est le meilleur raffineur. Arte arrive souvent en tête des chaînes préférées des Français alors que personne ne la regarde. La raison : ses programmes risqueraient de réveiller le neurone qui sommeille en nous et ce n ‘est pas ce que l’on veut ! On veut fumer malgré le cancer, se taper un pot entier de Nutella malgré un célibat prolongé, on veut regarder des matchs de foot sans y jouer, s’abrutir devant TF1 sans aimer ça pour autant. Même les 8% de braves qui regardent Arte, se régalent devant La Charrette Fantôme, achètent l’édition collector d’Urga, bref, même ma belle-mère qui ignore tout ce que TF1 peut diffuser a trouvé son shoot d’abrutissement chronophage à grands coups de Solitaire, de Freecell et de Dame de pique, « j’en fais juste un ou deux », t’as raison. 3h00 plus tard, les yeux sont bouffis, l’index cliqueur à la limite du claquage mais elle a eu son shoot  Anesthésie générale, on a tous besoin de notre dose, et les meilleurs dealers de la place sont au Quai du Point du Jour.

Gaby Ruston

Des piApiAts tous les jours sur : www.lepiapiat.fr
Le piApiAt twitte aussi à tout-va : http://twitter.com/LePiApiAt

9 commentaires

  1. hoï!

    Je suis consultant en informatique et bla bla bla bla la vie fait que je me retrouve dans une mission chez TF1. ça fait déjà un an.

    ça fait 7 ans que j’ai plus de télé (oui j’ai 25 ans \o/ je suis vieux pour troller) par choix idéologique surtout… et du coup vous imaginez bien que bein voila, ça fait mal aux fesses.

    Je ne reviens pas sur TF1 c’est le mal et tout ça,
    je reviens sur:
    « On parle d’une chaîne qui diffuse sur écrans plats dans ses open spaces , non pas ses propres programmes mais l’évolution du cours de ses actions, en même temps je comprends que d’arriver au boulot à 9h00 pour faire des tableaux Excel avec Dora l’Exploratrice qui s’agite à l’horizon de votre champ de vision, ce n’est pas tenable).  »

    Alors là je suis dans l’open space de Tf1, en ce moment même.
    Je regarde autour de moi. Les seuls écrans sont ceux que j’utilise pour le développement des boxes… sinon que dalle.
    Je me suis baladé j’ai pas vu une seule fois un écran allumé sur le cours de la bourse.
    Chez Nonce Paolini j’imagine que oui, mais c’est son boulot.

    Le grand écran dans le hall ne diffuse que LCI ou TF1, jamais le cours de la bourse…

    Bref, Tf1 c’est le mal au niveau contenu. Mais je dois dire que les gens qui y bossent sont carrément correctement traités et que du point de vue des travailleurs, y’a aucune course au profit. Après les choix éditoriaux si bien sur et toute la gestion aussi, mais du point de vue des gens qui y bossent non, on nous dit pas qu’on doit etre le top de la productivité. C’est l’endroit ou j’ai bossé avec le moins de pression et le plus de liberté. On doit bien leur rendre ça, ils savent traiter les gens.

    Voila.
    Sinon manifestement, secret story c’est quand même largement pire que tout le reste. Du cul, des seins et des cons. C’est tout ce qu’il y a dans cette émission bien plus scandaleuse que Masterchef, selon moi..

  2. hoï Blob,

    pas question de dire ici que Masterchef est scandaleuse ou pire que les autres, ce n’est pas le cas puisque ce soir il y Qui Veut Epouser Mon Fils ? Mais les mises en scènes dramatiques façon camp d’entraînement militaire et le premier degré auquel c’est délivré n’a pas manqué de m’amuser.
    En ce qui concerne les écrans avec le cours de la bourse, c’est du vécu. Les choses ont peut-être changées (tant mieux ) mais j’y suis allée pour un entretien il y a 2 ans et c’était le cas ce jour là, j’avais été surprise…
    Par ailleurs, tout élément de second degré, d’exagération, de mauvaise foi et de moquerie est délibéré et assumé par l’auteur de ces quelques lignes.

  3. J’ai demandé, les choses sont content d’avoir pris du féminin et du pluriel. Même mal placé qu’elles disent!
    Du coup c’est tout bon.

    (moi dès le CE2 j’ai compris que la grammaire et l’orthographe c’était pas pour moi du coup je te jette pas la pierre).

    Perso, le JT de 13 m’est bien plus scandaleux que toutes leurs autres émissions.
    Ah non, j’ai rien dit, je déteste le porno chic (chic?) de la roue de la fortune.

  4. Je n’ai pas maté TF1 depuis des années. J’entend parler d’un paquet d’émissions qui y passent, celle sur la cuisine dont tu fais ton titre : pas vu pas pris, celle des idiots qu’ont un secret : je n’ai tenu que 10 minutes tellement c’était désolant, etc etc… la seule séquence télévisuelle à laquelle je m’adonne se déroule entre 7:45 (Bartes) et 8:05 (Guignols) sur Canal (+ quelques (très peu) rares émissions sur le leurre Arte : quelques bonnes émissions musicales et une fois de temps en temps un Thema intéressant, mais vraiment parfois car la programmation d’Arte, à mon goût, est souvent trop teintée, bonne conscience oblige, d’un élitisme pur Bobo consommateur pseudo Intello).
    Et ben non, définitivement je préfère une bonne soirée au bistrot (à condition qu’il n’y ait pas d’écran) ou à la maison avec des potes, autour d’un verre ! Traîner le soir dans les rues avec un appareil photo ou mater les étoiles jusqu’à pas d’heures l’oeil rivé au télescope (ou traîner sur des blogs comme le tien ;o)

    Je dois souvent passer pour un ignare le matin n’ayant pas vu les derniers exploits de De Larue ni de l’OM. Mais pas graff ! Ca ne me dérange vraiment pas… car je n’arrive pas à trouver mon compte dans ce que nous donnent à voir les écrans plats 16/9.

    La télé, bien que non remboursée par la sécu, est un excellent somnifère, est elle aussi dangereuse que le Tranxène ? Yo no sait !

Répondre à Pierre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*