Alors tu danses?

Par • 17 déc, 2010 • Catégorie: Connards ordinaires, Les narcistes

par @emgenius

J’ai commencé ma carrière dans l’industrie musicale en 2001. Je me souviens. Napster venait d’être lancé. Winmx, Kazaa et Soulseek lui collaient au train. Dans les maisons de disque, on avait anticipé le phénomène. Alors on n’avait pas peur. On était prêts.  Inexorablement les ventes allaient décroître. Les adulescents commençaient à se rendre compte des marges aberrantes que nous prenions sur le pressage d’un compact disque. On savait que les ventes allaient se voir rabotées, que le MP3 allait être putôt un véhicule qu’un support de prestige, que les sièges sociaux seraient déplacés de l’avenue de Wagram à la proche banlieue, et que le principe de vente d’un album allait devenir un concept beaucoup plus dur à vendre « traditionnellement » que par le passé.

illustration de Toad pour voir son site tu cliques sur l'image

C’est à cet époque que Noël Blanc, un des pontes de la major  Holism m’a contacté. Il savait que depuis plusieurs mois, avec des amis on tenait un site html (oui parce que le blog n’existait pas encore) où on évoquait nos coups de cœur musicaux. Il savait qu’on faisait la pluie et le beau temps sur l’avis d’internautes qui se lassaient des Inrocks. Puis il regardait Pirchfork du coin de l’œil Nono, il voyait que ces mecs outre-Atlantique devenaient vachement influents sur les internautes. Noël Blanc était un visionnaire. Il savait à l’époque que la création de valeur pour un artiste, ne se ferait plus uniquement par la mise en avant de son CD en tête de linéaire chez Leclerc. Alors il m’a proposé un deal. Devenir un « agent dormant ». Mais vous pouvez m’appeler Hyper Connard. Ou HC. Ca me flatte. Depuis 2001 je suis chargé de perfectionner une technique d’asservissement des masses. Et j’adoooooore ce job.

Je travaille étroitement avec les programmateurs des chaînes de radio. Ensemble nous choisissons les créneaux de diffusion des morceaux, moi seul décide à force d’expérience, à quel moment programmer quel titre pour son pouvoir de rémanence dans ta caboche. « Dis-moi oui mais non, ne dis plus jamais non »… Si tu as Demy Coton pile en tête au moment de rentrer sous la douche, que tu le sifflotes en plein savonnage c’est de ma faute.

Si tu penses à son vieux corps faux roux aussi.  Et j’en suis fier. J’ai planifié le passage radio sur les différentes stations en fonction d’algorithmes très précis incluant ta tranche d’âge, ton heure de réveil moyen, la distance moyenne qui te sépare de ton lieu de travail et une série de paramètres que j’ai amélioré en bientôt dix années de pratique. L’algorithme s’appelle RedBull en interne. T’as qu’à demander si tu me crois pas. OOps je suis bête, on ne te répondra pas. Projet secret.

Tu grimpes dans ta voiture « amena mena héhé waka waka hé héééé ». Tu arrives sur ton lieu de travail. Le parking « dans Paris à vélooo on dépasse les autos ». L’ascenceur « maaaaaa aaaaaa aaaaa vieeeeeeee». …. Opportunément je sais quelles seront les compilations que mon éditeur d’employeur publie pour les fêtes, ou quelles sont les troupes en tournée dans toute la France. Je module en fonction de ces paramètres. Tu pars au Franprix le midi « Tatoue-moi sur tes seins
Fais-le du bout de mes lèèèèèèvres… ». Tu reprends l’ascenceur « la fille aux yeux menthe à l’eau ». Et devine ce que tu mets sous le sapin pour Papy, Mamy et Tata Josiane… je suis hyper connard.  HC. Yeah.

Mais ça marche. Avec le temps Tsamina mina, eh eh Waka waka, eh eh je t’asservis. « mais vous n’aurez pas ma liberté de penser » tu te dis. C’est du marketing, tu exerces ton libre choix tout ça. ben en fait si GI je prends le contrôle de ton cerveau .  Avec le temps et « comme d’habituuuuuuude » j’arrive à glisser dans tes synapses et neurones le virus de la diarrhée mentale. Mon service est composé de sept personnes et nos objectifs fonctionnent en mode action/réaction. Un titre, une action, un buzz, un achat : une place de concert ou un album. Diarrhée mentale. Tu penses encore, mais ce que tu penses, c’est de la meeeeerde.

Sérieusement tu crois vraiment que Grégoire aurait vendu autant d’albums « et tous ceux qui le veulent plus’ lui plus’ elles, plus’ tous ceux qui sont seuls… » si je n’avais pas insidieusement glissé le titre à l’heure où ton kids20 de maternelle était devant la télé.  Ton libre choix mon cul. Tu crois que tu aurais été touché par un album produit par des internautes inconnus, si tu n’avais pas vu ton bambin se trémousser dans le salon au son de la voix rocailleuse d’un mec inconnu l’année d’avant? Si le fils du voisin dans ton train du matin ne l’avait chantée faux, l’ipod sur les oreilles. C’est moi, moi moi. Yeah.

Tu t’échappes sur le web ? Je me suis maqué avec des concepteurs de vidéo trash russes. Comment tu crois qu’ils choisissent la bande son de leur saut à l’élastique sans élastique ou de la présentatrice qui vomit en direct. Je suis partout. Tu ne peux pas fuir. Je suis le maître des marionnettes. Je me suis lancé dans le viral. Le faux CV vidéo d’Isabelle où « Isabelle communique, nique nique tout simplement, et ça depuis vingt ans» justement au lancement du film sur Sœur Sourire avec la De France, tu crois que c’est anodin. Naïf va. Ah et attends… j’en ai une bonne : « t’es si mignon mignon mignon mi gros gros gros… tu te rappelles ? ». Mouaaaa aaaaa aaaaaa. Je suis machiavélique. Après les cours de récré en maternelle, je m’attaque au segment des bambins chez les puéricultrices. Merci Facebook.

Alors ben oui, oui, tu as acheté l’album. Tu en achèteras d’autres. Et oui oui tu emmènes ton enfant s’ébaubir devant la tournée dans ton patelin. Noël Blanc est content. Moi aussi. Je suis un des seuls mecs de toute l’industrie musicale à avoir été augmenté ces 10 dernières années.  Je suis resté fidèle à la maison de disque qui a cru en mon potentiel viral. Holism rules dude !

Bon c’est pas tout ça, mais j’ai rendez-vous avec une lauréate de l’académie des stars. Son album précédent a pas super super marché (j’étais pas dessus – en vacances-, elle l’a joué à l’ancienne. Elle a même fait toutes les émissions francophiles, la loose. Ah cons de stagiaires…). Pour Noël elle a  décidé de jouer la carte de la sécurité. Moi aussi du coup. Les racines, les origines, le côté Miss Nationale… Faut qu’on trouve une manière de vous le mettre en tête. Enfin surtout si vous n’êtes pas Celte. Enfin quand je dis faut que je trouve, c’est une façon de parler. Mon plan d’attaque est déjà prêt. Les crêperies de Paris sont approvisionnées, la gare Montparnasse le passe en boucle dans les couloirs. Tranquille.  J’ai même réussi à  placer le titre au téléthon… Breton et myopathes j’ai cru voir une opportunité de croissance exponentielle…..  Bon moyen le retour sur ce coup précis. Mais j’ai déjà concocté autre chose. Je vais y arriver. Tu crois que je doute de moi une seule seconde ? Chiche que sous le sapin, je vous mets une galette bretonne. Les boules les mecs !

Allez je vous laisse. « Alors, on danse ? »

Marqué comme: , , , , ,

est Belge et ce n'est pas là son seul défaut. Le gars en fait, même quand il regarde la même chose que toi, il arrive à penser différemment. Ca fait hurler ses proches. Et c'est quand même souvent la loose. Mais il fait avec. Parce qu'il a pas le choix. Alors il pisse du cul-turel sur http://www.benzinemag.net comme d'autres pondent des projets de loi liberticides. Et il s'accroche, le gars. Parce qu'il a un projet secret: devenir plus fort que Jay McInerney. Ouais. Rien que ça. Même pas peur.
Email à cet auteur | Tous les Articles par

2 Réponses »

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Emgenius, Diego-san, Louloute, Pierre-Etienne, Greg Ienco and others. Greg Ienco said: @Emgenius a pèté un plomb et déballe tout. Qué fou ti. http://bit.ly/i9Xeub #alorstudanses [...]

  2. Ce qui s’appelle un putain de bon texte. Bravo

Laisser un Commentaire

*

Twitter Users