C’est quoi pour toi la femme idéale ?

Par • 1 déc, 2010 • Catégorie: Les narcistes

On m’a posé cette question durant une soirée qui n’était pas encore trop alcoolisée et ma moue se figea. Quoi répondre à cette question quand le Mojito dans la main veut se rapprocher de la bouche pour esquiver comme un lâche l’interview d’un ami, gentil, mais trop métaphysique pour la soirée.

J’ai répondu rapidement, les yeux fixés sur mon verre :

« Et toi ? »

Oui je vous avoue, j’ai un peu une répartie de ouf dingo de la life, je sais.

Mon ami me répondit aussi simplement qu’il m’avait posé cette question (le con) :

« C’est une femme avec qui je pourrais partager plein de choses, voyager, me confier. C’est la fille qui me fera rire et avec qui j’aurais envie de passer le plus de temps possible. »

Le salop, il avait tout prévu. Coincé dans cette impasse mesquine, je ne pouvais plus me défiler. Répondre un « C’est un peu personnel » n’était vraiment pas crédible avec un Mojito à la main. Quoi que…

Alors je me suis lancé, j’ai jeté un furtif mais efficace regard autour de moi pour ne croiser le regard d’aucune demoiselle. Quand l’espace fut sécurisé, que la testostérone faisait l’unanimité dans la pièce, je me suis livré.

« Tu vois xxxx, ma femme idéale si elle existe, devrait avant tout être une fille simple mais sophistiquée. »

A la fin de cette phrase, j’ai perdu deux personnes dans le public, tant mieux, je ne les ai jamais aimées.

« Un mec dit toujours qu’il a du mal avec la possessivité, « et vas y qu’elle me casse les c… » « elle ne veut pas que je sorte », « je suis sûr qu’elle mate mes textos » et plein d’autres phrases toutes plus censées les unes que les autres. Moi j’y crois pas, moi je veux que ma femme idéale soit jalouse, pas pour qu’elle ait des raisons de l’être, juste pour avoir cette affection indirecte qui prouve qu’elle tient à moi, A MOI. »

Autant dire que les gros catcheurs qui bouffaient (ils ne mangeaient pas, ils bouffaient) les 3 paquets de Pringles qu’ils tenaient dans leur main ont tout de suite crié au scandale, en postillonnant des chips mexicaines partout. Partout.

Pour la petit histoire, ils avaient eu du mal à décrocher leur brevet alors s’étant redirigés dans les métiers de la plomberie, ils étaient en couple avec des filles plus taillées que Chabal, trompées de nombreuses fois par les très jeunes demoiselles du Makumba, tellement jeunes qu’elles venaient juste d’avoir le droit de s’asseoir devant dans la voiture, enfin la 205 GTI.

Non loin d’avoir été dérangé par Greystoke I et Greystoke II, je continuais mon exposé.

« Il est certain qu’il faut qu’elle me plaise, je vous mentirais si je disais que le physique ne compte pas, il compte. Mais elle n’est pas obligée d’être le sosie d’Ellen Page (je me confesse, je la considère comme la plus belle femme du monde). Moi ce que je préfère chez une femme, ce sont ses yeux. (Ceux qui rigolent, ce n’est pas là qu’il faut rire). Si elle a des yeux magnifiques, alors je risque de fondre. De préférence verts, mais des yeux bleus clairs, ou noisettes foncés, et c’est l’extase pour ma paire à moi… d’yeux. »

Autant dire que les deux orangs-outans sont partis, gueules remplies de purée, et cerveaux ralentis par des mots de plus de trois syllabes.

« Et puis il n’y a pas que les yeux, il faut qu’elle ait ce truc, ce truc qui me fasse rire, ce détachement, ce second degré (là j’ai commencé à m’emballer) qu’elle fasse de la provoc’ sans choquer, qu’elle me fasse sourire en comprenant la même chose que moi dans une situation ubuesque (beau craquage d’ailleurs) qu’elle aime Jim Morrisson et connaisse toutes les fausses notes du Unplugged de Nirvana (là ils m’ont perdu) qu’elle ne fasse pas de grimace quand je cite Goran Bregovic ou « La Nuit des Temps » de Barjavel, qu’elle aime le théâtre, l’improvisation, qu’elle me dise gauche ou droite au bout d’une rue pour se balader toute la nuit dans les rues de Paris sans but avoué, qu’elle… »

Les visages autour de moi gobaient des mouches, je choisis donc ce moment pour prendre une pause. Une pause qui fut courte, mais bonne. Comme…comme…les petites pauses.

« Et puis il ne faut pas qu’elle se pose trop de questions, qu’elle accepte mes défauts, ma passion pour la curiosité et ma dépendance à la bonne bouffe. Qu’elle puisse avec son sourire me faire oublier la réunion de 3 h avec des clients qui ne comprennent pas pourquoi utiliser de l’humour dans la publicité. Qu’elle soit fière de m’avoir à son bras lorsque l’on se balade sur les trottoirs pavés du Ier, qu’elle aime m’envoyer des textos sans aucun sens pour me tirer un sourire sur ma chaise au bureau et attendre une réponse où à mon tour j’éclaircis son beau visage… »

Et au niveau du foot ?

« Merci Manu…, alors euh…, au niveau du foot…, je ne lui demande pas de supporter l’AJA, mais bon, si elle était compréhensive que les soirs de Champions League je la délaisse, elle sera parfaite. Mais ma femme parfaite ne sera pas possessive, elle me laissera sortir avec mes amis, comme je la laisserai sortir avec les siens. On ne sera pas 24/24 h ensemble, rien que pour le plaisir de se retrouver, mon plaisir premier. »

Elle sera coquine ?

« Euh Nico, je ne suis pas sûr d’avoir la même définition de « femme coquine » que toi »

Une grosse chiennasse quoi ?

« Oui voilà, c’est bien ce que je dis, on n’a pas la même définition »

Mais mec, ça existe pas une fille comme ça, qui aime le théâtre, l’Art, la littérature, le cinéma, la musique, qui arrive à te faire rire, ne soit pas possessive et possède des yeux canons…

« T’es homo xxxx. »

Photo de @Laurenceguenoun ,   » je réfléchis bien « .

Marqué comme: , , ,

est Je pense que Martoni bluffe, à partir de cette vérité irréfragable j'évolue dans le monde parisien de la communication. Ça fait très sérieux. http://twitter.com/#!/PFCanault
Email à cet auteur | Tous les Articles par

17 Réponses »

  1. Han mais c’est TOUT MOI ça. Dingue.

  2. Manu… je le connais… il a la nuque longue et ses clefs accrochées sur un mousqueton ?

  3. C’est très mignon tout ça… mais pour la trouver tu devrais changer tes habitudes de soirées parce qu’entre les deux lourdingues et le copain qui collectionne les clichés « C’est la fille qui me fera rire et avec qui j’aurais envie de passer le plus de temps possible » (non mais il est sérieux là?!), elle prendra certainement ses jambes à son cou. Ceci dit, article très plaisant, une chute qui m’a fait rire, et quelques descriptions bien senties.

  4. Donc, si j’ai bien compris, il faut qu’elle soit jalouse-mais-pas-possessive, s-intéresse-à-tout-mais-ne-se-pose-pas-de-question?
    Keep looking.. :]

  5. C’est une amie qui m’a forwardé ce lien.

    J’ai trouvé le début très chiant et j’ai arrêté de lire l’article à la faute d’orthographe (« salop »).

    Comment est la suite ?

    Par avance merci.

  6. [...] This post was mentioned on Twitter by imnotalone, Neozox, Denis Thomas, Chedva Barkai, laurence guenoun and others. laurence guenoun said: La femme idéale … ça existe ??? -> http://bit.ly/g23x8E CHECK ! [...]

  7. J’aurai jamais cru être ta femme idéale et en fait si ! :-) Bien joué PF tu viens de découvrir la femme moderne sympa et tout le tintouin. La tof est parfaite aussi ! Merci PF, Merci Lolo

  8. +1 Avec un _ouragan
    -1 Avec pfcanault

    Désolé vieux, ton article est très bien écrit, mais j’en déteste le contenu.
    Jalousie ambiante, délaissement pour du foot font, selon moi, partie des fondamentaux d’un couple à problèmes.

    Au moins, toi et moi, on se battra pas pour une fille ^^

  9. @ lahcene : non « salop » n’est pas une faute d’orthographe.

    in Le Petit Robert, 2007
    Salop : n.m – 1837 : réfection du masculin de salope. vx > salaud [vx = "vieux"]

    et à Salaud : très longue définition qui se termine par

    Hom. Salop [Hom = homonyme]

    @pfcanault : ha ha ha : tu m’as bien fait rire avec ton article. En fait, ta femme idéale est la même que la plupart des mecs que je connais et correspond à la description de la plupart des filles que je connais….

    Alors tu me diras que tout ce monde doit s’être trouvé et vivre des moments de bonheur intense ?
    On pourrait le penser… Sauf que : on tombe rarement amoureux de son idéal, en vrai……

  10. @brainsheep : ne t’excuse pas, rien que pour le fait de ne pas se battre pour la même fille j’apprécie que tu n’apprécies pas le contenu. Ça s’apprécie tout ça…

    @domino : vive la femme moderne, et vive le tintouin

    @juliette : Il est sérieux…

  11. « La Nuit des Temps » de Barjavel… Un livre magnifique au passage.

    Très bel article. Ta définition est touchante et flatteuse pour toutes celles qui se se reconnaîtront.

  12. Bon chouchou si tu me trouves la meme chose version masculine la trentaine et grand je suis preneuse….

  13. [...] baladais sur mes blogs favoris entre deux dossiers, quand je suis tombée sur cet article du blog Megaconnard : C’est quoi la femme idéal [...]

  14. Vraiment canon la réponse

  15. J’adore !! :)

  16. Ma femme idéal:

    Elle est bonne et conne. Conne, mais elle déteste le foot et les dauphins.

    Pourquoi ce donner tant de mal pef, elle finissent toutes par nous blesser.

  17. ne cherche plus , c’est moi la femme de ta vie !!!!!!!

Laisser un Commentaire

*

Twitter Users