(Pétasse de) parisienne : mode d’emploi – Episode 3 – Le permis de voiture

Par @lisepressac

illustration de @cylk34

Si t’as un minimum suivi t’as pas besoin de (re)(re)lire ça mais si tu débarques bah lis l’intro c’est mieux pour toi Laura

Tu viens de ta campagne, t’es montée à Paris pour bosser et tu crois que tu vas te fondre dans le décor.

Tu te fourres le doigt profond dans l’œil Heidi on t’a reconnue nous, parisiennes de souche.

Parisienne : une race d’exception menacée par le venue dans la capitale de pièces rapportées du fin fond de la province qui pensent pouvoir acquérir la nationalité française comme ça, car oui « parisienne » c’est une nationalité vu que Paris c’est la France.

Et comme le dit Sarko faut un minimum connaître les bases du pays dont tu veux devenir citoyen. Sa langue, ses valeurs, ses coutumes.

Alors si tu veux espérer obtenir un jour le privilège de devenir parisienne quelques règles de base.

On pourra pas dire après que la parisienne est pas sympa, en tout cas elle aime filer ses tuyaux, ça la met en valeur.

Episode 3 : la voiture

Toi, tu as le permis depuis tes 18 ans, tu t’en souviens bien, tu l’as passé le jour de ton anniversaire, c’est une coutume locale dans vos contrées reculées. D’ailleurs c’est automatique (pas comme les anti-biotiques), à 18 ans tu as le permis en cadeau. Et après vous fêtez ça chez Flunch. Bah oui tu présentes ta carte d’identité chez Flunch le jour de ton anniversaire et t’as droit à un gâteau gratos, fraise ou chocolat. T’as vu j’en sais des choses ! C’est un provincial qui m’a expliqué ça un jour alors que je lui avais rien demandé.

Bon, nous à Paris, c’est pas le monde des bisounours, notre permis, pour l’avoir, on en a chié.

Honnêtement, en fait, pour être une vraie parisienne faut pas avoir de permis, faut même jamais avoir mis un pied à l’auto-école ni envisagé un jour de passer ce putain d’examen. Une vraie parisienne ne prend que des taxis. Plus jeunes nous quand on avait des soirées on avait pas de mobylettes pour rentrer on réquisitionnait donc le seul père de famille de la classe qui avait une voiture* pour qu’il serve de taxi collectif. (*un provincial qui comme toi a tout fait pour s’intégrer mais qui a gardé des reliquats de son ancienne vie).

Bon pour les parisiennes qui veulent jouer les originales et passer leur permis, quelques choses essentielles à savoir. Nous on l’a jamais du premier coup, c’est un truc obligé comme de jamais arriver la première à une soirée. La deuxième fois qu’on le passe on est confiante mais bon les priorités c’est pas notre truc. Enfin si la priorité c’est à nous tout le temps logiquement mais dans ce putain de code de la route c’est plus compliqué que ça. Bref je te passe les trois autres fois qui ont été nécessaires pour enfin obtenir ce foutu papier rose. Et la jupe courte tu oublies ça marche plus du tout. Technique des années 80 complètement has been. En fait nous on fait semblant de conduire mais en fait on sait pas du tout. L’embrayage et le boîtier de vitesse c’est totalement surfait. Nous on conduit que des automatiques. Pour une simple et bonne raison on a besoin d’une main pour téléphoner, se maquiller et/ou éventuellement faire des gestes obscènes aux autres automobilistes.

Tu vois une Smart ? Bah cette voiture a été créée pour les parisiennes. Cherche pas, t’en as jamais vu ailleurs. Donc une fois que tu as la voiture, maintenant que tu es dans la prod et que tu dois aller en banlieue de temps en temps quelques règles de savoir-vivre. Une seule règle en fait : le savoir-vivre tu oublies. Paris, c’es la jungle. La loi du plus fort. Y a pas de « je te fais des appels de phare – allez-y, – non, après vous ». Pas de chichis. Tu y vas, tu t’imposes et t’en imposes. Au début tu vas un peu flipper. Bah oui nous c’est pas des routes droites avec juste des ronds-points. Toi il t’a suffi de savoir le prendre dans le bon sens et de savoir éviter les animaux sauvages. Nous les animaux sauvages ils sont dans les autres voitures. Et sur les trottoirs. Les piétons, cette sale race. Ca veut traverser partout et n’importe comment, sous prétexte qu’il y a des lignes blanches par terre. Rien à faire, tu accélères et dis toi que si tu te fais insulter ou taper dans ta voiture c’est toi qui as le pouvoir de lui rouler sur les pieds. Concernant les feux tricolores, y a trois couleurs où t’as le droit de passer : le vert, l’orange et le rouge mais faut juste pas te faire griller quand tu le grilles. Le plus chiant concrètement c’est de trouver une place pour se garer. Si tout va bien tu passes plus de temps à te garer qu’à faire le trajet, si tout va mal aussi. Mais comme t’as une Smart t’emmerdes tout le monde et tu te gares dans des places improbables, si aucune place livraison ou handicapés n’est libre tu choisis le trottoir, bah ouais toi tu peux te garer perpendiculaire au trottoir et pas que parallèle. T’as mis dix minutes en voiture de chez toi pour aller à cette soirée, 45 minutes pour te garer, ça tombe bien, tu as 2 heures de retard, timing parfait. Bah oui tu avais prévu 1h05 de retard, mais en fait 2 heures c’est encore mieux. Mais avant que tu débarques dans cette soirée j’aurai encore quelques petits tuyaux à te filer Jennyfer.

http://www.lisepressac.com/
https://twitter.com/LisePressac

4 commentaires

  1. Le problème, c’est que depuis qu’il y a le TGV, nous, les provaincus, on vient souvent à Paris et on a beaucoup appris de l’automobiliste parisien, son éthologie, ses habitus sociaux.
    Maintenant, quand le Parisien me fait des appels de phare pour me doubler sur la seule ligne droite du canton et que je le retrouve à 30 km/h dans les premiers lacets des gorges de la Mortelle, je le redouble, je le bloque et je l’envoie dans le ravin. Ca fait du taf pour mon pote Momo le dépanneur, pour Lucien qui a bien besoin de faire tourner sa casse. Et puis pour Pierre-Noël, des pompes funèbres, vu qu’il faut bien ramener les dépouilles à la capitale.

  2. Vraiment bon article! Bien représentatif de l’inhumanité qu’on peut croire inhérente à tout(e) Parisien(ne)! ;)
    Tout est vrai. J’en suis à deux essais sur le code, j’hésite à me lancer dans un troisième try vu que je suis toujours aussi motivé…
    Le métro, c’est la vie. Le taxi aussi, c’est la vie mais faut avoir les moyens ou l’utiliser occasionnellement!
    Vrai aussi pour la recherche de place de parking.
    Anecdote véridique, j’avais une amie dans le fin fond du 78 … quand on se voyait sur Paris, je lui donnais évidemment rendez-vous à une station de métro qui fait jonction avec le RER … eh bah non, elle y venait en voiture. Après quoi, fallait que je monte avec elle … pour chercher une place (30 min) pour finalement opter pour le parking sous-terrain.
    Je ne la vois plus.

  3. *
    *
    *
    Salut Lise !
    *
    J’ai du louper un virage là j’ai beau chercher l’Episode 4 je ne le vois pas à moins que je n’sois complètement Miro (Mais non Lise pas le peintre…)
    Bref, de 4 je n’en vois pas…
    Je m’suis dis que tu l’avais peut-être mis à la casse de Lucien (Le pote à Emmanuel) suite à un accident de circulation enfin soit tu m’f’ras signe quand tu l’auras retrouvé j’aimerais quand même savoir ce qu’il contenait …
    *
    Du coup, force m’est de passer à l’Episode 5 ce que je fais céans !…
    *
    *
    PS: Au fait … Faut qu’j’te dise Lise. Ma fille aînée (Une provinciale de Belgique si tu vois – genre comme vous n’en avez même pas dans vos « contrées les plus reculées ») réside à Paris pour son Job. T’en fais pas, elle fait un truc super utile, elle est comédienne (elle essaye quoi …) … Je compte lui passer l’adresse du MegaConnard pour qu’elle vienne te lire … J’te fiche mon billet (Non pas de métro, ça va j’ai compris faut la carte là, celle qu’on n’trouve pas quand on en a b’soin) Je disais qu’elle va dévorer tes articles les uns après les autres (comme moi là je fais) et qu’elle passera un excellent moment à se marrer un soir dans sa (toute toute) petite carrée du côté d’MontMartre où elle crèche.
    *
    *
    Et puis merci Lise.
    C’est pas souvent qu’on lis du bon cru de ce genre !…
    Merci de m’avoir fait si bien rire !…
    *
    Bon, là tu m’excuses, mais je suis en retard (tu vois j’apprends !) on m’attend à l’Episode 5
    (Forcément puisque je t’rappelle que pour le 4 c’est loupé !)
    *
    *
    J’attends de tes nouvelles dès que tu l’auras retrouvé ne m’oublie pas !…
    Allez Bye je file !…
    (J’m’améliore aussi côté FranGlais comme tu peux le constater) …
    *
    J’te fais la bise !
    T’es trop drôle !
    *
    *
    RED_BAKKARA
    *
    *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>