(Pétasse de) parisienne : mode d’emploi – Episode 2 – La banlieue

Par • 2 déc, 2010 • Catégorie: Connards ordinaires, en une, Sorties

Illustration de @cylk34

Si t’as un minimum suivi t’as pas besoin de (re)lire ça mais si tu débarques bah lis l’intro c’est mieux pour toi Laura

Tu viens de ta campagne, t’es montée à Paris pour bosser et tu crois que tu vas te fondre dans le décor.

Tu te fourres le doigt profond dans l’œil Heidi on t’a reconnue nous, parisiennes de souche.

Parisienne : une race d’exception menacée par le venue dans la capitale de pièces rapportées du fin fond de la province qui pensent pouvoir acquérir la nationalité française comme ça, car oui « parisienne » c’est une nationalité vu que Paris c’est la France.

Et comme le dit Sarko faut un minimum connaître les bases du pays dont tu veux devenir citoyen. Sa langue, ses valeurs, ses coutumes.

Alors si tu veux espérer obtenir un jour le privilège de devenir parisienne quelques règles de base.

On pourra pas dire après que la parisienne est pas sympa, en tout cas elle aime filer ses tuyaux, ça la met en valeur.

Episode 2 : la banlieue

Alors ça y est tu commences à maîtriser un peu le métro et déjà tu fais ta belle et tu veux prendre le RER pour aller en banlieue. Espèce de greluche. N’importe quoi. Va falloir que tu continues à m’écouter parce que t’es pas mûre du tout pour les papiers là.

D’abord une parisienne ne va JAMAIS en banlieue, sauf à de rares exceptions près que je te détaillerai plus tard.

Déjà on parle pas de la même chose toi et moi. Toi t’as eu un plan RATP et tu regardes ce qui est hors zone pour savoir où est la banlieue. Je t’arrête direct Kelly ! Quoi tu t’appelles pas Kelly ? Bon ok Samantha, Jennifer ou que sais-je, c’est les prénoms que vous avez par chez vous, non ? Nous on fait plutôt dans le Lou, Bertille et autres prénoms un peu plus raffinés que vos noms de bouseux inspirés des séries télé puisque c’est la seule culture que vous avez.

Je m’égare. La banlieue pour nous commence à Montparnasse au Sud, Saint-Lazare au Nord, Bastille à l’Est, bon à l’Ouest y a une extension car y a quand même le 16ème et on peut même pousser jusqu’à Neuilly et Boulogne. Pour toi c’est la banlieue mais pour nous non, en revanche pour nous les Portes n’existent pas et je te parle même pas du 18ème et du 19ème, la zone ! Une fois j’ai été à La Chapelle je me suis pissée dessus. Je suis pas raciste hein mais tu m’as comprise quoi…

Donc le RER tu oublies c’est sale, mal famé et ça marche jamais. Tu le rates t’attends une heure et t’as autre chose à foutre qu’attendre dans le courant d’air d’un quai du RER A tout ça parce que tu dois aller chez ta pote partie s’installer à Bry-sur-Marne parce qu’elle a décidé que la banlieue c’est so chic.

Oui bien sûr il y a banlieue et banlieue, comme je te disais autant on tolère d’aller dans les banlieues ouest mais les autres ! A part si tu fais des études d’anthropologie ou de sociologie oui ça peut être intéressant mais franchement j’espère que tu fais autre chose dans la vie. Pour tes papiers et justifier ton immigration faut que tu bosses dans la prod, la comm, l’événementiel, ou alors tu fais de la photo ou des arts plastiques, un truc utile quoi !

En règle générale « la banlieue c’est pas rose, la banlieue c’est morose » comme disaient des poètes du siècle dernier. Ouais je suis culturée t’as vu.

Moi la seule fois où j’ai été en banlieue c’était pour un barbecue dans le jardin de la demeure de famille d’une copine, à Fontainebleau. On a fait chauffer des chipolatas et des merguez comme vous faites vous autres dans vos jardins minables dès que vous avez un rayon de soleil. Après on peut pas dire qu’on soit pas proche du peuple, tu vois nous aussi on essaie de vous comprendre. Vous restez une énigme pour nous. C’est quoi ce délire de manger des saucisses dehors en buvant du rosé de seconde zone juste parce que y a un pauvre rayon de soleil ! Vous avez de drôles de coutumes quand même.

Bon bref, t’as compris, si vraiment tu peux pas échapper à une soirée dans un château, une visite chez une pote qui a visiblement perdu la raison, ou alors à un rendez-vous à La Plaine-Saint-Denis parce que ça y est tu essaies de te placer dans le monde de la télé tu peux faire exception à la règle. Mais fais-moi plaisir vas y en voiture. Je t’expliquerai comment faire la prochaine fois. Parce qu’il suffit pas d’avoir son permis pour conduire à Paris, faut être une vraie pétasse au volant. Bon la seule chose qui est bien c’est que t’as forcément déjà ton permis c’est la première chose que vous faites vous autres provinciaux à 18 ans si vous voulez avoir une vie (enfin si on peut appeler ça une vie). Au moins ça t’épargnera l’auto-école, parce que t’aurais eu beaucoup à apprendre aussi sur ces enfoirés.

 

http://www.lisepressac.com/
https://twitter.com/LisePressac
PS : Petite vidéo sur les parisiens qui nous a bien fait rire.

Marqué comme: , , , , , ,

est journaliste, accessoirement
Email à cet auteur | Tous les Articles par

19 Réponses »

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Bertrand K., Capuche, megaconnard, sarahpatier, Vincent V and others. Vincent V said: RT@LisePressac: allez un petit billet pour commencer la journée (pétasse de) parisienne mode d'emploi – épisode 2 http://bit.ly/hcDnOf [...]

  2. Tin mais comment je surlike!
    Cette condescendance à outrance, cette ironie.
    … j’vais te dire, bon il y en a déjà beaucoup trop (même des mauvais) mais ça ferait un excellent one woman show !

    Signé Brainsheep
    Parisien
    24 ans
    Pas de permis de conduire :)

    (Normal, si un jour je vais en banlieue ou en province, bref dans ce qui n’est pas Paris, c’est que quelqu’un m’y attend pour me balader en caisse de toute façon :) )

  3. J’aime les modes d’emploi, surtout les tiens.

  4. Quel article de connasse à 100 %.

    De la connerie avec du bon vide dedans

  5. Tu ne parles pas du 18°? Hummm… ça fait un moment que t’as pas mis les pieds aux abbesses toi!
    Autre chose (et je le sais bien parce que j’en suis), les vraies parisiennes n’ont pas de permis de conduire (inutile dans la mesure où elles ne passent jamais le périph, sauf avec le train pour rendre visite à des amis à Bordeaux, Lyon et parfois Orléans mais JAMAIS Marseille).

  6. J’aurais aimé être mort de rire mais trop d’insultes, de bouseux, de condescendance, de mépris…

    Soit tu flingues les parisiennes (pourquoi forcément chic et snob, ça doit être un pour cent à Paris ?), soit tu flingues les provinciales (mais pourquoi les provinciales seraient elles pauvres ?) mais si tu flingues tout le monde, qu’est ce qui reste ?

    Bref, bof

  7. Ha lala Ranx, c’est marrant, j’ai employé le mot « condescendance » également.
    Tout est dans le titre : « Pétasse de… ». Donc elle s’imprègne d’un rôle, c’est du second degré.
    Ambiance « je suis la meilleure, le reste vous êtes de la bouse de terroir avec des mouches autour ».

    C’est justement pour bien accentuer le côté pimbêche détestable.

    Avouez, vous adorez la détester ;)

  8. Brainsheep > Oui mais s’imprégner du rôle ne veut pas dire insulter tout le monde. Les pétasses sont bien plus fines que ce qui est décrit ici. Et là, ben, le manque de finesse fait que je me marre plus vraiment.

    Mais ce n’est qu’une affaire de goût.

  9. Jadore ce ton méprisant qui règne sur l’article !
    On connait tous une nana ou un mec comme ça et en te lisant on a tout simplement l’impression de l’entendre nous postillonner dans l’oreille ! Excellent !

    Une pétasse de banlieusarde qui bosse avec une légion de pétasses de parisiennes ^^

  10. j’aurais du mettre un panneau « alerte : second degré et humour »
    ce billet est écrit par une parisienne qui se moque des travers des parisiennes, poussés à outrance et qui ne déteste pas la province en vrai mais si y a besoin de mettre des panneaux c’est déjà foutu en fait, tant pis
    les autres, merci!

  11. « j’aurais du mettre un panneau « alerte : second degré et humour » » : Ben non, c’est déjà tellement écrit en gros partout qu’on ne voit que ça… et c’est bien là, le problème.

  12. on ne peut pas plaire à tout le monde, comme on dit

  13. Ce que je disais juste au dessus. Je préfère ton premier texte sur le même sujet (comme quoi, rien n’est perdu :) )

  14. tout n’est pas perdu donc ;)

  15. Non fallait dire :
    « Encore un bouseux de mec qui fait du tuning qui rage parce qu’il comprend pas que NOUS soyons civilisés. Pour m’passer les nerfs j’vais m’acharner sur un Ladurée tiens! »

  16. Brain > C’est là où je me rends compte que tu es un vrai psychologue. Le tuning, c’est ma seconde passion après Confessions Intimes.

  17. Moi je vote pour que Lise Pressac devienne THE MegaConnasse. J’aime tes billets sur les pétasses de parisienne. 2nd degré/humour mais avec un fond de vrai. Allez la bouzeuse rentre à la maison tu vas te faire bouffer par les pétasses parisiennes (2nd degré/humour aussi là. On t’a perdue ? Allez dégage).

  18. J’adôôôôôôôre Chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie
    c’est merveilleusement vrai, les prénoms américains des feuilletons tv …tout est tellement vrai!

  19. Lou, Bertille : Genial, mes cousin/cousine s’appel comme ça et habite dans une région aussi réputé que la creuse. Je méprise trop les parisiens, et je t’avoue qu’après avoir lu cet article j’ai guère envie de rencontrer des parisiennes. Je me contenterai de rencontrer une fille sur la ligne 7 entre place d’italie et le terminus, a priori les fréquentation y sont meilleurs.

Laisser un Commentaire

*

Twitter Users