(Pétasse de) parisienne : mode d’emploi – Episode 8 – Le sport

Par @lisepressac

Si t’as un minimum suivi t’as pas besoin de (re)(re)(re)(re)(re)(re)(re)lire ça mais si tu débarques bah lis l’intro c’est mieux pour toi Laura

Tu viens de ta campagne, t’es montée à Paris pour bosser et tu crois que tu vas te fondre dans le décor.

Tu te fourres le doigt profond dans l’œil Heidi on t’a reconnue nous, parisiennes de souche.

Parisienne : une race d’exception menacée par le venue dans la capitale de pièces rapportées du fin fond de la province qui pensent pouvoir acquérir la nationalité française comme ça, car oui « parisienne » c’est une nationalité vu que Paris c’est la France.

Et comme le dit Sarko faut un minimum connaître les bases du pays dont tu veux devenir citoyen. Sa langue, ses valeurs, ses coutumes.

Alors si tu veux espérer obtenir un jour le privilège de devenir parisienne quelques règles de base.

On pourra pas dire après que la parisienne est pas sympa, en tout cas elle aime filer ses tuyaux, ça la met en valeur.

Episode 8 : le sport

Depuis que tu es à Paris je trouve que tu t’es un peu laissée aller Marjorie à force de courir cocktails et soirées. Faut dire que c’est un peu de ma faute aussi je t’ai pas encore briefée sur le fait que dans ce genre de regroupements petits fouresques faut picorer ou se faire gerber, au choix. Ah bah oui je te l’avais pas dit. Pour perdre tous les kilos accumulés depuis que t’es ici et surtout depuis que t’es rentrée dans ta famille te goinfrer pendant les fêtes (vous êtes tous moches alors forcément vous vous en foutez de grossir et pour une fois je vous donne raison) va falloir se mettre au sport.

Sport, c’est peut-être un mot qui te fait peur, à nous aussi rassure-toi. Le tout c’est de trouver un sport qui te donne pas l’impression de faire du sport. Tu me suis Johanna ? Tu fais comme ils te disent dans Cosmo. Quand tu montes des escaliers tu les montes sur la pointe des pieds comme ça tu muscles les fessiers alias ton gros cul de paysanne. Les escalators tu oublies ça fait perdre aucune calorie.

Deuxième conseil : dans le bus, dans le métro tu contractes le cul, on s’en fout sous ton manteau on voit rien. Tu peux aussi en profiter pour te muscler le périnée ça peut servir quand tu choperas, si tu crois que c’est une chaîne de montagnes je peux rien faire pour toi.

Faut pas rêver c’est pas en faisant ça que tu vas être gaulée comme une déesse. Va falloir que t’ailles à la salle de sport. Tu vas quand même pas faire du jogging autour d’un lac ou dans un parc pour respirer de l’air un peu moins pollué que celui du périph’. A quoi ça sert de faire du sport si tu peux pas te la péter ? Dehors y a que des ploucs qui savent pas s’habiller et reconnaîtront pas ton sens du style même lorsque tu transpires.

Tu vas donc t’inscrire dans une salle type Club Med Gym et surtout tu gardes ta carte bien en évidence dans ton porte-feuille. On te demande pas d’y aller régulièrement, au bout d’une semaine de toute façon tu vas te lasser. L’essentiel c’est de pouvoir dire que t’y vas et tu verras rien que ça t’auras l’impression de perdre des calories.

Si vraiment t’es motivée essaie tous les sports qui ne sont des sports que dans la terminologie club medienne type body balance, body pump, body jam, aqua crunch, aqua cycling, jump fit, flexi bar. Si tu comprends rien c’est normal. Personne sait ce que ça veut dire.

Si t’es vraiment hype tu vas au cours de zumba, pour danser sur du Magic System ou de la house de boîte de nuit, tu vas te sentir comme Shakira un peu mais t’es toujours aussi grasse. Ouvre les yeux, y a une glace devant toi !

Autre activité où tu fais du sport tout en dansant comme une débile : la gym suédoise, ouais c’est un peu l’Ikéa du sport, toute parisienne y a au moins été une fois.

Imagine 50 Véronique et Davina – 50 de chaque donc 100 personnes- se déhancher frénétiquement sur les tubes du moment. Une sorte de communauté bienveillante qui te permet de brûler les viennoiseries dont t’as abusé.

Quand tu seras vraiment hyper hype je t’enverrai faire du pole dance, non c’est pas la danse de l’Antarctique mais un truc qui fera kiffer ton mec quand tu réussiras à en choper un, enfin.

En plus de transformer ton salon en club de strip tease il paraît que ça te muscle tout bien partout comme il faut.

Le problème c’est qu’en sortant du sport tu vas te faire un brunch avec tes pétasses de copines histoire de récompenser vos efforts. Du coup vous êtes un peu obligées d’y retourner la semaine d’après pour éliminer.

Un peu un travail sans fin, comme Sisyphe quoi. Sisyphe, le mythe, la pierre… Laisse tomber va !

http://www.lisepressac.com/
https://twitter.com/LisePressac

4 commentaires

  1. han ! j’ai lu « …regroupements petits foursquaresques faut picoler et se faire gerber ». mais bon. ça colle aussi avec le contexte.
    sinon y a le jogging dominical aux buttes chaumont. comme Sysiphe ça permet d’une pierre plusieurs coups, drague et brunch compris. Le (rosa) bonheur !
    hein ? c’est pas bobodemerde ici ? ah, pardon. alors.

  2. Eh bah tu vois, j’t’avouerais qu’il y a deux écoles. Les non sportives comme tu les as décrites, et les masos. J’en connais pas mal des Kelly sportives, mais t’sais genre en équipe régionale et tout. Tu vois le type Laure Manaudou ? Si ça c’est pas la beauferie sportive.

    Tu ferais des coeurs sur ta main pour dédicacer ton mec à la fin d’une course toi? Enfin, je sais que t’as pas de mec, que des plans culs. Mais voila, c’était le cas de Laure aussi, sauf qu’elle s’en rendait pas compte.

    Et effectivement, j’ai une copine qui dit faire du body pump et ce genre de merdes. Aucune idée de ce dont elle parle, et pour une fois je ne suis absolument pas curieux haha!

    Bon article :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>