De l’utilité du String

Un jour que je fus vieille, je m’aperçus que je n’avais jamais porté de string. Enfin, pas volontairement je veux dire. Parfois, au détour d’une légère prise de poids, je m’étais bien retrouvée avec la culotte toute tirebouchonnée entre les fesses mais jamais je n’avais fait l’acquisition d’un string pour de vrai. Intriguée, j’ai interrogé avec sérieux une copine de l’époque sur plusieurs points cruciaux :
1- Faut-il posséder des strings dans sa garde robe ? Je veux dire, l’objet est-il nécessaire dans certaines circonstances vestimentaires ?
2- Est-il possible de porter un string lorsqu’on a le céans un peu joufflu ? Je veux dire, sachant que je fais plutôt du 42/44, je vais pas avoir l’air d’un saucisson là-dedans ? Elle a commencé par me demander de me lever, a regardé mes fesses longuement et les réponses sont tombées, sans équivoque. Oui il m’en fallait au moins un et mes fesses avaient une forme parfaite pour porter des strings.
Qu’à cela ne tienne, je me suis procuré quelques échantillons dudit sous-vêtement. Et j’ai essayé, donc.
Premier effet escompté : « C’est génial sous un pantalon serré, ça fait pas effet culotte apparente. »
Alors qui, QUI a un jour lancé l’idée que c’était génial ? Qu’il se dénonce ! Parce que non, c’est justement pas super confortable quand on porte un pantalon un peu serré, et surtout, c’est beaucoup beaucoup moins discret que mes jolies culottes sans coutures de chez Victoria Secret. L’effet ficelage de hanches par le string c’est pas beaucoup plus glam’ que l’effet culotte sur les fesses…
Deuxième effet annoncé : le tombage en masse des mecs croisés dans la rue.
Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, personne ne s’est pâmé les jours où je portais mes strings. Enfin, pas plus que d’habitude surtout. Je crois qu’à moins de mettre en scène ton string, les gens ne le savent pas vraiment, donc ne se ruent pas sur toi pour te l’arracher…
Plusieurs fois, je tentai l’expérience.
Avec toujours la même conclusion : le string, je vois pas l’utilité. C’est de la fumisterie. Du mensonge. Du faux rêve. Je voudrais plutôt le retour aux culottes de ma mamie, voire aux gaines. Parce que ça, ça, c’est l’invention géniale quand tu portes un truc serré. Les gaines, c’est un plus pour te permettre d’avoir une silhouette améliorée là où le string te fait une marque monstrueuse sur le gras des hanches. Vraiment, je cherche encore l’intérêt du string.
Reste juste à faire bosser les gens créatifs sur l’effet gaine une fois que t’es déshabillée devant le mec que tu as ramené chez toi…

10 commentaires

  1. L’utilité du string tient à sa réputation. « Je porte un string » = « Je suis sexy » = « Je suis prête à séduire » (auto-suggestion), pareil pour les observateurs (suggestion). Ça a l’efficacité d’un placebo: efficace quand on y croit!

  2. n’importe quoi, j’ai jamais rencontré un mec qui aimait les strings, en général ils trouvent ça moche, vulgaire, et appellent ça un « coupe-crotte »…
    et même quand on est mince c’est moche, et quand on a pas de fesses (comme moi) c’est encore plus laid, le string « flotte » entre les fesses, c’est très désagréable à porter et on se le coince dans le futal, ou pire!
    NO STRING!

  3. Après tu peux revendre tes strings usagés (sales, donc) et t’en faire un peu d’argent sur des sites tels que joliefanny.com !
    Tes vieux strings sont donc même recyclables !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*