LES CONCIERGES SAUVERONT LE MONDE

Barack Obama, Hu Jintao, Mark Zuckerberg, Sébastien Chabal… tu pensais peut-être que c’est eux qui dirigeaient le monde ? Laisse moi te guider vers le chemin de la vérité.

Arrivé à Paris, tu emménages dans ton 15m carré-chambre-séjour-dressing-salle-de-bain-cuisine-bureau (oui, c’est un peu de la magie) et tu te dis qu’à présent c’est toi le roi du monde.
Fini les repas à 19h30 devant Soir 3 avec Papa Maman, fini les 45 min de train sur la ligne « Paris saint-Lazare / Mantes la Jolie » qui te baigne à chaque fois dans un suspense incroyable quant à la durée de ta vie, et adieu les patins pour parquet obligatoires pour ne pas rayer le lino. TU ES LIBRE !
Alors tu te lâches, tu fais péter ta playlist deezer jusqu’à 22H18 et tu te permets un 3 ème épisode des Experts à Manathan. C’est pas grave puisque demain c’est jeudi et le jeudi c’est grasse mat’. EN THÉORIE.
Oui en théorie, parce que vois-tu, tu n’es dans l’immeuble que depuis 5 min, mais il y a quelqu’un de beaucoup plus important qui est là aussi et ce, depuis bien plus longtemps que toi.
Tremble, transpire, vomis, saigne du nez, car face à elle, tu n’es rien… La concierge.

Rapide portrait : femme (évidemment), portugaise (je ne t’apprends rien), 3 chats à son actif, toujours l’air extrêmement débordé, comme si la survie de l’humanité se trouvait entre ses lingettes (qui sait ?), le sourire difficile, le bonjour impossible.
Et pour Madame Ramirez, le jeudi tout est permis, surtout le ménage. 20 ans qu’elle est réglée comme une montre suisse.

8h55 : on taille une petite bavette dans le couloir pour que tout le monde en profite avec la voisine du dessus madame BIIIIIP (les noms des protagonistes de cette histoire sont volontairement cachés pour le respect de la vie privée de ces derniers, sauf toi Ramirez, toi je t’emmerde).
9h15 : début des hostilités. Tu es déjà assez réveillé grâce à la discussion « météo et varices » de ta nouvelle amie mais ce n’est que le début. Dans un son presque inaudible tu peux comprendre qu’elle vient de brancher cet objet de torture qui marquera la fin définitive de ta nuit et avortera ta grasse matinée : l’aspirateur.
De 9h16 à 9h27 dans un vacarme qui rappelle la chute des Twin Towers, elle en vient à s’attaquer aux escaliers. Et de marche en marche elle fait tomber son aspi multi-cyclones sans sac, puissance 1600 W débit d’air 32 dm3/s. Aucune marche n’y échappe, le concert dure depuis 3 étages, le son se rapproche de plus en plus, quand soudain, coup de grâce, c’est dans ta porte qu’elle vient taper avec son bras de fer à tête aspirante. Définitivement, tu es réveillé et un chouilla énervé.

Et là tu as commis une faute, sûrement la plus importante de ta vie. Tu es sorti, sûr de toi, sourire aux lèvres, plein d’optimisme et tu lui à demandé d’arrêter son putain de bordel et de passer son putain d’aspirateur un putain d’autre jour.
Un regard glacé et une insulte en portugais plus tard, tu as su que ta vie venait de prendre un nouveau virage et que plus rien ne serait jamais pareil.
Maintenant c’est de toi dont elle parle à madame BIIIIP avant son ménage, tu le sais, tu entends tout. Tu ne reçois jamais tes colis. Des merdes de chats se sont installées sur ton paillasson. Les flics sont à ta porte pour que tu baisses ta playlist. Tu frôles les murs, tu te fais tout petit, tu chuchotes, tu ne dors plus, tu ne manges plus. Ta vie est devenue enfer. Ta mère ne t’a jamais autant manqué.

8 commentaires

  1. Les concierges dominerons le monde sauf si tu vis peinard à la campagne, tu peux toujours aller engueuler les oiseaux trop bruyant mais t’a la flemme puisque t’es au lit. Le citadin se tue la vie, la santé et le moral pour par grande chose

  2. @Papaya
    Cet article résulte très certainement d’une expérience toute personnelle et ne manquera pas d’amuser les locataires engagés dans une guerre sans merci avec leur concierge mais je n’en vois pas l’intérêt.
    Attention je dis pas qu’il est nul ce billet (je me permettrai pas) mais je vois pas le reason why. Bon c’est juste un coup de gueule.
    En fait je crois que c’est la faute au titre. Moi je me suis dit « on va avoir un truc de malade comme révélation » et pis finalement rien. Si encore ça partait dans un délire à la fin d’une journée d’action contre les concierges ou je sais pas.

    Mais bon hein, fais pas attention. C’est juste un avis. J’suis pas grand chose. Il plaira à d’autres ton billet 😉

    NDLR: Michael Ange est auteur du livre « Comment se faire apprécier des autres blogueurs » et du non moins célèbre « La critique un exercice à bannir »

  3. Le pov’ petit qui a une concierge dans son immeuble!!!

    J’avoue que quand des types chient dans mes escaliers, j’adorerai avoir une concierge

  4. @ michael ange > J’ai hésité à proposer une journée d’action pour lutter contre les concierges, mais comme je n’ai pas l’attention de Jacques Attali ou Alain Minc, j’ai pensé que ça n’aboutirait jamais.

    @ skizroul => Je ne sais pas où tu habites, mais pour que des types chient dans tes escaliers, soit c’est un coin craignos, soit quelqu’un t’en veut beaucoup.

  5. Moi, ma concierge, elle me garde mes courses au frais quand j’oublis mes clefs, son mari il m’a expliqué comment remettre mes plombs la première fois qu’ils ont sautés ( c’est ça aussi les débuts seul dans 15 m2 ), des fois, on papote, mais en tous cas, j’ai toujours un bonjour.
    Pourquoi?
    Parce que les premières fois qu’il a passé l’aspi à 9h00 un jeudi, j’ai pas gueulé, je suis sortie lui dire bonjour. Depuis, il attend, 11h que je parte.
    C’est ça aussi la vie en communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*