Les hommes à éviter

Par • 15 mar, 2011 • Catégorie: Connards ordinaires, Milfternité

L’homme qui a froid

par @laurenceguenoun

L’homme qui a froid est aussi fiable qu’un thermostat déréglé. Si vous le rencontrez en été, vous ne vous doutez encore de rien. Il est pimpant, volubile, entraînant et plein d’initiative. Mais à la première goutte de pluie, il devient grognon, rabougri et se met à ressembler furieusement à un tapis de bain fripé. Les conversations sont réduites, il se met à parler en groumph, langage plus communément utilisé par les ours polaires de l’Antarctique, et se laisse gagner par une léthargie proche de la catatonie. Ce qui a plusieurs inconvénients qui finissent évidement par miner la relation, à priori si prometteuse. D’abord il commence à inventer toutes sortes de prétextes pour ne pas sortir, mais encore ça on s’en fout, mais surtout après il ne vous sort plus (et là, ça commence rapidement à devenir gonflant). Et puis pour les galipettes, si on pouvait se glisser dans ses vêtements plutôt que les lui arracher sauvagement, ça serait vraiment bien. Donc on laisse tomber et on attend le printemps pour la décongélation.

L’homme qui a 175 de Q.I.

The Stache by @vinceakadiego

Bon, parce que d’abord si on le sait, c’est qu’il nous l’a dit. Déjà, il faut avoir envie de le placer dans la conversation (hier j’ai fait du 175 km/h sur l’autoroute, ah tiens, ben exactement mon QI) et en plus il faut OSER le placer (regard perplexe et interloqué de l’interlocutrice. A-t-on bien entendu ? On retient un rire énorme en se mordant les lèvres, ce qui nous donne l’air d’avoir des convulsions). Mais enfin, admettons que le vantard, complètement imperméable au ridicule, ait réussi à placer sa mensuration synaptique et que prise d’une immense commisération devant tant de bêtise, on ait décidé de faire celle qui n’a pas entendu. Quelle est la véritable signification d’une telle révélation ? Est-il particulièrement doué pour les parties de jambes en l’air ? Fera-t-il un bon papa ? Vous préparera-t-il avec amour un thé chaud à la prochaine gastro ? Non. Ça veut juste dire que quand on lui met sous le nez des séries de ronds et de carrés, il est capable de la compléter par un rond dans un carré. On est bien contente, mais enfin c’est à peu près tout. Ah non. Il y a aussi toutes les chances que sa sensibilité et ses qualités relationnelles soient inversement proportionnelles à la hauteur de son Q.I. On laisse tomber, c’est juste un ordinateur sur pattes.

L’homme des bois

ex: megaconnard

Il a un charme fou, il aime la nature, vous emmène gambader dans les champs de tournesols avec option coquelicots, prépare avec 2 bouts de bois un feu, auprès duquel vous passez la nuit en forêt, lovés dans des couvertures, c’est si romantique. Vous avez 16 ans mais cette fois sans avoir besoin de raconter d’énormes mensonges à vos parents. En revanche, vous racontez n’importe quoi à vos enfants, qui se demandent qui est ce hippie hirsute avec lequel vous disparaissez en fin de semaine, juste après les avoir déposés chez leur père. Avec le temps, le charme fou commence à décroitre. Vous commencez à en avoir un peu marre des décoctions de thym et de sauge sauvages cueillies Bio en pleine nature et bouillies sur le butagaz (ça commence a faire de drôles de bruits dans l’estomac, vous pissez comme une vache normande et vous rêvez de MacDo), des nuits sauvages à vous faire dévorer par les moustiques et des nuits du bord de mer à vous faire grignoter les pieds par les crabes. Mais si vous tenez le coup et que vous émettez finalement le souhait de donner à la relation un tour moins nomade, autant au propre qu’au figuré, l’homme des bois grimpe à un arbre et rentre en choc anaphylactique. L’idée d’engagement le rend tout pâle, puis il prend une jolie couleur bleue post-mortem et finalement une indicible terreur envahit son regard si doux. Il est alors temps d’être miséricordieuse et de le relâcher dans la Nature.

To be continued…

Article de @coquillette67

illustration de hedvab

Marqué comme: , ,

est anthropologue ès Proche-Orient, gaie divorcée, mère de turbulents ados qui la dépassent d'une bonne tête, psy en fin de diplôme, élevée à la banane et à l'ananas dans une ancienne colonie française d'Afrique de l’Ouest, polyglotte et troglodyte, écrit à ses heures perdues à propos de tous les cons, même ceux qu’elle adore, dont l'envahissante présence a uniquement pour but de l'aider à renforcer sa tendance naturelle au Zen.
Email à cet auteur | Tous les Articles par

4 Réponses »

  1. Magnifique description ! :)
    Petit nb : je crois qu’il manque le « quoi » ici –> vous racontez n’importe à vos enfants

  2. Merci pour cette belle rigolade du matin ! Quelle belle ouverture pour une belle journée de printemps en perspective…
    Je trouve vos mégananards beaucoup plus drôles que ceux que j’ai croisé, ça ma fait une autre bonne raison d’avoir pris l’autre direction.

  3. sous le nez des séries de ronds et de carrés, il est capable de la compléter par un rond dans un carré. >> mdrrrrr on en prend plein la poire :) )) [ comment ça moi aussi ? hé j'arrive à peine à ranger une étoile dans un carré alors :( ]

  4. Bien le bonjour!
    Merci beaucoup tout d’abord pour cette dose d’humour, toutefois serait-il possible que vous y rajoutiez quelques catégories? je suis notamment curieux de savoir la place du militaire dans cette typologie masculine fort sympathique.

    Bonne journée, bonne lecture.

Laisser un Commentaire

*

Twitter Users