Chanter n’est pas jouer

Je songeais à écrire cet article depuis plusieurs mois. La récente sortie d’un album de Mélanie Laurent et l’annonce du souhait de Gwyneth Paltrow de collaborer avec Jay-Z m’ont définitivement convaincu de le faire. J’en ai ma claque de ces actrices qui non contentes de faire la gueule devant les caméras, vont maintenant la faire derrière un micro. Aujourd’hui c’est le connard qui est en moi qui s’adresse à elles pour leur demander de la fermer une bonne fois pour toute.

S’il est une tradition qui perdure dans le merveilleux monde glamour des actrices, c’est la chanson. Elles sont quelques unes à franchir le cap chaque année, déclarant souvent au passage : « j’ai toujours rêvé de faire de la chanson ». Notons qu’en général, au début de leurs carrières elles déclarent « j’ai toujours rêvé de faire du cinéma ». Soit, je ne vais pas leur reprocher de vivre leurs rêves d’autant que de Marilyn à Bardot, en passant par Jeanne Moreau, le mythe fait toujours rêver et suscite les vocations. La comparaison avec ces trois icônes s’arrête là, et le mythe fait aujourd’hui parti d’un passé difficile à dépoussiérer.

Ce qui me frappe quand je vois et quand j’écoute Scarlett Johansson, Charlotte Gainsbourg, Claire Keim, Mélanie Laurent, Emmanuelle Seigner, Sandrine Kiberlain ou Zooey Deschanel ce n’est pas tant la faiblesse de leurs voix, d’autant que cela peut parfois avoir du charme, mais c’est l’absence de présence scénique. Comment ces actrices qui incarnent et vivent des rôles, intériorisent puis jouent les émotions de personnages fictifs peuvent-elles devenir incapables de communiquer avec leurs corps dès lors qu’elles se trouvent derrière un micro ? Elles se tiennent le plus souvent raides, les bras le long du corps, n’expriment rien dans leurs regards et dans leurs mouvements de bouche. Mesdames, interpréter une chanson c’est aussi jouer la comédie. Regardez donc des concerts de Jacques Brel vous en serez convaincues…

Heureusement, au milieu de ces femmes mièvres et pâlottes, il existe une Juliette Lewis reconvertie avec succès, et surtout avec ses tripes, dans l’indie rock, il existe une Jeanne Balibar insaisissable et délurée qui sait autant jouer du sérieux de sa démarche que de l’autodérision. L’intelligence n’est pas donnée à tout le monde… D’intelligence, je passe à Marion Cotillard, peu auraient osé mais n’ayons pas peur des contrastes. Si le jeu de la dernière française oscarisée ne m’a jamais convaincu, pour ne pas dire que je la trouve nulle, je dois bien avouer qu’elle chante pas trop mal. Sa voix porte et elle est juste. Attention je ne crie pas au talent, loin de là, mais elle fait le boulot et chante mieux qu’elle ne joue.

Je n’attaque pas la qualité de la musique. Ces chères actrices ne composent pas leurs chansons et font souvent appel à des auteurs compétents, elles ont le réseau qu’il faut pour ça. Ce que j’attaque c’est la posture, l’attitude… Arrêtez avec vos pauses faussement lascives, vos airs désabusés, c’est l’authenticité qui prime en musique ! Tout ça manque de relief, de théâtralité, un comble pour des comédiennes, non ?

Et pourtant on apporte du crédit à ces pseudo chanteuses. Rien d’étonnant dans un contexte musical où les nouveaux talents (sic) sont castés dans des émissions télé… C’est sans doute la tendance de cette génération où chacune veut se prétendre star, chanteuse, actrice, VIP, d’un simple claquement de doigts et surtout avec nonchalance. La volonté prime sur le talent et une actrice vendra toujours mieux qu’une inconnue du même niveau, c’est comme ça.

Elles sont bien inconscientes ces petites Scarlett, Charlotte, Mélanie et les autres, aveuglées par un succès auprès de leurs groupies et adoubées par la sphère médiatique qui, dans le petit jeu des promos et des RP, n’oserait pas égratigner une « star ». Inconscientes du ridicule dans lequel elles s’enferrent. Inconscientes de l’image qu’elles renvoient, de tristes pantins désarticulés qui peinent à sortir une note de leur bouche craignant sans doute de trop l’ouvrir et de défigurer ainsi leur petit minois. Vous êtes peut-être trop prétentieuses pour vous faire violence et le monde dans lequel vous vivez vous exonère de trop d’efforts pour affronter ce combat qu’est la scène, relever le défi de jouer et d’incarner la musique. Votre place n’est pas ici.

Pire encore, j’en arrive à ce triste constat qui est de remettre en cause vos piètres compétences d’actrices, sinon vous sauriez chanter sur scène. Il est des exercices qui sont casse-gueule, des peaux de bananes sur lesquelles il ne faut pas poser vos pieds, la chanson est autant un rêve qu’il est un piège. Elle vous met à nu au sens figuré. De grâce, chantez pour vos parents, devant vos amis, bourrées en fin de soirée, mais par pitié ne venez pas vous vendre à la télé, ne sortez pas de disques et ne faites pas de concerts, contentez-vous déjà de cette chance que vous avez de faire du cinéma.

@LoCiolBlog

9 commentaires

  1. Merci merci merci merci et aussi, parce que vraiment ça fait plaisir, merci.

    J’ai écouté l’album de Scarlett J, reprenant des chansons de Tom Waits, et c’est un massacre absolu du répertoire par cette fille à la voix molle… Des reprises limite syndicaliste tellement elle n’incarne rien…

    Bon ben j’y retourne

  2. Je ne vois pas en quoi c’est un problème: des tas de grands artistes ont fait les deux, musique et cinéma. Beaucoup peignent, écrivent, font de la photo… Pourquoi un artiste devrait-il se contenter d’une seule forme d’art? Au contraire, j’aime les artistes complets: Dylan, Montand, Tom Waits, David Lynch, Denis Hopper le font sans qu’on leur reproche. Pourquoi? Parce qu’ils sont bons?!

    Le vrai problème n’est pas le nombre de formes d’arts pratiquées mais l’absence de talent!

  3. Tu as totalement raison!!!Il y a une actrice française qui s’est reconverti a la chanson..,et c’est de la me***(désolée mais en meme temps…)En plus, déjà qu’elles ont un métier bien paye et qu’elleS sont plutot chanseuses…A mon
    Avis,c’est plus pour renflouer leurs caisses…si vous voyer ce que je veut dire…

  4. Rester dans des petites cas c’est vachement mieux c’est sûr! Je ne pense pas ch. Gainsbourg ait besoin d’argent vu la fortune de son père… Je ne cherche pas à défendre qui ce soit, je ne les écoute d’ailleurs pas ces chanteuses/actrices. Mais il est évident qu’être artiste ne se résume souvent pas à une seule pratique.

  5. Tout a fait d’accord avec le post et j’aime beaucoup les commentateurs qui font semblant de ne pas le comprendre ;).

    Que des acteurs veulent chanter ou l’inverse, OK pourquoi pas, il y a de tres beaux exemples d’artistes complets. Le probleme avec les cas cites, c’est en effet qu’elles n’ont ni voix, ni presence scenique. C’est vraiment de l’arrivisme et le genre de trucs qui peut se faire surtout en France avec le copinage des medias. C’est aussi une insulte pour les vrais chanteurs (on rappelle que c’est un metier), les performers, etc. qui eux respectent assez leur public pour ne pas squatter la scene a moitie endormis.

    Enfin bref…

  6. C’est marrant mais ça me fait pensée aux artistes qui ce lancent dans la politique simplement parce qu’ils sont populaires … Bon c’est hors sujet, mais pas complètement puisque au fond tu leurs reproches de ce lancer dans des carrières pour lesquelles elles n’ont aucun talent…

Répondre à Ranx Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*