Et si je te disais que j’étais pour cette interdiction de la burqa ?

Par @poupimali

Photo: Niqabitch

ou comment une loi à la con dénonce un fait qui l’est encore plus.

Démonstration.

Provocation.

Et surtout interrogation sur les propos de trois différentes femmes entendues à la radio (par mes oreilles), invoquant le respect de leur droit et de la liberté de leur culte.

Mon point de vue ne tend qu’à soulever les contradictions que j’observe par rapport à la religion et les exigences qu’ont certaines de ces femmes revendicatrices vis à vis de la République. Le rapport à la légiféreration ou non d’une telle loi se pose alors.

POUR cette loi et le port du voile c’est con et légiférer c’est le dénoncer

J’aime bien relever que nous sommes en France, un pays laïc mais aussi respectueux des croyances de chacun. C’est joli sur le papier, c’est aussi de façon traditionnelle quelque chose d’assez bien respecté.

D’une manière générale, quand tu viens t’installer dans un pays avec des codes, des lois et des coutumes, tu t’y plies. Cela peut paraître bête et allant de soi mais pour que le législateur en fasse une loi… Visiblement non, pas pour tout le monde.

Alors ton voile et autre couverture d’hiver, c’est pour chez toi. Tu vois, personnellement, je suis de confession nudiste : je me balade nue chez moi et dans les centres faits exprès pour. Par respect des autres de mes concitoyens, je n’impose pas mes choix. Si je partais m’installer en Iran (exemple de pays) je porterai le voile par respect pour le pays (et les valeurs) où j’ai choisi de vivre. Je ne ferai pas chier le monde avec. De toute façon, je pense que je ne ferai pas long feu sans voile… Finalement tu n’es pas si malheureuse de pouvoir avoir le CHOIX de le porter ou pas ton voile. Sauf qu’en France on te demande de respecter la Loi, tout comme en Iran.

Egalement, en tant que maîtresse d’école, banquière, postière, je ne te laisserai pas rentrer, je ne te confierai pas un enfant dont j’ai la responsabilité sous prétexte de te respecter parce qu’avant tout je pense au bien être des autres personnes, à la majorité des usagers. C’est le principe du lieu public.

Alors si tu ne montres pas qui tu es, pourquoi aurais-tu droit à la même chose que les autres qui, eux, jouent le jeu de l’intégration (et je ne dis pas que c’est facile) ?

Tu veux l’égalité quelque soit ta religion, sois l’égale des autres. L’égalité est un principe pas un « du ».

CONTRE cette loi et le port du voile c’est con et le légiférer c’est mal le dénoncer

Dans la religion musulmane, une des lois explique que les femmes ne peuvent pas circuler librement sans l’accompagnement d’un homme proche (père, frère, mari). Donc les femmes voilées et/ou complètement recouvertes ne devraient pas sortir seule, si on applique vraiment les sourates. Le deal, si je comprends bien, c’est : je sors complètement voilée mais seule. C’est donc juste un arrangement à la sauce de ceux qui prétendent appliquer les lois religieuses. Hypocrisie ? Coïncidence ?

Les fameuses lois et autres préceptes religieux coraniques ont été écrits à la suite d’une longue tradition orale. Ils ont été déformés et petite magie de la rédaction de ce texte ancien, le « vrai » Coran a été écrit par morceaux et sans ponctuation. Chaque interprète de celui-ci a donc pu mettre les points et les virgules où bon lui semblait et donc lui faire dire ce qui l’arrangeait à lui. Il existe d’ailleurs plus de 170 traductions en français différentes.

Je résume donc : tout est question d’interprétation mais je trouve cette question du voile intégrale d’une connerie monstre, car ne viens pas me revendiquer ta liberté de te trimbaler comme tu veux (il existe bien une loi sur le racolage et les péripatéticiennes ont tout aussi besoin de protection et non de lois répressives pour exercer leur métier), alors que normalement tu ne devrais même pas sortir seule hors de chez toi. C’est un petit peu un non sens.

Juste pour un peu de culture, la base du voile ou autre hijab niqab burqa est de se couvrir les cheveux car de tradition moyenâgeuse, les cheveux ont une connotation sexuelle (les femmes en cheveux étaient les prostituées de l’époque). Après tout pourquoi pas, les juives très pratiquantes portent bien des perruques. Après je ne dis pas que cela ne me choque pas tout autant mais c’est surtout dans mes représentations de la femme (autre débat que celui de la loi).

Bien évidemment nous n’échappons pas à une belle connotation discriminatoire, stigmatisante et excluante des populations de croyance musulmane. Chose très en vogue pour le gouvernement actuel.

Je propose donc que nous allions jusqu’au bout : interdisons les papillotes et les kippas, les foulards sikhs… Tout le monde pareil !

Et là, étrangement, les biens pensants trouvent cela absurde. Et ils ont bien raison, ou pas d’ailleurs. Car si le culte ne s’appliquait qu’à chez soi dans le cadre de la sphère privée, personne n’aurait besoin de revendiquer son identité religieuse (source de suffisamment de guerres, ceci étant dit). En somme, il faudrait interdire la visibilité de la religion quelle qu’elle soit dans les lieux publics (ainsi que dans la rue) si on voulait aller jusqu’au bout des choses mais ce n’est pas le cas ici.

Et moi, je serai pour cette loi. On veut la Liberté, l’Egalité, la Fraternité alors pour le bien commun de tous les résidents sur le sol français, respectons déjà ces principes avant de venir réclamer le droit d’interpréter comme bon te semble ta religion.

Conclusion : cette loi et le port du voile c’est con et il faut le dénoncer car il existe peut être d’autres solutions.

Oui, ce que j’écris est révoltant, choquant, démago et que sais-je d’autre, mais il s’agit aussi, selon moi, de déterminer la limite entre le respect et la liberté de tout un chacun. Et je te le donne en mille : c’est avant tout le manque de culture, d’Éducation. Voir des femmes aussi voilées me fait extrêmement mal dans ma féminité, dans mon humanité car personne n’a le droit d’être asservi et s’asservir par et pour d’autres sous couvert qu’un mec en 700 l’aurait dit à un autre type. C’est d’une violence inouïe pour notre culture occidentale que de masquer le regard d’une femme sous prétexte qu’elle est inférieure à d’autres et pire encore qu’elle le fasse volontairement persuadée de la vérité sous-jacente.

Mais quand j’entends des conneries du style, il fallait faire cette loi ou il ne fallait pas la faire. C’est mon droit contre la république. Au vu des multiples interprétations, je dirai que Non, mais Oui.

Enfin je dirai surtout que c’est bien signe d’une paupérisation et d’une acculturation grandissante en France des femmes d’origine étrangère. Ce qui m’apparaît comme bien plus alarmant et grave.

Mais faire des lois doit sûrement coûter bien moins cher que d’investir le terrain, que de favoriser l’éducation, que de dé-stigmatiser les humains et leurs croyances, que de mettre en place des politiques de la ville pour désenclaver les quartiers, permettre aux différents cultes d’avoir équitablement des lieux d’exercice de leur religion.

Sinon si vous êtes grosses, bien cachées et bien drapées, vous pourrez peut être coucher avec des cons. Mais ceci est une autre histoire.

Niqabitch secoue Paris par jblarus

Niqabitch secoue Paris from NiqaBitch on Vimeo.

lire aussi http://www.megaconnard.com/burqasse-toi-pov-conne/

21 commentaires

  1. Me voila bien embetee. Parce que je suis d’accord avec tout ca que tu dis. Et je suis d’accord aussi avec ValerieCG sur l’autre billet CONTRE la loi. Donc soit je prends des psychotropes pour resoudre cette etrange dichotomie interne, soit l’une des deux a tort ( par rapport a mes valeurs et convictions s’apa, non de maniere absolue). Mais dans l’ensemble, je penche quand meme plus de ton cote, ne serait-ce parce que l’integration passe par l’adoption des us et coutumes du pays d’accueil. Dura lex sed lex

  2. Tu as raison. Quand tu es dans un pays tu en respectes les coutumes, les lois, les usages et peu importe TA culture. Quand dans un pays on te demande de te couvrir pour visiter un temple ou autre tu le fais, par respect. Mais quand tu vas dans un pays où la femme est presque l’égale de l’homme alors tu le fais aussi, même si ce ne sont pas tes convictions.

    Un mec qui battait sa femme avait dit un jour devant les juges (que des femmes) : « Je croyais pourtant que la France était le pays des droits de l’HOMME ». Je vous laisse imaginer sa peine. Mon coco je crois que t’as pas bien compris le sens des droits de l’homme en général.

    Aujourd’hui les gens font n’importe quoi et ne respectent plus rien. C’est dommage de devoir faire des lois pour tout et rien, mais à cause du non respect ca devient presque nécessaire…

    Je dis ça… Je dis rien…

  3. « C’est d’une violence inouïe pour notre culture occidentale que de masquer le regard d’une femme sous prétexte qu’elle est inférieure à d’autres et pire encore qu’elle le fasse volontairement persuadée de la vérité sous-jacente. »
    Pour moi c’est encore pire. Il faut la planquer parce que sinon, les hommes, ces bêtes sauvages, se jetteraient dessus et s’accoupleraient avec elle à même le mobilier urbain.
    J’avais pensé que le rôle des religions, si tant est qu’ils puissent avoir un rôle positif (l’histoire n’a rien de très optimiste à dire), était d’élever l’homme et de l’aider à dépasser le statut animal.
    M’énerve !

  4. Je ne comprend pas bien ce que vient faire la violence faite aux femmes dans les commentaires !
    Ce qui est dangereux c’est les gros amalgames entre burqua et violence ou entre islam et extrémisme.

    Interdire les religions, voilà une solution qui contourne bien le problème et que ne résoudra rien.

    Les religions sont là depuis quelques années maintenant (ahahah) le meilleur serait encore d’apprendre à les respecter et vivre avec, plutôt que de toutes les blâmer ! Notamment une…

    Ou alors, interdisons la burqa, mais aussi la coupe mullet et les bottes blanches ! Soyons équitables !

  5. Voir des femmes voilées dans la rue m’insupporte. C’est comme ça.

    Depuis petite, je me révolte contre les signes de supériorité du mâle sur la femelle.

    Je ne voulais pas porter de jupe ou de robe, parce qu’à mon goût ça limitait les mouvements. Je le pense toujours, d’ailleurs, même si maintenant j’en porte. Alors que dire de la burka ou du niqab pour limiter et contrôler les mouvements !

    Voir une femme voilée, c’est pour moi l’épitomé de la soumission. J’ai du mal à comprendre qu’une femme se soumette de cette manière. Enfin si, je comprends pourquoi (pression familiale, menaces), mais ça me révolte.

  6. Moi y’a un truc qui me trou le cul…faut enlever ses pompes pour entrer dans une mosquée, faut mettre un truc sur la tête pour entrer dans une synagogue, et faudrait pas que certaines voilées enlèvent leur sac à patates dans les lieux publics ?….

    Il n’y aurait pas comme une certaine incompréhension élémentaire du théorème de la débilité basique là ?…

  7. Cet article est nul. Archi-nul. Tout d’abord parce qu’il est incroyablement mal écrit, et que lire un truc aussi mal écrit, ça fait mal au yeux.

    Ensuite, parce que quelle que soit l’opinion gnan-gnan qu’il exprime (dont le manque d’originalité est la caractéristique la plus flagrante), on ne peut pas ne pas relever dès le premier paragraphe des propos comme « Quand tu viens t’installer dans un pays avec des codes, des lois et des coutumes, tu t’y plies. … » / « Alors ton voile et autre couverture d’hiver, c’est pour chez toi. »

    Et ça tu vois, c’est une grosse, grosse marque de racisme pur et dur, probablement inconscient. La confusion directe, claire et nette, d’une coutume religieuse ou culturelle (aussi idiote ou critiquable qu’on puisse la trouver, aussi significative de sexisme, tout ce qu’on veut) avec une provenance étrangère. Tu portes le niqab DONC tu es étrangère (de provenance, de nationalité, de culture, de tout ce qu’on veut…) DONC si ça te plaît pas, casse-toi, rentre CHEZ TOI !

    Et les filles en Niqab ou foulard « moins extrême » dont on trouve plein, qui ont souvent moins de 30 ans, et qui sont nées à Vaulx-en-Velin ou dans le 9-3, qui ne parlent pas un mot d’Arabe et qui n’ont jamais foutu les pieds ailleurs qu’en France Métropolitaine, comme en témoigne d’ailleurs leur carte d’identité, tu en fais quoi ? Ça entre comment dans ta petite démo du « Quand tu viens t’installer dans un pays … blabla … c’est bon pour CHEZ TOI ! »

    Affligeant.

  8. Les concepts de démagogie de second degré et d’absurde t’echappent. C’est une chose.
    Pour l’écriture tu m’en vois désolée.
    Cependant en te lisant je me demande qui est enfermé dans des clichés et dans des interprétations psychanalytiques sauvages.
    Mais on ne peut pas plaire a tout le monde. Merci pour ton commentaire.

  9. @Swâmi Petaramesh : « chez toi » ne veut pas nécessairement dire « dans ton pays », cela signifie plus basiquement « dans ton appartement/maison//grotte/château/le truc dans lequel tu vis ». Elle ne dit pas « ta religion c’est pour ton pays d’étranger », mais juste « les marques religieuses de ce genre sont plus appropriées dans la sphère privée (ici, le domicile) »

  10. Poupimali : tes « écrits » ont toute leur place sur megaconnard.con

    « Dans la religion musulmane, une des lois explique que les femmes ne peuvent pas circuler librement sans l’accompagnement d’un homme proche (père, frère, mari) » laquelle? cite-moi le verset stp.

    Les amalgammes bien lourds c’est facile, puis ça demande pas trop de réfexion, ça fatigue pas trop. Tu t’ennuies pas trop devant TF1?

    Commence par te renseigner un peu avant de dire des idioties pareilles. ça te gène pas de publier un truc aussi malsain?

  11. @Abrutis, quitte a critiquer, autant argumenter, ça t’aideras peut être à faire évoluer ton pseudo. ( Bien trouvé pour le coup )

    @Swâmi Petaramesh > faudrait voir à pas prendre le mot  » étranger » pour une insulte. Et arabe, juif, noir et breton pour des gros mots. Et puis tu peux ne pas aimer mais rester poli. Dire pourquoi tu trouve le style nul, ou l’article mal écrit. Enfin être constructif dans la critique quoi. Même un gamin qui dit  » ‘aime pas ‘es brocolis ‘a pu du cul » développe déjà d’avantage son propos.

    @Poupi, c’est courageux et dit simplement. Merci.

  12. Je suis d’accord.. d’accord.. d’accord !

    Ps: Les cheveux c’est complètement aphrodisiaque. Continuez à les cacher mesdames parce que moi j’en peux plus sur les grands boulevards parisiens. Le reste.. allez y, le plus souvent y a rien à voir.

    Ps n°2 : Poupimali, de confession nudiste ! Ah tu cherches quelqu’un pour faire des travaux chez toi… bénévolement.. j’ai toujours rêvé qu’on me montre, m’explique et m’apprenne.

    En tous cas, bonne vibes poupimaliesque.

  13. la vidéo relève bien l’aspect coquetterie du port de toutes sortes de voiles, comme je l’observe si souvent ici en Seine Saint Denis.
    haaaaa les p’tites coquines…..ou comment provoquer le mâle en la jouant Sainte-Nitouche, minauder façon 93, clins d’oeil de pin up sous des attraits bien sages, nouvelle mouture, nouvelle culture mixte (occidentale, judeo-chrétienne , mondiale et télévisée +musulmane) issue des migrations, construite par l’Histoire et ceux qui la vivent.

    Rien de nouveau donc dans le comportement humain, celui des jeunes filles en fleur, tout en désirs dangereux, sortant juste du giron de leur moman. Comment faire? trouver l’objet du désir sexuel qui comblera ces bouffées d’excitation irrépréssibles, et ne pas se faire violer. Juguler le désir du garçon perçu comme différent de celui de la femme, à raison .

    Chacune sa technique de SEDUCTION, comme depuis des siècles, avec les moyens du bord, du lieu, du temps.

  14. C’est un sujet intéressent et d’actualités !

    Tout d’abord, je pense qu’il est important de soulignée le contexte : religion et civique.
    Je part du principe, que chacun(e) ce doit d’être le plus neutre que possible face à une mode de vie sociétal.

    Car tous et toutes n’ont peut être pas spécialement envie, d’être confronté aux différences culturelles, religieuses.
    Tout simplement par ce que :

    1 – la société n’est pas une spécialement communauté où tous le monde s’accepte,
    mais plus tôt un mode de vie qui nous est imposer pour gagner sont « oseille » (c’est mon avis).

    2 – les généralités, les principes que constitue la plupart des villes; ne considère pas les religieux comme étant une valeur commune (sauve pour la religion catholique, puis-ce qu’elle as exister bien avant les autres sur les villes).

    3 – Tous et toutes sont censée être égaux faces aux lois et « valeurs » d’une société, ce qui implique d’être d’une certaine neutralité (triste j’en convient), mais inconditionnelle dans un système comme le nôtre.

    Il est donc à mes yeux; indispensable d’être rigoureux face aux ports de quelconque signes religieux en dehors des contextes prévue à ces effets. Je trouve cela d’une logique implacable et d’une légitimité reconnue.

    En Belgique, une lois à était élue contre tous ports d’objets pouvant masquer la visibilité du visage.
    Les premiers toucher; ont étaient la religion mouslime (désoler pour orthographe).

    Car le port des éléments facial, que porte ces femmes masque leurs visages (partielle et total).
    Alors, mon avis:

    – En vue de l’éthique, je pense que c’est pas plus mal.
    – En vue de la légitimation, c’est honorable (principe de sécurité; tous citoyen doit être reconnaissable).

    Bref, ont n’a beaucoup dit la dessus (sur les médias etc); mais le plus important reste la logique et l’étique à mes yeux.
    Le reste n’est qu’une surmédiatisation des religions (voir même tronquer pour Audimat) et des circonstances.

    Je pense, donc qu’il faut restée pied à terre.
    Consulter une information objective que subjective et surtout restée dans une optique sociétal que personnelles.

    Pour ce qui est de la libertés d’expression; elle ne doit pas être influencer par la surmédiatisation.
    Car à ce moment là; ça devient tout simplement le bordel 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*