J’ai accepté par erreur ton invitation …

Et voilà comme tant d’autres je me suis laisser embringuer dans l’aventure des sites de rencontres.
D’abord parce que c’est vendredi soir, que j’ai un week end de trois jours devant moi, ma gamine qui squatte la TV,  que je me dis que si je souhaite investir un jour dans l’immobilier c’est plus facile de convaincre la banque en étant deux, que je cherche désespérément une excuse pour me payer un lave vaisselle et que putain qu’est-ce-que je me fais chier ce soir!

Comme je n’y connais rien en sites de rencontres et que je me souviens vaguement d’une amie quinquagénaire qui avait trouvé son bonheur auprès d’un jeune asiatique sans papiers sur meetic je me dis « pourquoi pas moi ».

Je vous passerais donc la partie inscription et recherche photographique que nous a si bien décrit la schtroumpfette dans son excellent article, je ne saurais pas faire mieux.

Je passe donc directement sur la partie « flash ». Le flash c’est toutes les personnes qui ont préférer cliquer sur un bouton plutôt que de vous écrire un message. Bon je m’ennuie toujours autant alors je me lance et je commence à écrémer la liste de mes flasheurs, par photo, par pseudonyme, par situation professionnelle… Au final il en reste un.

Je regarde plus en détails, il semble correspondre plutôt pas mal à ma recherche. Un mec calme, sympa, pas casse-couille, assez cultivé, il habite à coté. J’envoie un message, il me renvoie son numéro de téléphone.

Prise dans le jeu je l’appelle. S’en suit une longue conversation ou l’on parle de tout et de rien, de notre vie à chacun, de notre recherche, de nos ex.
J’en arrive à oublier que je préfère vivre seule, que je tiens à ma liberté de célibataire et que mon mode de vie de geekette associable, immature et à tendance bordélique est incompatible avec une vie de couple … et que ma recherche n’était qu’une tentative de distraction derrière le PC, comme quand on fait du shopping sur internet sans avoir l’intention de valider son panier.

J’accepte donc que l’on se rencontre le lendemain.
A peine raccroché je redescend sur terre. Mais quelle conne! Pourquoi t’as appelé !
Je vais me coucher et passe une nuit de cauchemars où se mêlent mariage, grossesse, belle famille et sorties mortellement ennuyeuses.
Le matin venu je tente de me ressaisir. Je suis trop gentille pour pauser un lapin et je tente de me convaincre que je n’ai fait qu’écouter mon cœur et que le bonheur se trouve peut être là, que je dois me planter en pensant être faite pour vivre seule et que ce dont j’ai besoin c’est d’une vie de couple pépère ?

Pas convaincue là mais bon allé on va tenter le coup. Je dépoussière ma boite à maquillage et me met à l’œuvre. Faut que je ressemble quand même un minimum à ma photo quoi. Verdict : c’était quand même plus facile avec Photoshop !

llustration de Toad pour voir son site tu cliques sur l'image

On se retrouve en bas de chez moi puis on part se promener. On discute, là encore de notre passé puis du boulot. Rien de concluant, au bout de 10 minutes je commence déjà à m’emmerder. J’ai juste envie de rentrer chez moi et me mater un film sur ma TV HD 3D toute neuve, vautrée sur mon canapé, avec un plateau de sushis d’un coté et mon chat de l’autre.

Je fini par le quitter au bout de 2 heures, espérant sans l’avouer qu’il s’est autant fait chier que moi.
Espoir qui n’aura duré que quelques heures avant qu’il ne m’envoie un SMS signé d’un « bisous ». (l’horreur !)

Et revoilà que j’angoisse :  comment lui dire que ça ne colle pas que je me suis plantée dans ma recherche, plantée de bonhomme, plantée de site web. J’ai pas été formée pour ça et le social c’est  juste pas mon truc.
ça m’apprendra,  la prochaine fois j’irai sur mégaconnard !

17 commentaires

  1. Faut jamais rencontrer les mecs des sites de rencontres.
    C’est la honte !
    Moi les sites de rencontres, je m’en sers comme boite nuit. J’y vais, je drague et je discute, ça m’apprend pleins de trucs sur les métiers, les vies en général. Les hommes se confient.
    J’ai découvert pleins de chose sur les avocats, les vendeurs de poissons, j’ai eu un vendeur de panneau solaire aussi et pleins d’autres « genres ». On découvre tous leurs soucis, leurs affaires, c’est très enrichissant.

    Puis après, je fais un tchat virtuel (jdate en a un, c’est drôle).
    Et encore après, je donne rdv au mec sur second life.
    Là, il s’inscrit et on va ensemble dans une boite à partouze virtuelle (y’en a sur second life).
    Donc on baise virtuel. En général suite à la baise, je donne pas de nouvelles pendant à peu près 6 jours. Le mec me mail.

    Il veut me voir en vrai etc. Là, je lui dis que je viens de rencontrer quelqu’un dans le réel et que c’est plus possible pour moi d’entretenir « ailleurs » une autre relation.

    Il est dégouté, il me dit que je lui ai pas laissé une chance et que si on se voyait dans le réel etc…
    Là, je réponds plus.
    Régulièrement, il m’envoie un mail pour me demander où j’en suis dans ma relation.

    J’annonce en général, mes fiançailles. Puis mon mariage.
    Parfois, c’est arrivé qu’il me trouve sur un autre site de rencontre (genre meetic). Là si je me fais chopper en direct « en ligne », je lui dis que je me suis disputée avec mon fiancé et que c’est pour ça que je suis revenue sur un site de rencontre. Je suis malheureuse etc…

    Il est content, il jubile.
    Il me demande de le voir, qu’il s’en doutait que ça n’allait pas durer avec l’autre. Se marier si vite.

    Je lui dis que je suis trop dégoutée en ce moment pour re faire une vraie rencontre mais que dans quelques temps… Il attend. Parce que vous remarquerez que sur les sites de rencontres c’est toujours les mêmes qui restent des années durant donc vous pouvez être sure que dans un an, il y est encore à draguer des meufs. Donc il attend. Je me remets en ligne mais par ex sur j date, y’a la fonction « faire en sorte que machin ne puisse pas vous voir quand vous êtes en ligne ». J’appuie sur le bouton « cacher mon profil à machin ». J’en ai une dizaine.

    Après toute cette vie, je file me coucher dans les bras de mon copain. Je suis super fidèle.

  2. « comment lui dire que ça ne colle pas que je me suis plantée dans ma recherche, plantée de bonhomme, plantée de site web. » Dis lui que tu es auteur pour mégaconnard et il viendra voir ce passionnant petit article?

  3. @Roxanne : intéressant, et je ne savais pas qu’il y avait des boites à partouse sur second life ! Je te comprend parfaitement. Rencontrer de nouvelles personnes c’est toujours très enrichissant, puis il y a aussi la séduction, le jeu. Ton copain accepte facilement tes escapades sur le net ?

    @erwik : je ne suis pas assez chienne pour ça ou alors je n’assume pas assez ma chiennitude je ne sais pas. Parfois vaut mieux pas savoir ce que les autres pensent de soi 🙂

  4. Bah, il a pas le choix, je lui en parle pas.
    Qu’est-ce que tu veux que je lui dise ?
    Pour moi ce que je fais c’est de l’ordre du théâtre de marionnettes, vu que personne n’est réel, même pas moi. Je suis pas sure que mon copain comprendrait, c’est des systèmes de relations trop particuliers.
    Y’a que les deux concernés qui peuvent comprendre la dimension « affective » de la relation virtuelle.
    C’est du jeu virtuel de filles.

    Les mecs par ailleurs ça leur fait rien, des filles ils en ont à la pelle. Eux essayent de tirer leur coup, moi je tire mon épingle du jeu.

  5. Mégaconnard
    Je suis en train de lire un blogs de connards là.
    C’est la gène. Leur définition d’eux même =

    « C’est quoi?

    Quatre amis.
    Quatre minorités opprimées.
    Quatre regards sur le monde.
    Quatre casse-couilles. »

    TU POURRAS LEUR DIRE QUE LES FEMMES NE SONT PAS UNE « MINORITÉ » OPPRIMÉE ET NE L’ONT JAMAIS ÉTÉ ?
    Merci, j’ai pas twitter et je n’arrive pas à mettre de com’ sur leur blog (?).

    LES FEMMES SONT « UN GROUPE DOMINÉ ».
    Pas confondre avec « minorité ».
    Les femmes sont un groupe majoritaire.

  6. Bah non JB faut pas et d’ailleurs j’ai toujours penser que le concept des sites/clubs de rencontres était nase donc pas plus surprise que ça.
    J’ai déjà connu le grand amour, fusionnel et irraisonné ou tu es prêt à tout accepter de peur de perdre une partie de toi même en le perdant lui. Au point de me laisser crever à petit feu.

    Le véritable amour n’a ni raison ni explication rationnelle, ce n’est ni un physique ni un esprit ni les deux qui nous attire c’est l’être en sa totalité bien au delà des apparences. Alors comment choisir sur un site de rencontre ou les célibataires s’entassent alignés comme des chipolatas en barquette cellophane ?

    Il y a aussi mettic affinity qui te propose de répondre à près d’une centaine de questions, pour au final, te proposer la poignée de personne avec qui tu es compatible (preuve à l’appuie avec tout un tas de diagrammes et de camemberts qui démontrent que c’est indéniablement cholapindu93 l’homme de ta vie).

    Non, franchement s’il y a bien une chose qu’on ne peut calculer d’avance même avec les meilleurs algorithmes du monde c’est l’amour.

  7. « (preuve à l’appuie avec tout un tas de diagrammes et de camemberts qui démontrent que c’est indéniablement cholapindu93 l’homme de ta vie »

    MDR ptdr :-)))))

    C’est clair moi aussi j’ai connu le grand amour et franchement après, tout est trop trop naze lol. :-(((

    L’ennuyeux même du grand amour c’est qu’après, y’ en a plus (on n’en vit pas 2) donc en fait la suite de la vie c’est juste faire son marché jusqu’à épuisement et quand on est épuisé ben on prend un chien et des animaux et on vit dans une ferme.

    Puis on rencontre le voisin de la ferme et on décide de finir ses jours avec lui parce qu’il est sympa et parcqu’on n’a pas envie d’avoir un AVC et qu’il y ait personne pour téléphoner au 15 sauf le chien.

    Vivre à 2 c’est plus sur.

    Mais en réalité dans la situation idéale faudrait mourir juste après un grand amour, comme ça y’aurait pas de retour au réel

  8. Oui, moi je penses que je vais apprendre à mon chat à composer le numéro des secours 🙂
    C’est je pense moins contraignant au quotidien que de devoir supporter cholapindu93 chez soi.

    « Mais en réalité dans la situation idéale faudrait mourir juste après un grand amour, comme ça y’aurait pas de retour au réel »

    Ou ne jamais le connaitre, ainsi on se contente de ce qu’on a plus facilement (c’est plus simple de se passer de quelque chose que l’on ne connait pas).
    Mais là je jette le bébé avec l’eau du bain.
    En fait non, ni s’en passer, ni mourir juste après, c’est de ces expériences de la vie qui nous permettent d’évoluer. Regretter son passé c’est renier sa propre personnalité, même si le retour à la réalité est parfois dur on n’en sort que plus fort.

  9. et euh megaconnard, ce serait bien de mettre le serveur à l’heure Française et pas GMT quand j’ai regardé l’heure du post puis de mon PC j’ai cru que je m’étais endormie sur mon clavier

  10. Oui « plus fort » mais après on s’ennuie grave donc ça sert à rien d’être plus fort.

    Moi j’aurais préféré mourir quand même, c’est plus Jane Austen et puis c’est plus romantique.
    Si j’avais vécu mon histoire d’amour fou au 19ème siècle, j’aurais péri peu après des suites d’une longue neurasthénie.

    Ou j’aurais attrapé une pneumonie après avoir trop marché dans la lande sous la pluie. Ou encore je serais devenue folle dans mon château, j’aurais vu son fantôme partout et une nuit je me serais jetée par la fenêtre de désespoir.

    Là, au mieux je vais me taper un cancer à cause du coca zéro que je m’enfile en discutant avec les gens imaginaires d’internet.
    Bref, bof.

  11. Ceci étant je regrette pas du tout d’avoir vécu cette histoire d’AF (amour fou). J’ai vraiment aucun regret au contraire. Quand on vit un truc pareil, c’est tellement vivifiant et tellement stimulant, ça laisse une empreinte de folie, après ça renforce dans quelque chose en soi et on devient ce qu’on aurait du toujours être.

    C’est comme passer dans un autre monde, celui q’on devait atteindre mais qui mettait du temps à arriver. Là, ça fait raccourcis direct. On devient soi mais comme on imaginait pas. Par contre, y’a que les gens qui ont déjà vécu ça qui peuvent comprendre ce truc.

  12. Et je plains ceux qui vivront jamais d’amour fou dans leur vie. Ça doit être horrible de plus se ressentir. d’être éteint.
    En même temps tout le monde ne peut pas se permettre de partir à la dérive. C’est un peu comme coucher dans un hôtel de luxe pendant des mois ou des années selon la durée de l’histoire. Ça coute quelque chose et faut avoir les moyens… mentaux.

  13. j’aime bien roxanne qui nous explique qu’elle ment comme une arracheuse de dents et qui veut nous faire croire qu’elle est fidèle… mais qui ment à son mec…

    il avait raison audiard… les con(ne)s ca ose tout, c’est même à ca qu’on les reconnait!

  14. J’aurais pu te répondre « je parle pas aux con, ça les instruit », mais c’est tellement surfait de sortir des citations d’Audiard. T
    ellement plouc.
    So ringard.

    J’ai dit que j’étais « super fidèle », j’ai pas dit à mon copain.
    Je suis super fidèle… à moi même.
    Mais essaye encore. Allez 1, 2, 3, tourne ton cerveau à gauche.
    1, 2, 3 tourne ton cerveau à droite.
    Oups il est tombé par terre…. Ohhhh, il était pas bien gros déjà mais alors là… Bon, poubelle, de toute façon crois-moi sur parole, chez toi, personne verra la différence avant/après.

  15. Roxanne
    J’ai honte pour TOUTES LES FEMMES quand je lis ce que tu écris. Tu es vraiment le stéréotype de la femme occidentale du 21ème siècle genre Houellebecq qui se croit libérée en étant une salope qui ne fait que mentir et jouer, exactement ce que les conneries de magazines féminins t’apprennent. Tu es l’anti-féministe absolue. Tu baises avec des inconnus sur « second life » et tu te crois épanouie et en paix avec toi-même? Tu trouves ça normal? Ta vraie nature, tu crois vraiment que c’est ça? C’est vraiment triste de voir ce que la « civilisation » a fait de certaines personnes. Putain, j’espère quand même que tu te feras bien baiser un jour dans ton petit jeu, parce que tu mérites même pas de respirer le même air que ces gens que tu manipules. pauvre fille va…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*