La lettre X écarlate

Cela fait donc plus de 48 heures que l’affaire DSK caracole en tête de Twitter, des sites Internet, des journaux télévisés et de la presse écrite. On y parle beaucoup des conséquences politiques que l’élimination de la course électorale de DSK aura sur l’avenir de la France, on y parle de procès, de rumeurs qui couraient depuis longtemps sur la vie sexuelle dissolue du « présumé coupable » ou « présumé innocent » selon où l’on se place sur l’échiquier politique ou moral, toutes choses politico-légales, sans oublier le délice qu’il y a pour certains de se rouler dans la boue générée par le spectacle d’une éclatante déchéance. En effet, les foules ont toujours eu ce goût du spectacle, et on brûle facilement ce que l’on a adoré. Ou du moins admiré. Ou bien on piétine avec férocité ce que l’on n’aimait pas, ravi de voir enfin l’ennemi à terre. Pas de quartier.

Mais ce n’est pas cet aspect-là qui m’intéresse. Non, ce qui me passionne vraiment, c’est le syndrome de la chute. C’est un phénomène récurrent chez les hommes de pouvoir que de dégringoler de leur piédestal pour satisfaire une pulsion sexuelle. L’affaire la plus retentissante reste à ce jour l’affaire Clinton-Lewinsky. Les relations bucco-génitales du chef de la plus puissante nation du monde étalées à l’échelle planétaire. On peut pouffer, on peut arguer que Clinton n’était à l’origine qu’un bouseux qui ne s’est hissé aux plus hautes fonctions de l’état  que grâce à un saxophone, une épouse ambitieuse et un sourire niais, mais soyons sérieux. Il faut beaucoup de pugnacité, de détermination et d’ambition pour parvenir à prendre les rênes du pouvoir. Clinton était loin d’être un imbécile, et pourtant à quoi pensait-il quand la jeune stagiaire le gratifiait de fellations « non-sexuelles » au beau milieu du bureau ovale? Ne savait-il pas qu’il risquait sa carrière, dans cette Amérique assoiffée de puritanisme? Non, il ne pensait pas.

En Israël, le président de l’Etat, un poste certes honorifique et de peu de réel poids politique mais cependant très respectable, a été jugé pour viol aggravé, agression et harcèlement sexuels. Il a été condamné à 7 ans de prison ferme. Issu d’une famille extrêmement modeste, il a réussi, à force d’ambition politique, à occuper plusieurs postes de ministre, avant d’être élu par la Knesset président de l’état, le rêve de toute une vie. Une fois au sommet, il en a profité pour tenter de soumettre à ses pulsions sexuelles un certain nombre de subalternes. Jusqu’à la première plaignante, qui a ouvert une impressionnante boite de Pandore.

DSK : on n'est jamais mieux piégé que par soi-même

Quant à DSK, il n’est plus à présenter, mais le choc reste grand face à la dernière affaire: le candidat potentiel de la gauche aux élections présidentielles, le directeur du FMI, l’époux d’Anne Sinclair est mené, menotté, devant une cour de justice americaine. Voila donc un homme qui semble avoir tout pour lui, l’intelligence, l’ambition, la gloire et qui se retrouve accusé d’une tentative de viol sur une femme de chambre, comme un vulgaire criminel libidineux. Tout perdre pour une pulsion mal maitrisée.

Et pourtant, on peut se demander si tout cela est aussi incroyable et incompréhensible qu’il paraît. En effet, le dénominateur commun à ces criminels sexuels en nœud papillon, c’est le pouvoir. Ils ont œuvré sans répit pour escalader le long de l’échelle sociale, mais plus que tout, pour conquérir des positions publiques qui leur assureraient la domination. Ils ont regardé la plèbe et ont dit: « Cela est bien ». Mais à un certain moment, la même pulsion qui les avait poussés en avant, s’est réveillée, affamée. Ce besoin de soumettre, de dominer, a pris un tournant glauque. Besoin de séduction et désir de domination des foules se sont mêlés et se sont cristallisés sur un objet précis, un objet féminin, qu’il fallait séduire, dans le cas de Clinton, ou asservir et écraser dans le cas de DSK, si l’accusation est averée. Le pouvoir est souvent un monstre assoiffé de puissance, de conquête et de contrôle et il porte en lui les germes de sa propre destruction.

28 commentaires

  1. Le pouvoir effectivement…

    Qui oserait porter plainte contre le président de la république des USA ou le patron du FMI ? Quel est le poids d’une stagiaire ou d’une femme de ménage face à ces hommes ? Si elles tentent quelque chose, elles risquent de tout perdre. C’est certainement de cette manière que les « grands hommes » pensent. Ils ont le pouvoir, elles ne sont rien, ils peuvent donc tout se permettre, un petit coup, une petite pipe et les affaires reprennent.

    Tiens, petite note culturelle, Marguerite Steinheil, la veuve de Félix Faure, est morte dans le Sussex.

    Amusant non ?

  2. Texte très intéressant qui mériterait d’être appronfondie. Malgré que tes exemples soient « à charge » parce que jusqu’à preuve du contraire DSK n’a pas abusé de cette femme.

    Si demain j’accuse Bachelot d’agression sexuelle je ne pense pas qu’on mette sa non-culpabilité en doute..

  3. Ranx: Cela fait aussi partie de la demarche, mais je ne suis meme pas sure que cela soit aussi conscient que cela, l’evaluation du risque. Et c’est bien ce qui est inquietant. Je pense que la pulsion vient d’un endroit beaucoup plus sauvage et primal, ce besoin de soumettre, de dominer, ce meme instinct qui les a porte au pinacle ( sans jeu de mot:-) et qui les precipite dans l’abime. En ce qui concerne la veuve de Felix Faure, c’est en effet un joli petit clin d’oeil de la destinee

    Monsieur Zoubial: J’aurais volontiers approfondi, mais je ne voudrais pas me retrouver accusee de perversite:-) Plus serieusement, je ne voulais pas me lancer dans une etude trop technico-psychologique, c’etat juste une reflexion face au fait que cela nous etonne toujours alors que je pense qu’en realite face a ce genre d’affaires, la reponse est contenue dans la question. Et en effet, c’est a charge et DSK est pour l’instant « presumme inocent » , je trouve donc ta remarque recevable. Mea culpa ( mais bon on dirait que, pour les besoins de la demonstration)

  4. Pulsion ou excès de confiance ?

    Moi je crois plutôt que ces hommes de pouvoir sont trop habitués à ce que tout leur soit cédé. Impensable qu’une pauvre femme de chambre/stagiaire ou que-sais-je puisse leur opposer un refus !
    Ils ne font peut-être qu’agir
    comme à leur habitude : prendre, prendre, prendre, comme bon leur semble….

  5. @Lionne: J’ignorais que des digressions sur le comportement sexuel d’un « accuse de tentative de viol » ( et non « coupable de viol ») etaient aptes a l’envoyer en prison

  6. Lionne : ce n’est pas un site de tribunal, personne ne l’a envoyé en prison ici. Maintenant, si le fait qu’il soit accusé ( et non coupable) vous pose problème, il y a une solution : ne pas lire les journaux (bonne chance)

  7. De toute façon faut arrêter de pleurer sur DSK. Au pire quoi ? On lui aura mis les menottes (snif) et il sera enfermé quelques jours (holala snif snif). Ça n’ira pas plus loin.
    Tout le monde le sait.

    Aux états-Unis (comme ailleurs d’ailleurs) quand on a de l’argent et des relation on est vite relâché dans ce genre d’affaire. Je dis pas, si DSK avait été noir et pauvre, ça serait plus ennuyeux (20 ans de prison) mais là… pfff… Dans deux semaine il part en Espagne pour s’octroyer « après la tourmente » quelques jours de repos.

    Trop dur la vie.

  8. Je partage l’avis de Monsieur Zubial. De mon modeste point de vue l’article est plutôt bien écrit mais même si tu répètes plusieurs fois qu’il ne faut pas céder à l’accusation trop facile et que chacun à droit à la présomption d’innocence, l’article est quand même clairement tourné à charge.

    Cela dit je partage ton opinion (pas à l’encontre de DSK, je réserve mon jugement sur ses présumés actes pour plus tard, quand le côté émotionnel se sera tassé) et j’aime la façon dont c’est exprimé.

    En particulier « on peut se demander si tout cela est aussi incroyable et incompréhensible qu’il paraît ». Et bien oui, est-ce réellement possible une telle absurdité ? Un homme arrivé si haut peut il tomber si bas ? Mieux encore, comment un homme quel qu’il soit peut-il laisser de côté son jugement et son bon sens pour assouvir un besoin primaire ? Notre cerveau reptilien serait-il si puissant ?

    En tout cas bravo pour ces articles que je prends beaucoup de plaisir (non coupable) à lire ;)

  9. J’adore les commentaire de cette journaliste envoyée aux Etats-Unis : « malheureusement le FMI a lâché DSK… Contrairement à ce qui se passe en France où on a décidé de le « couvrir »… « .
    Cette journaliste, faut qu’elle revoit son vocabulaire si elle compte faire la défense de DSK lol.

    Couvrir.. Lol. Non mais le journalistes français font plus que pitié.

    http://www.youtube.com/watch?v=BM51ndxOdDA&NR=1

  10. @Olafgroetz : Je reserve aussi mon jugement, et ma compassion dans l’affaire DSK sera attribuee en temps et en heure a la veritable victime, en accord avec la justice. Je peche donc dans cet article par le fait d’inclure DSK dans la liste des agresseurs mais surtout pour les besoins de la cause, car c’est a la suite de son arrestation que je me suis une fois de plus demande comment il etait possible de chuter de maniere si spectaculaire apres avoir atteint un certain Olympe politique.

    @Roxanne: A couvreur, couvreur et demi:-)

  11. http://www.youtube.com/watch?v=Pjtkp5Om7SQ&feature=related

    Je suis pire qu’affligée par ce lien.
    Je crois que je n’ai jamais vu quelqu’un d’aussi immonde de toute ma vie.

    Sincèrement, je l’ai regardé hier parler chez Taddeï, j’avais déjà été relativement écoeurée.. Mais là…
    on atteint des sommets.

    Faut absolument intégrer ces images et ses mots pour comprendre l’ampleur de ce qui est en train de se passer en ce moment en France en terme de complicité des pervers sexuels issus d’une certaine caste.

    Après on ira tabasser les mères des victimes comme on pourra via twitter (bonjour les bobottes-pouff mère idéale Catmachin etc) mais en une lecture, on peut mesurer concrètement l’ampleur de ce que Tristane et sa mère auraient eu à subir SEULES face au PS et bien sûr, absolument pas soutenue par les media.

    Sans parler des effets collatéraux direct : perte d’emploi, galère à vie. DSK est ami des grands patrons français.

    Y’a 7 ans, la vie de ces deux femmes aurait été brisée complètement. Définitivement.
    Elles ont bien fait de ne pas porter plainte à cette époque et d’attendre le bon moment.

    Que les pouff de twitters apprennent à comprendre les enjeux réels de situations pareil.
    Il ne s’agit pas d’un simple pervers sexuel contre qui on porte plainte. Mais d’un homme de pouvoir absolu.

    Mais bien sur, « la ligue des mères idéales » de twitter peuvent toujours continuer de twitter leur haine de cette mère qui a conseillé à sa fille de ne pas porter plainte à l’époque. Le ridicule ne tue pas.

  12. Fascinant de voir toutes ces femmes sur twitter et ailleurs qui se prétendent « féministes » ou qui ont « une mère féministe » (je gros LOL là) et qui, comme premier réflexe de base dans l’affaire DSK- Banon iront taper… La mère de la victime plutôt que l’agresseur sexuel potentiel OU les media qui n’ont strictement JAMAIS relayé l’information nulle part.

    C’est au premier réflexe qu’elles ont qu’on peut voir ce que porte réellement ces femmes qui sont évidemment tout sauf féministe.

    Et aussi tout sauf conscientes. Des connes. Qui plus est ça révèle bien leur peu de qualité en terme de protection des victimes d’une histoire. Je comprends mieux ce qui s’est passé ici sur mégaconnards. Taper les victimes d’un truc, c’est leur seule politique réelle. En réalité ces femmes sont misogynes au derniers degré. Et je plains évidement leur fille qui doivent soient être de pure conne soit qui vont morfler avec ces « mères idéales »

  13. Si au départ il s’était agit d’un viol ou d’un agression sexuelle faite par un pauvre ou un lambda, la mère aurait soutenu sa fille à porter plainte.

    Face à un agresseur habituel, les choses auraient été très simples. Ici, il s’agissait de DSK.

    Maintenant il faut prendre conscience de qui est DSK.

    Cet homme avait et jusqu’à récemment encore un pouvoir énorme.

    Au point d’être capable de museler les journalistes et les media d’un pays entier !!

    Cet homme fréquentait le diner du siècle et a toujours été très très lié aux grands patrons (media notamment) avec qui il a des connivences.

    Il appartient à une sphère toute particulière : les intouchables.

    Il faut comprendre une réalité que peu de gens admettent tant ils croient au principe « d’égalité » :

    Si Tristane avait porté plainte pour agression sexuelle à ce moment là, il n’y aurait eu aucun suite de l’affaire (au tribunal) et aucun retentissement dans les journaux, ni dans les radio, ni ailleurs.

    Ces femmes n’auraient JAMAIS été aidé, ni écouté. Aucun soutien.

    Au contraire même : elles auraient TOUT perdu (et leur famille avec).

    DSK les aurait rendu à rien.

    Plus de travail et plus d’avenir pour Tristane et pour les membres de sa famille.

    Se faire agresser sexuellement c’est très lourd à porter mais en plus pardessus ça, perdre tout (et se sentir responsable de la vie en déroute d’une famille entière) à 22 ans… Ça conduit au suicide…

    Et croyez moi réellement, cette famille entière aurait tout perdu.
    La vie de Tristane en réalité se serait arrêtée là.

    Par ailleurs, il faut savoir que porter plainte n’est pas forcément un réflexe premier.

    Selon le contexte particulier (et là c’est les cas évidemment !!!) les circonstances, la victime a le droit de décider du bon moment.

    N’oubliez pas : si on a reconduit le tps de la plainte à plusieurs années après l’agression, c’est justement pour que les femmes puissent décider du bon moment pour porte plainte.

    ET JE RÉPÈTE POUR QUE ÇA RENTRE BIEN DAN LES ESPRITS: C’EST UN DROIT (souligné trois fois) QUE DE DÉCIDER DE CE MOMENT.

    Un droit total. . Inscrit dans nos lois.
    Croyez)moi si t c’est inscrit dans nos lois c’est qu’il y a des raisons profondes.
    Les magistrats ont tenu compte des cas particuliers, des situations spécifiques de certains viols.
    Puis aussi, ils ont tenu compte de la victime et de sa maturité. De son autonomie aussi.

    ETRE PRÊT PSYCHOLOGIQUEMENT, MATERIELLEMENT à affronter son agresseur.
    Premier point nécessaire pour qu’un victime puisse porter plainte.

    AUSSI N’AVOIR PLUS AUCUN LIEN AVEC L’AGRESSEUR.

    On voit des cas de plaintes, c’est très courant où les femmes violées par un supérieur hiérarchique attendent de quitter l’emploi pour faire cette démarche.

    En cas d’agression, il y a mille figures possibles. Un juge est habitué et même s’habitue VOLONTAIREMENT à accepter ces mille figures sans jugement préalable.

    En justice, quand vous trainez dans le tribunaux vous découvrez à quel point une victime peut mettre des années avant d’oser porter plainte.

    Et en aucun cas on ne peut se permettre de « juger » ce laps de temps. Au contraire :

    Quand on est face à des victimes, on reste de leur coté quelque soit le temps qu’elles ont pris à.

    Beaucoup de victimes aussi apparaissent seulement quand le contexte leur est favorable ou quand une autre victime s’est déclarée ouvertement.
    C’est à partir de là que la victime cachée ose démarcher.

    Faut-il juger ça ?
    NON.
    C’est très, trop courant, trop normal pour qu’on juge. Une victime reste une victime.

    Je pense que Tristane a pris le tps de découvrir à quel point sa vie était foutue même sans porter plainte.

    J’ai connu trois cas de viol dans ma vie. Deux sur mineures (des amies de classes) et là, la plainte a été automatique.

    Il se trouve que le troisième cas d’une adulte a été le plus problématique car par ex, elle sortait avec l’homme qui l’a violé. Elle a donc refusé de porter plainte contre lui.

    En pensant qu’elle dépasserait le truc eu égard au fait qu’il était son petit ami de l’époque (depuis un mois).

    Ça n’est que 6 ans plus tard, qu’elle a admis la profondeur de sa douleur car l’homme en plus l’air de rien continuait de se comporter de façon malsaine avec elle quand elle le croisait. Elle n’a donc porté plainte que six ans plus tard. Au vu du passif de ces 6 ans où elle n’a pas su dépasser.

    Parfois, il faut ce tps de maturation post viol.

    LE TEMPS DES VICTIMES N’EST PAS VOTRE TEMPS DONC, IL FAUT LE RESPECTER.

    La mère de Tristane savait que sa fille allait avoir sa vie détruite si elle portait plainte. Tristane était plein d’ambitions et de désir professionnel.

    Elle avait 22 ans.
    Couper les ambitions d’une fille de 22 ans, c’est autrement plus violent qu’une agression sexuel, c’est lui dire ouvertement : « tu n’as plus d’avenir après ça».

    Et croyez moi, DSK lui aurait « dit », sans scrupule au vue du personnage. Il aurait agit dans ce sens contre elle. Il l’aurait abattu. D’ailleurs en réalité, c’est ce qu’il a fait. Tristane n’a jamais trouvé de boulot.

    DSK n’est pas un agresseur habituel. Il a un profil social particulier dont il faut tenir compte absolument dans cette affaire.

    Un homme d’une puissance pareil peut faire RÉELLEMENT peur.

    Etre face à DSK ça n’est pas être face à un violeur habituel. La mère a protégé sa fille. Et maintenant si elle parle c’est justement pour continuer de la protéger.

    Elle a finalement bien fait de lui conseiller de ne pas porter plainte à l’époque. Au vu de ce qui se passe aujourd’hui, c’est maintenant le bon moment. D’ailleurs elles montent leur dossier à charge.

    Et si la mère donne sa candidature en plus au PS, c’est justement pour montrer, prouver par le réel, à quel point ces gens sont immondes (f vidéo qui révèle la réalité de ce PS).

    Elle joue aujourd’hui, le jeu de la femme qui continue sa vie normalement pour qu’ils la démontent PUBLIQUEMENT.

    Une façon concrète de dé montrer les pressions qu’elle subit.

    Cet enregistrement, même s’il ne sera pas utilisé au tribunal, servira à démontrer l’ampleur de la connivence des gens du PS avec un agresseur sexuel pourvu qu’il soit de leur camp et qu’il ait un rang social élevé.

    Mais aussi l’ampleur de la connivence des media.

    Ne jugez pas la mère de Tristane, être féministe c’est être du coté des victimes TOTALEMENT et la mère de Tristane fait parti des victimes de DSK. Elle n’est pas un acteur extérieur.

    Soyez féministe, jugez plutôt les media complices de DSK et le PS complice. Cette vidéo est abjecte.

  14. @Roxanne: tes premiers commentaires faisaient reference a une discussion commencee apparament ailleurs et continuee ici, sur un ton assez enerve il faut dire. Je n’ai donc pas repondu car il etait evident que cela ne me concernait pas, et ne connaissant pas les tenants et les aboutissants, je ne pouvais y participer. Ton dernier commentaire aborde un sujet qui n’est pas directement lie a mon billet, puisque je me concentrais sur le profil psychologique du politico-violeur, mais il en decoule et tu parles du profil de la victime qui ne porte pas plainte. C’est tres interressant en soi, et c’est aussi malheureusement vrai. D’ailleurs on remarque que souvent, quand eclate une affaire de ce genre, on remarque alors que d’autres femmes ont ete agressees par le meme homme, souvent des annees avant et on soudain le besoin de parler, car la publicite les ramenne a ce qu’elles ont vecu et essaye d’enfouir, mais elles se rendent alors compte qu’elles n’y parviennent pas. Et tu as raison, c’est exactement pour cela que la loi prevoit un delai de plainte assez long. Je ne sais pas quelles etaient les motivations profondes des victimes specifiques dont tu parles, mais je pense egalement que l’on a pas a juger une victime, meme si elle a decide de se taire et de ne pas porter plainte, la gerance de la douleur de chacun est tres personnelle

  15. Oui, c’est certain coquillette.

    Je parle de l’affaire Tristane Banon et de sa mère Anne qui l’a conseillé y’a 10 ans de ne pas porter plainte contre DSK après l’agression qu’elle a subi par lui.

    Moi face à cet homme je peux complètement comprendre cette stratégie de la mère.
    Je pense que ce mec est ultra dangereux, pas seulement physiquement avec les femmes.
    En général.

    Je pense qu’il doit créer la peur autour de lui comme un patron pouvait la créer y’a 100 ans face à ses ouvrières.

    Le pire dans le cas DSK c’est que son usine, ben… C’est la France !!
    Donc impossible d’y échapper. il a des ramifications partout.
    On a échappé au pire comme président.

    Pour savoir museler les media d’un pays, c’est qu’il a tout pouvoir.

    Les bobottes débiles sur twitter font genre « oui moi j’aurais dit à ma fille de porter plainte » bien sûr bien sur les cruche de l’an 2011…. Faut vraiment être en situation pour savoir réellement de quoi on est capable ou pas.

    Surtout quand on sait que sa fille de 22 ans risque sa vie dans une affaire pareil. Les enjeux sont ÉNORMES.

    Par ailleurs :

    Dans cette histoire la mère est victime elle aussi de la violence de DSK. Elle en parlera sans doute au moment opportun amis quand on voit la vidéo de Michèle Sabban on peut comprendre, même plsu besoin de faire un dessin !!

    Quant à porter plainte dix ans plus tard, je suis pas sure que ça soit possible, ils ont changé les délais y’a quelques années mais je sais plus si c’est dix ans. Mais par contre si y’a eu pressions par la suite alors ça peut changer la donne.

    Mais elles doivent prendre leur temps pour monter leur dossier. Et comme la violence est invisible… Complik.

    Personnellement je ne me suis jamais faite violée mais j’ai eu une agression un jour en sortant de la piscine. Je marchais et le mec derrière moi faisait semblant de faire son jogging.
    Il m’a sauté dessus.
    Je me suis souvent demandée s’il m’avait pas repéré dans la piscine avant.

    Quoi qu’il en soit je lui ai foutu un coup dans le ventre.
    Il a reculé étonné du retour rapide et plié en deux, par contre j’ai mal visé et il a eu à moitié mal alors, il m’a re sauté dessus et là il voulait me frapper sauf que pas de bol à ce moment là une voiture passait et on était dans son champ de vision.

    Je me suis échappée en lui donnant un autre coup dans les jambes (non j’ai pas eu les couilles) et j’ai filé en courant.

    On n’oublie évidemment JAMAIS ce genre de scène. On la garde en soi.

    J’avais déjà rencontré des exhibitionnistes dans ma vie, y’en avait un au lycée qui passait son temps à la sortie….
    Mais passé la frousse première, on en avait plus rien à foutre.
    Limite il faisait parti du paysage.

    Lui aussi était à la cool dans ses fourrées… Les flics le laissaient faire ça, c’était le fils d’une grosse famille de la région donc la police disait rien à part l’embarquer de tps en temps mais ça servait à rien. il revenait tout le temps trainer autour du lycée.

    On s’était vraiment habitué à lui. Même en terminale je me souviens on lui jetait des cailloux lol, on le maltraitait.

    Mais un violeur c’était la première fois que j’en croisais un.

    Ben on le sent en soi le violeur. On sent l’habitude qu’il a de forcer dès qu’il nous touche. C’est comme une main glaciale qui s’abbat sur soi.

    Le mec qui te touche et qui est prêt à te frapper, pour un rapport sexuel EST UN VIOLEUR. A vrai dire je n’ai aucun doute sur le profil de DSK… Il violente. C’est une intuition intime que j’ai depuis quatre ans, depuis que j’ai vu cette vidéo de Tristane chez Ardisson. C’est pour ça aussi que j’aurais jamais milité pour lui ni voté pour lui. impossible. Quan dje vois tous ces autruches françaises complices de ce pervers beurk.

    Mon violeur était habillé en micro short, donc il avait déjà organisé sa scène de viol, il voulait m’emmener sans doute dans un buisson pas loin.
    Il n’a pas réussi, il a du être surpris de voir que je répondais, mais j’ai eu chaud. Après ça, j’ai appelé la police pour les prévenir de faire un tour du coté de la piscine. Ils en avaient rien à foutre… Mais quand je dis rien, c’est rien à foutre.

    Les etats -uniens sont bien équipés pour définir un viol dans ses différents degrés contrairement aux français qui restent sur une vision floue limite romantique du viol.

    DSk est super mal tombé pour se faire régler son compte lol… NY en plus !!!

    Le fief des féministes contemporaines !!! Il aurait pas pu trouver pire !!!

    Si elles peuvent et si l’affaire se fait, elles vont le bouffer. .

    Elles vont le dévorer et elles ne supporteront pas de compromis, ni de back$$.

    Là-bas, elles rigolent. C’est pas la France où on en est encore à parler de libertinage, séduction, etc… Je vous passe le champ sémantique absolument gerbant auquel on a eu droit depuis cinq jours….

    Putain ça serait cool qu’il se fasse bouffer par là où il a péché et qu’il s’entrave les pieds dans sa bite. Mais j’y crois pas trop.

    Encore qu’il est tellement dominant, il suinte al domination masculine : et ça , elles risquent de pas supporter.

    Je me comprends, j’ai étudié le féminisme américain et elles, même une mimique peut faire tout basculer. Or pas de bol des mimiques de dominant DSk , il n’a que ça sur la tronche lol.

    Elles vont le prendre en horreur. D’ailleurs en regardant les images où il est passé devant le juge l’autre jour lol, je sais déjà pourquoi la juge lui a pas donné sa liberté sous caution. double lol

    Quand il parle tout bas à son avocat, c’est là que la juge a décidé de le garder, c’est certain.

    DSK ne sait pas faire profil bas. Il va agacer les jurés s’il se retrouve un jour devant eux. Les avocats ont tout intêrêts à ne pas montrer leur client.

    Là-bas même les jurés seront féministes et flaireront le salopard. Pour précision à NY une femme pas féministe ça n’existe pas lol. C’est pas Paris là-bas… Dans cette région du globe, ils ont la civilisation !!

    Bon courage DSQ !!!!!!
    On viendra t’apporter des préservatifs en prison !!!

    En espérant que là-bas tu croises quelques « séducteurs » « libertins » qui te feront découvrir les plaisirs de lol
    MDR.

    je jouis là.

  16. Pour précision pour ceux qui disent « faut pas le juger avant etc « ..

    Ben si, c’est super important de savoir juger quelqu’un en dehors même d’un procès. En dehors de tout jugement extérieur, juste PAR SOI.

    L »intuition doit toujours être utilisée et être travaillée dans une vie. Et personne ne doit attendre le jugement extérieur pour se définir son propre jugement.

    Couper son monde intuitif et ne pas pouvoir le partager avec d’autres c’est se déshumaniser.

    Donc coquillette désolée de te le dire :-) : tu as raison de mettre en scène ton parti pris sur DSK.
    Faut savoir le mettre et sans complexe..

  17. Sinon pour essayer de comprendre pourquoi un hoes de son envergure tombe dans une sexualité de pervers ben c’est normal, c’est un pervers c’est tout.
    Vu son passif, on a pas affaire à un pétage de plomb d’un soir.
    On est bien face à un profil pervers.

    Moi ce qui me fait marrer à ce stade c’est que quelques jours avant, il avait annoncé via ses avocats que tout tentative de discussions de sa vie privée passerait en diffamation et paf…

    … La vie est incroyable surtout cette années 2011, je trouve qu’elle est particulièrement riche en évènements incroyables. Et à mon avis c’est pas fini.. Lol. On va être secoué lol.

    Sinon la théorie du complot au secours, moi j’en ai une vraie la seule possible :

    un complot mais monté par DSK et ses story telleurs.

    1. Il veut aller aux présidentielles, il sait qu’il a cet énorme casserole avec ce passif sexuel d’abuseur. Du coup, comment faire pour effacer ce passé que l’ump allait évidement utiliser pour l’abattre en pleine campagne ?

    2. Ben il crée ce scandale et dans quelques jours la « victime » va avouer qu’elle a menti ou qu’elle a été payée.

    3. Blanchi et réhabilité plus personne n’osera jamais attaquer DSK sur sa sexualité.

    Et donc présidentielles à la cool pour lui…

    Enfin moi si j’étais son conseiller perso, c’est ce que je lui aurais dit de faire…

  18. Enfin sinon pour le retour au sérieux à mon avis je reste dans l’idée que dans moins de dix jours il est sorti
    L’argent, la relation… Je peux pas croire qu’on le traite comme un pauvre noir. Ou un arabe moyen.
    Impossible.

    Et le nouveau juge est un homme comme par hasard……. In cock we trust.

  19. Maintenant opération liberté absolue et après, il pourra retourner aux chandelles. cooollll. Là bas les filles sont gratuites et leur Q plus avenant. Ça sera moins excitant pour lui, mais bon au moins, à 60 ans faut savoir dire stop.

  20. It télé marine lepen dit des trucs absolument vrai. DSk a été traité totalement normalement en vu de ce qualité particulière. Les américains s’adaptent aux profils.

  21. Heureusement à part Lepen y’a d’autre voix qui osent parler franchement du cas DSK. Au moins on sort des affaires de « soubrettes qu’on détrousse ».

    http://www.youtube.com/watch?v=RGfe4dRgbQA&feature=player_embedded#at=147
    ….

    Moi ce qui me fait marrer c’est tous ces gens qui appellent à la prudence, qui demandent aux gens d’attendre l’avis du jugement etc. Faut voir comment il l’aurait expédié si DSK avait un pauvre arabe des cités. Condamné direct et sans scrupule. Sur et certain.

    Leur capacité à la « décence » dans le cas DSK révèle surtout une capacité réelle à être soumis à une caste supérieure. Ceux qui parlent comme ça, sont les profils dominés d’une société. Ou fayot.

    Puis aussi on les écoute pleurer sur l’aspect indécent de l’arrestation de DSK a qui on a mis des menottes !!! Et qu’on photographie !!! ! Même pas lavé. Et le pauvre qui vient de passer trois jours au cachot !!! Snif.

    La belle affaire, ben voyons, si ça ça vous choque, allez faire un tour dans les commissariats de votre quartier pour voir comment les gens sont traités. Et là… Quoi ? Pardon ? Ces gens là, vous vous en foutez ? Vous ce qui vous choque c’est qu’on traite un mec riche et influent comme ça… Ah ok.

  22. On se demande quelle féministes a éduqué Quatremer mais elle doit être sacrément bonne et efficace pour qu’il ait un si haut niveau de pertinence-))) 5 ans de travail acharné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>