Je veux bluffer avec des asperges

Joël Robuchon dans l’âme, je prenais de bonnes résolutions hier matin : il fallait que mon repas du midi soit gargantuesque et raffiné. Que je ne m’y serve pas du micro-ondes ni du ketchup pour masquer les saveurs pas recherchées lorsque, par hasard, je suis arrivé à me dire « tiens, ça serait plutôt cool de mettre de ces trucs verts dans l’eau pendant qu’elle chauffe », avant de me rendre à l’évidence : « ah non, c’était pas cool » et d’aller chercher le ketchup en question.

Bien sûr j’ai des livres de cuisine. D’ailleurs, d’habitude, je les regarde pendant que je mange, et mon palais a la faculté de mentir à mon cerveau, ce qui est assez pratique quand on est un adepte des trucs verts pour tester-pourquoi-pas-ils-le-font-bien-à-CuisineTV dans l’eau qui chauffe. Ah oui, le truc vert, c’est du wasabi, ouais je sais, tu vas te moquer et tout.

Les livres de cuisine que j’ai ont tous été écrits par un certain Jamie Oliver, un type assez rigolo apparemment et qui commence toutes ses recettes par « il n’y a rien de plus simple, et c’est ma recette préférée ». Moi, des choses plus simples, j’en connais. Parce que couper en dés un concombre, c’est moins simple que d’ouvrir un sachet de jambon. Alors généralement, agacé par tant de virtuosité vulgarisée, d’indécence face à mes deux mains gauches, je me résigne et crache sur le livre en question avant de fondre en sanglots.

Sinon, la télé peut t’aider, mais t’as intérêt d’être giga-rapide. Moi, quand j’essaie, il faut toujours hacher quelque chose, ce que eux font super vite et que moi je bâcle pour poursuivre. D’ailleurs, je bâcle tout, tout cuit moins, tout est moins bien coupé, les ingrédients que je n’ai pas, je les remplace sans scrupule et au final, mon plat ne ressemble pas du tout au leur. En tout cas, au niveau de l’aspect j’en suis certain. Au niveau du goût, je l’espère vraiment pour eux.

L’autre solution, c’est internet, avec des gens normaux. Et quand tu cherches des sites de cuisine sur internet, tu tombes obligatoirement sur Marmiton. Le titre du site, déjà, c’est une catastrophe. Pour le comprendre, il suffit de le répéter une quinzaine de fois à voix haute et le fou-rire arrive. Vous verrez c’est véridique. Donc Marmiton…

Un design qui fait peur, déjà. Parce que t’y vois du vert, des trucs qu’il faut pas mettre dans l’eau qui chauffe, et que tu ne trouveras jamais à la supérette d’à côté. Des titres à faire pâlir Laurent Ruquier, en dessous : « être carré sur l’agneau », « bluffez avec l’asperge »… Ca donne grave envie. Je nous vois déjà avec mes amis :

– Alors, vous trouvez ça comment ?

– Tu nous as bluffés avec l’asperge.

Et moi d’être grave content. Je veux bluffer des gens avec les asperges. Alors je zieute les recettes à base d’asperges. Dans une recette sur deux, déjà, on te demande des ingrédients dont tu n’as jamais entendu parler et que t’es à peu près sûr et certain que le mec de la supérette il va te dire « ça existe pas sauf si tu vas en chercher en Inde chez un petit épicier pas très connu » quand tu vas lui en demander. Il faut trouver LA recette qui ne demande presque que des asperges mais qui bluffe quand même.

C’est la perle rare, tu la trouves après une quinzaine d’heure, et en tremblotant tu t’empares de ton calepin, prêt à en découdre, affamé, aussi. Bon, il faut du gruyère, des asperges… Dans l’empressement, tu oublies toujours ledit calepin. Et tu reviens des courses avec quelques ingrédients mais pas tous. Pas les asperges, déjà. Il faut donc aviser, et s’en remettre aux CHIEURS D’INTERNET.

Oui, dans chaque recette, tu verras, il y a des commentaires. Et dans ceux-ci, les chieurs. « J’ai remplacé le parmesan par un peu de fromage de chèvre », « je n’ai pas mis de crème fraîche, c’était un peu lourd »… Il suffit d’en trouver un, genre bien chiant, qui publie partout qu’il change toutes les recettes et de lui envoyer un message privé : « On fait quoi avec du gruyère, du coca, des fraises Tagada, des raviolis en boite et pas d’asperge ? »

Pas de réponse ? Ben tout manger, séparément… Et se dire que demain, on fera moins pire.

Un commentaire

  1. Marmiton, le site où quand tu cherches une recette d’un truc-avec-des-cerises-qui-soit-pas-un-putain-de-clafoutis, tu as 15000 recettes de ce PUTAIN DE CLAFOUTIS et RIEN qui ne soit pas un PUTAIN DE CLAFOUTIS. Et en plus elles trouvent toutes le clafoutis délicieux et sublime. MOI PAS. Bande de conasses de ménagères.

Répondre à LvG Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*