Conseil pour faire semblant que tu t’y connais pas en Koh Lanta alors qu’en fait t’es grave accro

Allez, avouez, vous regardez. Vous pouvez l’avouer, on est en petit comité, ici, sur Megaconnard. Allez.

Moi, je suis un ouf, j’avoue. Koh Lanta, c’est mon kif. Depuis les débuts de l’émission, je peux te citer le 4e éliminé de la saison 3, la couleur de la chemise de Denis Brogniart dans l’épisode 8 de la saison 5… Sinon, j’aime bien aussi les films de Christophe Honoré.

Les gens, le vendredi, souvent, ils font la fête. Et le schéma d’une soirée de fête, c’est souvent le même : on s’appelle, on se dit qu’on va sortir à minuit mais qu’on se retrouve en pré-soirée chez le type qui a le plus petit appartement pour faire passer le temps et s’empêcher de s’endormir. Et nous voilà donc, à 19 h, à 15 dans un 15m2, à se regarder dans le blanc des yeux, à mesurer la faible capacité qu’a l’être humain de meubler une conversation (cf Uma Thurman dans Pulp Fiction).

Le moins con de la bande a souvent l’idée lumineuse environ deux heures après le début de la soirée.

– Si on mettait la télé ?!

Et on met la télé, parce que c’est le moins con de la bande. Et c’est lorsque la question « qu’est-ce qu’il y a à la télé le vendredi » est pernicieusement posée que le challenge commence. Une partie de poker infernale.

D’abord, regretter de ne pas avoir posé la question pernicieuse en premier, celle-ci est un gros atout dans votre jeu lorsque c’est vous qui la sortez. A l’inverse, vous apprendrez vite que celui qui la pose en sait toujours pertinemment la réponse, et que si ça n’est pas dans son appart de 150m2 qu’on est allés, c’est pour ne pas y découvrir tous ses posters de Denis Brogniard et ses totems d’immunités dispersés un peu partout.

– Y a Thalassa, lol.

C’est la réponse que je vous conseille. Le lol est à prononcer. Ainsi, vous vous montrez cultivé, drôle, et pas du genre à regarder Thalassa le vendredi soir, mais du genre tout de même à savoir que ça passe. Gagnant gagnant. Vous prenez l’ascendant sur ceux qui auront répondu le rituel « pf, j’sais pas moi ».

Mais tout le monde le sait que vendredi c’est Koh Lanta. Et en zappant, ceux qui en doutaient encore s’en sont aperçus. On a commenté toutes les émissions lors du zapping, on a dit « ta gueule » aux présentatrices de LCI pour passer à la chaîne suivante, on s’est foutu de la gueule de Georges Pernoud, on a même passé trois minutes à regarder la chaîne russe parce que c’était fun. Mais tout le monde pensait à Koh Lanta.

C’est là qu’il ne faut pas être le faible, celui qui lâche le timide « Sinon on mate Koh Lanta, ça peut être drôle ». Celui-ci, il porte des slips Denis Brogniart.

L’attitude à adopter lorsque Koh Lanta apparaît est somme toute assez simple, sur le papier. Ne pas rire lorsque c’est drôle, ne pas pleurer lorsque Gégé se fait éliminer putain pas lui, non, merde, ne pas actionner les muscles qui font défaut aux candidats lors des épreuves, pas de verbe d’action.

Je sais, c’est dur, mais sachez que tout le monde dans le 15m2 souffre, alors serrez les dents, c’est comme l’épreuve des poteaux, le dernier qui craquera sera LE MEC QUI NE REGARDE PAS KOH LANTA.

Quelques phrases que l’on peut sortir, car le mutisme est à proscrire aussi, il vous fait passer pour intéressé :

– Elle a un gros cul, elle. Comment elle s’appelle ?

– Va te raser au lieu de dire des conneries.

– Sérieux, un totem ?

– Ils croient vraiment qu’on va les plaindre, sérieux ?

 

Evidemment, ensuite, il y a la technique courante, mais toujours efficace, sera très prisée, il faut être celui qui lance le débat : « Tout est scénarisé de toute façon ». La phrase est à dire sur un ton snob. Les imitateurs d’Etienne Daho seront avantagés.

Plus culottée car vous pénalisant dans le suivi de votre émission préférée, il y a la technique dite de la bibine. C’est une violence qu’il faut se faire, mais ça peut permettre de tuer le match : « Y a une épicerie dans le coin ? Je vais acheter des bibines. » Proposer à quelqu’un de vous accompagner serait une offrande, partez seul, vite, et courez pour ne pas trop rater l’émission. Les grands fans sauront qu’aux alentours de 21h20, on est presque sûr de se coltiner une longue pause pub, partir à 19 peut être une idée assez chouette.

La pause pub est d’ailleurs également un piège. Ne soyez pas celui qui propose de zapper pendant l’entracte. Il donne de l’importance à Koh Lanta sans le vouloir, il a attendu la pub pour daigner zapper… Soyez de ceux qui font mine d’être amorphe, et pour qui la pub paraît avoir le même degré d’importance que l’émission de TF1.

22h, conseil d’immunité. Dur dur de ne pas commenter, serrez les dents. Mordez dans quelque chose et faites des cotillons avec une feuille de papier, ce sont les seuls conseils que je puisse vous donner. Ca ne sera pas une mince affaire, mais c’est le prix à payer.

Lorsque l’émission se termine, évidemment que vous y repensez, que vous en rêverez plus tard et tout. Essayez d’oublier, de ne pas faire référence à quoi que ce soit, faites la fête tant bien que mal, et attendez le retour pour vous faire des films, vous y voir, et continuer de sculpter votre totem d’immunité perso.

Tout ça, c’est le prix à payer pour ne pas passer pour le couillon qui regarde Koh Lanta. Ce couillon !

Un commentaire

  1. Moi je ne regarde pas Koh Lanta (non, c’est vrai, je te jure). En plus on allume pas la télé en soirée parce si par malheur il y a un match de foot à la télé, on perd d’un coup 50% des cerveaux.

    Par contre, j’avoue avoir déjà sorti toutes tes petites phrases pour d’autres émisssions nunuches. Un jour, promis, je serais fière de ma non culture !

    Super article, Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*