Conseils pour faire semblant que t’es allé à la messe alors qu’en fait t’as préféré regarder un film avec Will Smith

La messe, Will Smith, la messe, Will Smith ? Faire plaisir à Mémé une fois dans l’année ou mater le Prince de Bel-Air défoncer des extra-terrestres. La messe, Will Smith, la messe, Will Smith ?

Le choix est tout fait, faut être honnête.

Moi j’aime bien mes mémés, alors je ne veux pas les froisser. Mais j’aime bien Will Smith, aussi, que je ne connais pourtant pas personnellement. Là n’est pas le sujet, digression, baffes, je me remets dans le chemin de mon récit.

C’est toujours le dimanche après-midi que mémé débarque. Elle est allée à la messe, ce matin, et semble bien décidée à savoir si vous aussi. La bave aux lèvres, elle se retient de ne pas tout de suite vous le demander. Vous lui essuyez la bouche et regrettez presque d’avoir fait faux-bond au curé et à ses hosties. Seulement voilà, les extra-terrestres et tout, ce fut plus fort que vous.

Attablés devant le jeu de Scrabble, la question est inévitable et pernicieusement posée :

– Je n’ai que des consonnes… Alors, as-tu été à la messe ce matin ?

Et l’ultime parade il faut de toute façon tenter…

– C’est normal, je n’ai que des voyelles.

Seulement voilà, elles reviennent toutes à la charge.

– Et donc, la messe ?

Evidemment que non, vous n’y êtes pas allé, tous les ans c’est la même chose. Et putain, ces voyelles, ça fait trois coups que vous jouez OUIE pour 7 points. Seulement une mémé, c’est difficile à berner, alors ne prenez rien à la légère.

– Oui mémé, j’y étais.

– Ah c’est bien.

– OUIE, 7 points.

C’est là que tout se complique, qu’il va falloir être réactif. La caféine peut vous aider à tenir le coup, la pluie de question, vous la connaissez, elle arrive.

– C’est bizarre, je ne t’y ai pas vu…

– J’étais tout derrière, je suis arrivé tard.

– Pourquoi ?

Rebondir, du tac au tac :

– Je conduisais une amie païenne au cimetière.

– Une “amie”.

Clins d’oeil de grand-mère.

– Au “cimetière”.

Pas de clin d’oeil. Vous prenez l’ascendant. Enfin, vous le pensez.

– T’as vu le père machin ?

Creusez vous les méninges, ce peut être une ruse. Si vous n’êtes pas certain, niez avoir croisé ledit père machin, il se peut qu’il soit décédé. Subterfuge rituel chez les personnes âgées, sorte de private blagounette.

Deux solutions, donc :

1- Vous êtes sûr qu’il n’est pas mort, le père machin :

– En effet, il a mauvaise mine, oui…

2- Vous n’en savez fichtre rien :

– Non, je ne l’ai pas croisé, je t’ai dit que j’étais tout derrière.

Facile.

– Et comment tu as trouvé notre curé ?

Evidemment, ne pas en dire de mal.

OUIE, 7 points. Vachement chouette.

Normalement, ça passe à tous les coups. Vous passez en revue ensuite les personnes présentes à la messe, et procédez comme le papi précédemment cité. Vous suez à grosse goutte mais vous en tirez bien.

Rappelez-vous du passage de Men in Black où Will Smith rencontre Tommy Lee Jones. Le réconfort avant l’effort. Votre mémé semble fière de vous. C’est gagnant gagnant.

Sachez néanmoins qu’en décidant de tenter de berner votre mémé, vous en prenez pour minimum deux heures de mitraillage de questions et vous risquez à tout moment de tout perdre.

Sachez également que l’effaceur de mémoire, ça n’existe que dans les films. Ne vous plantez pas, donc.

2 commentaires

  1. Et c’est là que mémé te sort tranquillou que le curé s’est barré avec la femme du boulanger et que l’évêché a envoyé en remplacement le père Jean-Firmin, qui vient tout droit de Madagascar, et du coup, t’as pas l’air con !!!! :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*