Le snobisme en 10 leçons

 

 

L’article que j’ai gentiment donné aux Inrocks, qui ne m’ont aucunement remercié (pas un mel, rien), ces bâtards de snobs, malgré la forte audience rencontrée, fit tellement d’émules et amena tant de vives réactions que je ne puis m’empêcher d’y donner suite.

C’est que nous sommes énormément en France, me rends-je compte, à snober les cons, les gentils, les étudiants en philosophie, les gens qui veulent voir Omar Sy césarisé et se félicitent de la présidence de Guillaume Canet aux-dits Césars. Moi, je voudrais juste rendre hommage à mes détracteurs, parce qu’ils y ont été fort, là, et que pour ça, je les respecte, et je les emmerde, aussi.

 

Valérie, Simone, Marie, Tristane, cet article, il est pour vous. Des gros kisses.

 

Car j’ai également reçu énormément de mels me demandant ce qu’il fallait faire, pour être un bon snob. J’ai l’étoffe du gourou, je peux mener notre troupeau. Faudra juste suivre ces dix règles primordiales.

 

1- Prendre les escalators et les ascenseurs

Le snob ne prend jamais les escaliers, se contentant des escalators dans les métros, les supermarchés et les cinémas. Si ascenseur il y a, il les privilégiera même aux escalators. Ce qui nous fait donc :

ascenseur > escalators > escaliers > escalade

 

2. Se ramener à l’inconnu lorsqu’on lui parle de quelque chose de connu qu’il dit inconnu bien qu’il connaisse

Comment ça tu ne comprends pas ? Le snob comprendra cette phrase. Un exemple de discussion ? Prenons Valérie (voir ci-dessus) comme cobaye :

Valérie : J’ai vraiment adoré le dernier film de Luc Besson, The Lady, tu l’as vu ?

Le snob : J’ai vu Lady Chatterley la semaine dernière, c’est tout ce que je connais. Luc Besson, je lui chie dessus.

Valérie : T’es un gros snob.

 

3. Ne pas saluer en entrant dans les magasins, métro, ascenseurs, églises

Pas de bonjour, pas de salut, pas de hey, pas un regard, rien. C’est quand même pas vraiment supra-compliqué, si ?

 

4. Ne pas lire, voir de films, écouter de chanson, regarder un tableau… où il est question d’animaux qui parlent.

Sans appel.

 

5. Ne pas chantonner

Le snob siffle.

 

6. Ne jamais, ô grand jamais, aller en discothèque

Il fût un temps où le snob se rendait hebdomadairement au Baron. Depuis que Téki Latex et ses potes y squattent sans cesse, le lieu devient un peu beauf. Le snob ne dansant pas, il se ferait obligatoirement chier en boite et donc en viendrait à boire. Un snob bourré perd toujours le contrôle de sa snobitude (sauf Frédéric Begbeider, notre Dieu à tous).

 

7. Idôlatrer un acteur populaire que tout le monde déteste, un chanteur des 80’s et Michel Houellebecq

Quant à l’acteur, j’ai pris Nicolas Cage, il vous en reste quelques uns. Je vous fais pleinement confiance. Le chanteur, Daho fait souvent l’affaire, mais pareil, toute originalité sera la bienvenue.

 

8. Twitter publiquement, facebooker en secret

Twitter est le refuge des snobs. J’en veux pour preuve les réactions au courrier des lecteurs des Inrocks, dithyrambiques chez l’oiseau bleu, incendiaires chez Zuckerberg. Twitter, c’est pisser sur Facebook, et pisser sur Facebook, c’est chouette. Tous les anglicismes twittesques sont bien sûr à assimiler et à caser en repas lorsque devant la dinde de Noël on viendra vous parler de Facebook. Exemple de phrase à sortir : « Moi maintenant, je twitte. L’idée des followers et des statuts en 140 car., c’est plus funky, et les twittos sont bien plus pertinents que mes amis Facebook. Friday follow @megaconnard, et puis @dzibz, aussi. »

 

9. Ne pas kifer Noël ni le nouvel an

Toute initiative visant à repousser ces fêtes au jour, à la semaine ou même au mois qui suit est la bienvenue. Toute originalité visant à ne pas fêter ces « trucs pour beaufs adorateurs de sapins et de Coca-Cola » ne pourra que faire du bien à votre image de snob en construction.

 

10. Aimer, Twitter et partager cet article. Parallèlement, ne plus rien lire émanant des Inrocks

Et vous montrerez au gens quel connard de snob vous allez devenir.

 

11 commentaires

  1. Merci. Tous ces gens qui prennent tes billets au premier degré et qui se retrouvent dans ta justification du snobisme me régalent de leurs commentaires abrutis type « tu es mon dieu dzibz ».

  2. Mouloud, ton commentaire est parfaitement snob. Tu obtiens un 9.5/10 sur l’échelle Begbeider.

    MissPrecious, tu bloques en revanche à 7/10, ton affirmation (néanmoins on-ne-peut-plus-vraie) a déjà été prouvée à tant de reprises qu’elle s’apparente plus à une lapalissade.

  3. Ping : exemple de snob

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*