ÉPISODE 2 Le Mégaconnard number two : L’alcool.

Ok, je vous préviens tout de suite, je ne suis pas militante pour la prohibition de l’alcool, de la même manière que je ne le suis pas pour la protection des poulets en voix de disparition par exemple.
Ceci étant dit, par ce présent article, il serait bon de se rappeler, alors que vous vous apprêtez à lire en toute sobriété, que dans certains cas, il aurait mieux valu rester aussi éloigné de la bouteille que M. Vendetta l’est du prix du Nobel de physique.

Voici cinq bonnes raisons qui vous feront peut être ralentir la descente (du liquide dans votre verre) ou la montée (des substances dans votre sang). Cela vous aurait ainsi évité de:

1- vous retrouvez face à face à un(e) inconnu(e) qui vous reconnait et vous parle de sa dernière soirée comme si vous y étiez. Vous vous dites qu’il (elle) fabule, c’est encore un vieux plan drague. Et puis il (elle) vous demande des nouvelles de votre chien Pumba.

2- finir en after à la Concrete alors que vous aviez promis à votre mère que vous vous chargeriez (« avec grand plaisir! ») de la confection du gâteau d’anniversaire de Bon Papa. Vous aviez prévu un tiramisu aux fruits rouges: parfait dessert: frais et dispo comme vous.

3- vous voir offrir avec ce (dernier?) verre de pastis, un don mystique du sex appeal de G. Clooney mélangé à l’accent subtilement british de l’ultra hot J. Law. Du coup le Toeic© lundi pas besoin de réviser vous êtes already bilingues.

4- boucher votre lavabo.

5- enfin ça vous aurait évité le pire du pire (je vous la donne en mille ?!) Rappelez-vous ce moment étrange ou, après avoir fait le tour du bar, vous ne trouvez rien (ni personne) à vous mettre sous la dent. Vous vous sentez las. Et puis au loin il (elle) arrive, il (elle) vous reconnait (et vous aussi cette fois!) La bise pour se saluer ? Quelle idée?! Bref vous risquez de rechopper votre ex.

Évidemment, comme vous en doutez, cette liste est loin d’être exhaustive. Alors vous, petite blonde ou grand roux qui venez de lire cet article, vous vous êtes surement indignés car j’ai omis d’aborder cette anecdote croustillante, qui a eu le double effet de vous calmez (définitivement?) autant sur la bouteille que sur vos connexions quotidiennes effrénées au skyblog de votre copain Réré. Ce dernier partagea, photos à l’appui, votre frasque désormais culte.

Ajoutez donc votre pierre à l’édifice, comme Imhotep le fit en son temps pour la pyramide de Khéops. Sachez tout de même que si la liste est trop longue personne n’aura plus envie de la lire…

Bisous cœur et à très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*