Les femmes du bus 678 ne sont pas seules

 

Sortir de la salle de ciné et se dire que dans un pays aussi démocratique que la France où tout le monde ne fait que parler de racisme, du FN qui monte, des extrêmes, des immigrés, de la crise etc. le harcèlement sexuel fait aux femmes ne trouve pas sa place. Pourtant, comme le racisme, il existe depuis tant d’années…

Messieurs, vous qui vous sentez violés lorsque vous sortez d’une boite gay parce que vous vous êtes pris 2-3 mains au cul et un petit frotti-frotta, bienvenue dans notre monde. Je ne suis pas là pour jouer Cosette, je suis là pour vous rappeler que vos sœurs, vos femmes, vos amies et vos mères ont TOUTES été au moins une fois dans leur vie, victime d’un harcèlement sexuel quel qu’il soit. Douce France réveille-toi.

Le frotti-frotta dans les transports en commun n’est pas un mythe. Je ne connais pas une pote qui n’en a pas été victime. La première fois que ça m’est arrivée, j’avais 14 ans (14 ANS BORDEL). Nous sommes en 2012 et les flics commencent à arrêter ces frotteurs dans le métro en leur expliquant qu’on commence par un frottement impuni et qu’on finit par un viol. (Il était temps) Parce que le frotteur lui se dit que ce n’est pas de sa faute – on était serré – le frottement de bas en haut était dû à la conduite brutale du chauffeur. (Et hop si on était en Egypte, un petit coup de canif dans le calibre).
La manipulation de certains pervers pour arriver à leurs fins n’est pas non plus reconnue. « NON ! Elle était consentante ! » Sauf que si la nana raconte son histoire en pleurant, c’est bien que finalement, ce qui s’est passé n’est pas normal. Mais les manipulateurs n’existent pas, c’est bien connu, alors fermons bien nos gueules, bandes de nymphos que nous sommes. C’est pas les flics qui nous diront le contraire : « Madame si on devait s’occuper de tous les problèmes de couple, on serait débordés » En plus y a match de foot Ah ouais ? Et le mec qui va défoncer sa porte, parce que c’est un taré dont elle n’arrive pas à se débarrasser, elle fait comment ? Un premier appel au secours qui aura eu le mérite de si vite la décourager. On est jamais mieux servi que par soi-même n’est-ce pas ?
Non monsieur, cette femme n’a pas appelé au viol parce que sa jupe était trop courte ! Chaque femme a le droit de s’habiller comme elle le souhaite et de décider avec qui elle le fait. Même si elle s’habille comme une pute. Oui, elle a le droit et elle t’emmerde.
Se faire peloter en pleine rue par un connard en scooter (fier de lui en plus NO COMMENT), n’est pas normal non plus. Ceci n’est pas un jeu, nous ne sommes pas des poupées gonflables à votre disposition.
Nous sommes en 2012 et il y a toujours beaucoup de plaintes pour viol ou harcèlement sexuel qui ne sont pas déposées. Messieurs les flics, si nous étions mieux écoutées et mieux protégées, je suis sûre qu’il y en aurait plus. (Parce que 3 ans de prison pour viol, je n’appelle pas ça une peine suffisante – la victime vivra avec pour le restant de ses jours). Depuis quand protégeons nous plus les criminels que les victimes ? Depuis toujours. Toutes les femmes ne sont pas des folles qui n’ont qu’une envie, porter plainte pour se venger de leur ex parce que c’était un connard. Oui nous pouvons être de vraies garces, mais nous ne sommes pas de sombres connes.

Si tu tombes des nues en lisant cet article c’est que tu dois vivre dans le monde de oui-oui où le respect des uns et des autres est le mot d’ordre de chaque jour. En l’occurrence, sur cette jolie planète Terre les choses sont un peu différentes…

Les femmes ne sont pas paranos. La parano a lieu quand quelque chose n’existe pas et là c’est bien réel. La fameuse hystérie de la femme au sens médical n’est qu’un leurre. (Sauf quand on croise Justin BIEBER là ok, on EST HYSTERIQUES – 2nd degré quand tu nous tiens)
Ceci n’est pas un message féministe, juste un état des lieux. A bon entendeur, ciao guys (on est au courant, vous n’êtes pas tous comme ça.)

Les Femmes du Bus 6

4 commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord avec l’article. Moi qui pointe le fait que ces frotteurs de transports en commun bondés constituent une atteinte « ignomininigneuse » à l’intégrité de nos soeurs, femmes, cousines, mères, belle-mères et tantines.

    Comme l’a si bien pointé cet article entre le frotti frotta et le viol il n’y a qu’un seul pas, que les hommes dans leur ensemble emplis de pulsion animales de toutes sortes ne peuvent s’empêcher de franchir. Il est temps que policiers, politiques y mettent un terme. Je constate d’ailleurs que pendant les heures de pointe, je ne vois aucune présence physique de policiers dans la ligne 13 du métro parisien qui est quand même un nid de pervers sexuel dégénérés et crypto violeurs voire (pourquoi pas ?) fasciste.

    Je suis désolé je m’égare. Cet article n’est pas un gloubiboulga, un medley, un pot-pourri de lieux communs sur le comportement dangereux de l’homme métropolitain au vingtième siècle, tant la distinction entre le harcèlement sexuel, l’agression sexuelle et le viol y est faîte de manière limpide pour les néophytes comme moi.

    Je terminerai cette note par une anecdote personnelle qui explique mon pseudonyme, moi Frotti Frotta né des mouvements répétés d’un jogueur sur l’entrecuisse outré de ma mère le long d’un bus en accordéon reliant bastille à nation. Il est temps que tout cela cesse

  2. Bon article, c’est bien de parler de tout ça je trouve.
    Par contre, « qu’on commence par un frottement impuni et qu’on finit par un viol. « , c’est un peu fort en cacao quand même, non ?
    Ou alors, vu la fréquence du truc, ça veut dire qu’on est entouréEs de violeurs en puissance, et là, c’est carrément flippant.
    Moi, la question que je me pose c’est: est-ce que ces ‘frotteurs’ ont conscience de l’image minable qu’ils donnent d’eux en se livrant à de telles pratiques ?
    L’image pitoyable et rebutante d’un pauvre gars frustré totalement sous le joug d’une bite tyrannique.
    A choisir, je préfèrerais encore qu’on me dise « tu sais que ton mec a dragué (normalement) et sauté une meuf (consentante) ? » plutôt que « tu sais que ton mec se livre à des frottements mesquins dans les transports en commun ? » Ça, je ne pourrais m’en remettre. C’est tellement ‘petit’ comme agissements.

  3. bon moi je dois un sacré thon parce qu’en plus de 15 ans de transports en commun intensifs, je n’ai jamais été pelotée. Ni agressée, ni rien.

    je touche du bois.

Répondre à Elodie (la Petite BUlle d'Elo) Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*