CALL 9/11 NOW !

Aujourd’hui, 11 septembre, que sonne le glas ! Que résonne l’éclat de votre… de votre… ah oui putain, de votre quoi déjà ?

Aujourd’hui, qu’on soit d’accord, c’est la fête de la blague, deux points ouvrons les guillemets – HASHTAG PLAN VIGIPIRATE ECARLATE –

Qu’on se le dise, les attentats du 9/11, c’est un peu le premier évènement terroriste majeur de l’ère des internets, après le bug de l’an 2000. Enfin moi je dis ça mais quand c’est arrivé je n’avais que 12 ans, je rentrais peperlito du collège, accompagné de mon fidèle poto et l’on s’adonnait à défoncer une boîte de Dinosaurus devant Game One, la base.

Autant vous dire que j’ai pris le live en pleine tête, et que j’ai même pu older mes parents à l’heure du traditionnel repas. On a même mangé devant la télé, chose plutôt rare à l’époque. Ma mère, choquée, sirotant sa soupe dans un vacarme, dont elle a le secret, commentait chaque image par des “oooooh“ “aaaaah“ « haaaaaan“ autant vous dire que ce feu d’artifice avait un léger arrière goût quand même, tu t’en souviens?

Mais, non, bien sûr que l’on ne s’en souvienne pas, de ce putain d’arrière-goût qu’on avait dans la bouche, de cette minute de silence qu’on a fait le lendemain, bien en rang dans la cours d’école. On chillait au CDI sur Rotten, et 4CHAN (tu sais un site qui archive du gore et du pr0n depuis 2003, mais on est pas a une contradiction près, je vous l’accorde).

Bref, ce que je voulais dire, c’est qu’aujourd’hui, je ne sais même plus si c’est un jour de deuil ou plutôt une célébration. C’est vrai qu’au fond, ce n’est ni plus ni moins que 3’000 personnes (-19 terroristes) mortes, 350 pompiers décédés, et environ 3000 enfants, qui chaque année, se recueillent sur la tombe de leur papa/maman (de quoi avoir les boules nan?) … Sans parler de l’after, une petite guerre et puis toussa quoi. C’est monsieur Sylvestre qui doit être rudement content.

Donc en ce jour de deuil, allons fièrement pomper en coeur le 18-25, Neuf Gag and cie… Mes honneurs à celui qui fera la meilleure blague, où du moins devrais-je dire à celui qui trouvera le old le moins connu (vrais reconnaissent vrais).

Allons arpenter les Tosos d’or, mesdames, messieurs : le top tweet est imminent ! Dépêche-toi, creuse-toi maggle, et j’en place une toute spéciale j’en place une à mes voisins de TL (que j’aime au passage) : les jokers, les relous, les hipsters (tu sais les mecs qui hatent les hipsters), les haterz, les trolls, les conspirationnistes, les reptiliens, les outrés, les j’men flûtistes, #lesgens, épargnez-moi de votre shitstorm pour aujourd’hui, MERSEA.

Le 9/11 c’est pas drôle, ça ne l’a jamais été, et ne le sera jamais. Alors, autant en rire? Non, il y a plein d’autres sujets marrants : genre le dernier livre Francis Huster par exemple. (#jdcjdr). D’ailleurs, ahah, je te vois déjà venir à dire que je suis coincé, mais j’adorerais te voir crier au badbuzz si une marque faisait faux pas aujourd’hui avec un acte bien foireux ou une parole douteuse à ce sujet, hein? Putain de girouette va.

Ma foi, en tout bien tout honneur, baignons dans cette hypocrisie. Je te laisse te creuser les méninges sur ton tweet humoristique qui fera de toi une merde finie, juste pour aujourd’hui.

Oui, parce qu’on est pas Anonymous nous, on s’en branle que tu fasses de la merde un jour, ou deux, ou trois. On oublie tout, on pardonne, on suce pas mal aussi, enfin je ne vais pas t’apprendre les bonnes pratiques, doudou.

Allez, sur ce je trace ma route. Ce n’est pas une belle journée (même la météo semble être d’accord avec moi). Coïncidence? je ne pense pas.

Peace, love, empathy.

P.

sur le même sujet

4 commentaires

  1. La finale de la coupe du monde 98, le 9/11 et le 21 avril 2002 (Le Pen au deuxième tour). J’pourrais me rappeler au mot près de ce que j’ai dit, pensé, ressenti. Mémoire selective, toussa toussa j’imagine.

  2. Ma mémoire sélective aura été limitée au 9/11. Car la coupe du Monde 98 et le 21 avril 2002, aussi étrange que ça puisse paraître, je me souviens de ce que j’ai fait le lendemain. C’est peut-être une mémoire sélective post-traumatique ?

  3. Oui, mais peut être que tu te souviens de Titanic au cinéma, et de ce frisson qui traversait ton entre jambe pendant la scène DE LA VOITURE. (sauf si tu avais 8 ans) et là c’était un grand malaise. Où de la mort de Kurt Cobain. Je suis sûr qu’il n’y à pas que le 9/11. Creuse toi un peu ! Merde ! ,)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>