Si j’étais un mec.

Si j’étais un mec, je serais juste beau comme un camion et viril comme un taureau en rut. Note bien au passage, que ni toi ni moi n’avons jamais vu un camion avec la gueule de Ryan Gosling hein. Nous n’avons jamais vu non plus un camion avec un petit nez en trompette et des cils de gonzesse. Un camion, c’est juste un moteur puissant sous une carrosserie douce et imposante ; la force tranquille en somme. Ah oui et tant que j’y pense : on n’a jamais vu non plus un camion avec des longs ongles aux doigts de pieds, A BON ENTENDEUR donc -On ne le dira jamais assez- Reprenons si tu veux bien. mon trip « si j’avais des couilles » : un peu bestial sur les bords, je serais un zoo à moi tout seul. Je saurais être loup dans le poulailler, bonobo dans mon slip, goret dans son plume, puis petit ours dans ses bras à l’heure de s’endormir. C’est pas pour rien que les filles hurlent de tendresse et d’amour strident devant des vidéos de petits animaux trop mignons. Par contre, je prendrais grand soin de toujours rester dans la suggestion animalière, dans la délicatesse parce qu’on est tous bien d’accord, qu’un gars qui déboule en beuglant « Coucou ! Regardez, je suis un bébé chat !! » ne mérite rien d’autre que de finir au fond du canal avec un parpaing accroché autour du cou.

Si j’étais un mec, j’interdirais formellement à mon zob d’utiliser mon ordi en mon absence. Il est hors de question qu’il nous roule, lui et moi, dans la boue du déshonneur en envoyant des messages virtuels, désespérés comme  des bouteilles à la mer, à de parfaites inconnues « Coucou sa va ? T chaude pour un plan Q ? » genre. Un peu d’amour propre bon sang. Un lion, c’est excitant, un chien affamé, ça fend le cœur. Et la pitié n’a rien de bandant.

Si j’étais un mec, la première chose que je regarderais chez une meuf, c’est ses beaux yeux bleus.
Mais non j’déconne.
Tant qu’à être un mec, je refuse de faire dans la demi-molle et je veux être un vrai truc couillu entre Benicio del Toro et Cantona qui latte la gueule d’un supporter un peu trop irrespectueux à son goût. (putain, v’là que j’bande) Et la première chose que je reluquerais chez une meuf, c’est bien évidemment son cul.  Parce que je serais rusé comme un renard, tu vois et que je n’ignorerais pas que, contrairement aux seins -ces vils imposteurs qui savent si bien tromper leur monde en s’affublant de push-up escrocs ou pire encore d’escalopes de poulet PIP- le cul lui, l’innocent cul, ne ment (presque) jamais. Un fessier affamé et renfrogné à poil reste un fessier tout aussi malheureux en jean. Qu’on se le dise.

Un fessier plein de joie de vivre.
Un fessier plein de joie de vivre.

Par contre, bien que dégoulinant de testostérone, je n’en oublierais pas pour autant d’être galant. Parce que ça ne mange pas de pain la galanterie, bordel de merde. L’autre jour, j’ai pris le train avec ma sœur. On avait une valise, un peu lourde il est vrai mais pas non plus un truc de 200 kilos hein. On a décidé de la ranger sur le porte-bagage juste au dessus de la tête d’un mec qui venait de s’installer lui aussi. Un mec bien constitué, enfin avec deux bras et deux jambes solides je veux dire et dans la force de l’âge. Et alors que nous tentions à bras-le-corps, d’enfoncer cette foutue valise à sa place, elle s’est soudainement mis à glisser menaçant sérieusement de nous écrabouiller toutes les deux. Et ben figure-toi que ce mou du genou n’a pas jugé bon de lever le petit doigt, il faisait semblant de regarder par la fenêtre alors que la scène du presque-crime se déroulait quasiment sur ses genoux ! Franchement j’ai eu honte pour lui, pauvre type, tu mériterais d’être un pingouin tiens.

Si j’étais un mec, j’irais pisser au moins une fois, juste pour voir c’que ça fait, non pas de pisser debout, ça j’m’en fous, mais juste voir la sensation que ça procure de secouer nonchalamment sa bite pour faire tomber les dernières gouttes récalcitrantes et connaître ce plaisir subtil de marquer, l’air de rien, son territoire sur la lunette des chiottes que j’aurais pris soin de ne pas relever, bien évidemment. Ma minute bâtard à moi.

Si j’étais un mec, je saurais me démarquer du lot par des actes, certes anodins, mais néanmoins totalement fous : je serais capable d’aller vaillamment jusqu’à la panière à linge et d’en soulever le couvercle pour y jeter mes chaussettes sales sans nous perdre en cours de route, débordant d’entrain, je remettrais tous les bouchons/couvercles sur leur socle approprié (le méga-délire !) ou alors, allons-y franchement, je passerais un coup d’éponge dans et autour du lavabo quand j’aurais fini de me raser. Putain, je crois bien que je suis le mec idéal, le mec mortel et j’ai furieusement envie de m’épouser d’un coup.

Si j’étais un mec, je m’endormirais, paisiblement, le soir devant la télé, la main posée sur le ventre, à mi chemin sous l’élastique de mon calbute. Parce que tous les mecs le font et que je me dis que ça doit forcément être quelque chose de très agréable.

5 commentaires

  1. Désolé ma chère je te lis ,depuis un petit moment déjà et au fur et à mesure de tes péripéties je m’aperçois que tu te plante complètement!

    Je vais passé pour le prétentieux ou la ta-fiole de service pas viril mais bon ,on fera avec…
    Je fais le ménage ,j’hurle quand ma chérie rentre dans la cuisine (une femme en cuisine c’est dangereux),je fais plus de repassage qu’elle et la lunette des W.C a du rester en haut 2 fois depuis qu’on est ensemble c’est a dire 6 mois !(Et une fois parce que je venais de tout lavé)

    Non les hommes ne sont pas comme le Wesh boulet qui sort de sa cité ou le tanguy habitué a maman-femme-de-ménage ou tous ceux qui ne font aucune tache ménagère pour une quelconque raison.

    Comme je suis un homme j’aimerai une seule chose ! Que ma chère moitié ferme son grand clapet et accepte avec plaisir que je fasse le ménage et la cuisine ,sans qu’elle se plaigne ou autres récriminations!.
    Parce que même quand on fait le boulot ,vous vous plaigniez!
    Exemple: « Haaa! Tu va me prendre pour une grosse crade » , »Franchement j’assure pas au niveau devoir de maîtresse de maison » et blablabla!

    Et franchement je me trouve sexy torse-nu avec juste un jean ,dansant et virevoltant en faisant le ménage.

    Alors taisez vous et profitez du spectacle !

    Ps:(Ami de Veilleur d’ennui le bien-pensant-tordu)

  2. intéressant comme point de vue. Evidemment, ce n’est qu’un point de vue. Une femme fantasmant la perfection (vision de la perfection toute personnelle) de sa propre masculinité. Je ne le prends pas comme une conduite à tenir. Juste comme « voilà l’idée qu’une femme a de l’homme qu’elle serait – avec sa vie de femme derrière elle pour la guider ».
    Assez marrant comme article donc 🙂
    Seulement au regard de certaines femmes qui savent, elles, comme certains exemples d’hommes que tu décris, perdre totalement leur dignité dans certains cas, il me semble qu’il y a toujours moyen de prendre le meilleur de l’homme que tu décris pour devenir une femme vachement mieux…
    Encore que. Une femme (homme) qui assurerait dans toutes les situations, au point d’être imparfaite au moment où ça serait super pêchu qu’elle (il) soit imparfaite (t)… autant d’à propos, donc,… je ne sais pas si ça serait très attirant au bout du compte.

  3. C’est marrant quand tu t’incarnes en homme on a l’impression de voir un minotaure en escarpins… Pas pour dire que les tâches ménagères sont mauvaises pour la virilité (je fais partie de ces hommes parfaitement dressés qui font leur part) mais comme le dirait Timsit y’a un arrière goût de « si j’étais une femme, je passerai mon temps à me tripoter les seins ». Car si tu étais vraiment un mâle hétéro sauvage et viril, tu saurais qu’un décolleté même trafiqué te décolle la pulpe libidineuse du fond du calbut, quelque soit le fessier qui l’accompagne. Cette capacité à ignorer une gorge offerte trahit ton statut de fumelle (genre de bitch blogueuse trashy).

  4. j’comprends pas pourquoi il faudrait lasser la cuvette des toilettes en bas. Parce que ces demoiselles l’utilisent en bas? Mais les mecs l’utilisent en haut. Pourquoi c’est pas aux femmes de laisser la lunette en haut?

Répondre à Franck tagueule Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*