Soutien au bijoutier de Nice : Allez viens, on s’achète tous un flingue !

.

 

.
.

Ai-je vraiment besoin de nous résumer l’affaire ? Par souci de clarté, je vais m’y astreindre : Mercredi 11 septembre 2013, deux hommes armés dévalisent une bijouterie à Nice avant de s’enfuir en scooter. N’écoutant que son courage (manière de parler hein) le bijoutier dépouillé s’empare alors de son propre flingue caché sous le comptoir, se met à la poursuite des deux malfaiteurs, tire trois ou quatre coups en pleine rue, atteint un des deux mauvais bougres qui s’écroule, mort sur le bitume. Bienvenue au Far West les amis et que le meilleur gagne.

Bien évidemment, notre pays étant un minimum civilisé, le bijousticier est mis en examen, inculpé de meurtre sans que la légitime défense ne soit retenue et c’est là que notre histoire prend une tournure franchement déroutante : soudainement le peuple s’éveille, sort de sa coutumière léthargie, grogne son mécontentement, s’indigne du sort injuste réservé au bijoutier assassin, la France presque toute entière se lève massivement et « j’aime » par milliers la page Facebook « Soutien au bijoutier de Nice. » En 3 jours, plus d’un million de français sont révoltés, dégoûtés, écœurés par les faits et le font savoir haut et fort. Clique, clique, clique, la révolution est en marche.
(j’espère que tu la sens là ma grosse ironie ?)

 « Allez viens, on s’achète tous un flingue ! »

 C’est tout d’abord à toi, gens énervé de la souris, que j’ai envie de m’adresser.
Moi aussi c’est Pujadas qui m’a raconté ce fait divers. J’étais devant ma télé, le cul confortablement calé dans le canapé, une part de pizza Pepperoni et un coca 0 posés sur la table basse et je ne vais pas te mentir, ma première réaction instinctive pour ne pas dire primaire, a été de penser « Bien fait pour ta gueule mec, c’est un prêté pour un rendu » avant de zapper sur Canal+. C’était sans compter sur mon vieux fond de conscience à tendance gaucho bien-pensante qui m’a très vite rattrapée : le gars est mort. MORT. Mort pour 3 bracelets. Et on n’est pas dans Candy Crush hein. Il est mort pour de vrai le mec. Mort à tout jamais. Fini. On ferme le rideau.

C’est pas légèrement disproportionné comme châtiment ?

As-tu pleinement conscience de la porte que tu entrouvres en cliquant sur cette foutue page ?

Allez viens, on s’achète tous un flingue et on remet cette France qui part à vau-l’eau dans le droit chemin ! Notre paix, notre tranquillité, on les aura à coups de gun ! Tiens d’ailleurs, je vais commencer le ménage par mon voisin, ce connard écoute sa musique de merde un peu trop fort. Bang, bang ! Légitime défense pour mes oreilles. A qui le tour maintenant ?
« Marre de ces branleurs qui volent les honnêtes travailleurs ! » scande la foule en délire.
Allez viens, on s’achète tous un flingue et on pulvérise cette putain de courbe du chômage, on mitraille à tire-larigot la misère, la crise et les méchants avec ! Bang bang ! Légitime défense pour mon larfeuille, t’avais qu’à pas être pauvre.
« Marre d’être pris pour des cons !La justice ne fait pas son travail ! » poste l’internaute en colère.
Allez viens, on s’achète tous un flingue ! On a peut-être les couilles molles mais avec un pétard sous l’oreiller, notre dignité reste sauve ! Mais bien sûr, foutons le pays à feu et à sang et tout le monde vivra heureux !Bang bang ! Rho merde, aveuglé(e) par ma quête effrénée de paix et de justice, je viens malencontreusement de buter mon gamin.
Etc.
Je continue ou t’as compris où je veux en venir ?
A chaque like sur cette page de soutien, c’est le pays des droits de l’Homme qu’on écorche un peu plus. Ce pays que tu dis tant aimer. Ton pays.
La France est censée être une nation intelligente, évoluée et réfléchie. La loi du plus fort, la loi de la jungle n’y a pas sa place.

 « La ridicule polémique des vrais-faux-faux-vrais likes sur la page de soutien au bijoutier »

 Oui parce qu’il n’y a pas que la bêtise des cowboys qui cliquent plus vite que leur ombre qui m’irrite dans cette affaire. Y a aussi les pinailleurs, ceux qui crient à l’imposture, au complot, à l’achat de likes, ceux qui refusent de voir les choses en face, ceux qui pratiquent abusivement la politique de l’autruche. Allez hop, balayons toute cette merde sous le tapis et tentons de l’oublier. Tout ça n’est qu’une mauvaise blague.

Tu sors un peu le dimanche ou quoi ? T’écoutes autre chose que ton nombril parfois ? Tu fréquentes un peu la plèbe ? Tu m’expliques pourquoi moi, dès que j’ai vu cette fameuse page de Soutien au bijoutier de Nice, j’ai immédiatement pressenti qu’elle ferait un carton alors que toi tu n’as rien vu venir ? Une bonne grosse vingtaine de mes contacts facebook y a adhéré spontanément dès le jeudi soir. Les commentaires d’indignation (en français hein) s’accumulent sur la dite page, le phénomène viral me semble difficilement réfutable. Et toi t’es là à chipoter, à ergoter, à t’enfoncer dans la mauvaise foi. Mais putain, tu vois pas que le problème n’est pas « combien » mais « pourquoi » ?! Pourquoi les gens en arrivent à un tel degré de ras-le-bol ? C’est ça la vraie question.

Je crois sincèrement que ce million et des brouettes n’est pas une armée sanguinaire assoiffée de vengeance mais juste une foule de gens totalement dépassée par une sur-information qui s’applique à faire de 3 drames isolés une généralité, débordée par le flot d’une presse qui se complaît dans le racolage et l’instauration d’un climat de terreur et de méfiance, manipulée par des médias qui se régalent de nous faire croire que c’est la guerre civile à Marseille, qu’en chaque musulmans sommeille un terroriste, que la justice s’amuse à libérer des serial killers à gogo et j’en passe des vertes et des pas mûres. Parce que la peur fait vendre et que le fric dirige le Monde. Voilà pourquoi. Rajoute à ça une couche de crise économique et la parano générale va s’affoler, va s’en aller taper dans les sommets de la panique, du grand n’importe quoi.

Ces gens qui cliquent compulsivement ne sont pas des gros cons, juste des victimes.
Et c’est là qu’il est le vrai problème.

@LilasGoldo

109 commentaires

  1. La « plèbe » justifie-t-elle le meurtre d’un jeune ou soutient-elle un homme de 70 ans qui se fait violemment agressé par 2 cambrioleurs pour des bijoux?
    La reponse est loin d’être évidente et de c’est toute l’ambiguïté du groupe en question…

  2. Hello,

    c’est en paix que je viens commenter cet article de gaucho si la distinction gauche/droite vous fait encore vibrer.
    Juste pour vous dire que je ne « likerai » pas cet article mais par contre j’irai liker la page de soutien au bijousticier (j’adore ce jeu de mot par contre !! ;) )…
    Pourquoi vais-je faire ça !? Vous avez l’air d’avoir peur que ça devienne la jungle…vous ouvrez les yeux un peu ou jamais, c’est déjà la jungle, dans nos banlieues, à Marseille, même dans nos campagnes !!
    D’habitude c’est le bijoutier qui meurt, pour une fois c’est le « méchant » qui perd et la famille endeuillée (mes condoléances tout de même) s’intéresse soudainement à la justice…je ne porterai pas de jugement car je n’ai pas tous les tenants et les aboutissants sur la vie de ce jeune mais j’espère qu’ils se sont aussi demandé comment leur fils en était arrivé là…
    Avec votre article ce qui me fait bondir dans votre article c’est la façon dont vous banalisez ce braquage…c’est un braquage, pas un petit vol de merde dans une grande surface (j’avoue que je l’ai fait étant ado), un braquage y’a qd même une agression de personne en plus du vol, ce n’est pas banal tout de même…pitiez, arrêtez de faire votre « bien-pensant », arrêtez de vouloir nous donner mauvaise conscience parce qu’il y a des « bien fait pour lui » qui circulent…
    Le bijoutier à choisi de faire un métier qui est de vendre des bijoux, le jeune à décidé de se faire de l’argent facile pour « 3 bracelets » en enfreignant les lois, lequel de ces 2 « métiers » est le plus glorifiant et lequel est le plus dangeureux…bah voilà, à jouer avec le feu on se brûle, c’est ce qu’on enseigne aux enfants, le pb c’est qu’il a directement joué dans un immeuble en feu, celui du métier de bijoutier !
    Voilà j’ai donné mon avis, sinon j’aime bien votre site en général !! ;)

  3. Au pire, à défaut de craindre la justice, les braqueurs craindront peut-être le flingue potentiellement caché sous le comptoir.

    Le braquage à main armé comporte quelque risques… Dont celui de se faire flinguer. Si tu veux pas perdre, il faut pas jouer. Tué pour quelques bracelets ? J’ai pas de larmes pour la mauvaise graine.

    Si les convoyeurs de fonds sont armés, je ne vois pas pourquoi les bijoutiers ne le seraient pas. Même les policiers municipaux le sont, aujourd’hui. Et pour dresser des PV au stationnement.

    La vie contre des bijoux, c’est trop cher payé ? Tant pis… Le prochain qui se pointera là saura à quoi s’attendre.

  4. Tu es effectivement un gauchiste; et pas des moindres. Pujadas et sa bande n’ont rien à voir au mécontentement des francais. Nos villes deviennent invivables (la mienne en tous cas), l’ambiance y est pesante, les dealers partout, et les flics suivent les ordres de cette police qui doit te plaire, tant elle est dépassée , peureuse et peu soutenue. Ou vis tu STP monsieur le blogger donneur de lecons ? Ton article est faux, archi orienté et ne sort que des lieux communs. Présente toi à Libé t’as toutes tes chances.

  5. et au fait il n’est pas mort pour trois bracelets, il est mort pour avoir braqué un flingue sous le nez d’un travailleur honnete. Le seul regret que j’ai, c’est que son pote se soit sauvé.

  6. Je suis partiellement d’accord avec cet article. On a une justice. Si dégueulasse que ce « crime » soit, qu’il vole un portefeuille ou 1 million de bijoux, ce garçon ne mérite pas de mourir, et ce bijoutier n’a aucun droit de faire sa loi, par haine et vengeance, et de se permettre un tel acte, si compréhensif qu’il soit. Oui, je le comprends le bijoutier. Mais ce n’est pas à lui de rendre la justice. Alors sinon, dès que l’on s’estime léser, on tire? Moi cette histoire m’écoeure. Et les réaction encore plus. « Mauvaise graine »? ? ? Vive les idées peu glorieuses, un brin extrémistes et surtout très très très bouchées. Il a fait un braquage = c’est un méchant (il est né comme ça, depuis 3 ans il fait des conneries) = normal qu’il meure. Vous ne vous êtes pas un peu renseigné ? Beaucoup de gens comme vous et moi, « normaux » et sans histoire, pas de cette « mauvaise graine « qui pousse mal dès le départ, en galère économique , dans une impasse, et bien finissent par franchir le pas et commettent des vols/ braquages….. A t on le droit, nous, justicier, de les classer comme des criminels? Et donc de les tuer? Beaucoup , une fois en prison, regrettent leur geste. Il y a des pères de famille. De quel droit pouvons nous dire que ce type là devait crever ? La prison suffit bien amplement. Vous connaissez la vie de ce mec ? Vous savez s’il avait déjà 34 braquages à son actif, ou était ce juste le premier ? Il a tué ? Non. Mais on le tue. C’est une question de principe. Alors oui, chacun fait sa loi, sous prétexte que nous nous jugeons nous même lésé, on se permet de rendre la justice. C’est dingue. Juste dingue. et quand je lis « Il joue avec le feu , il se brûle ? « et bien vive les réactions puériles…..alors comme ca, votre gamin, un jour va voler mon gamin ? J’ai le droit de lui foutre une bonne raclée, une bonne grosse gifle sous vos yeux. Il n’avait qu’à pas jouer avec le feu votre gamin. Vous allez accepter ??? Pour ce braqueur, c’est pareil, à une autre échelle. Je comprends le bijoutier, mais son geste, non. Et ca ne signifie pas que je suis pour la criminalité ou pour la délinquance ou je ne sais quoi. C’est en effet inadmissible et écoeurant de s’en prendre à un pauvre vieux bijoutier . Mais la justice est justement là pour faire en sorte, en toute civilité, de mettre toute cette « mauvaise graine » dans des prisons et leur faire comprendre leur tort.

  7. S’il est disproportionné de se faire plomber pour 3 bracelets, il est aussi disproportionné d’attaquer un vieux, à deux, avec un gun et en lui tabassant le gueule ?
    A force d’être humaniste ont fini par confondre méchant et gentil (même si, en connaissant les vies de chaqu’un on trouvera que le méchant n’est pas si méchant que ça, et le gentil pas si gentil que ça).

    Bon il faut des couilles, quand-même, pour braquer une bijouterie !
    Alors maintenant ceux qui ont moins de couilles s’abstiendront d’attaquer.
    Par contre ceux qui ont des couilles risquent d’attaquer plus violemment maintenant.
    La haine appellant la haine. On repart souvent une injustice par une autre injustice !
    Alors que faut-il faire ? Tendre l’autre joue dirait mon ami Jésus !
    Et oui, la seul façon de calmer la colère est de l’absorber, la malaxer, et de renvoyer l’antidote qui à quelque chose à voir avec l’amour authentique….
    Mais bon, peut de gens sont des Nelson Mandela, hein !

    Nous sommes si peut raisonnable…
    Mais nous pouvons le devenir.
    Mais faut-il en avoir la volonté.

  8. @Lautre

    Personnellement, et je pense que c’est le cas de beaucoup, on ne justifie pas le meurtre du jeune. On ne donne pas Raison pour ce geste au Bijousticier.
    On ne dit pas que c’est bien de tuer.
    On dit que un mec, Adulte (20ans) vient braquer avec un ami (armée d’un fusil a pompe) un bijoutier, âgée, qui à déjà subit Plusieurs braquage. Ils prennent la marchandise, ils le Tabassent et s’enfuis. la Colère, le dégoût fait qu’un tour, le vieux Monsieur tire et touche et tue.
    A t’il fait une fautes ? Surement. Mais franchement, je comprend qu’il la fasse. Il est a bout le gars. Il trime tout les jours de la semaine, ce fait braquer tout les ans, ce fait rouer de coup. donc oui, je le comprend qu’il sorte son arme et tire.

    Le Jeune lui. Il venez de sortir de contrôle Judiciaire. Avait je sais plus combien de fait reprochable a son casier judiciaire. Il n’est pas non plus un gars qui a fait ça sur un coup de tête pour la première fois. Il a déjà connu la prison et il s’en FOU il recommence a faire des connerie.

    J’ai entendu les justification du frère du jeune homme tuer, et je trouve ça scandaleux.
    pour lui :
    C’est justifié de braquer quant on à la vie au RSA (je suis au RSA personne, et je lutte comme beaucoup)
    C’est justifié de rouer de coup un mec de 64 ans
    C’est justifié, puisque les assurances sont la. o_O
    C’est justifié de braquer parce que on va avoir un enfant (oui, il sort de prison, il a pas de boulot, pas de situation il fait un môme et va braquer pour pouvoir payer ? Logique?)
    Par contre, c’est pas justifier qu’un mec tabassé et menacer ce relève et d’un coup de colère Fusille celui qui vient de le pourrir

    @lautre, vous dite que si mon enfant vole le votre, vous lui donnez une claque.
    Si mon enfant à 20 ans, allez y oui. On parle pas de gamin la, on parle pas de gens qui teste les limites, où qui font leur crise d’ado, on parle de gens avec une arme qui on déjà fait de la prison, qui sorte de contrôle judiciaire et qui savent très bien qui a pas de GRAND risque pour eux de faire ça. Malheureusement, pour une fois, il y’a un risque

    Et oui, ils on pas peur car ils risque pas grand choses au final….

    Laissons la justice faire son travail,
    ah la belle phrase, elle l’a fait à moitie avec le jeune a priori, voyons voir ce qu’elle va faire pour ce Monsieur qui ce défend. (y’a pas de légitime défense, concrètement et au sens légal, mais faut pas déconner)
    Le bijoutier, mis sous contrôle et caché car on craint des représailles…. ça choque personne?
    ça veut dire qui en a qui on rien a foutre de la justice, et il est possible que des mec viennent buter le bijoutier, et oui, car la justice, ils s’en foutent…..

    tout comme les policier qui on renverser deux jeune en moto sans casque et sans lumière de nuit.

    émeutes.

    A la limite, j’veux bien laisser la justice faire son travail. Mais qu’elle le fasse autrement, car la, visiblement, les peines de prison, ils en on rien a foutre, un mec interviewer a sa sortie a dit que pour lui c’était les vacances la prison. Alcool, drogue, téléphone avec internet, nourri, loger, souvent pour des périodes pas assez longue, et le tout avec leur amis, et avec des gens plus aguerri qui leur montre les ficelles du métier….

  9. On ne fait pas justice soit même, mais je comprend très bien le bijoutier, agressé, qui sur le coup de la colère, tire sur les malfrats même s’il n’est pas en état de légitime défense…

    Une victime, surtout sur le coup de la colère, cherchera toujours à se venger, c’est normal, instinctif. Le bijoutier n’a pas demandé à être agressé, il n’a sans doute pas réfléchit à son geste, il n’a pas souhaité être devant un tribunal, du mauvais côté de la barre.

    Maintenant, il faut laisser la justice faire son travail… en toute sérénité.

  10. Mettez-vous a la place du bijoutier. Après avoir été vole, roue de coups, menace au fusil a pompe, il faut quand même avoir un sacre karma pour ne pas céder a la violence et ouvrir ses chakras.

    Ensuite, je suis d’accord avec vous. Je ne me sentirais pas en sécurité si tout un chacun portait un flingue a la ceinture.

    Sinon, la France n’est pas le pays des droits de l’homme mais de la déclaration des droits de l’homme.

  11. Ce qui est rigolo c’est que tout le monde cherche des excuses à tout le monde et tout le monde dit  » c’est de sa faute à lui »

    Le braqueur qui aurait été conditionné par sa misère
    le bijoutier traumatisé par les coups.

    Moi j’ai envie de dire que je les renvoie dos à dos.

    Pas envie d’excuser un petit con qui tabasse et braque. Mais j’aurais préféré qu’il réponde de son geste devant les tribunaux. La mort à 19 ans, c’est un peu trop définitif et ça enterre en plus du mec la notion de « repentir ». On ne sait jamais ce qu’est un mec dix ans plus tard ( j’ai lu il ya deux trois jours l’article d’un philosophe ex braqueur. les études l’ont sauvé.)

    Pas envie non plus d’excuser le papy qui avait une arme non déclarée dans sa boutique (déjà, je grince des dents), qui a tiré en PLEINE RUE. Bonjour le risque de balle perdue pour le passant.

    des deux cotés on s’écharpe en disant  » C’est pas de sa faute c’est la délinquance/la société. »

    C’est vrai que les deux avaient peut être des raisons, mais ils sont tous les deux des hors la loi.

    Je ne vois pas pourquoi on ferait un distingo. On fait une enquête. c’est normal. Vous êtes en train de dire qu’il faudrait pas faire d’enquête, ou alors blanchir ce bijoutier parce que il vous est sympathique et que vous auriez sans doute fait pareil. Je trouve inquiétant que tant de monde s’identifie à un type qui a tué quelqu’un et veuille qu’il sorte impuni de cette affaire.

    Vous bilez pas, il les aura les circonstances atténuantes. mais moi je suis républicaine. je VEUX un procès. Je me fous que son agresseur soit pire que lui : il a tiré en pleine rue. Je ne veux pas vivre dans un pays ou l’on peut tirer comme ça en pleine rue parce que je veux encore conduire ma gosse à l’école sans craindre une balle perdue pour moi ou pour elle.

    Aucun des deux n’avait le droit de faire ce qu’il a fait ! Point !

  12. Et je suis d’accord avec ça, aucun des deux n’avais le droit
    pour moi la polémique est pas la
    pour moi le problème c’est :
    pourquoi un gamin de presque 20 ans est encore capable aprés 14 Condamnation est encore capable de ce pointer avec une arme et de faire un braquage.

    Et même si je cautionne pas la violence du bijoutier, je la comprend. et même si, oui, il doit être condamner, cela doit être avec la même clémence qu’a eu ce jeune lors de ses 14 Condamnation

  13. Nous devons reconnaitre notre échec cuisant non seulement à pacifier nos zones urbaines mais aussi à limiter l’augmentation du nombre de faits et de leur intensité. Souvenez vous du film La Haine de Mathieu Kassovitz. Sorti en 1995, il provoqua un électrochoc social, une prise de conscience pour la France qui découvrait autant la violence de ses citées que la misère économique, sociale et culturelle qui en est la source. Ce film raconte l’histoire d’une bande de copains qui se réveille dans la cité des Muguets à Chanteloup-les-Vignes (78) au lendemain d’une nuit d’émeutes qui font suite à une bavure policière. Une nouvelle incroyable circule dans toute la cité : un policier a perdu son revolver durant la nuit des affrontements. La grande info qui fait vibrer tous les jeunes du film c’est qu’un flingue est dans la cité et que celui qui l’a trouvé est une sorte de demi dieu. Je ne vous raconte pas cette histoire par hasard. Le film est considéré comme l’un des témoignages cinématographiques les plus crédibles et réalistes sur ce qu’était la banlieue il y a 18 ans. Aujourd’hui les armes pullulent dans ces cités. il ne s’agit pas seulement de pistolets mais d’armes de guerre. la suite sur le blog en cliquant sur le lien itsgoodtobeback

  14. « Il faut laisser la justice faire son travail Monsieur ! Au nom des droits de l’Homme et de la république  »
    Tu te rends compte de la connerie que tu dis ?
    La prochaine fois qu’un mec va rentrer chez toi la nuit pour te cambrioler tu vas lui dire quoi : »Attendez 2 secondes que je compose le 17 s’il-vous-plait » ?
    ET ce n’est pas « quelques bracelets », non c’est la vie d’un homme et son espoir porté dans son entreprise, ses rêves, sa famille qu’il défend.
    Et j’oubliais, « aujourd’hui on a pas le droit d’être pauvre », arrêtes je vais chialer …
    aller continues à insulter le petit peuple qui n’a pas de conscience politique et qui ne comprends rien, ça te confortera surement dans l’idée que tu es intelligent.

  15. Il est évident que ce bijoutier doit passer devant les tribunaux, cela ne fait aucun doute!
    Mais cet article tapageur n’est utile en rien, la page de soutien FB pour ce bijoutier est un soutien « moral », monté en épingle par les médias et utilisé à mauvais escient par les partis politiques…
    Ce jeune à pointer un canon de fusil sous le nez d’un homme… ayant moi même été confronté à une telle situation dans ma vie (oui, j’ai été braqué par un fusil!!), je vous avoue comprendre le pétage de plomb du bijoutier. Oui je suis pour qu’il passe devant les tribunaux, mais j’aimerais que ceux – ci prennent en compte l’ « ETAT DE CHOC » dans lequel il était surement, état qui nous fait faire n’importe quoi. Cela n’excuse pas d’utiliser un fusil ou autres, mais cela doit être pris en compte.

    Cet article faisant le procès des likers FB n’est pas assez approfondi pour le prendre en compte, car on ne sait toujours pas si ce sont de vrais likers, si se sont des machines, dans quelles proportions, ou même si les gens aimant cette page souhaitent une libération, ou emmettre simplement un soutien moral…

    Bref, avant d’écrire un soit disant buzz, on s’informe un poil mieux…

  16. Il y a une Justice dans ce pays ?
    Cette blague… La Justice ne marche que lorsqu’on peut se la payer ou quand on n’a plus rien.
    On donne tous les droits à des poids morts de la société, des racailles, des repris de justice, qui vivent aux crochets de la société par des indemnités qu’ils ne méritent pas (RSA, allocations familiales, etc…) et trouvent encore le moyen de s’armer, de menacer d’honnêtes travailleurs, de cambrioler, de TUER en toute impunité ?
    A peine sortis de prison, ils ne font que replonger toujours plus bas, toujours plus violents, toujours plus dangereux.
    Et c’est ça que tu défends ?
    Le frère du braqueur s’indigne ? La famille est en deuil ?
    Mais où étaient-ils quand ce pauvre mec a fait ses premières conneries ? Pourquoi l’ont-ils laissé continuer ?
    Il est sans taff, jeune père, il tombe dans le banditisme et il faudrait le pleurer ?
    Bah non, désolé. Comme le soulignent d’autres commentaires, il a joué en connaissant les risques et il a perdu.
    Et ce n’est pas au bijoutier de payer mais au gouvernement, à la police, de prendre la mesure du problème : ce sont des incapables ! Incapable d’assurer la sécurité des populations face à la criminalité qui nait si facilement au sein de certains milieux pourtant « connus des services ».

    J’ai déjà fait face à différents juges et autres porteurs de cartes barrées, et tu sais quoi ? Ce sont tous des gros connards, des prétentieux, imbus d’eux-mêmes et des miettes de pouvoir qu’ils possèdent. Incapables de faire leur travail avec l’excuse de moyens insuffisants mais toujours présents pour faire chier le monde et trouver/voler du pognon pour un pet de travers, un dépassement de ligne ou une phrase bien sentie.

    Et pour finir : si je me faisais cambrioler, agresser ou braquer ma caisse (aussi pourrie soit-elle), je me ferai justice moi-même car qui me dit que mon agresseur n’a pas dans l’idée de me buter après m’avoir détrousser ? Ou de recommencer plus tard ? Ou de flinguer mes gosses, violer ma gamine ? Le dernier abruti a m’avoir mis un flingue sous le nez après une rixe a eu peur de moi et j’étais sans défense mais prêt à lui faire bouffer son arme. Même entouré de ses potes et alors que j’étais seul contre eux, il faisait dans son froc. La dernière paire de flics à m’avoir fait chier sur un contrôle routier bidon ont eu si peur qu’ils m’ont laissé partir sans un mot et je n’avais aucune arme.
    Les flics ne sont JAMAIS là quand on a VRAIMENT besoin d’eux, c’est comme ça. Alors ne compte pas sur eux pour te protéger.

    A quoi bon vivre dans ce pays aux libertés bafoués et à l’égalité de droits inexistante si nous devons vivre dans la peur de tout perdre face au premier voyou venu puisqu’il est « protégé » par l’état ?
    Ce n’est pas ce que je souhaite à mes gosses.

  17. Quel gaspillage de bande passante tous ces articles…
    Le posteur de cet article est un gros con de gaucho bobo bisounours, et pour faire plus court que ta tirade diarrhéique : fermes un peu ta gueule, une raclure crevée de moins c’est bon à prendre et vivement le suivant.

  18. Bonjour,

    Je me permets de laisser un commentaire, ou plutôt un témoignage, car quelque peu interloqué par cet article..

    J’habite à Grenoble et ici, depuis quelques années, les jeunes se tirent dessus au fusil d’assaut pour régler leurs différents..

    Dans ma ville on deale à tous les coins de rue. -saint bruno, mistral, arlequin, échirolle, etc..

    Dans ma ville on se fait lyncher à coup de pioche (!) – lynchage d’échirolle qui a coûté la vie à deux jeunes l’année dernière ..

    Dans ma ville les jeunes font des émeutes quand un braqueur de casino se fait refroidir – à juste titre- pour avoir tiré sur la police. -casino d’Uriage-

    Dans ma ville on fume dans le tram, en présence de femme enceinte et d’enfants en bas âge et si quelqu’un nous demande poliment de bien vouloir avoir l’obligeance d’éteindre notre cigarette on lui crache au visage et on lui met une claque – fait constaté sur la ligne C avant hier-

    Dans ma ville on braque des bijouteries et on tire à la Kalashnikov sur une des places les plus fréquentées un jour de grande affluence, ce qui ne suscite qu’un titre au JT sans faire polémique durant des semaines..visiblement ca choque moins l’opinion quand ce sont les braqueurs qui manipulent des armes à feu..

    Et j’en passe, je tenais simplement à exposer quelques faits divers.. bien que ça ne fasse pas forcément avancer le schmilblick, ça donne une idée du contexte..

    Je tient à préciser que je ne regarde pas la télé..
    Le Français moyen n’est pas un beauf affalé sur son canapé se gavant de TF1 à longueur de journée, il faut arrêter avec cette idée réductrice.

    La ou je veux en venir c’est que la justice ne fait pas son travail ( pas la Police, mais bien la justice), maintenant le crime paie, et la prison se fait rare. On conforte les délinquants dans leur méfaits.

    Nos chers politiciens préférant ne pas faire grimper le nombre de personnes incarcérées, pour se féliciter de faire baisser la délinquance, au détriments des citoyens qui le payent de leur sécurité.

    Nous avons un droit fondamental qui est d’être protégé par la justice, dans l’état ou nous vivons, si ce n’est pas / plus le cas nous avons le droit de nous défendre!!

    Dommage qu’il y’ai une vie de perdue, mais ce n’est que la résurgence d’un ras le bol général!
    Et ce fera surement réfléchir le prochain, bien plus que les aménagements de peine proposée par Taubira….

  19. Il reste étonnant que l’auteur de cet article ne s’émeuve que maintenant du problème des armes et de leur prolifération.
    Que faisait-il lorsque encore ces derniers jours on s’entretuant à coups de Kalachnikov ?

    On condamne alors plus facilement un bijoutier qu’un voyou ?

  20. j’ai liké la page, et je ne suis pas une victime, je ne suis pas désinformé, je sais pertinement qu’il n’y a pas légitime défense au sens du droit français, je ne souhaite pas la mort des braqueurs, mais la il y en a qui a pris cher et bien tant pis pour lui, comme disait le comique, fallait pas venir , je ne demande pas que le bijoutier soit relâché sans procès, si j’étais juré, il repartirait avec une peine de sursis puisque la loi me l’imposent , une loi qui ne prend pas en compte l’état psychologique de la victime dans l’immédiat de l’agression, le bijoutier n’a pas demandé a être braqué de multiples fois, il a subit, le braqueur n’a rien subit en dehors de son appât du gain et de sa vénalité , il serait bon que les démonteurs qui ne pratiquent pas l’amalgame cessent donc de le faire a grande échelle en classant tout les likeurs en connard, facho ou raciste ( va savoir pourquoi, vu que le moins Bidochon c’est le bijoutier, mais bon ) effectivement la seule bonne chose dans tout ce texte c’est Pourquoi, Pourquoi la justice devient du grand n’importe quoi, qu’elle est même un perturbateur de repère moraux ou tout simplement légaux, que la plupart ignore le droit réel pour voir un droit fantasmé, peut être parce qu’ils voient dans la vie de tout les jours le peu de cas que fait cette « justice » envers les victimes , une justice bidon ou la peine n’est jamais faite, tout modèle éducatif sait que chose promise chose du, sauf avec la justice française, alors oui il y un pays qui part en couilles, et une justice de plus en plus délirante et toutes les explications de texte de maitre Eolas, aussi claire soit t’il sur la loi n’enlèvera pas ce malaise réelle, La justice c’est n’importe quoi aujourd’hui en France , est il normal d’être plus stressé en prenant la route de vacances qu’en allant braquer une banque ? la mansuétude et la culture de l’excuse, c’est pas un fusil a un coup, pas a 14 ou 16, ça ça parle aux gens qui cliquent allez bonne continuation

  21. MERCI. Je ne laisse pas souvent de commentaires virtuels, mais je veux te dire que ton écriture sublime tes propos, que tu as du style, et que tu as raison. Voilà, c’est tout, à part que maintenant je dois lire tous tes articles…

  22. je ne regarde plus les infos et pourtant je suis au courant que c’est déjà la jungle chez nous!
    alors je ne suis pas choquée de la réaction du bijoutier qui n’a rien demandé, lui!
    faut dire qu’après toutes ces arrestations sans suite, il devait se croire invincible le type!
    et ben non!
    quand tu joues, tu dois être prêt à perdre!
    alors quand tu fais que jouer…….

    dommage certes, que les clicqueurs n’aient pas la même attitude pour des causes plus nobles.
    et si vous en doutez encore… sortez dehors le soir… et ouvrez grand les yeux :p

  23. @Tous ceux qui comprennent le geste du bijoutier avec tant d’empathie, qui voit la une justice enfin efficace, je vous souhaite sincèrement de vous réveiller dans un monde peuplé de mecs comme « Un autre connard » (voir son com’ de 15h53). Pour une priorité pas respectée ou un regard de travers ça finira dans une boîte avec 4 pelletées de terre. On sait jamais, la t’as grillé un stop, mais si ça trouve demain tu violeras ses enfants. Et moi je pisserai sur ta mémoire en chantant « t’es mort et c’est chouette ». En plus j’aurai le droit d’avoir un flingue, et ça je kiffe. Depuis le temps que je rêve de flinguer tout ce qui m’emmerde pour un oui ou pour un non. J’vais plutôt prendre un UZI vu le boulot à « abattre ».

  24. Salut.

    Article bien écrit qui se défend.
    Mais je suis déçu que tu n’ailles pas assez loin : pourquoi ce bijoutier a pété un câble ?
    Parce que contrairement à ce que tu crois, les chiffres sont là, la violence a explosé ces dernières années.
    Alors oui, on peut dire « faut pas généraliser, c’est qu’un fait divers… » mais ce sont les chiffres.
    Et si y’a autant de likes sur cette page, c’est pas pour rien, quand bien même y’en aurait des faux.
    Ces likes témoignent de quelque chose de grave qu’il se passe dans le pays :
    un sentiment d’injustice et d’impunité, face auxquels on ne peut rien et encore moins les politiques. On sait que le moindre petit délinquant qui cause du tort sera vite libéré.
    Son braquage n’est pas assez grave et ne vaut pas le coup de faire de la prison, car à côté de lui il y a plus grave.
    Et ça, les bijoutiers, et plein d’autres commerçants qui se font braquer chaque jour (!) en ont ras le bol.
    Au moins, les bijoutiers vont être écoutés (?)… mais comme toujours, il faut un mort pour franchir le pas.

  25. Molser en l’occurence, entre un multirécidiviste qui à fait son choix de vivre en emmerdant les gens et en ruinant des vies, et un mec qui grille un stop on a encore une belle marge. Quand un de tes proches aura tout perdu et sera traumatisé à vie parce qu’on l’a braqué, tabassé, et volé tout ce pour quoi il avait bossé tu pourra juger et parler. D’ici la ferme ta geule de tapette, encore heureux que les gens commencent (lentement) à prendre consicence que l’état et la justice ne font pas leur boulot et se fassent justice eux même. La racaille et les connards de gaucho bobo bien pensants comme toi, le Français qui bosse il en a plein son cul … je préfère encore un retour au far west ou les règles seront claire que continuer à se faire entuber par les voleurs en tout genre. T’inquiètes pas on pissera tous sur ta tomber aussi en chantant « une merde de moins ».

  26. on se demande tout de même qui sont les plus connard entre ceux qui mettent au même niveau un stop grillé, un regard de travers et un braquage a main armée et ceux qui mettent juste a niveau un braquage volontaire et refléchi et une victime excédé violenté qui flingue dans le dos sans réfléchir, le connard qui prend la fuite , bref ce ne sont pas les connards qui manquent, et pas forcément tous du même coté

  27. J’avoue être atterrée par la plupart des commentaires de cet article, que je trouve très juste.

    Si chacun fait justice soi-même, où va-t-on ?
    Il suffit de se projeter dans les époques où s’était le cas, avant la fondation d’Etats, pour voir que l’insécurité était pour le coup bien plus grande que maintenant.
    Sans aller si loin, il suffit de se pencher sur la situation aux Etats-Unis pour s’apercevoir de l’effet néfaste du droit au port d’arme généralisé.

    Faire justice soi-même n’est pas la solution au problème complexe de l’insécurité, bien que ces réactions en soient un symptôme, une alerte que l’Etat et la population doit prendre en compte.
    Je dit complexe parce que la délinquance n’est pas issue de rien, et qu’il serait sûrement plus judicieux de travailler la question de l’équité scolaire et de l’intégration des jeunes de quartier dans le monde du travail avant d’utiliser la force. Parce que la force policière ne résout pas le problème de fond qui est que la France n’arrive pas à intégrer les jeunes de quartiers.
    On peut accuser le gouvernement, on peut aussi se remettre en question soi-même : pourquoi y a-t-il si peu d’échanges culturels entre les différents milieux sociaux des villes ?
    Pourquoi y a-t-il si peu de bénévoles pour donner des cours du soir gratuits à ceux qui en ont vraiment besoin, tandis que les classes moyennes payent plus de 20 euros de l’heure pour assurer la réussite scolaire de leurs enfants ?

    Cela peut choquer, mais je suis de ceux qui pensent que se projeter à la place des autres et entamer le dialogue serait plus judicieux que d’utiliser des armes pour améliorer la situation.

  28. Très bonne analyse je n’aurais pas dis mieux. Cela me rappelle un film que j’ai vu il y a peu, il s’intitule « God Bless America »… c’est tout à fait ce que tu y décris. Ceci dit le film est excellent et délivre un message assez important. A voir absolument!

  29. Juste un petit rappel a la bande de beaufs décérébrés qui appellent de leurs vœux le retour du far west (spécial dédicace a un autre connard) … j’ai hâte de vous voir avec votre pauvre pétard en face de mecs qui déjà maintenant peuvent se procurer des armes de guerre.

    Le jour ou les abrutis dans votre genre seront écouté on verra des faits divers tout les jour ou le moindre vol ou n’importe quel acte criminel se finira non pas par une perte de biens mais bien par la mort de une ou plusieurs personnes … ben oui, si tout le monde est armé, ceux qui sont du « bon » côté du canon vont faire en sorte que ceux d’en face n’auront aucune occasion de leur tirer dans le dos.

    A connard, connard et demi hein … sur ce, à bon entendeur

  30. Merci de donner du sens à mon commentaire.

    En ce qui concerne le far-west, je crois savoir que dans certaines citées « sensibles », la loi de la république ne s’applique plus. On caillasse et on tire à tour de bras sur les flics.

    Donc vous les balèzes la, les durs de dur qui font même peur aux flics sur les « contrôles routier bidons », vous attendez quoi pour aller faire le ménage au lieu de casser les couilles aux bobos bien pensants qui hantent ces pages ? Vous avez peur des keufs ? Des braqueurs de 15 ans avec un 9mm dans la poche ? Des conséquences ? Sérieux je vous comprends pas, vous venez ici expliquer la vie à des gens qui sont même pas des voleurs de chewing-gum et vous faites rien contre les types qui viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes !

    Allez un peu de couilles les grandes gueules, faites-nous rêver.

  31. Faire genre t’as pas de camp quand t’en traite un pendant toute une partie de ton article de semi-cons avec en plus une référence doloriste au « pays des droits de l’homme » : FORT.

  32. J’ais lu cet article et j’ai fini par m’intéressée aux commentaires. dîtes moi il n’y a personne en parfait accord avec cet article ?! imaginons ce braqueur arrêté par la police et on vous donne le choix de voter à son jugement, vous votez pour la peine de mort ?! il faut arêtter cet un homme n’était qu’un voleur et non un serial-killer !!

  33. Mon petit Molser, si tu savais lire, tu aurais compris que je prône le droit de se défendre et de défendre ses biens et sa famille.
    Alors oui, ça ressemble à la loi basique du Far West où les colons étaient autorisés à se défendre et se protéger mais nulle part je n’ai écris que j’étais pour l’agression gratuite !

    Et puisque tu doutes de ce fameux « contrôle routier bidon », imagines-toi debout sur les freins d’une vieille bagnole pourrie pour t’arrêter à un stop et entendre un débile de flicaillon te dire 50m plus loin « vous n’avez même pas freiné Monsieur ». Alors, armés et à deux, ça se la pète mais ce genre de comportement « prof de français » qui sait mieux que l’auteur le sens de son oeuvre, je déteste. Je suis donc descendu de voiture pour lui demander de m’expliquer son point de vue et pour changer, c’était à lui de se justifier. Ils me rendaient au moins 20cm et se chiaient dessus.
    Alors, certes, je mets parfois un point (poing ?) d’honneur à défendre mon point de vue, surtout quand on se fout de maggle et ces pauvres petits ne faisaient que « leur travail ». Mais je pense que leur présence aurait été bien plus utile ailleurs, à combattre une vraie délinquance comme celle décrite par StephOST.

    Et oui, je chie sur les cartes barrées tricolores, ces incapables égoïstes, incompétents et au QI d’une huitre crevée…

  34. J’ai oublié une spéciale dédicace pour toi, Molser :
    Quand tu te feras agresser/tabasser/cambrioler (tiens, j’ai vécu tout ça) alors que tu es incapable de te défendre par peur des représailles ou parce que tu n’en as pas les couilles alors tu comprendras mon point de vue. J’étais trop naïf à l’époque mais le temps a fait son office.

    Les violences urbaines ne font que s’aggraver chaque jour d’avantage et le seul barrage qui protège ta petite vie contre ce danger est occupé à dresser des PV pour un clignotant cassé ou un bout de papier oublié au fond du sac à main de bobonne.

  35. Bonjour-bonjour !

    Je suis l’auteure de ce billet et j’ai une question sérieuse à poser à tous les Connards autoproclamés qui ont commenté ici : Imaginons que cette affaire se soit sensiblement passée autrement ; Un brave bijoutier se fait donc violemment braquer par deux voyous armés qui s’enfuient en scooter une fois leur méfait commis, l’honnête homme outragé n’écoutant que son courage, s’empare de sa propre arme et décide alors de les poursuivre afin de récupérer son bien (et rétablir sa dignité aussi un peu). Il tire 3 coups en pleine rue. Une balle se perd et tue accidentellement un gosse qui avait eu la mauvaise idée de passer par là.
    On le soutient là le bijoutier ou pas ?
    C’est de la légitime défense toujours ?

    @Emi : j’ai eu des trémolos dans les yeux en te lisant. J’ai eu l’impression d’entendre ma maman parler.

  36. Merci pour cet article, ça fait du bien de lire ce genre d’inepties.

    Non, sérieusement, si j’avais été le bijoutier, c’est les deux que j’aurais allongé. Marre de ces petits connards qui se croient au-dessus des lois. La justice n’agit pas ? Très bien, mais dans ce cas là il ne faut pas s’étonner que le peuple s’en charge.

    Arrêtez de faire les bien-pensant, les moralisateurs à 2 balles ; le jour où l’un de vos proches se fera tabasser, violer, ou tuer par l’un de ses petits merdeux, vous serez les premiers à vouloir faire justice vous-même.

    N’oubliez pas qu’il s’agit là d’un braquage. Pas d’un vulgaire vol à l’étalage ou d’un raquette de collégien, on parle d’une agression À MAIN ARMÉE, et de rouage de coup. Le gamin savait à quoi s’en tenir si ça dérapait. Malheureusement pour lui, il aurait du réfléchir davantage à ses plans.

    En espérant que ça serve de leçon à tous les petits trous du cul qui se croient intouchables et pourrissent le quotidien des concitoyens.

  37. Bon je vais répondre ici, puisqu’il parait que sur Twitter.

    Pour répondre à ton commentaire (et à ton article) Lilas, j’aurais pu lister les arguments que tu allais utiliser dans ton paragraphe sur les soutiens rien qu’en en lisant le titre. C’est tellement évident. Dans ton commentaire tu utilises le même procédé : tu IMAGINES une situation qui n’existe pas pour justifier de l’absurdité du soutien au bijoutier.
    Tu commences même ton point par ce mot « Imaginons ». C’est la principale différence, je ne me situe pas dans l’imaginaire, je prends ce qui est, je ne projette pas mes propres peurs sur ce qui se passe.

    Alors on peut passer sur le dolorisme de la référence aux droits de l’homme écorchés (en oubliant d’où ils sont issus, à quoi ils ont servi et à quoi ils servent encore). On peut passer sur les exemples sortis de ton imaginaire du voisin qui met sa musique trop fort, du môme buté par accident ou des épurations de pauvres.
    On peut passer là dessus pour aller au fond du problème, même si ça te répugne. Tout ça, tout ton premier blabla sur la page de soutien est le produit d’un processus pernicieux : tu essaies de tirer des leçons générales d’un cas particulier. Sur twitter, tu me dis : « Parce que bijoutier de Nice = cas précis = au dessus des lois ? En quel honneur ? ».

    Je ne te dis pas que le mec est au dessus des lois, je n’ai même jamais dit que c’était de la légitime défense (ce que tu me demandes un tweet avant : « tu soutiens pas le bijoutier borgne et sa balle perdue donc ? C’EST POURTANT AUSSI DE LA LÉGITIME DÉFENSE non ? »). Il y a des lois oui, il y a aussi leur application. Le bijoutier n’a certes pas voulu rendre justice pour lui même, il était surtout blessé, soit physiquement soit dans son ego, et il a réagi à la va-vite, dans le feu de l’action.
    Pour dire que cet acte c’est N’IMPORTE QUOI, tu dis que c’est disproportionné. Le mec fait un braco, il n’est pas venu taper « trois bracelets » en vol à la tire. Il est venu, armé, accompagné, le mec a été crossé. C’est pas la même chose, amputer le Réel ne sert que ton propos, pas à comprendre ce qui s’est passé.

    Les gens qui « soutiennent » (un clic sur une page Facebook) le bijoutier ont des avis très différents si tu vas lire les commentaires. Je pense que tu en as lu, mais que tu as méticuleusement écarté tous ceux qui disaient par exemple que ce mec devrait manger du sursis, sans doute pas du ferme, ou encore qu’il n’était absolument pas pour l’armement massif de la population (à notre échelle ce serait complètement con).

    Donc tu peux bien imaginer toutes les situations favorables à ton point de vue qui étayent de la théorie de la « porte ouverte », c’est à dire postuler que cela va déclencher des volontés de se surarmer du point de vue des « cow boys cliqueurs », disposer un petit cordon sanitaire autour de cette question en disant juste que ce sont les médias qui ont créé le truc.

    Je pense que cela t’évite surtout de penser le problème dans son intégralité. Toutes les civilisations traditionnelles que j’ai étudié étaient armées. Robespierre a fait un discours sur le fait d’armer le peuple en décembre 1790 qui en parle très bien. La tétanie sur la question de la violence qui ouvrirait une porte dangereuse est un symptôme de la bien-pensance gauchiste qui sclérose cette question.
    Il n’y a pas de règle générale à tirer de ce fait-divers, et tous ceux qui en tirent essaient simplement de se rassurer. Nous sommes élevés dans cette peur abyssale de la violence, cette léthargie qui nous fait reposer toujours sur des corps qui privatisent un instinct que la « civilisation » essaie d’éteindre.

    Si tu lis Clastres par exemple, tu verras que les peuplades comme les Tupi Guarani et d’autres étaient toutes armées, et qu’il n’y avait pas un pogrom tous les quatre matins. La vérité c’est qu’à petite échelle (la seule que nous devrions envisager si les passe-droits au Réel n’étaient pas si opérants) les gens ne sont ni bons, ni mauvais. Mais ils ont une certaine tendance à être plutôt respectueux. Ce n’est pas que la petite échelle donne de la vertu, c’est simplement que si j’arnaque tous mes voisins, je sais que je risque directement de me manger une rouste : il y a plus de chance que je ne le fasse pas. A petite échelle on a intéret à être au minimum vivable pour la collectivité.

    Alors nous vivons aujourd’hui dans un pays, centraliste, avec des grosses lois qui définissent des règles, avec une pléthore d’ajout pour certains cas. J’ai lu par exemple que le « pauvre » braqueur était sans le sou, et que c’était par besoin qu’il braquait. Les gens dans le besoin veulent du nécessaire, pas des bijous : le voleur de pomme de l’adage populaire ou le mendiant reflète cette réalité que tout le monde perçoit. Si déjà tu as des armes, ça veut dire que tu as eu les moyens de t’en procurer. Je ne suis plus tellement au fait du coût, mais un fusil à pompe ? Cela ne tombe pas des cieux.

    Ce qui m’insupporte avec cette histoire, c’est que la question de fond c’est la question de la violence savamment sabotée. On entend, on lit :
    « Mais tu es pour la peine de mort ? »
    « Et ça veut dire que le frère du braqueur a le DROIT de tuer le bijoutier ? »
    « Mais sinon c’est la loi de la jungle ? »

    Non, les gens ont soutenu UN bijoutier. La page le spécifie bien, si elle se transformait en projet politique de réarmement massif ce serait de la saloperie, c’est certain. Mais c’est pas le cas. Et que disent les gens dessus : « Enfin ! ». « Dommage qu’il ait pas eu l’autre ! ». Que des témoignages de frustration et d’impuissance. Et à ces gens là on n’oppose quoi (à 99% de ce que j’entends) :

    « Vous n’êtes pas un million, ce sont de faux likes » (ce que tu as pointé)
    « Vous êtes des fascistes, des fous de la gachette »
    « Vous voulez le far west »

    Jamais personne pour dire que la privatisation de la violence est certes confortable sur le papier, notamment pour ceux qui ne craignent rien, mais surtout pour questionner l’échelle. Parce que l’échelle, c’est le PAYS, c’est l’EUROPE, des trucs bien gros bien massifs qu’on fait rentrer à la pioche comme échelle de réflexion. Et questionner la République, c’est pas bien. Si tu étudies un minimum l’histoire tu verras que pour faire rentrer dans la tronche des Alsaciens, Bretons, Basques, Savoyards qu’en fait ils étaient rien de tout ça mais qu’ils étaient FRANÇAIS, on a du leur taper fort sur la tronche. Pour qu’ils se dépouillent de leur spécificité linguistique aussi d’ailleurs.

    Un homme est mort, c’est triste. Un autre va devoir dédommager sa famille (comme si l’argent « réparait ») et vivre avec le fait de l’avoir tué, c’est triste aussi. C’est absurde, c’est notre vie aujourd’hui. Aller à la racine des problèmes est douloureux, parce que ça oblige à remettre beaucoup de choses en question et notamment notre rapport personnel aux autres, je comprends que ce soit difficile, pas qu’on le balaie d’un revers de main a priori en riant fort.

    Les gens qui sont sur cette page de soutien ne mérite de tels arguments, et surtout pas les droits de l’homme (qui tout de même déclare la propriété privée inviolable et sacrée, ce qui même pour un gauchiste devrait tout de même faire tiquer, à moins que le libéralisme ait déjà fait son oeuvre…).

  38. Chère Lilas,
    Comme le fait si bien remarquer AdH, tu te lances encore dans un « si » et des « imaginons ».
    Sauf que là, nous parlons d’un fait réel : un homme tire en direction d’un scooter et en touche l’un des passagers. POINT ! Il n’y a rien de plus.
    De plus, on m’a opposé ailleurs que l’homme en question serait un ancien militaire ayant encore ses facultés (sa vision et sa capacité à faire mouche, visiblement) et pas un pécore lambda qui n’a jamais une arme de sa vie.

    Je vais faire le macho, mais je m’en fous, je suis un connard : arrête de faire ta gonzesse, tu n’es pas au pays des bisounours ni dans tes rêves de princesses sauvées par des princes. Ces derniers n’existent qu’au supermarché local au rayon biscuits et autant l’amour-propre que l’égo ou l’honneur d’un homme moyen le poussera normalement toujours à défendre ses proches, ses biens et sa vie lorsqu’il est menacé.

    D’ailleurs, la dernière salope à m’avoir quitté avait comme argument principal que je désamorçais les situations tendues avec des weshmen par de l’humour plutôt que par la violence. Chercher l’erreur. Elle voulait un homme violent et protecteur.

    Je finirai juste en ajoutant, chère Lilas, que si tu ouvrais un peu les yeux sur l’écart entre la réalité de la rue et ce que dictent les lois, tu serais effarée de te réveiller dans ce monde violent tous les matins et de pouvoir survivre sans problème à ta journée quand tu te couches le soir. J’ai de nombreuses amies violées, d’amis dépouillés, tabassés et d’autres cas dont je t’épargne la liste dont ta chère Justice n’entendra jamais parler parce qu’elle est incapable de nous protéger, nous, les « honnêtes » citoyens. Alors oui, je continue à lui cracher à la gueule et à chier sur l’uniforme.

  39. Avec en magnifique conclusion : « Ne commencez pas à souhaiter que la loi du Far West ne s’impose. »
    Bien entendu, la loi du Far West, on n’en saura pas plus. On parle de quoi, c’est quoi les sources. La défense assumée par l’ensemble des agents d’une société c’est le Far West ? Et les amérindiens ? Et c’est quoi ses sources sur la loi du Far West à part une évocation qui est censée répondre à tout ?
    Enfin…

  40. Je pense que la magnifique conclusion du Far-West est sûrement destinée aux cervelets de bas-niveau qui ont pour idée que dans les films de Far-West, c’est « pan-pan, touche pas à ma bourse, sinon haut et court », et que malheureusement, l’auteur n’a trouvé que ca comme métaphore pour essayer de faire passer un message.

    Car les textes de lois pour certains sont sûrement trop compliqués à comprendre, avec des mots très longs, et avec plein de syllabes.

    Article du code pénal 221-1, pour ne citer que lui : « Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle. ».

    On va pas chercher plus loin.
    Qu’il purge sa peine.
    End of the story.

  41. Ca commencait bien, et puis j’ai lu la fin et la je dois dire que je suis vraiment choqué par le ton et les mots employés. « Tu sors un peu le dimanche ou quoi ? T’écoutes autre chose que ton nombril parfois ? Tu fréquentes un peu la plèbe ? Tu m’expliques pourquoi moi, dès que j’ai vu cette fameuse page de Soutien au bijoutier de Nice, j’ai immédiatement pressenti qu’elle ferait un carton alors que toi tu n’as rien vu venir ? Une bonne grosse vingtaine de mes contacts facebook y a adhéré spontanément dès le jeudi soir. Les commentaires d’indignation (en français hein) s’accumulent sur la dite page, le phénomène viral me semble difficilement réfutable. Et toi t’es là à chipoter, à ergoter, à t’enfoncer dans la mauvaise foi. Mais putain, tu vois pas que le problème n’est pas « combien » mais « pourquoi » ?! Pourquoi les gens en arrivent à un tel degré de ras-le-bol ? C’est ça la vraie question. » Et toi t’as vécu quoi dans ta vie pour te permettre de parler comme ça? T’as quel âge? T’es qui pour avancer avec de telles certitudes? Oui on a le droit de relever que la page du bijoutier est truqué et c’est loin d’être anécdotique puisque ça prouve une fois de plus à quel point l’extrême droite peut manipuler l’opinion, je te laisses avec tes leçons de morale de collégien, tchao

  42. C’est fou le nombre de dingues qui « comprennent » la réaction du bijousticier, même ici. Moi je la comprends pas, à moins qu’il soit un fou dangereux lui aussi: il est sorti, un gun à la main, dans la rue, à une heure où des gosses accompagnés par leurs parents, vont à l’école, et il a tiré, sans sommation…
    Ce mec s’il ne mérite au moins d’avoir peur pour sa putain de liberté de connard. C’est un connard dangereux pour la société si sur un coup de colère il prend son flingue et tire au milieu de la rue. Bonne vie les fous de justice.

  43. Bravo pour ton texte, tu as raison la mort d’un homme est toujours regrettable même pour une fripouille. il s’est fait descendre au mauvais moment les français en ont ras la casquette des cambriolages, des braquages de la violence des vols et arrachages en tout genre alors le soutien au bijoutier et leur façon de manifester leur ras le bol, le signal n’est pas mauvais si cela peut faire réfléchir les futurs braqueurs et qu’ils intègrent qu’il y a un risque à commettre un hold up ,la mort de ce parasite n’aura pas été inutile. Les français sont dans leurs majorité tolérant, c’est un peuple généreux mais qui a du mal à comprendre qu’à seulement 18 ans se gamin a pu être condamné 14 fois sans compter les fois où il ne c’est pas fait attraper, je ne partage pas tes idées mais néanmoins tu semble intelligent, ne soit pas dans la caricature grotesque et pardonne nous.

  44. Cet article est mal orienté, il ne s’agit, à priori, pas de soutenir un homme qui a tué un braqueur, mais de soutenir un vieux qui s’est fait agresser par deux jeunes armés.

    Ce vieil homme a totalement merdé, c’est indiscutable. Cependant, nous serions bien incapables nous aussi dans ce genre de situation de prédire nos actions et nos gestes. Ce que l’on sait (enfin pas tous visiblement) c’est qu’une agression, c’est un traumatisme physique, mais surtout psychologique.

    Ce vieil homme n’a pas choisi d’être agressé, ce jeune homme a choisi de braquer et nous sommes loin d’une histoire de « Cow boys ».

    Ce soutien qui t’indigne, il dénonce juste un ras le bol de notre système juridique, plombé, bouché, incapable oserais-je dire.

    Si nous devions trouver des coupables suite à ce meurtre, il y aurait le bijoutier, le braqueur et notre justice.

    Quant à ceux qui soutiennent ouverte ce meurtre, sans réfléchir certainement, ils se disent simplement : un braqueur de moins, un homme de moins qui viendra potentiellement agresser ma famille ou mes amis.

    C’est basique. Mais aujourd’hui, les gens ont besoin de basique. Le discours bien pensant, il gonfle, il est démodé voir même puant, et souvent proférer par des gens bien en dehors des situations.

  45. Je vais donner mon avis :

    Le bijoutier a agis de manière irresponsable. Avec des circonstances atténuantes peut-être (quoique ça n’existe plus juridiquement parlant) mais totalement irresponsable.

    La vrai question c’est : Que foutais ce multirécidiviste dehors ? Comment la justice au courant de sa tendance à répéter ses erreurs l’a plus ou moins laissé faire ?
    On est je pense TOUS d’accord là dessus.

    Alors je me demande pourquoi tout le monde cherche à défendre ce bijoutier. Sans vouloir mettre des « si » facile, si il avait malencontreusement butter un gamin qui passait par là dans la rue, je suis certain que l’engouement ne serait pas le même (et pourtant les circonstances identiques, il a tiré plusieurs fois en pleine rue passante, ça aurait pu arriver sans gros hasard)

    Bref, quand vrai question qui se pose n’est pas celle de la culpabilité du bijoutier ou non, pourquoi un tel vacarme autour de lui ? Si certains veulent manifester on sait tous d’où vient le problème de base, et c’est pas dans la gâchette d’une arme (illégalement acquise qui plus est) que ça se joue.

  46. @adh: Tu cites Clastres et tu conchies le gauchisme bien pensant dans le même article ? Ha ben c’est sûr, un mec formé à l’union des étudiants communistes a sûrement un point de vue très tranché sur la nécessité d’armer chaque citoyen. Ca explique ton acharnement à décrier les dérives des sociétés de trop grandes envergures.

    Et sinon t’as un avis personnel ou tu vas réciter en boucle ce que t’as lu dans les ouvrages d’un anthropologue nettement gauchiste ?

    Au moins « un autre connard », il a un avis très très très personnel.

  47. @Molser : je sais pas très bien si le titre « LA SOCIETE CONTRE L’ETAT » est super compatible avec le communisme, mais enfin ça n’est qu’un avis personnel.
    Je n’ai été formé à aucune organisation gauchiste, je suis un peu autodidacte. Si je citais Clastres c’était pour appuyer mon point de vue, donner une référence, savoir d’où je parlais. J’appelle ça de l’honnêteté. Tu es libre de ne voir uniquement que cette référence dans mon commentaire ( 1 paragraphe sur 13, c’est déjà ça hein), ou bien de voir le reste aussi, peu m’importe.

    J’ai un avis personnel que j’ai développé, en lisant notamment. La synthèse que j’ai tiré entre les références que j’ai est unique, tant pis si elle t’échappe. J’aurais pu parler de Robespierre aussi sur la Garde Nationale, mais c’est sans doute aussi hyper gauchiste et tout.

    Je crois pas vraiment que Clastres soit une référence ultra majoritaire au sein du gauchisme français. Les seuls que j’ai entendu en parler c’était Michéa (sur lequel crache Mediapart, le Diplo, les antifas et d’autres) et Soral.

    Et à part faire l’exégèse de mon avis, le tien c’est quoi ?

  48. Bien-bien, je vais tenter de répondre aux points de vue les plus récurrents et notamment à adH, puisque je m’y étais engagée sur Twitter :

    Tout d’abord, il faut bien capter que mon papier n’a pas pour but de désigner les gentils et les méchants dans cette affaire mais s’intéresse plutôt à tenter de comprendre les réactions suscitées par ce fait divers.
    Bijoutier ou braqueur, chacun a sa part de responsabilité dans l’affaire, on est tous bien d’accord là-dessus.

    Je ne nie pas non plus que la violence est bien présente dans notre société.

    Ce que je cherche à dire, c’est que je ne pense pas que se faire justice soi-même soit une solution à cette violence.
    Ce que je « condamne » c’est les gens qui pensent instinctivement sans réflexion approfondie, sans aucune estimation sur le long terme. (d’où mes « si » et « imaginons » )

    adH, tu me parles de Robespierre, de civilisations armées etc, mais ça c’était AVANT. Moi, je regarde le présent, voire le futur proche et les exemples qui s’offrent à moi pour illustrer le port d’arme toléré voire encouragé est peu reluisant (USA notamment)
    On ne résoudra pas la violence par la violence.

    Sinon à tous, puisque l’expression revient en permanence, sachez que vous ne pourriez me faire pire insulte que de me traiter de frontiste mal-pensante.

  49. Alleezz « le progrès » on y est !
    Putain AdH (mignon clin d’oeil à Adolphe ? Pardon je digresse) ton discours, je l’ai déjà entendu des milliards de fois, notamment pendant les débats sur le mariage pour tous et le plus drôle c’est que vous êtes tous persuadés, chacun dans votre coin, de détenir une parole incroyablement novatrice, originale et inédite alors qu’elle est juste rabâchée jusqu’à l’os.
    « Le progrès nous pervertit, c’était mieux avant gnagnagnagna » que vous dîtes en vous référant à un « avant » que vous n’avez pas connu et que vous fantasmez totalement.
    Tu parles de progrès, moi je parle d’évolution et je pense qu’elle est primordiale pour l’homme.
    Je ne crois pas que l’avenir de l’Homme est de stagner indéfiniment dans la même vieille soupe.

  50. Bon cette fois le théoricien puant l’extrême droite aka adh, u m’as bien bien gonflé. Félicitations.
    Et c’est parti…

    L’exégèse ? Ca va, t’as les chevilles qui rentrent encore dans tes rangers à lacets blancs facho? Tu places ta prose à côté des textes de Platon, Aristote, la bible ou encore le coran ? Te répondre c’est juste pelleter de la merde, ça demande pas un gros effort intellectuel.

    Y’a pas de synthèse, t’étales du Clastre (un pur produit de l’union des étudiants communistes, j’insiste) entre deux couches de Robespierre histoire faire un macdo écœurant réchauffé à la flamme bleue marine.
    Ta théorie ? Un peu de régionalisme d’extrême-gauche mâtiné de phobies américaines version fox news saupoudrées de références détournées et sorties du contexte. Robespierre en 1790 ? Ha ouai, je crois que le contexte était bien le même qu’aujourd’hui, ça s’applique direct en 2013. Clastre ? Tu prends l’exemple d’une tribu cannibale, CANNIBALE PUTAIN, qui tantôt vendait des esclaves aux exploitant blancs tantôt les bouffaient (les esclaves) et tu me sers ça comme un exemple de société armée ou y’a pas de pogrom ? Cherche autre chose parce que la c’est raté.

    Y’a rien à comprendre dans ce que tu dis sauf que le titre de ce site est un immense hommage à ta construction cérébrale et que ton honnêteté elle pue le sophisme à plein pif.

    Et je suis fier d’être de ces bien-pensants de gauchistes qui refusent de croire que le Texas c’est l’avenir du monde, qui pensent que c’est plus compliqué que « ça fera réfléchir les autres » ou « bien fait pour sa gueule, ce n’est qu’un ptit salaud » (merci Renaud). Bref, je suis fier de remettre en question les poncifs dégueulasses dont nous abreuve une droite qui a
    exercé le pouvoir bien plus longtemps que la gauche depuis 1945, « la droite du fumier où la rose est éclose » (Merci Desproges).

    Mon opinion: Y’a déjà trop de flingues en circulation et buter dans le dos un braqueur n’amènera qu’une chose. Au prochain braquage, c’est pas un coup de crosse que le mec prendra mais une balle. Avec des blaireaux comme toi à la barre on aura les mêmes stats qu’à South Central en moins d’une décennie.

    Mais continue, continue à nous abreuver de tes lumières à la soral (sans majuscule, pas de pitié pour les anciens cocos devenus des fachos), tu parles dans le vide et c’est pas prêt de changer. A la grande époque des JNR, tes frangins ils étaient 50 en France avec cagoules, clébards et un fusil à pompe en inox (tu dois avoir la photo au dessus de ton lit). 50. Voilà, c’est ça que tu représentes, une trace de merde sur la lunette des chiottes qu’est la France en ce moment. Gênant, mais ça empêchera pas d’avancer.

    Pour faire clair, j’ai encore mes docs à lacets rouges et je porte ma Harrington avec mes couleurs du SHARP tous les jours, même au bureau. Comme ça si on se croise, tu sauras quoi faire le dur.

    @Lilas: Ha ouai tiens… J’vais faire un truc vibrant d’humanisme sirupeux à la gloire des banlieusards délinquants. J’t’écris bientôt. Et merci, merci de pas laisser tomber !

  51. @Lilas : AdH est le diminutif d’Adam Hunter, mon avatar, personnage jouable de Streets of Rage 1.
    Je n’ai jamais tiré la conclusion que « c’était mieux avant », et je ne fantasme encore pas sur un avant que je n’ai bien évidemment pas connu. Mais sans doute est-il plus facile de postuler de ça, histoire de me faire passer pour un demeuré, réac et je ne sais trop quoi. De plus, si je me réfère à tel ou tel, tu imagines bien que la nouveauté de ma pensée est non seulement nulle, mais en plus absolument pas une recherche en soi. La recherche de l’innovation, c’est plutôt un truc du Progrès ça non ?
    Tu parles d’évolution, pas de Progrès, l’Homme ne doit pas stagner. D’accord, tu proposes quoi ?

    @Molser : toi t’es pas la moitié d’un sac de frappe mon salaud.
    « Bon cette fois le théoricien puant l’extrême droite aka adh, u m’as bien bien gonflé.  »
    >>> Ah ça y est maintenant je suis d’extrême droite ? Comme c’est prévisible, comme c’est attendu (et surtout rapide !). C’est contre le saint Progrès, donc c’est l’esstremedroate, la bête immonde, mon dieu que c’est convenu.

    La baston sur les termes d’abord, un morceau que j’adore dans ton argumentaire et qui ouvre le bal d’une si insignifiante manière… Tu remarqueras d’abord que le terme de l’exégèse possède plusieurs sens (comme beaucoup d’autres mots du dictionnaire, ne sois pas perturbé), celui que j’adoptais était plutôt le sens numéro 3 distingué ici :
    http://fr.wiktionary.org/wiki/ex%C3%A9g%C3%A8se

    Donc j’étale du Clastres et je fous du Robespierre. Et c’est du Mac Do sauce bleu marine. Libre à toi (encore une fois) de n’y voir que des références balancées comme des ordures à la benne, j’essayais juste (encore une fois) de dire d’où je parlais et sur quoi je m’appuyais. Quant à la flamme bleu marine, je ne vois pas très bien ce qu’elle a à voir là dedans, n’ayant jamais voté FN et ne soutenant aucun parti dans tous les cas.
    Ayant toujours prôné de ne pas participer à la mascarade électorale, je ne vois pas très bien ce que cette référence à un parti apporte à l’argument si ce n’est le classique « esstremedroate-FN-nopasaran » qui règle magiquement tout d’un coup un débat qui semble assez compliqué à gérer pour gauchiste numéro 6578.

    « Ta théorie ? Un peu de régionalisme d’extrême-gauche mâtiné de phobies américaines version fox news saupoudrées de références détournées et sorties du contexte. Robespierre en 1790 ?  »
    Là j’ai vraiment ri, c’est prodigieux de te voir te battre avec tes projections sur ma personne et mes opinions. Pour te situer deux figures dont je peux me sentir proche aujourd’hui je dirais Orwell et Weil. C’est clair que c’est Fox Nexs à plein tube. Non vraiment, je suis impressionné par ta clairvoyance. En ce moment je lis l’essai sur le don de Mauss, c’est Fox News aussi ça ou pas ?

    Le coup de l’anachronisme est aussi un ressort assez drôle de l’argumentaire partisan. On ne peut faire appel au passé que pour confirmer la vision d’un camp (ici, le tien), sinon c’est de l’anachronisme. Je ne sais pas, tu as lu le discours dont je parle ? J’ai dit quelque part qu’il fallait intégralement appliquer ce discours aujourd’hui ou même uniquement au cas dont parle l’article ? Si c’est le cas, où ? Est ce que dans son avertissement sur la privatisation de la violence physique on ne peut pas y trouver quelques bonnes idées ? Non ? Comme c’est un discours ancien on ne peut plus en parler ?

    « Robespierre en 1790 ? Ha ouai, je crois que le contexte était bien le même qu’aujourd’hui, ça s’applique direct en 2013.  »
    D’ailleurs c’est exactement ce que j’ai dit… où ça déjà ?

    Je ne comprends même pas pourquoi tu en appelles aux phobies de Fox News, n’ayant pas la télé. Peut-être peux tu me renseigner plus sur ce sujet, tu as l’air plus au courant que moi.

    « Clastre ? Tu prends l’exemple d’une tribu cannibale, CANNIBALE PUTAIN, qui tantôt vendait des esclaves aux exploitant blancs tantôt les bouffaient (les esclaves) et tu me sers ça comme un exemple de société armée ou y’a pas de pogrom ? Cherche autre chose parce que la c’est raté. »
    Si tu as une source, j’ai la sale manie d’aller vérifier ce dont on me parle. Clastres ne parle absolument pas de ça mais si tu as des sources contradictoires, je prends. J’ai beaucoup aimé ton emphase sur CANNIBALE PUTAIN, j’aimerais tellement savoir ce qu’il y a derrière… Mon petit doigt me souffle que ça doit pas être bien reluisant reluisant pour un gauchiste si on creuse.

    « Y’a rien à comprendre dans ce que tu dis »
    Mais tu y réponds, comme quoi…

    « sauf que le titre de ce site est un immense hommage à ta construction cérébrale et que ton honnêteté elle pue le sophisme à plein pif. »
    Putain ça c’est de la punchline pas du tout rincé, utiliser le nom du site dans ton propos, WOW. C’est tellement… INNOVANT ! Les mots me manquent.

    « Et je suis fier d’être de ces bien-pensants de gauchistes »
    C’est clair qu’avec autant de surplomb, autant de roulades entre deux posts, autant de certitudes, je pouvais difficilement passer à côté de ton crible idéologique. Vous êtes si prévisibles >> Putain le malade, tu l’as écrit sans majuscuuuuuuuuuule ! T’es un vrai, un dur de dur.

    « (sans majuscule, pas de pitié pour les anciens cocos devenus des fachos) »
    >>> Putain il est grave hard facho, il réédite Proudhon, Marx, conseille Sorel, Michéa, Clouscard, Weil, Sankara, Chavez, Bakounine, Negroni, Rousseau, Thoreau. C’est un facho c’est sûr et certain. Je vois déjà tellement les réponses roulades à ça qui viennent…

    « tu parles dans le vide et c’est pas prêt de changer. »
    >>> Je parle dans le vide mais tu me réponds, encore une fois, mystère de gauchiste :). Ne t’inquiète pas pour moi, je n’ai aucun besoin de toi pour ressentir la pertinence de ce que je dis, ni d’ennemi pour me déterminer.

    « A la grande époque des JNR, tes frangins ils étaient 50 en France avec cagoules, clébards et un fusil à pompe en inox (tu dois avoir la photo au dessus de ton lit). 50. Voilà, c’est ça que tu représentes, une trace de merde sur la lunette des chiottes qu’est la France en ce moment. Gênant, mais ça empêchera pas d’avancer. »

    >>> Là on va parler plus dur, on va oublier un peu deux minutes que c’est juste Internet. Est-ce que quelque part, loin, très LOIN sous le tas de merde qui te sert de conscience, tu as imaginé PEUT-ÊTRE ta vision de moi est complètement erronée ? Je sais qu’on ne pratique pas beaucoup la mesure, l’humilité et l’autocritique dans ton camp, donc si tu ne l’as pas imaginé, tu peux commencer maintenant.

    Mes « frangins » des JNR… Mais sale merde, tu sais quoi de ma vie ? Je sais pas qui tu es, je sais pas d’où tu viens, mais ce que tu fais est dégueulasse, aucun autre mot. J’ai subi le racisme parce que je suis métisse, mon père est noir, ma mère blanche. Au dessus d’un certain niveau mon arbre généalogique y’a plus rien à cause de l’esclavage, est-ce que ça te parle ?
    Est-ce que tu penses que partant de là, les JNR c’est un parcours probable ? Une source d’inspiration ? Un modèle ?
    Est-ce que Fanon, Césaire, Sankara, et les penseurs du panafricanisme te parlent un peu ? Personnellement je suis entré dans le champ de la politique par ce biais, donc mes frangins ne sont certainement pas les JNR, mais plutôt des Jo Dalton et d’autres.
    J’en ai rien à secouer de tes projections sales, de tes fantasmes sur mes idées ou sur ce que tu crois être ma vie. Non seulement ta démarche là, elle démontre juste que t’es incapable d’imaginer hors de ton cadre, mais surtout que pour y faire rentrer ce qui en dépasse, t’es prêt à toute la gym des connards de partisans de gauche (on retrouve à peu de choses près la même à droite hein, mais en plus minoritaire). Algorithme simple et tellement banal :
    « essayer de l’assigner à tel bord » – « il réfute : l’assigner à un autre bord » – « si esstremedroate alors métaphore avec du caca ».

    Toujours la même histoire. Qu’est ce que j’en ai à foutre des JNR honnêtement ? J’ai fait un article sur le film Antifa – Chasseurs de Skins qui s’est retrouvé en home de l’Abcdrduson, pour APPROFONDIR le film avec les commentaires de OG Kim. Ça te parle ? Tu comprends comment en m’étant construit à partir de la question du métissage, tes assignations à facho, bottes, JNR et tout le reste ça peut me heurter un minimum ? Tu comprends que t’es à côté de la plaque à peu près sur toute la longueur ou pas ?
    Tu vas me faire la leçon à moi sur l’antiracisme ? Tu l’as vécu toi, le racisme ?

    Du reste, je n’ai aucune illusion sur le courage que t’aurais témoigné de visu. C’est facile de bomber le torse, moins d’assumer en public et en face à face ses contradictions. Comme tous les gauchistes bien-pensants, beaucoup de prose écrite, ça bégaye fortement quand il s’agit du Réel. Testé déjà de nombreuses fois, c’est assez drôle, surtout avec ceux qui jouent les durs.
    Alors d’abord je suis des jeunesses communistes, après je suis fasciste. T’es souple hein, tu parles de la même personne mais tu m’assignes à deux contraires avec la facilité de l’auteur de cet article et la consistance d’un plat de béchamel. J’avoue, ça doit être assez pratique pour les places dans les transports en commun de vivre sans colonne vertébrale.

    « Pour faire clair, j’ai encore mes docs à lacets rouges et je porte ma Harrington avec mes couleurs du SHARP tous les jours, même au bureau. Comme ça si on se croise, tu sauras quoi faire le dur. »
    Et pour répondre à ma supposée assignation, quoi de mieux que de plastronner avec tes petits jouets de ta petite bande ! Et attention hein, ça c’est de la bonne violence qu’on aime bien parce qu’elle est du bon camp, élevé au grain du Bien, de l’Amour et des petits oiseaux. Alors tu as tous tes accessoires ? Tu as tes pin’s aussi ? T’as ton bombers retourné ? Tu as fait ta minute de silence pour Clément comme les députés ? Tu as crié « No pasaran » en te levant j’espère !

    Tu peux avoir l’attirail que tu veux pour te prouver ce que tu veux mec. Pour ma part, malgré le manque de personnalité que tu désignais dans mon propos, j’ai pas besoin de m’habiller avec l’attirail d’un groupe pour qu’on sache qui je suis, ce que je pense et d’où je viens. Et au fait, vous êtes combien au SHARP dont tu me parles, ça m’intéresse :)

  52. Aïe plusieurs trucs ont sauté dans mon commentaire :(

    Je le reposte, prière de virer le précédent.

    @Lilas : AdH est le diminutif d’Adam Hunter, mon avatar, personnage jouable de Streets of Rage 1.
    Je n’ai jamais tiré la conclusion que « c’était mieux avant », et je ne fantasme encore pas sur un avant que je n’ai bien évidemment pas connu. Mais sans doute est-il plus facile de postuler de ça, histoire de me faire passer pour un demeuré, réac et je ne sais trop quoi. De plus, si je me réfère à tel ou tel, tu imagines bien que la nouveauté de ma pensée est non seulement nulle, mais en plus absolument pas une recherche en soi. La recherche de l’innovation, c’est plutôt un truc du Progrès ça non ?
    Tu parles d’évolution, pas de Progrès, l’Homme ne doit pas stagner. D’accord, tu proposes quoi ?

    @Molser : toi t’es pas la moitié d’un sac de frappe mon salaud.
    « Bon cette fois le théoricien puant l’extrême droite aka adh, u m’as bien bien gonflé.  »
    >>> Ah ça y est maintenant je suis d’extrême droite ? Comme c’est prévisible, comme c’est attendu (et surtout rapide !). C’est contre le saint Progrès, donc c’est l’esstremedroate, la bête immonde, mon dieu que c’est convenu.

    La baston sur les termes d’abord, un morceau que j’adore dans ton argumentaire et qui ouvre le bal d’une si insignifiante manière… Tu remarqueras d’abord que le terme de l’exégèse possède plusieurs sens (comme beaucoup d’autres mots du dictionnaire, ne sois pas perturbé), celui que j’adoptais était plutôt le sens numéro 3 distingué ici :
    http://fr.wiktionary.org/wiki/ex%C3%A9g%C3%A8se

    Donc j’étale du Clastres et je fous du Robespierre. Et c’est du Mac Do sauce bleu marine. Libre à toi (encore une fois) de n’y voir que des références balancées comme des ordures à la benne, j’essayais juste (encore une fois) de dire d’où je parlais et sur quoi je m’appuyais. Quant à la flamme bleu marine, je ne vois pas très bien ce qu’elle a à voir là dedans, n’ayant jamais voté FN et ne soutenant aucun parti dans tous les cas.
    Ayant toujours prôné de ne pas participer à la mascarade électorale, je ne vois pas très bien ce que cette référence à un parti apporte à l’argument si ce n’est le classique « esstremedroate-FN-nopasaran » qui règle magiquement tout d’un coup un débat qui semble assez compliqué à gérer pour gauchiste numéro 6578.

    « Ta théorie ? Un peu de régionalisme d’extrême-gauche mâtiné de phobies américaines version fox news saupoudrées de références détournées et sorties du contexte. Robespierre en 1790 ?  »
    Là j’ai vraiment ri, c’est prodigieux de te voir te battre avec tes projections sur ma personne et mes opinions. Pour te situer deux figures dont je peux me sentir proche aujourd’hui je dirais Orwell et Weil. C’est clair que c’est Fox News à plein tube. Non vraiment, je suis impressionné par ta clairvoyance. En ce moment je lis l’essai sur le don de Mauss, c’est Fox News aussi ça ou pas ?

    Le coup de l’anachronisme est aussi un ressort assez drôle de l’argumentaire partisan. On ne peut faire appel au passé que pour confirmer la vision d’un camp (ici, le tien), sinon c’est de l’anachronisme. Je ne sais pas, tu as lu le discours dont je parle ? J’ai dit quelque part qu’il fallait intégralement appliquer ce discours aujourd’hui ou même uniquement au cas dont parle l’article ? Si c’est le cas, où ? Est ce que dans son avertissement sur la privatisation de la violence physique on ne peut pas y trouver quelques bonnes idées ? Non ? Comme c’est un discours ancien on ne peut plus en parler ?

    « Robespierre en 1790 ? Ha ouai, je crois que le contexte était bien le même qu’aujourd’hui, ça s’applique direct en 2013.  »
    D’ailleurs c’est exactement ce que j’ai dit… où ça déjà ?

    « Clastre ? Tu prends l’exemple d’une tribu cannibale, CANNIBALE PUTAIN, qui tantôt vendait des esclaves aux exploitant blancs tantôt les bouffaient (les esclaves) et tu me sers ça comme un exemple de société armée ou y’a pas de pogrom ? Cherche autre chose parce que la c’est raté. »
    Si tu as une source, j’ai la sale manie d’aller vérifier ce dont on me parle. Clastres ne parle absolument pas de ça mais si tu as des sources contradictoires, je prends. J’ai beaucoup aimé ton emphase sur CANNIBALE PUTAIN, j’aimerais tellement savoir ce qu’il y a derrière… Mon petit doigt me souffle que ça doit pas être bien reluisant reluisant pour un gauchiste si on creuse.

    « Y’a rien à comprendre dans ce que tu dis »
    Mais tu y réponds, comme quoi…

    « sauf que le titre de ce site est un immense hommage à ta construction cérébrale et que ton honnêteté elle pue le sophisme à plein pif. »
    Putain ça c’est de la punchline pas du tout rincé, utiliser le nom du site dans ton propos, WOW. C’est tellement… INNOVANT ! Les mots me manquent.

    « Et je suis fier d’être de ces bien-pensants de gauchistes »
    C’est clair qu’avec autant de surplomb, autant de roulades entre deux posts, autant de certitudes, je pouvais difficilement passer à côté de ton crible idéologique. Vous êtes si prévisibles >> Putain le malade, tu l’as écrit sans majuscuuuuuuuuuule ! T’es un vrai, un dur de dur.

    « (sans majuscule, pas de pitié pour les anciens cocos devenus des fachos) »
    >>> Putain il est grave hard facho, il réédite Proudhon, Marx, conseille Sorel, Michéa, Clouscard, Weil, Sankara, Chavez, Bakounine, Negroni, Rousseau, Thoreau… C’est un facho c’est sûr et certain. Je vois déjà tellement les réponses roulades à ça qui viennent…

    « tu parles dans le vide et c’est pas prêt de changer. »
    >>> Je parle dans le vide mais tu me réponds, encore une fois, mystère de gauchiste :). Ne t’inquiète pas pour moi, je n’ai aucun besoin de toi pour ressentir la pertinence de ce que je dis, ni d’ennemi pour me déterminer.

    « A la grande époque des JNR, tes frangins ils étaient 50 en France avec cagoules, clébards et un fusil à pompe en inox (tu dois avoir la photo au dessus de ton lit). 50. Voilà, c’est ça que tu représentes, une trace de merde sur la lunette des chiottes qu’est la France en ce moment. Gênant, mais ça empêchera pas d’avancer. »

    >>> Là on va parler plus dur, on va oublier un peu deux minutes que c’est juste Internet. Est-ce que quelque part, loin, très LOIN sous le tas de merde qui te sert de conscience, tu as imaginé PEUT-ÊTRE ta vision de moi est complètement erronée ? Je sais qu’on ne pratique pas beaucoup la mesure, l’humilité et l’autocritique dans ton camp, donc si tu ne l’as pas imaginé, tu peux commencer maintenant.

    Mes « frangins » des JNR… Mais sale merde, tu sais quoi de ma vie ? Je sais pas qui tu es, je sais pas d’où tu viens, mais ce que tu fais est dégueulasse, aucun autre mot. J’ai subi le racisme parce que je suis métisse, mon père est noir, ma mère blanche. Au dessus d’un certain niveau mon arbre généalogique y’a plus rien à cause de l’esclavage, est-ce que ça te parle ?
    Est-ce que tu penses que partant de là, les JNR c’est un parcours probable ? Une source d’inspiration ? Un modèle ?
    Est-ce que Fanon, Césaire, Sankara, et les penseurs du panafricanisme te parlent un peu ? Personnellement je suis entré dans le champ de la politique par ce biais, donc mes frangins ne sont certainement pas les JNR, mais plutôt des Jo Dalton et d’autres.
    J’en ai rien à secouer de tes projections sales, de tes fantasmes sur mes idées ou sur ce que tu crois être ma vie. Non seulement ta démarche là, elle démontre juste que t’es incapable d’imaginer hors de ton cadre, mais surtout que pour y faire rentrer ce qui en dépasse, t’es prêt à toute la gym des connards de partisans de gauche (on retrouve à peu de choses près la même à droite hein, mais en plus minoritaire). Algorithme simple et tellement banal :
    « essayer de l’assigner à tel bord » – « il réfute : l’assigner à un autre bord » – « si esstremedroate alors métaphore avec du caca ».

    Toujours la même histoire. Qu’est ce que j’en ai à foutre des JNR honnêtement ? J’ai fait un article sur le film Antifa – Chasseurs de Skins qui s’est retrouvé en home de l’Abcdrduson, pour APPROFONDIR le film avec les commentaires de OG Kim. Ça te parle ? Tu comprends comment en m’étant construit à partir de la question du métissage, tes assignations à facho, bottes, JNR et tout le reste ça peut me heurter un minimum ? Tu comprends que t’es à côté de la plaque à peu près sur toute la longueur ou pas ?
    Tu vas me faire la leçon à moi sur l’antiracisme ? Tu l’as vécu toi, le racisme ?

    Du reste, je n’ai aucune illusion sur le courage que t’aurais témoigné de visu. C’est facile de bomber le torse, moins d’assumer en public et en face à face ses contradictions. Comme tous les gauchistes bien-pensants, beaucoup de prose écrite, ça bégaye fortement quand il s’agit du Réel. Testé déjà de nombreuses fois, c’est assez drôle, surtout avec ceux qui jouent les durs.
    Alors d’abord je suis des jeunesses communistes, après je suis fasciste. T’es souple hein, tu parles de la même personne mais tu m’assignes à deux contraires avec la facilité de l’auteur de cet article et la consistance d’un plat de béchamel. J’avoue, ça doit être assez pratique pour les places dans les transports en commun de vivre sans colonne vertébrale.

    « Pour faire clair, j’ai encore mes docs à lacets rouges et je porte ma Harrington avec mes couleurs du SHARP tous les jours, même au bureau. Comme ça si on se croise, tu sauras quoi faire le dur. »
    Et pour répondre à ma supposée assignation, quoi de mieux que de plastronner avec tes petits jouets de ta petite bande ! Et attention hein, ça c’est de la bonne violence qu’on aime bien parce qu’elle est du bon camp, élevé au grain du Bien, de l’Amour et des petits oiseaux. Alors tu as tous tes accessoires ? Tu as tes pin’s aussi ? T’as ton bombers retourné ? Tu as fait ta minute de silence pour Clément comme les députés ? Tu as crié « No pasaran » en te levant j’espère !

    Tu peux avoir l’attirail que tu veux pour te prouver ce que tu veux mec. Pour ma part, malgré le manque de personnalité que tu désignais dans mon propos, j’ai pas besoin de m’habiller avec l’attirail d’un groupe pour qu’on sache qui je suis, ce que je pense et d’où je viens. Et au fait, vous êtes combien au SHARP dont tu me parles, ça m’intéresse :)

  53. Putain que c’est long. Et plus ça va, plus c’est con.

    Tu cites soral, t’assumes. On a les références qu’on mérite. Oui t’es un facho de merde avec un avatar de jeux video.

    Mon insignifiance ne méritait sans doute pas un si long commentaire et elle reste plus glorieuse que ta posture de nazillon neo-culturé/libertaire.

    Orwell est aussi proche de toi qu’un suricate d’une montgolfière.

    Les mots ne te manquent pas mais c’est dommage.

    T’es métisse ? Joie, bonheur. Dieudonné est black, c’est bien un pote à soral qui copine avec le pen, chante le panafricanisme et fait ami-ami avec Serge Ayoub (tu connais, c’est celui qui a signé le poster des JNR au dessus de ton lit)? Comme toi, un bon gros facho. Je suis pas assez bien pensant pour que ta négritude partielle te mette à l’abri de ma rage.

    T’as été victime du racisme ? Ben avec des idées comme les tiennes, je me demande comment tu t’es pas encore foutu une trempe.

    Clastre était de l’union des étudiants communistes, mais comme tu carres rien t’as cru que c’était pour toi. Toi t’es un bon gros faf déguisé en libertaire à la con. Répétition volontaire.

    T’as écris un article sur antifa ? Vas-y, dis-moi que t’es allé parler de soral à Kim ou Julien. Ou alors tu leurs a chanté le couplet sur les bombers retournés qu’ils sont les premiers a avoir porté ? Et le « no pasaran », tu leur a expliqué combien tu trouves ça trop drôle ? Mytho va.

    La mort de Méric, c’est pas un peu les stigmates de la société que tu prônes à longueur de com ? Et encore, là c’est à l’arme blanche. Avec ta théorie, on aurait 5 ou 6 cadavres. Au fait, ça t’a fait bander de voir un antifa au tapis ? T’en a parlé à kim aussi quand t’écrivait ton article ? A Julien ? Que ce soit un délinquant ou Méric, je souhaite la mort de personne. Même pas la tienne.

    Quel groupe ? Quels pins ? De quoi tu parles ? De la bonne violence ? Tu viens nous fourguer une société pleine de flingues et c’est parce que j’affiche les couleurs du SHARP par conviction (ouai, en majuscules, j’suis un fou) que subitement je tombe dans la case « prône la violence ».
    Ouai c’est sûr, tout seul dans le metro à 1h du mat’ j’ai eu chaud au cul une paire de fois. Porte de la Chapelle au milieu des crackés et des pitbulls ça pas été simple non plus d’expliquer aux dealers que les crânes rasés sont pas tous des nazis. Fallait bien que je fasse un effort vu que j’habitais là et qu’ils avaient pas l’intention de déplacer leur boutique. Et pourtant j’ai fait l’effort de garder une once de neurones pour comprendre que c’est pas avec un flingue que j’aurais été plus en sécurité.

    Combien on est au SHARP? J’sais pas, c’est une conviction pas une asso loi 1901. Tu voulais prendre ta carte ? Demande à Kim, il est sûrement au courant. Et oublie pas de lui amener tes meilleurs extraits, je crois qu’il a pas encore tout à fait renoncé à la violence comme vecteur éducatif.

  54. Je viens rien fourguer du tout, mais ça t’a du mal à le lire.

    Tu fermes les voies de réflexion que j’entrouvre par trouille et pour masquer ça, tu fais le nerveux à balancer du « facho » toutes les deux lignes.
    Un peu de pensée porosive (« lui ami avec lui – ALORS LUI FACHO », « lui pas cracher sur lui – ALORS LUI FACHO », « lui critiquer mouvement x – ALORS LUI FACHO »…), un peu de saloperies postulant de ma malhonnêteté (« lui citer Soral – ALORS LUI FACHO DEGUISAY EN LIBERTAIRE), un peu de n’importe quoi sur ce que je « prône » (« lui parler armes autrement qu’en disant caca – ALORS LUI FACHO »)…

    « Au fait, ça t’a fait bander de voir un antifa au tapis ? »
    Y’a qu’un tordu qui peut imaginer que la mort de quelqu’un fasse « bander » autrui sérieux. Tu te débrouilles avec tes visions du monde imaginaires, c’est probablement le combat d’une vie. Tu te seras battu contre LE FASCISME QUI BANDE SUR LES MORTS ANTIFAS.

    Tu mérites vraiment ta place sur ce site en tant que pigiste, t’as vraiment l’étoffe pour. Tu m’expliques que tu portes des docs (MAIS DE QUELLE BONNE VIOLENCE PEUT-IL FAIRE LA MENTION AHAHA CE TYPE EST FOU »), mais c’est sûrement sous les conseils de ton podologue, pour stabiliser ta scoliose et ce genre de choses.
    Et tu m’expliques qu’en citant Clastres j’ai pas de personnalité, mais par contre tu plastronnes les couleurs de ton mouvement : c’est parfait.

    Pour que ce soit clair : tu comprends que je ne prône NULLE PART le port de calibres pour tout le monde où c’est encore trop de mots ?
    NULLE PART. JAMAIS.

    Quant à Kim, t’inquiète pas, en temps voulu ça se fera. Y’a déjà des collègues à moi qui ont rencontré Jo Dalton, ça se passe. D’ailleurs, il a fait une conférence avec Soral et Cardet, t’as qu’à aller lui dire que c’est un facho de visu (prends tes docs, « je crois qu’il a pas encore tout à fait renoncé à la violence comme vecteur éducatif »).

    La différence entre toi et moi, c’est que tu t’assignes tout seul à un camp et comme ça te perturbe que je sois pas en face, tu tentes tout pour m’y mettre de force. Parce que c’est plus simple à gérer pour toi, c’est facile, nous / eux, les Bons / les Méchants, les Cow-Boys / Les Indiens…

    Et après c’est moi qui ait une vision simpliste du monde (à toi la vision plus compliquée que c’est pas « c’est bien fait pour lui »… à moi le Texas, les stats de South Central)…

    La mécanique argumentaire gauchiste procède beaucoup d’un même mouvement : la projection. C’est plus simple que l’auto-critique, toujours… « C’est les autres, c’est eux là, et puis eux, et eux aussi ! Si ils disent ça, en réalité ils pensent ça… ».

    Le jihad, t’as pas dû t’y pencher beaucoup (attention, ce mot est également polysémique, ne te laisse pas perturber).

    Je le répète donc avec force : les deux questions centrales qui sont évitées soigneusement sont le rapport à la violence et la question de l’échelle de vie en communauté.

    Les seules choses que tu as produite dans ce que j’ai lu c’est :
    – tentative de me disqualifier personnellement (négritude partielle, nazillon libertaire, facho de merde…)
    – de disqualifier toutes les références que j’ai proposé (avec de la pensée porosive, hein, on va pas aller lire et prduire de la critique, c’est trop long)
    – de me prêter des idées que je n’ai pas (généraliser le port d’armes, appliquer Robespierre à la lettre aujourd’hui…)

    En gros, à part tenter de faire une croix sur ce qui sort de ton cadre parce que sinon AUTO-CRITIQUE ARGH ERROR CANNOT PROCESS WORKFLOW 00x00c78 FAILURE je ne vois pas bien ce que tu essaies de faire. En vrai hein.

  55. Je te cite : »Toutes les civilisations traditionnelles que j’ai étudié étaient armées. Robespierre a fait un discours sur le fait d’armer le peuple en décembre 1790 qui en parle très bien. La tétanie sur la question de la violence qui ouvrirait une porte dangereuse est un symptôme de la bien-pensance gauchiste qui sclérose cette question. »

    « Pour que ce soit clair : tu comprends que je ne prône NULLE PART le port de calibres pour tout le monde où c’est encore trop de mots ?
    NULLE PART. JAMAIS. »

    Alors c’est quoi cette réflexion que tu veux ouvrir et que les gauchos bloquent? La bien pensance gauchiste, encore une fois, depuis 1945, c’est pas elle qui a dirigé la France. On a pas sclérosé grand chose et c’est pas parce que tu décomplexes l’extrême droite qu’il faut oublier que la législation libérale sur les armes y’a que tes pincos fachos qui en rêvent.

    Et essaye de la faire ne moins de 400 lignes, à moins que t’arrives pas à synthétiser pour les ânes. C’est con, vu la gueule de ton public cible, vaudrait mieux faire simple.

    J’essaie rien de faire, j’te laisse pas le dernier mot, ici comme ailleurs et ça te casse bien les couilles. Ce qui me remplit de joie.

  56. Je confirme les propos de Molser : être métis n’est (malheureusement) nullement incompatible avec des idéaux xénophobes, antisémites, machistes ou homophobes.
    Donc pour le coup, il faut bien admettre que ton « contre-argument » est plutôt pitoyable.
    J’ai l’impression, en parcourant ton Twitter, que tu n’es pas suffisamment crétin pour assumer sereinement, vivre au grand jour, ta haine de l’autre et c’est un peu le grand drame de ta vie.

    Par ailleurs cher AdH, je constate que tu es friand de grands auteurs, de grandes références et citations et tu ne crains pas d’en abuser.
    Tu lis, tu débordes de culture, c’est super.
    Mais il serait bien aussi d’apprendre à exprimer tes idées avec tes propres mots et non pas de te contenter de « photocopier » ceux des autres.
    Tu sais, à l’ère où le copier/coller et Wikipedia sont roi, tu n’impressionnes que toi-même avec tes surcouches de confiture.

  57. @Molser : « Alors c’est quoi cette réflexion que tu veux ouvrir et que les gauchos bloquent? »

    Réponse à ta question quelques lignes plus haut :
    « Je le répète donc avec force : les deux questions centrales qui sont évitées soigneusement sont le rapport à la violence et la question de l’échelle de vie en communauté. »

    « La bien pensance gauchiste, encore une fois, depuis 1945, c’est pas elle qui a dirigé la France. »
    Car l’histoire s’arrête à 45, d’où Robespierre interdit, je comprends mieux. Nous ne sommes le produit que de 1945 à aujourd’hui, rien avant. Tabula rasa.

    « la législation libérale sur les armes y’a que tes pincos fachos qui en rêvent. »
    J’ai dit qu’il fallait libéraliser les armes, mais c’est bien sûr. Tu peux arrêter de me prêter des intentions et des projets qui ne sont pas les miens, ou c’est impossible ?

    « Et essaye de la faire ne moins de 400 lignes, à moins que t’arrives pas à synthétiser pour les ânes. C’est con, vu la gueule de ton public cible, vaudrait mieux faire simple. »
    C’est trop long bouhouhouhou. Pauvre petit loup.
    Je n’ai pas de public cible, je parle à tout le monde de la même manière, du maire de ma ville au clochard dans la rue, des refuges Emmaüs aux centres sociaux, du covoiturage à l’ami d’un ami.

    « J’essaie rien de faire, j’te laisse pas le dernier mot, ici comme ailleurs et ça te casse bien les couilles. Ce qui me remplit de joie. »
    La première partie est prodigieuse, il faudrait l’encadrer. Ta préoccupation pour mes couilles m’oblige à te dire qu’il ne se passera rien entre nous.

    @Lilas : « Je confirme les propos de Molser : être métis n’est (malheureusement) nullement incompatible avec des idéaux xénophobes, antisémites, machistes ou homophobes. »
    > Précisément, mais comme toi tu sais mieux que moi le racisme, la xénophobie, tu vas m’apprendre ? C’est gentil, tellement gentil. Des blancs qui veulent apprendre des trucs sur le racisme à un métisse, c’est tellement touchant. Merci à vous.

    « Donc pour le coup, il faut bien admettre que ton « contre-argument » est plutôt pitoyable. »
    > Alors que me faire proposer des bisous, me demander de te divertir, c’est de la haute volée argumentaire.

    « J’ai l’impression, en parcourant ton Twitter, que tu n’es pas suffisamment crétin pour assumer sereinement, vivre au grand jour, ta haine de l’autre et c’est un peu le grand drame de ta vie. »
    > Ma haine de l’autre, grandiose. Le grand drame de ma vie…

    « Par ailleurs cher AdH, je constate que tu es friand de grands auteurs, de grandes références et citations et tu ne crains pas d’en abuser. »
    > J’aime lire, si ça te pose un problème tu peux sauter les passages où je fais référence à tel ou tel.

    « Mais il serait bien aussi d’apprendre à exprimer tes idées avec tes propres mots et non pas de te contenter de « photocopier » ceux des autres. »
    > J’ai photocopié qui concrètement ? J’ai fait une citation de qui ?

    « Tu lis, tu débordes de culture, c’est super. »
    > Où comment la contradiction étayée devient en elle-même sujet d’ironie.

    « Tu sais, à l’ère où le copier/coller et Wikipedia sont roi, tu n’impressionnes que toi-même avec tes surcouches de confiture. »
    > Je ne cherche à impressionner personne. Je donne les clés d’où je parle, sur quoi je m’appuie. Si tu crois que c’est mon but, je vois pas bien comment je peux te prouver le contraire. Et c’est bien ça le but : m’assigner des visées et des objectifs cachés afin de me disqualifier. C’est plus simple que d’examiner honnêtement ce dont je parle.

    J’observe qu’il vous aura fallu UNE SEULE MENTION de Soral pour partir dans les tours et me traiter de facho. Qu’à cette seule mention, ça a conditionné l’intégralité de vos réponses en me prêtant vos imaginaires communs sur ce que ça vous évoque : JNR, Ayoub, armement généralisé, Texas, Fox News, facho… C’est une sorte de point g pour gauchiste Soral, tu le cites une fois, ils t’éjaculent l’intégralité des mots-clés.

    Au passage, si je mentionnais Orwell et Weil, c’était pas pour des pommes. Mais comme Molser t’as décrété que j’étais loin, alors c’est la vérité révélée :).

  58. Bon ok, donc tu prend ligne par ligne nos com et tu « balayes d’un revers de la main en riant ». Exégèse « version 3″ selon saint-adh.

    Le problème qui nous occupe c’est un peu de l’Histoire ultra-contemporaine, période qui démarre en 45, c’est pas moi qui le dit.

    Tu n’assumes rien, tu ne proposes rien sauf à expliquer que la gauche est la cause d’une fermeture des esprits, incapables que nous sommes de réfléchir à de vraies questions, celles posées par l’extrême-droite.

    Et si au contraire de toi, au lieu de faire « tabula rasa » de l’Histoire et du contexte, nous étions capables d’apprendre de ce qui nous entoure ? Est-il nécessaire de faire des essais nucléaires en 1996 quand on a des comptes-rendus assez précis de ce qui s’est passé au Japon dans les années 40? D’après la droite et selon tes dires, oui. Alors évidemment, la bien pensance de gauche va arguer que non, c’est pas nécessaire de pourrir la polynésie et filer le cancer à des insulaires dont le seul tort est de bouffer du poisson. Quels connards ces gauchos.

    Et toi, tes grandes questions, t’as pas un ou deux exemples en tête ? A part des bouquins que tu expurges de leur substantifique moëlle (tiens, voilà que je me mets à paraphraser aussi) pour biaiser ton discours, tu ne verrais pas quelques indices autour de nous à une giclée d’avion ? As-tu remarqué que tu es plus proche de la NRA que d’Orwell ? Déshabille un peu tes convictions comme te le conseille Lilas. Dis-nous simplement ce que l’Humanisme de gauche a engendré comme bête monstrueuse dont les conséquences sont la délinquance et le banditisme.

    Quel exemple de société appliquant la peine de mort, la libre circulation des armes, les milices privées, te font dire que si on faisait taire les gauchos tout serait plus simple ?

    Qu’est ce qui te fait croire qu’un territoire peuplé de clans (par opposition à un pouvoir centralisé) fonctionnerait mieux ? Les clans bretons (Astier, c’est le pied) ? Mais il est où ce glorieux passé qui rend le Progrès si fautif.

    Eclaire-nous bien, parce que la y’a tellement de pastis dans ta flotte qu’on voit quedal.

    Et oui, soral nous rend hystériques. Une telle ordure élevée au rang d’intellectuel, je croyais que c’était plus possible depuis la mort d’Himmler. Mais toi qui est tout en nuances et en compromis, je suppose qu’à part un air goguenard « résister » ne t’inspire pas grand chose. C’est le problème de la non-pensance de droite, on peut tout dire et tout faire en négligeant systématiquement les leçons de l’Histoire. Et si jamais y’en a pour s’opposer, c’est des couilles molles de gauche.

  59. Je réponds à ce que je peux. Quand Lilas me parle du drame de ma vie, je peux lui répondre quoi concrètement ? C’est juste sa projection sur moi, elle me connait pas, khlass.

    Ce qui est préoccupant en fait, c’est que tu ne comprends pas ce que je veux dire. Tu as l’impression que je me réfère à un passé lointain pour ne pas voir ce qui se passe aujourd’hui. Mais j’ai bien compris que c’était mal, on ne peut se référer qu’à après 45 pour comprendre aujourd’hui, tout le reste avant est nulle et non avenu. D’ailleurs ça n’a pas existé.

    « Tu n’assumes rien, tu ne proposes rien sauf à expliquer que la gauche est la cause d’une fermeture des esprits, incapables que nous sommes de réfléchir à de vraies questions, celles posées par l’extrême-droite. »
    > J’assume mes références, justement. Ce qui te manque c’est la proposition qui va derrière, parce que tu aimerais pouvoir puncher fort sur ça. Raison pour laquelle tu essaies de m’en coller des projets, ou des commandes. Quant à l’esstremedroate dont tu parles, sans probablement la lire que par ses commentateurs agréés « Gauche », la question du localisme, tu as l’impression que c’est un truc de nazi ?

    Je n’ai absolument rien compris à ton exemple sur les essais nucléaires, mais ça t’appartient. Je vois pas très bien ce que tu veux prouver, et surtout je ne vois pas comment tu peux te permettre de m’assigner une nécessité du nucléaire au passé. Enfin, même si j’étais réac comme le supposait Lilas, ça ne collerait pas. Mais c’est la seule chose que tu fais, me foutre des trucs dans les bras don
    1) je n’ai rien dit
    2) qui vont dans le sens de ce que tu prouvais

    Le nucléaire c’est un truc de grandes échelles et si tu m’as bien lu, c’est pas trop mon truc.

    « Et toi, tes grandes questions, t’as pas un ou deux exemples en tête ? »
    Ah enfin un truc intéressant.
    Je disais tout à l’heure que la question de la violence était un tabou libéral, loin s’en faut. Michéa en fait bien l’historique, mais si lire te file des boutons, tu peux constater ce qui est partout dit : la violence physique c’est mal. Le summum c’est tout régler en parlant et en écrivant. Au pire, quand des MARGINAUX ignobles, sauvages en font usage, on les enferme et on les fait payer, au sens financier du terme.
    Chouette vision du monde.

    Les pratiquants d’arts martiaux sont un bon exemple de ce que je veux dire. Je ne sais pas si tu en fais, mais de mon expérience, l’usage régulé de cette violence qui coule en chacun est très positif : ça t’apprend que si tu mets une tarte, tu risques d’en manger une. Et ça, ça ne peut fonctionner qu’à petite échelle, forcément, plus c’est grand plus tu es éloigné des conséquences de tes actes, grâce aux milliers de surcouches d’intermédiaire entre toi et les conséquences de tes actes. Ainsi, il est bien plus facile de griller des civils depuis un bureau, de déclencher une guerre mondiale ou de liquider de loin que de tuer un type à coups de poing. Les grands espaces concentrés permettent la prédation, la fuite, la récidive encore et encore. C’est juste que c’est possible, point barre.
    Tout le monde possède un couteau de cuisine, personne n’est allé descendre son voisin avec pour du bruit en règle générale. Les flics qui ont leur arme à la maison sont ils coutumiers du pétage de câble où ils dézinguent à tout va dans la rue ou dans leur pâté de maison ?

    « As-tu remarqué que tu es plus proche de la NRA que d’Orwell ? »
    N’étant pas pour la massification du commerce des armes, et plutôt axé common decency, je ne vois pas très bien ce qui me rapproche des lobbyistes pro-ventes d’armes.

    C’est la substance du diagnostic de Robespierre : c’est pas en privatisant (que ce soit l’état ou des milices, ou un corps de chevalerie la force armée que le problème va se régler. Lecteur assidu de Rousseau il tourne comme lui autour de cette question de l’échelle dans un monde lancé dans une fuite en avant vers « toujours plus ».

    « Quel exemple de société appliquant la peine de mort, la libre circulation des armes, les milices privées, te font dire que si on faisait taire les gauchos tout serait plus simple ? »
    Je ne suis pour faire taire personne gros, je discute avec toi, c’est pas pour te faire taire. Je critique aussi vos automatismes et vos facilités de pensée, nuance. Une société de libre circulation d’armes (officielle ou pas), de milices privées ne m’intéresse que très peu.

    « Dis-nous simplement ce que l’Humanisme de gauche a engendré comme bête monstrueuse dont les conséquences sont la délinquance et le banditisme. »
    Le discours justificateur de toutes les saloperies capitalistes (droits-de-l’homme, paix sur Terre, acceptation du droit libéral, de l’étatisme, de la colonisation lancée par Jules Ferry…). Le problème du discours de gauche, c’est qu’au nom de la souffrance actuelle, il ne fait que réagir, et trop peu de fois va au fond des choses. De ce point de vue, la souffrance devient l’alpha et l’oméga de la réflexion et la dépasser ne se fait (trop) souvent qu’en la vomissant à tous, tous les autres qui doivent changer. Jamais soi. Rien de soi, comme on souffre on est inattaquable. Et comme la souffrance est aveugle, ça finit toujours en une scission entre deux camps : patrons contre ouvriers, hommes contre femmes, blancs contre noirs, classes moyennes contre classes populaires, classes populaires contre grande pauvreté, nationaux contre immigrés. Tout en haut de la pyramide économique, cela doit être un spectacle très amusant.

    Le plus drôle c’est que le pointer du doigt fait encore plus hurler la gauche, qui finalement a trouvé dans sa souffrance un sens à sa vie. COMMENT TU CRITIQUES LES SYNDICATS, TU FAIS LE JEU DU PATRONAT ! COMMENT TU CRITIQUES SOS RACISME, TU FAIS LE JEU DU FN ! COMMENT TU CRITIQUES MON PARTI, TU ES DONC DE L’AUTRE BORD ! etc, ad nauseam. C’est toujours pareil, le crible de départ est inattaquable car son moteur est la souffrance, le monde doit changer POINT BARRE.
    Et c’est même pas le Réel qui peut arrêter ça, puisque c’est toujours la faute des autres. Il faut voter pour la gauche, il faut militer, il faut dénoncer, il faut faire des listes d’infâmes, il faut faire face à tous les bourreaux, les horribles bourreaux avec qui on ne discute pas, car les ennemis de la liberté…

    La glose de gentillesse et de bonté a été à la tête du marketing capitaliste, tous les « progrès » technologiques. Un jour, la gauche présentera les utérus artificiels comme un Progrès. C’est ce sale nazi de Huxley qui en parle, mais c’est un auteur, c’est dans un livre, c’est donc caca, je sais bien.

    « Qu’est ce qui te fait croire qu’un territoire peuplé de clans (par opposition à un pouvoir centralisé) fonctionnerait mieux ? »
    L’opposition à un pouvoir centralisé est un pouvoir décentralisé. Pas une société clanique, même si c’en est un cas particulier. Quant à fonctionner mieux, je m’en fous un peu. L’efficacité, c’est un truc assez libéral ça aussi, je préfère la résilience. Fonctionner mieux ? Non, rien ne fonctionne « mieux » qu’une société en expansion, d’accroissement. Mais elle finit par tomber. Et dans sa chute, entraîne tous ceux à qui elle faisait rêver de « encore un peu plus ». Là encore, l’Histoire a pléthore d’exemples, mais c’est avant 45, ça n’a rien à voir.

    Comme le dialogue sur l’échiquier de 1180 environ, qui parle de la monnaie métal comme d’une saloperie dont on doit se méfier, ça n’a rien à voir, aucun lien avec les troubles sur l’or. Aucun. Et l’abandon de l’étalon argent en 1871 aux USA ça n’a aucun lien non plus. Ce qui compte c’est après 45, j’ai compris.

    « Mais il est où ce glorieux passé qui rend le Progrès si fautif. »
    Le Progrès n’est pas fautif en lui même, il s’agit de la fuite en avant très tentante qui croise la route des communautés humaines dans l’Histoire. Y’a pas de glorieux passé à ressuciter, mais des choses à redécouvrir qui peuvent inspirer et tâcher de changer d’abord l’angle de vue de notre critique sur le monde et sur nous mêmes.

    « Mais toi qui est tout en nuances et en compromis, je suppose qu’à part un air goguenard « résister » ne t’inspire pas grand chose.  »
    Bien j’ai regardé ce qui s’est passé avec ces types de pouvoir dans l’Histoire. Je ne dis pas qu’il ne faut rien faire, je dis que penser les échelles trop grandes ne conduit pas bien loin. J’assume ce point de vue, je crois qu’à part ponctuellement gêner le pouvoir dont je parle, les résistants aussi émérites qu’ils furent n’ont (malheureusement, et c’est un vrai regret, j’étudie les soulèvements populaires de l’histoire française) pas pu changer la face du monde.

    « C’est le problème de la non-pensance de droite, on peut tout dire et tout faire en négligeant systématiquement les leçons de l’Histoire. »
    Je crois que vu les appels à l’histoire que je fais, tu ne peux pas m’accuser de négliger ses leçons. J’en tire juste pas les mêmes que toi, c’est très différent.

  60. Le petit problème adh, c’est que si je saute les passages où tu fais référence à tel ou tel, ben il ne reste plus grand-chose mon coco !
    Il est facile de débouler et démonter un papier avec des commentaires suintant de suffisance maintenant, il me serait agréable que tu nous en dises un peu plus sur TON propre point de vue sur cette affaire, voyons voir…?

    PS : dis à ton pote le petit roquet @notmcrail « nauséabondeur de l’enjuivement, […] nazi-hippy anarcho-communaliste » qu’il prenne son « couillerage » à deux mains et qu’il vienne exprimer ses frustrations ici au lieu de les aboyer derrière toi sur twitter.

  61. « Petit roquet »? Je vais immédiatement porter plainte (dans le respect de la tradition républicaine) : le préjudice moral est immense #snif

  62. Bon écoute. Tu tournes en rond en habillant ça de montagnes littéraires. C’est bien, t’es un érudit, mais ton avis sur le billet de Lilas est un lui aussi un mystère, sauf pour le côté méprisant la supposé incapacité d’une conviction de gauche à avoir un avis pertinent, sclérosé qu’il est par la bien pensance. Sans compter le ridicule que tu trouves à exposer des convictions qui ne sont pas les tiennes.

    Si t’es capable de nous la faire en 15 lignes (ton billet est mauvais parce que je pense que etc etc) sans appeler à la rescousse tes auteurs favoris, sans sortir du soral en sachant que ça mettra fin au débat et sans nous bassiner avec notre manque de capacité à te comprendre, je veux bien lire ce que t’as à dire.

    J’attends de voir. Peut-être que je vais puncher bien fort parce que je vais trouver ça imbuvable, mais au moins on parlera de toi et pas des asticots que tu nous fous sous le nez pour nous casser la boule. Au dela de ça, ne m’en veut pas mais j’ai pas très envie de te filer mon mail, je suis sûr que tu sais pourquoi.

  63. Je lis « mort pour 3 bracelets » mais quelle est la valeur de ces 3 bracelets? Si un bracelet vaut 10€, ça équivaut à 1h de travail payé au smic. 3h pour 3 bracelets. Si les bracelets ont été dérobé en 10mn, on peut estimer que le braqueur à travaillé pour 1,66€x 3 bracelets = 5€ pour 10mn, donc pour 30€ de l’heure. A partager à 2 puisque 2 braqueurs = 15€ par personne. Sachant que l’on parle de smic brut, le gain est plus intéressant car les charges sociales et patronales en sont exclues.
    Si on part du principe que la valeur d’un individu est sa valeur (ou sa force) de travail, sachant que 50% environ de la population active travaille au tarif smic, les deux braqueurs avaient donc une valeur individuelle supérieure à la moyenne.
    J’en conclus :
    1- Que ton article est pertinent car tu sais reconnaitre la valeur des gens.
    2- Que la justice doit être impitoyable, car le bijousticier nous a privé d’un individu à forte valeur ajoutée.
    3- Que Monsieur Stephan Turk ne mérite aucune indulgence car il ne peut prétexter avoir été influencé par les derniers jeux ultra violents tels GTA-V et caetera, vu qu’il passait le plus clair de son temps à vouloir vendre ses bijoux.

    ps: ne soyez pas choquer par l’analyse comptable de ce commentaire, il est juste le reflet de la valeur réel d’un individu au regard d’une société dite comptable.

    Regda

  64. Avant de foutre le camp à toute vitesse de ce site vraiment bidon, j’ai une question dirigée à l’auteure : qui est le plus civilisé entre celui qui use d’armes à feu et celui qui se bat avec son corps (que ça soit via sa parole, comme vous fascistes de gauche/droite ou avec ses poings) ?

    Parce-que, voyez-vous, l’homme civilisé a dépassé le stade de se comporter d’une façon tout-à-fait primaire et parfaitement minable. Il a dépassé le stade où l’on se reniflait le cul pour savoir si tenter un accouplement était jouable. Il a dépassé l’époque où il fallait se faire valoir devant les autres en jouant les justiciers pour avoir un semblant de reconnaissance par ses congénères ; l’homme (ou la femme, évidemment) civilisé(e, du coup) ne se comporte plus comme ça.

    Au final, je me demande qui du tireur ou de vous et les braqueurs est à « flinguer »… Oh et pour des gens ouverts d’esprit et bien-pensants, je vous trouve étonnamment repliés sur vous-mêmes et vos propres idées sans chercher à comprendre les différents points de vue. Parce-que la tolérance et l’ouverture d’esprit, c’est ça ; c’est pas à la carte.

    — Un homme civilisé qui a dépassé l’époque où on se jetait des cailloux à la gueule pour se faire comprendre et qui vit en 2013, pas en 1432.

  65. Ah et bien sûr vu que c’est une question que je pose je reviendrai vérifier si l’auteure, en humaine civilisée, m’a répondu ou s’est repliée sur elle-même et ses idées actuellement démontrées comme du fascisme.

    (Ce qui ne m’empêche pas de me barrer à toute vitesse pour de vrai dès que j’ai ma réponse. J’ai mes principes, dont un qui consiste à boucler rapidement tout ce qui s’apparente à de la merde. Non mais sans blague.)

  66. Un peu sur tous les sujets évoqués sur ce site, Jack H. qualifie les gens qui ne sont pas de son avis de fachos et, comme pour prouver qu’il détient la vérité, il trouve des fachos à droite et à gauche.
    Pourtant, en bon homme civilisé (qu’il dit être!), il se demande qui est à flinguer! L’homme civilisé flingue donc! Ce serait donc mieux que de « se lécher le cul »? (par cette expression crue, je cite les propos de Jack H).
    Jack H. me fait penser à Frigide Barjot (à propos de laquelle il s’est exprimé suite à la lettre de Benjamin Lemaire qu’il qualifie bien sûr de facho!). Comme Barjot, il donne des leçons de morale, fait la chasse à la sorcière (elle voit des pervers en croisant un homo et lui, voit un facho dès qu’on le contrarie).
    Je m’attends bien évidemment à recevoir une volée de bois vert de Jack H. mais à l’avance je relativise et y apporte peu, voire pas de crédit car jack H. m’a l’air aussi centré sur lui et aussi peu irrationnel que Frigide Barjot.

  67. Tout à fait d’accord avec Lautre! Malheureusement, la parole facho s’est beaucoup libérée dans notre pays depuis 2007.
    En volant, le jeune homme savait ou aurait dû savoir qu’il risquait d’être condamné par la justice, mais par la justice seulement. En tuant son braqueur, le bijoutier savait ou aurait dû savoir qu’il risquait d’être condamné par la justice.
    Une vie vaut infiniment plus que tout l’or du monde.

  68. Disons que si être fasciste en 2013 c’est refuser d’écouter un discours nauséabond qu’on nous sers sous couvert d’ouverture, si être fasciste c’est se rappeler où mène ce discours à chaque fois qu’un peuple a fait sien les promesses nationalistes et xénophobes et si être fasciste c’est cracher sur l’obscurantisme et dire merde à la propagande d’extrême-droite, et bien je suis de ces fascistes la. Je crois que je peux vivre avec ça et la certitude raisonnable que mon point de vue n’entraînera la mort d’aucun bijoutier ou malfrat.

  69. Bonjour,
    la notion harcèlement, de peur… de prédateur est la base de notre société Franco- Américano – Connardo… Merci la télé. On oublie une époque ou les gens ne fermaient pas leur porte en partant, les fenêtre n’avait pas de barreau, en France.
    Si, il a 70ans il a connue cette époque. On est peut être plus à l’époque ou celui qui volait une pomme, on lui coupait une main…

    Mais, je comprends ça rage et ça résolution à ce faire justice.
    Blanc, noir, religieux ou pas… Ta liberté s’arrête ou celle des autres commence, ne pas respecter cette règle, c’est ce mettre en danger et crever en faite partir. Tant pis pour ces pauvres gens et toutes mes condoléances à leur familles.

    Je constate que depuis 1968 aggravé par le passage de la gauche. Le terrorisme interne à l’état continue de dégrader la France et ces idées. L’insécurité est du à qui quoi?

    Ben c’est simple. L’état et à leur belle illusion…

  70. Bon ben l’auteure ne m’a pas répondu. Et ne me répondra probablement pas. Par contre, un rigolo de service va me servir de punching-ball. Juste pour son arrogance et surtout les saloperies qu’il me balance à la gueule. Je vais me faire un petit plaisir. Et pour n’en perdre pas une miette, je vais le citer et le massacrer sur ses propos propres. Ce genre d’énergumènes commence à me casser les couilles. Autant dans la vie réelle que sur Internet, bien que j’aie moins affaire à ce genre d’olibrius en vrai car en France c’est bien connu ça n’a de couille que sur Internet (et encore, une demie et toute molle avec ça).

    @claudio « Un peu sur tous les sujets évoqués sur ce site, Jack H. qualifie les gens qui ne sont pas de son avis de fachos et, comme pour prouver qu’il détient la vérité, il trouve des fachos à droite et à gauche. »

    Il ne s’agit ici pas d’avis mais d’imposition de son avis. Vous m’imposez vos avis dans la gueule avec une arrogance et une science infuse incroyables. Et dès que je ne fais que le constater (ou(et) le contester), je m’en prends plein la gueule parce-que je suis un grand méchant qui conteste vos avis « différents ». Faudrait savoir. Donc vos avis sont à imposer mais ceux des autres à chier ? Et supposons que je vous impose mon avis de manière absolue, que je vous force à penser comme moi, n’êtes-vous pas, en grands bien-pensants ouverts d’esprits censés me comprendre ? Alors tu vas me dire quoi ? Que je viens pleurer ? Tu y pensais probablement avant de lire ça, mais maintenant que je l’ai dit tu vas peut-être m’en épargner et trouver autre chose (ou te servir de cette dernière phrase pour appuyer ce propos, de toutes façons tu vas devoir trouver quelque chose pour avoir à répondre si tu réponds).

    Vous me faîtes gerber. Vous êtes dégueulasses.

    Ah oui et puis, autre chose aussi. Je ne fais que constater le fascisme dans vos messages. À aucun moment je ne trouve de fascistes en creusant ou en en inventant : vous êtes fascistes dans vos propos de fond comme de surface, point. Tu me demanderas probablement de te citer des messages fascistes et je te répondrai alors que je devrais te copier-coller la discussion complète.

    « Pourtant, en bon homme civilisé (qu’il dit être!), il se demande qui est à flinguer! L’homme civilisé flingue donc! Ce serait donc mieux que de « se lécher le cul »? (par cette expression crue, je cite les propos de Jack H). »

    En effet, je pose justement la question suivante : du flingueur ou des flingués, qui est le civilisé ? Et j’enchaîne avec mon point de vue avec une forme provocante que tu as pris au premier degré ; une preuve à la fois de connerie et à la fois d’intolérance totale. Tu es donc fasciste. Merci de confirmer mes propos. Tu repasseras.
    Ah et oui, de mon point de vue je suis civilisé. Et ta citation est bidon et prouve ta malhonnêteté puisque tu vas jusqu’à mettre des guillemets sur des mots que je n’ai pas écrit. Je me cite donc à mon tour : « Parce-que, voyez-vous, l’homme civilisé a dépassé le stade de se comporter d’une façon tout-à-fait primaire et parfaitement minable. Il a dépassé le stade où l’on se reniflait le cul pour savoir si tenter un accouplement était jouable. » et nom de dieu, que j’aime mon style d’écrire, mon impertinence, mon égo de la taille de l’Everest (pour info c’est encore une sorte de boutade, une provocation à prendre au second degré, au cas où t’aie toujours pas compris)…

    Ensuite, je n’ai jamais dit que flinguer était mieux que se renifler le cul. Là encore, tu me fais dire ce que je n’ai pas dit, mais avec les névrosés hystériques de ton calibre c’est une habitude donc crois-moi ta petite crise ne me fait même pas ne serait-ce qu’une virgule dans le froc. J’ai clairement dit que quand vous vous prétendez civilisés et que vous n’en êtes rien car votre comportement est tout sauf civilisé puisque vous vous servez de méthodes d’interaction primaires là où des civilisés se serviront de méthodes plus artificielles (si je peux tourner ça comme ça pour que ça soit clair pour le plus grand nombre, des fois que j’aie un peu de mal à m’expliquer aussi pour le coup).

    Autre chose : s’il n’y avait pas de problèmes, il n’y aurait pas de flingués et par conséquent ce débat à la con n’aurait pas lieu. Là encore, les problèmes viennent de ce fascisme ambiant. Mais ça n’importe quel péquenaud un minimum renseigné s’en rend compte rapidement, moi le premier.

    Oh et puis mec, « expression crue », pitié… Épargne-moi ça… On est en 2013, reviens sur Terre. Que tu parles en soutenu, en courant, en familier ou en vulgaire le fond reste le même. J’aurais pu péter un sprint à la Louis XVI ça en serait revenu au même que de me payer un délire en mode Coluche. Seule la forme change, mais la forme on s’en branle mon vieux. C’est justement parce-qu’on s’attarde sur la forme qu’on est dans la situation actuelle.

    « Jack H. me fait penser à Frigide Barjot (à propos de laquelle il s’est exprimé suite à la lettre de Benjamin Lemaire qu’il qualifie bien sûr de facho!). Comme Barjot, il donne des leçons de morale, fait la chasse à la sorcière (elle voit des pervers en croisant un homo et lui, voit un facho dès qu’on le contrarie).
    Je m’attends bien évidemment à recevoir une volée de bois vert de Jack H. mais à l’avance je relativise et y apporte peu, voire pas de crédit car jack H. m’a l’air aussi centré sur lui et aussi peu irrationnel que Frigide Barjot. »

    Ah ben évidemment que je qualifie Lemaire de fasciste puisque c’en est un. Sauf qu’à la différence de Barjot, je ne fais la morale à personne : je démontre simplement toute la connerie et je balance les non-sens des propos des gens. J’aime leur mettre le nez dans leur merde et les confronter à leurs propres contradictions. Et je me fais le plus grand des plaisirs de faire sauter au grand jour l’aspect « Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais. » de ces bizarres. À la différence de Barjot, je n’ai pas fait la pute. À la différence de Barjot, j’ai encore l’honneur de partir de rien (je ne suis donc pas, contrairement à pas mal de rigolos du coin, un ayant-droit de service). À la différence de Barjot, je ne suis pas comme les gens que je critique : une merde. N’est-ce pas ?

    Ensuite, je ne vois pas le rapport entre voir un pervers dès qu’on croise un homosexuel (et là si jamais et seulement si jamais t’as pu penser que je sois comme ça, ça prouve que tu me connais vraiment très mal, Maurice) et voir un fasciste dès qu’on est contrarié. D’ailleurs je ne suis pas contrarié puisque ton comportement et tes propos bidons ne font jamais que prouver et supporter chacun de mes dires, donc là t’es à la fois scatophile et sadomasochiste puisque tu aimes te prendre ta propre merde en pleine gueule et tu me demandes de t’humilier à nouveau. Tu dois aimer ça. M’enfin chacun aime ce qu’il veut, pour ce que j’en ai à foutre… Ce qui me casse les bonbons sévèrement, c’est de me faire cracher à la gueule par un hystérique. Ça, c’est insultant.

    Je me garde la dernière phrase pour la fin, le meilleur évidemment.

    « Tout à fait d’accord avec Lautre! Malheureusement, la parole facho s’est beaucoup libérée dans notre pays depuis 2007. »

    T’as raison, la parole fasciste s’est énormément libérée. Je dirai même qu’elle a toujours existé dans ce pays. Et tu en es le meilleur exemple. C’est quand même con quand on pense que des mecs et des femmes se sont cassés le cul (et c’est le cas de le dire pour certains et certaines d’entre eux) pour sortir ce pays du fascisme il y a quelques temps.

    « En volant, le jeune homme savait ou aurait dû savoir qu’il risquait d’être condamné par la justice, mais par la justice seulement. En tuant son braqueur, le bijoutier savait ou aurait dû savoir qu’il risquait d’être condamné par la justice. Une vie vaut infiniment plus que tout l’or du monde. »

    Quand ta vie a été foutue en l’air pour de l’or voir même un simple ticket pour aboutir à de l’or (sous quelque forme que ce soit), crois-moi tu n’en as absolument plus rien à branler de la vie des autres. T’es même du genre à prendre l’or contre la vie des autres à ton tour bien que tu ne le fasse pas nécessairement (cela dit, le principe de ne pas le faire pour « mieux valoir » est un attrape-con puisque ça en revient à « Nous t’enculons mais comme tu vaux mieux que nous tu ne vas pas faire la même chose à ton tour, voyons. »). Seulement pour savoir ça faut avoir été de l’autre côté de la barrière. Je ne crois pas que qui que ce soit sur ce blog de bourge y aie été à un seul moment de sa vie. Et vous osez avoir l’audace de vous prendre dans la gueule la permission de juger de ce qui doit ou ne doit pas être. C’est bien pour ça que je dis que de droite comme de gauche vous n’êtes jamais qu’une bande de salopards apatrides, des hypocrites et des malhonnêtes.
    Et tu veux savoir le plus rigolo ? C’est que vous ne vous en rendez même pas compte. Après tout, vous avez été élevés comme ça. Vous avez baigné là-dedans. Je ne vois pas pourquoi vous changeriez. Pour reprendre un excellent propos de Lemaire : les gens ne changent pas. Jamais. J’ajouterais même qu’ils sont un peu comme de la poterie : ils sont formés, modelés et puis ils gardent la forme qu’ils ont pris en séchant. Et un jour ils cassent.

    Si je voulais rajouter une petite touche d’humour noir à ce message qui collerait à ce débat stérile et complètement con, j’écrirai un truc qui vous colle bien comme les fameux propos de l’ignoble salut nazi ou une connerie de la sorte mais je pense que ça serait peut-être le truc de trop et que ça me vaudrait des emmerdes avec la loi. Tu prendras ça comme tu voudras de toutes façons comme dit plus haut je vais me barrer à toute vitesse (vu que l’auteure ne répond pas, je pense qu’elle doit être passée à un autre billet depuis et je n’ai clairement pas que ça à foutre).

    Comme disait l’autre j’ai mis dans une enveloppe ce que je mettrai sur mon épitaphe en partant, c’est « Démerdez-vous. ».

    Post-scriptum : Comme promis, j’ai gardé le meilleur pour la fin !

    « Je m’attends bien évidemment à recevoir une volée de bois vert de Jack H. mais à l’avance je relativise et y apporte peu, voire pas de crédit car jack H. m’a l’air aussi centré sur lui et aussi peu irrationnel que Frigide Barjot. »

    Non. Tu t’attends surtout à te faire éclater la gueule en public parce-que tu n’as répondu à aucun point de mon message sérieusement avec des arguments tenant la route. Tu n’as fait que détourner mes propos, me pisser à la gueule parce-que tu t’es senti visé et m’attaquer comme un hystérique névrosé de service. Et tu apportes peu de crédit à une potentielle réponse parce-que tu sais très bien que tu es zéro et à côté de la plaque et que tu vas te prendre la branlée de ta vie en public, donc pour jouer les distants matures (« […] je relativise » […]) tu te casses sur le principe du bourge et français de base (c’est-à-dire « Quand on n’aime pas on ne critique pas. », dérivées inclues). Oh et je suis bien plus rationnel que cette ratée de Barjot. Je n’ai pas encore fait mes preuves pour accéder au niveau de bassesse morale du « tout-Paris » (de mes couilles, note de l’auteur) et je ne suis pas encore de ton niveau donc non je ne suis pas du niveau de Barjot mon gars.

  71. La peur ne fait pas seulement vendre, elle fait aussi voter à droite.

    Le plus belle exemple étant les states, où la violence culmine et le vote est toujours a droite toute.
    Les gens sont tellement terrifiés (par de bonne ou de mauvaise raison) qu’ils votent pour le choix le plus sécuritaire.

    Si ce genre de mayonnaise de la terreur commence a prendre en France, c’est du pain bénis pour la Droite.
    Les conseillés de Sarko l’ont bien compris, même s’ils ont échoué aux dernières élections.

    Dommage que le Peuple ne voit pas bien le lien, évident, entre la baisse des Impôts (pour les Riches bien sur) et le déclin des institutions de la République comme la Justice, la Police, l’Education et la Santé.

    On fait semblant de ne pas comprendre qu’en baissant nos Impôts, où en les destinant aux remboursements d’une dette imaginaire, on appauvrie notre République et on contribue a construire un monde sale, pauvre, et violent.

    Vive la République, Vive la France.

  72. Jack H.
    Tous les propos dénigrants, toutes les injures que tu profères, tous les diagnostiques psychiatriques que tu poses me font penser que tu n’es pas un interlocuteur à la hauteur de la discussion que tu prétends vouloir engager. Tu as selon toi raison sur toi, tu sais détecter le fachisme, l’hystérie, la névrose (tout ça chez les autres) et déceler (chez toi seulement) la civilisation.
    C’est avec autant d’assurance et aussi peu de remise en question et de respect des autres que l’on devient psycho-rigide ou ……. facho.

    A force d’injurier tout le monde, tu mérites une injure et elle me semble fondée: tu m’as l’air psychologiquement au moins aussi atteint que Barjot.
    Maintenant, j’arrête de tirer sur l’ambulance car en t’écrivant le premier message, je pensais seulement que tu étais trop sûr de toi et dédaigneux des autres et je trouvais assez intéressant de débattre avec toi.
    Je me suis trompé, je ne suis pas un spécialiste des pathologies mentales, je ne lirai pas ta réponse. Je ne comprends pas pourquoi tu continues d’écrire ici. N’avais-tu gueulé bien fort que tu allais quitter « ce site de merde », les guillemets pour redonner tes propres mots cette fois.
    Si tout le monde était aussi facho que tu le dis, il y a longtemps que des malades comme toi et Barjot seraient enfermés. Là où je te donne complètement raison, c’est quand tu dis que nous sommes tous dégueulasses, c’est vrai, nous sommes dégueulasses de ne pas te porter secours et de ne pas te faire interner. Personne de ta famille ne pourrait le faire?
    Je ne crois pas être méchant en disant cela,juste un peu audacieux de te dire franchement ce que tous tes écrits inspirent, j’en suis sûr, à toute personne qui veut entrer en véritable discussion. Avec toi, on ne peut pas discuter.

  73. « Au pire, à défaut de craindre la justice, les braqueurs craindront peut-être le flingue potentiellement caché sous le comptoir. »

    En fait, ça c’est la des choses : Penser que, en s’armant, on va faire peur à des braqueurs et que donc ceux-ci iront trouver un métier honnête.
    C’est pas le cas.
    Les prochains braqueurs, ils vont arriver dans la boutique et buter le bijoutier, aussi sec, de peur de prendre une bastos en retour.

    Ces gens-là , de toute façon ils sont désespérés, ils n’ont aucun avenir, ils n’ont rien a perdre. Au mieux il finiront leurs jours derrière les barreaux, dans une institution carcérale française qui génère plus de délinquants en sortant qu’en rentrant. Et de toute façon, ces gens iront en tôle, de toute façon. Nous, la Société, avons décidé que c’est le mieux qui puisse leur arriver, car il n’y a pas de boulot, pas d’avenir, pas d’intérêt pour eux.

    Certains auront un sursaut, feront une rencontre décisive qui les ré-intègrera dans notre société (et encore pas tout à fait, casier judiciaire tout ça) , certains s’en contenterons. La question est, que fait-on des autres.

    Mon souci ce n’est pas les délinquants d’aujourd’hui , qui à mon sens, avec les institutions qu’on a pour les « aider » sont foutus.
    Mon souci, c’est les délinquants de demain, ceux qui aujourd’hui ont entre 3 et 5 ans et qui grandissent dans la haine et l’indifférence que leur porte la société. Ceux-là, on pourrait, si on voulait, leur montrer une autre face du monde.

    On ne veux pas.
    Il ne faudra pas s’étonner des conséquences dans 10 ans.

  74. J’aime beaucoup l’autre machin qui débarque une semaine après, commence d’emblée son comm’ par un ridicule « Avant de foutre le camp à toute vitesse de ce site vraiment bidon » , pose sa question de merde et exige une réponse de l’auteure.
    Mais tu te crois où, mec ? T’as cru que j’étais ta mère ou quoi ?

  75. en fait, il y a les talibans qui coupent une main aux voleurs et les français qui sont partisan de la balle dans le dos. c’est moins douloureux et moins barbare. j’ai lu un article hier dans le roguifa comme quoi des chercheurs français sont en train de plancher sur un pistolet à seringue afin que l’injection mortelle, instantanée et non douloureuse, puisse se faire automatiquement après le délit. ça évite toute la procédure administrative, ça désencombre les tribunaux et les prisons, et ça coûte zéro au contribuable.

    sinon, il y a le canada et le québec qui accueillent à bras ouvert les nouveaux immigrants.

  76. Euh, si le braqueur était armé c’est de la légitime défense hein. T’es menacé avec une arme, si tu en as une aussi t’as le droit de t’en servir.

  77. Quand je vois les conneries que peuvent poster l’auteure et Molser.. Vous êtes complètement déconnectés de la réalité ! Sortez un peu de votre monde , la société est impitoyable , jamais nous vivrons dans un monde de paix .. Allez donc passer un séjour dans une ZUS , on verra si vous avez toujours les mêmes propos après vous êtes fait racketter par exemple . Allez les bobos ;)

  78. Personellement j’habite Brest dans une cité qu’on qualifie de « sensible » , le trafic de drogue est fleurissant depuis plusieurs années , mon père bosse plus de 60h par semaine et galère parfois à l’arrivé des fins des mois , et crois quand tu vois des jeunes de 25 ans rouler en porsche cayenne tu comprends très bien l’indignement de ce bijoutier qui reflète un (énorme) problème d’insécurité en France.. D’où ma réaction précédente , mais malgré tout je trouve tes articles très bien écrits et intéréssants .

  79. Je sais pas d’où tu viens, mais puisque tu parles de moi on va re-situer. Moi, c’est pas mon paternel qui a fait ses classes sur le trottoir à la dure. Mais quand les flics m’ont ramené avec les menottes j’ai eu droit à un bref aperçu de la vie de SDF. J’avais pas 20 ans. Et la suite est pas mal non plus, mais je suis pas sûr que les entailles qu’ont laissé deux trois coups de lames sur mon corps t’intéressent. Les bobos c’est un terme générique péjoratif qui désigne tous ceux qui ont la faiblesse de croire que ce qui se passe dans TON quartier n’est qu’une petite partie de la réalité. On nous fait bouffer de l’insécurité à tous les repas et toi, dans ta misère sociale, tu crois que tout le monde en est là. C’est pas une critique contre ta vie que je fais, chacun a ses problèmes, mais ne crois pas que la France est une zone de guerre. On te rabache que c’est le chaos, mais ça c’est une connerie. Tu vois des choses difficiles devant chez toi, n’en fait pas une généralité. Je ne soutiens pas que tout va bien, y’a de la violence, y’a des crimes et je n’excuse ni les braqueurs, ni les violeurs et autres assassins MAIS ça n’est pas une raison pour croire que la cité des 4000 c’est représentatif de la France. Ne me prends pas pour ce que je ne suis pas, je viens pas d’une famille de gros bourges et je n’ai aucune tendresse pour les hippies à la con.

  80. Je suis contre ce que tu écris car pour résumer en un proverbe je ne suis pas dans l’optique du trop bon trop con, ce qui lui est arrivé est a la hauteur de tout les crimes qu’il a commis, sache qu’au delà de ton humour ses précédentes victimes ont eu un traumatisme qui durera jusqu’à la mort. Si l’état ne peut rien alors le peuple ne peut pas non plus les aider, on ne vend pas le peuple n’est-ce pas ? Ah si, la gauche, vous avez un talent d’humour mais il est très tordu et de travers, vous ne pensez pas droit et c’est le bon mot, vous ne pensez pas droit et c’est de votre faute si il y a des braqueurs encore en liberté, gaucho bien pensant qui prend la cause d’un braqueur qui a commencé ses méfaits depuis 2010 au fusil a pompe pour un gentil jeune garçon, car vous trouvez que c’est normal ce qu’il a fait ? Tout les jeunes ne vont pas braquer, ce n’est pas normal mais en revanche ce qui lui est arrivé est a la hauteur de ses actes et c’est ce qui satisfait le peuple. Marseille se portera mieux sans lui, les bijoutiers aussi, la France vivra mieux sans, oui on s’en réjouit hourra, il était une gangrène, c’est de la faute a sa famille il n’était pas encadré, 14 condamnation qu’elle famille laisse faire ça a son enfant ! Personne ! BIEN FAIT !!

  81. Parce que tu crois vraiment qu’en les butant, tous les traumatismes de leurs victimes vont s’envoler comme par magie ?
    Parce que tu crois qu’en les descendant on va éradiquer la pauvreté (financière et culturelle) qui les pousse à commettre des braquages ?
    Parce que tu crois qu’avec des propos haineux comme les tiens, tu vas inculquer le respect et la loyauté à tes enfants ? Laisse-moi rire.
    France Extrême Connerie ouais.

  82. Vous l’aurez votre France du « oeil pour oeil ». Il y aura des milices privées inspirées des « escadrons de la mort » qui feront face à des bandes armées et déterminées. Y’aura du sang, des larmes, des innocents sur le carreau et pour 1000 euros on pourra faire descendre n’importe qui. Toi compris. Comment je le sais ? Parce qu’au Brésil ces fameux escadrons font le ménage depuis les années 60 et que y’a toujours autant de favelas, de crimes, de braquages, d’enlèvements et de misère. C’est ça ta solution ? Pas très original et foutrement pas efficace.

  83. Ils vont partir tout simplement, ils y seront forcé quand le pouvoir changera c’est pas la solution de tous les tuer je le sais bien, je ne sais pas ce qui vous prend a m’avoir fait croire un instant que j’étais Hitler et cela prouve bien que vous êtes encore dans le cliché du FN extrême facho.

    Ils y seront forcé car ce sera plus difficile plus compliqué, qu’il y aura des obstacles et qu’ils ne pourront plus continuer le trafic comme ils le font, ils vivront mieux ailleurs si ils s’en vont, on vivra mieux en perdant moins d’argent, on aura par conséquent moins de soucis financier comme la moitié de la poire du pays va dans une poche vide que l’on appel le trou, alimenté par ce problème qui est majeur et j’ai raison de le penser car de toute façon ils n’ont pas le droit d’être ici illégalement, là c’est pour les personnes qui rentrent sur le territoire illégalement.. Quand aux autres si ils sont Français mais étranger d’origine et qu’ils veulent rester, parfait, si ils ont un métier, une famille, une vie normal et qu’ils sont insérer, pas de problème a mon goût après tout être normal pour nous c’est ne pas être un exemple de la famille Asli de près ou de loin les cas sont tous désespérant et impossible a faire avancer.. Trop bon et trop con, de la compassion pour tous même pour ceux qui ne rendent ni résultat ni respect, qui quand on essaie de négocier aimablement, profitent et au final en devenant des criminels car le métier de cité les motive plus, ils ont leurs entrepreneur.

    Les entrepreneurs il faut les tuer, les groupes et les réseaux se feront tous descendre quand la France sera sous contrôle, c’est la France qui gagnera, elle a son armée de l’ombre, elle est encore plus motivée que le reste de la France alors oui ce sera peut être semblable a ce que tu décris mais la France c’est pas le Brésil ni le même décor, ce n’est pas la nature, c’est du ciment construit et tout les points sont déjà connus pour lutter contre la délinquance, si elle augmente c’est seulement parce-qu’il y a encore plus de jeune qui sont devenu délinquant et qu’il y a encore des immigré qui viennent et qui sont bien souvent des délinquants..

  84. Monsieur,

    J’ai lu avec attention votre blog concernant l’affaire du bijoutier de Nice. Je me permets d’intervenir car vous acceptez un droit de réponse.

    Même si je suis certaine que mon intervention ne vous fera pas changer d’avis, car comme beaucoup d’extrémistes de gauche ou de droite, vous avez aucun sens d’abstraction pour pouvoir imaginer que la réalité d’un autre ne soit pas la votre, je voudrais tout de même vous donner mon point de vue.

    Je suis contre la peine de mort, et je ne supporte pas la dégénérescence sociale à tendance barbare de la société dans laquelle nous dérivons.
    Mais je trouve réellement insupportable qu’un « pauvre bougre » de 67 ans, qui faisait un travail comme (je l’espère) vous pouvez faire le votre, soit obligé de finir ses jours en portant le fait qu’il est devenu un meurtrier « par la force des choses ». Je m’imagine mal vivre mon quotidien en sachant qu’une agression m’attend avant la fin de la journée et que si cela m’arrive, je serai non seulement atteinte dans mon intégrité, mon intimité mais aussi, je subirai la justification et les représailles en cas d’appel à la justice. J’aurai d’autant plus peur que je risque de rencontrer mon bourreau sans qu’il soit le moins du monde inquiété dans cette nouvelle société qui ressemble de plus en plus à ce jeu qui s’appelle GTA.
    Que ce voyou de 20 ans, récidiviste 14 fois, parte le matin avec un fusil à pompe, pour faire ses courses en traumatisant un vieil homme, sans qu’il soit le mieux du monde inquiété (au pire, il sera connu une 15ème fois) me choque profondément.

    Que la réalité de cette situation provoque un tel drame pour ce bijoutier me choque aussi profondément – il a brisé la vie d’un gars qui n’avait d’avenir que dans la violence et la perversion intellectuelle de son environnement qui pense que le crime est justifiable par le simple fait que les assurances remboursent. Il a brisé sa propre vie en devenant, malgré lui, une bête de société dont les animaux d’extrême droite et d’extrême gauche se déchirent et montrent au grand jour leur haine et leur bêtise pour justifier leurs propres dogmes incompréhensibles.

    Mon soutien au bijoutier de Nice est dans ce sens. Des personnes que je connais qui ont « liké » cette page sont dans le même optique. J’ai honte de ce pays… pas pour ce qu’il est actuellement, mais pour ce qu’il va devenir par le fait qu’une caste dirigeante amène la société vers une voie de non retour… celle de la barbarie, de la violence et de la bêtise. Laisser un voyou de 20 ans libre comme l’air (s’il a été attrapé 14 fois – combien de méfaits sans qu’il ait été pris !) butiner un vol avec violence à droite (toujours traumatisant – et je peux vous donner des exemples), un racket à gauche ne peut tendre que vers une société qui se cristallise et se radicalise.

    Je ne sais pas comment réagirait tous ces politiques s’ils avaient la peur au ventre en partant de chez eux travailler et en ne sachant pas s’il allait rentrer le soir pour le fait qu’ils soient à l’hôpital, à la morgue … ou pour les plus déterminés à vivre normalement … en prison avec un mort sur la conscience. Je doute que ce monsieur Turk ait rêvé un jour de devenir un meurtrier connu nationalement au centre de tant de polémiques.

    On ne peut rien attendre d’un gars comme vous – pour intervenir aussi radicalement sur une situation extrêmement complexe… car, pour que vous écriviez de tels propos en public, vous êtes un formaté – pseudo intellectuel de gauche – qui pense que le monde n’est pas comme il le pense et que ce n’est pas bien.

    C’est toute la cohérence de la société actuelle qui est en cause dans ce schéma. Et vous en êtes un acteur par le simple fait d’insulter des personnes dont vous n’avez même pas cerné le substance. Les seuls responsables de la montée de la bêtise de l’extrême droite sont des personnes comme vous, qui poussent les gens les plus simples dans leurs retranchements intellectuelles au point de crier leur haine et leur désespoir par tous les moyens. « Ne pas entendre est la pire des choses dans ce genre de situation ». Et cristalliser les discussions (comme je peux le faire en vous mettant dans la case « gauchiste de base ») ne peut pas tendre à des échanges constructifs… Je sais à qui je m’adresse… vous essayerez de disséquer tout les points aigus de mes propos pour les renvoyer en couteaux aiguisés – livrés à votre sectarisme.

    Comment dire … le nom de votre site est bien trouvé et je ne vous salue pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>