.

Quand Rue89 se roule dans la fange.

.
.

Lundi 3 novembre 2014, il est 12h43 et j’attaque avec voracité mon sandwich jambon-beurre-cornichons tout en lambinant sur internet.
Un lundi comme un autre, en somme.
SAUF QUE 
j’ignore encore que dans quelques minutes, je vais me prendre en pleine figure le dernier Vine de Dieudonné.
Merci qui pour cette « information » de la plus haute importance ?
Merci Rue89.

État des lieux.
Dieudonné a donc publié un Vine qu’il est parfaitement inutile d’aller rechercher puisque je vais vous le raconter ici même, en trois mots : le pseudo-humoriste est posté devant la caméra en compagnie de son (très) jeune fils. Le petit dit que le père Noël n’existe pas, ce à quoi son père répond « et les chambres à gaz ? » L’enfant esquisse un petit sourire coquin sans répondre devant un Dieudonné hilare.
Fin de l’histoire.
Bien sûr qu’il est extrêmement choquant de savoir que Dieudonné élève ses enfants dans le négationnisme mais entre nous, cela vous surprend vraiment ? Vous a t-il fallu cette vidéo pour découvrir que Dieudonné n’est qu’une sombre merde viciée jusqu’à la moelle ?
En vrai, là n’est pas notre sujet.
Ce dont j’aimerai parler ici, c’est de l’article que Rue89 a jugé nécessaire de consacrer à l’affaire.

Une forme des plus douteuses. 

L’accumulation des maladresses est si dense qu’elle prête limite à confusion.
Sans doute consciente de la pauvreté de son sujet, la journaliste s’évertue tout d’abord à énumérer très longuement, laborieusement tous, absolument TOUS les sites de Dieudonné ; son compte Twitter, son compte officiel Facebook, son compte Vine, son compte YouTube. Ne manque à l’appel que son compte RIB pour qui aurait envie au passage, soudainement pris de sympathie pour ce mignon bonhomme, d’effectuer en sa faveur un petit virement bancaire.
Et, visiblement bien décidée à accomplir son travail avec soin, la journaliste n’oublie pas de joindre systématiquement le lien permettant d’accéder au plus vite à chacun de ces sites malodorants.
Peut-on m’expliquer le but de la manoeuvre ?
Ne mettrait-elle pas un peu trop de coeur à l’ouvrage ?
Je reste perplexe et le malaise grandit.
Arrive enfin le clou du papier : la fameuse vidéo.
Rue89 nous permet de la visionner et la journaliste nous en fait une description écrite au cas où nous n’aurions pas tout bien compris de ces six secondes filmées – il faut remplir les blancs, tu comprends bien – avant de lâcher un semblant d’explication foireuse à toutes ces simagrées et ces gros titres en gras : « La vidéo a « tourné » sur elle-même près de 470 000 fois en deux jours. Cela dit quelque chose : Dieudonné n’a plus besoin de faire de discours (…) Il lui suffit de prononcer cinq mots et de glousser. Le concentré de sous-entendus sera encore plus viral. »
Ça c’est de la putain d’information !
Pas vrai ?
S’ensuit alors le petit paragraphe « d’indignation conventionnelle » sans trop d’effusion cependant et une conclusion des plus hâtives pour ne pas dire bâclées « (…) La mesure avait fait beaucoup de publicité à l’humoriste, dont la force de frappe se situe en ligne. »
Et plus précisément sur Rue89, j’ai envie de rajouter.

Un fond honteusement dénué de toute éthique. 

La priorité majeure d’un(e) journaliste n’est-elle pas d’informer utilement ?
Où est l’information dans cet article ? À qui, à quoi sert-il ?
Après moult condamnations, interdictions de se produire en spectacle, fermetures de comptes web, le caractère profondément antisémite et haineux de Dieudonné demande t-il encore à être prouvé aux yeux de Rue89 ?
On est en droit de s’interroger au vu de l’article accolé à ce dernier et également rédigé par leur soin « Dieudonné a été banni de YouTube et on ne saura jamais vraiment pourquoi » Vraiment…?? 
A moins qu’il ne s’agisse du désir un peu trop ardent de « faire du clic » qui leur fait perdre tout discernement ?
Dans leur recherche frénétique du buzz, ont-ils conscience qu’avec un tel article ils servent, et royalement, les intérêts d’une ordure qui distille un venin dangereux ? Ont-ils conscience qu’ils tendent un mégaphone à un discours fielleux et malveillant ?  Ils jouent le jeu d’une habile stratégie mise en place par l’auto-proclamé comique qui consiste à monopoliser sans relâche les attentions pour mieux estourbir le quidam.
S’indigner, dénoncer c’est bien mais agir, c’est mieux.
Et parfois agir, c’est savoir taire la non-information nocive.

Je vous aimais bien Rue89 mais là, un peu souvent je trouve, je vous surprends en flagrant délit de racolage et je suis bien obligée de constater avec tristesse, que vos gros titres de plus en plus tapageurs ombragent chaque jour un peu plus votre rigueur, votre sérieux.

Et à ceux qui vont sans doute s’empresser de me dire que moi-même avec cet article je participe à la propagande dieudonnesque je vais répondre tout de suite : Dieudonné se sert des journalistes peu scrupuleux pour assurer sa promotion. Moi, je me sers de Dieudonné pour dénoncer ces journalistes peu scrupuleux.
Tu la sens ma grosse nuance ?

@LilasGoldo

6 commentaires

  1. j’ai lu je ne sais plus où aujourd’hui que le rédac chef du monde serait enfin d’accord pour créer un haut conseil du journalisme, afin de veiller à la déontologie de ce métier qui pourrait être plus noble… Si seulement. un ordre des journalistes, voilà qui serait utile, en effet.

    1. Certes l’idée est intéressante mais elle me parait difficilement applicable… Les mots peuvent être tellement sibyllins, les interprétations variées etc

      Sinon pour l’anecdote, j’ai cherché le mot « déontologie » pendant toute la rédaction de ce papier sans parvenir à le saisir !

    2. Dans le microcosme parisien, le journalisme n’est jamais qu’un métier alimentaire très loin des principes nobles dont il se réclame. On peut trouver ces gens méprisables, mais en définitive, ils ne le sont pas plus que le reste de ce petit monde.

  2. En fait, ça fait assez longtemps que Rue89 fait des articles borderline sur l’extrême-droite, les sionistes, les antisémites, les islamophobes et les homophobes.

    A mon avis, le but de la manœuvre est de provoquer des clashs entre les commentateurs historiques (profondément antiracistes, antifascistes, pro-palestiniens, grégaires, surtout grégaires) et les quelques trolls kamikazes du site, pour générer du trafic probablement.

    Si cette recette a certes marché un temps, ce n’est plus le cas actuellement. Pour preuve, les deux articles d’Algérie Focus repris cette semaine n’ont pas eu l’effet escompté car il y a eu très peu de messages islamophobes et anti-arabes alors même que c’était clairement l’effet recherché.

  3. On peut prendre le sujet autrement et se dire que le meilleur moyen de lutter contre la banalisation de la parole de Dieudonné, c’est la vigilance.

    Le truc consiste à reprendre chacun de ces propos, sur le coup, l’exposer clairement, le situer dans un contexte, puis le critiquer.

    A force ça permet la constitution d’un fonds documentaire qui donne une image générale du bonhomme.

    C’est assez laborieux et répétitif, en raison de la production assez importante de l’intéressé et on peut en effet avoir l’impression que ça lui fait de la publicité.

    Et puis ça gave, aussi, d’entendre toujours parler des mêmes provocateurs, peu imaginatifs par ailleurs. Mais ça participe d’un dispositif de lutte sur la durée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>