boulettes_de_boeuf_a_la_coriandre__couscous_

Confidences d’un Bougnoulo-Youpin

Salam, Shalom, j’ai attendu quelques jours avant d’écrire:
Voici les « Confidences d’un Bougnoulo-Youpin ».

boulettes_de_boeuf_a_la_coriandre__couscous_

 

 

 

 

« Confidences d’un Bougnoulo-Youpin »

Dans ce monde déchiré par la haine entre Musulmans et Juifs, il a fallu que mon père musulman et ma mère juive tombent amoureux, ah l’amour… Mais ils ne pouvaient pas se contenter de coucher ensemble, il leur fallait aussi avoir un môme et ce môme c’est moi ! Moitié Juif, moitié Musulman, ou inversement. Imaginez le pétrin dans laquelle mes parents m’ont fourré, sans compter qu’il m’a fallut faire deux circoncisions pour satisfaire mes deux communautés !

Je m’appelle Hicham Karim René Ayouch, je suis Juif et Musulman, je suis Musulman et Juif, je suis un Bougnoulo-Youpin !

Non, vous ne rêvez pas, je suis Musulman et Juif et les deux cohabitent à l’intérieur du même corps, j’avoue que c’est un peu compliqué, je suis parfois secoué par des crises de schizophrénie identitaire. Pas plus tard qu’hier, j’étais assis sur un banc quand ma partie juive a insulté ma partie musulmane, cette dernière l’a mal pris, au final, je me suis auto-étranglé sous le regard ahuri des passants.
Nous évitons de parler du conflit israélo-palestinien, car cela finit toujours en pugilat, d’ailleurs, nous évitons de parler géopolitique en général, on préfère se concentrer sur des choses belles et légères.
Ces derniers jours, moi et mes deux moi-même avons beaucoup de mal à trouver le sommeil, et pour une fois, nous sommes tous d’accord, quel immense bordel, quel immense gâchis. Pourtant, on a l’habitude de la judéophobie et de l’islamophobie, cela fait un bai que nos deux communautés sont insultées, chassées, stigmatisées, mais là, c’est le pompon. Des Juifs qui ont peur parce que Juifs, des Musulmans qui ont peur parce que Musulmans, les Juifs qui ont peur des Musulmans et inversement, ce n’est plus possible !
Tout ça, nous remue beaucoup, moi et mes deux moi-même, jusqu’ici, on a pas voulu l’ouvrir, car nous sommes pudiques, mais vu la diarrhée verbale qui sort par d’immondes orifices en ce moment, on s’est dit qu’on se devait de parler.
Je suis un Bougnoulo-Youpin, je suis Juif, Musulman, Africain, Arabe, Français et surtout je ne suis pas celui que vous voulez que je sois, je ne vous laisse pas le droit de me définir.
Je suis dégoûté quand j’entends qu’un cimetière Juif ou Musulman a été profané, j’ai envie de gerber quand j’entends qu’un Juif s’est fait taper parce que Juif, ou qu’un Musulman a été victime de discrimination parce que Musulman.
Je suis encore plus triste lorsque j’apprends que l’un de mes frères à tapé sur l’autre, le plus souvent à cause du conflit Israélo-Palestinien ou de problèmes sociétaux qui n’ont rien à voir.
Je n’en peux plus que des Musulmans fassent l’amalgame entre Juif, Sioniste, Israélien, je n’en peux plus que des Juifs fassent l’amalgame entre Musulman, Islamiste, Palestinien.

Mes frères, quand comprendrez-vous que vous êtes manipulés ?
Mes frères, quand comprendrez-vous que cette pseudo haine est une construction, un mythe, qu’elle repose en grande partie sur des mensonges ?
Ne voyez-vous pas que le pouvoir politico-économique fait tout pour vous diviser, ne comprenez-vous pas qu’ils ont peur de votre alliance, peur de votre unité ? Vous êtes toutes les deux des minorités dans ce pays, et vous faites le jeu du pouvoir en vous tapant sur la gueule, là haut, ils se frottent les mains, un bon cigare et un verre de bourbon à la main.
Vous devez vous unir au lieu de sauter à pieds joints dans le piège de la haine, car au final, vous ne savez même plus pourquoi vous vous haïssez.
Les véritables racailles, qu’ils soient humoristes, politiciens, journalistes ou pseudo-intellectuels, se tapent dessus, s’insultent à la télé, mais en réalité, ce sont des alliés objectifs.
Ces pyromanes jettent de l’huile sur le feu, attisent la haine, vous insultent, vous stigmatisent, mais au résultat, vous vous brûlez mutuellement.
Cette alliance est possible, j’en suis la preuve vivante, ce malgré mes troubles identitaires, même au Proche-Orient, elle est possible et c’est bien ça qui faut peur à l’occident, car cela constituerait un bloc redoutable.

Toi frère Musulman, j’entends ta colère, j’entends ton manque d’amour, j’entends ton sentiment d’injustice, j’entends ta rage d’avoir été mis dans une cage. Ils t’ont interdit d’être ce que tu es, il t’ont interdit de rêver, ils t’ont fait te sentir étranger dans ton propre pays.
Toi, frère Juif, j’entends ta colère, j’entends ton manque d’amour, j’entends le bruit des balles qui résonne dans ta tête, j’entends ta peur de marcher dans la rue, de porter ta kippa, ils t’ont interdit d’être ce que tu es, ils t’ont fait te sentir étranger dans ton propre pays.
Ne voyez-vous pas les racines qui vous unissent, ne voyez-vous pas que votre langue est proche, que vos coutumes sont proches, que votre couscous est proche, ne voyez-vous pas que vous avez tous les deux des gueules de métèque ?
Ces derniers jours, moi et mes moi mêmes, nous sommes déprimés, nous n’allumons plus la télévision, nous ne fréquentons pas les réseaux sociaux, nous restons cloîtrés chez nous. Nous avons même pensé à un suicide collectif, imaginez les gros titres: Un homme, sa partie juive et sa partie musulmane ont décidé de se suicider, ils se sont empiffré de porc jusqu’à exploser !
On a finalement laissé tomber l’idée, on s’est dit que notre mort allait être récupérée par les vautours médiatiques ou politiques. A la place, on a décidé d’écrire, écrire pour ne pas subir, écrire pour ne pas mourir, écrire car lorsque les canons se taisent, vient le temps de la pensée, de l’imaginaire, de l’Art.
Les caricatures de Mohamed ou les saillies de Dieudonné ne me font pas rire, mais je respecte la liberté d’expression, je suis un créateur et c’est une liberté fondamentale.
Ce que je ne respecte pas, c’est que sous couvert d’humour, les uns et les autres se vautrent dans une perfide islamophobie et judéophobie, ils soufflent sur des braises pour les transformer en incendie. Au final, chaque communauté se sent lésée, se sent victime d’injustice et chaque communauté reproche à l’autre son malheur. Les Juifs veulent quitter la France, les Musulmans veulent quitter la France, déconnez-pas, si tous les sémites se barrent, qui va me faire rire ? Qui va me faire mes bricks à l’oeuf sur le boulevard de Belleville ? Qui va crier à une heure du matin sous ma fenêtre ?
Sans Moshe, Mohamed, Ruth, Samira, Ali, Rebecca, Fatima et les autres, la Gaulle va me paraître bien triste. Mes frères et mes soeurs, c’est le bougnoulo-youpin qui vous le demande, cessez de croire les mensonges colportés par les médias, les extrémistes, les politiques, cessez de voir l’autre en étranger, car l’autre, c’est vous.
Quand j’étais petit, on me saoulait, on me demandait toujours, « tu te sens plus Juif ou plus Musulman ? » , le petit prince avait raison, les grands, ils posent trop de questions. Ca m’a tellement pris la tête que j’ai arrêté de dire que j’étais les deux, je choisissais en fonction de la situation et ne partageait ma véritable identité qu’avec ceux susceptibles de la comprendre. Aujourd’hui, je suis devenu un homme, je suis devenu un père, il est de ma responsabilité d’être et de transmettre entièrement tout ce que je suis.
Je n’ai pas choisi de naître Juif et Musulman, à la base, j’ai rien demandé à personne, mais en revanche, je peux choisir d’être celui que j’ai envie d’être.
Je ne suis ni moitié Juif, ni moitié Musulman, je suis les deux, ou plutôt je suis « un et indivisible » avec ces deux composantes dans la galaxie de mon identité.

Hicham Ayouch, le Bougoulo-Youpin.

3 commentaires

  1. Excellent. Je n’ai pas à souffrir de ce tiraillement constant, imposé par la société, de cette « schizophrénie identitaire », puisque mon unique « étiquette » (peu importe laquelle) devrait me permettre de me situer, sans l’ombre d’un doute, en tranchant purement et simplement.
    Mais non, bien sûr…
    Je comprends ce besoin de clamer « unité ». J’ai le même…et je me sens, parfois, limite ringarde, utopiste et dépassée, d’y croire encore…mais, je persévère, malgré tout.

  2. Un billet comme je les aimes. Moitié juif et moitié musulman mais avec en plus une éducation judéo-chrétienne j’imagine, ça fait un beau mélange tout ça ! En tout cas je retiendrais l’expression « schizophrénie identitaire » car si certain embrassent leurs différentes cultures, d’autres se retrouvent le cul entre deux chaise. J’ai vécu cela gamin mais aujourd’hui je ne me vois plus comme un bougnouloyoupin, je suis un tout, ce tout qui est le cauchemars du FN…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>