Je dors nu sous mon pyjama

J’ai rencontré un homme exceptionnel il y a une semaine. Un homme qui avait cette faculté incroyable de raconter des banalités en mettant trois plombes pour finir ses phrases.

Un type extrêmement chiant. Une calamité. Une tête à coup de boule.

Vous allez me dire : « il n’y a rien de drôle à cela. »

Si.

 

LUI

 

Moi – Tu fais quoi dans la vie ?

Lui – Je travaille.

– Et tu travailles dans ?

– Tu veux savoir ?

– Euh oui.. enfin, tu n’es pas obligé, tu fais ce qu..

– Je suis consultant en agro-alimentaire. Je fais en sorte que le poulet que tu manges dans ta petite assiette soit bon et dodu. Mais pas « dodu dodu », plus « dodu ». Tu vois ?

– Je euh non, mais….

– Trop dodu c’est pas bon, c’est mou, c’est flasque, ça ne mène à rien. En un mot, c’est DÉGUEULASSE.

– D’accord. Et bien, je te souhaite une bonne soi…

– J’ai pas fini.

– Ah ?…

– Tu sais ce que c’est qu’une aile ?

– Euh…oui c’est sur le…

– Non tu sais pas.

– Ah j’ai compris, t’es bourré.

– Une aile, c’est un morceau de choix, c’est un délice pour les papilles quand c’est bien préparé. Tu les prépares comment tes ailes du poulet ?

– Tu plaisantes ou tu …

– RÉPONDS MOI PUTAIN DE MERDE !

– Eh, tu vas te calmer et tu vas…

– RÉPONDS PUTAIN, JE SUIS A BOUT !

 

Là j’ai commencé à reculer et à m’éloigner, puis il a changé de stratégie et a sorti un classeur de son sac à dos.

 

– Tu fais quoi là ?

– Je te montre, bouge pas.

– Non mais c’est bon, je te crois, bonne s…

– ATTENDS PUTAIN ! Regarde juste un croquis. Juste un.

– Juste un. Et après je fi…

– Regarde !!

– Hum…c’est un poulet ?

– NON ! C’est beaucoup plus qu’un poulet.

– Un gros poulet ?

– C’EST LA VIE !!

-…

– Toi tu ne sauras jamais ce que c’est que de trimer pour que ce poulet devienne beaucoup plus qu’un poulet. Tu ne t’es jamais battu depuis que ta mère a eu la grandiose idée de te chier.

– Hop là ça y est, je ne rigole plus.

– Tu crois que je fais quoi moi ? Que je dors nu sous mon pyjama ? ABRUTI !

 

Et puis il est devenu rouge écarlate, il a je vous le confesse, un peu bavé aussi.

 

La conclusion de l’histoire est personnelle, et pas forcément très ubuesque. Mais la morale tient tout son sens en une seule et même phrase.

 

« Plus jamais vous n’irez au KFC comme avant, plus jamais. »

 

 

 

4 commentaires

  1. Estime toi heureux, tu es tombé sur un spécimen qui écoutes ce que dis l’autre. Il y en a qui s contentent de monologuer, répétant inlassablement les deux ou trois trucs qui les préoccupent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*