Mon petit Black Swan

Mon petit Black Swan s’envole au moment où je perds l’équilibre sur le fil de la simplicité joyeuse, de l’espoir modéré, de la confiance raisonnable. C’est une sensation de fêlure favorisée par l’entrée de mon sombre double sur la scène de mon existence ordinaire.

EXTRAIT VIDEO Le double

Le temps, alors, s’accélère et j’éprouve une difficulté immense à y trouver prise. Cherchant à maîtriser un flux de pensées devenu incontrôlables, mes gestes sont perturbés par l’apparition de ce que je considère comme une menace, mes mains moites fourmillent du sang froid que je suis en train de perdre… L’écriture devient brouillon, les acouphènes me gênent, je vois trouble. Je réponds aux questions, mais à côté de la plaque. Je suis dans la lune, tout en étant extrêmement présente et d’attaque pour tout ce que l’on me propose. Je commence alors à perdre pied dans mes ballerines trop grandes, je tourne et je chute.

EXTRAIT VIDEO Attack it

Je crois qu’il y a là une source de création, un moment où je peux changer vers un mieux (je ne suis pas une artiste, mais c’est plus tard que je m’en aperçois). Je prends exemple sur cette femme qui brille et attire la lumière, tout en restant sereine.

EXTRAIT VIDEO Watch the way she moves

« She’s not faking it ». A trop chercher l’authenticité, j’ai comme l’impression de n’être que la caricature de moi-même. Dans cette impasse, je lâche tout et je me perds. En général, ça se passe plus sur Internet et les réseaux sociaux qu’en boîte.

EXTRAIT VIDEO Dancing

C’est ici que la rupture et le charme devraient opérer. En réalité, non : jamais je n’atteins le vrai Black Swan. Parce que je ne suis qu’une énième Emma Bovary, mal dans ses baskets et si peu poétique. Mon petit Black Swan n’est qu’un vilain petit canard.

EXTRAIT VIDEO Black Swan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*