Top 10 des fantasmes des femmes.

Dans une étude de 2012, Cosmo publiait le top 10 des fantasmes des nanas. Pour en avoir réalisé une bonne partie (je ne dirais pas lesquels), j’analyse.

1/ Coucher avec une star

On parle de qui là ?  Georges Clooney ? Lenny Kravitz ? Adamo ? Mike Brant ? Il faudrait donc que tu sois en présence de ladite star, que tu lui plaises, qu’entre 1000 il te choisisse, que vous baisiez, que ce soit un bon coup, qu’il ne te traite pas comme la groupie du pianiste et que vous vous quittiez bons amis. La probabilité pour que ça arrive est assez mince. Choisis un influent, c’est plus réalisable.

2/ Se faire prendre par un inconnu dans la rue

Je sais pas si le point important est « inconnu » ou « rue ». Si on parle de baiser sur le bitume, il suffit que ton mec et toi soyez assez chauds pour que ça se fasse rapidement. Evidemment, c’est répréhensible et se faire arrêter pour attentat à la pudeur, c’est un peu gênant. Aux Etats-Unis, ils te passent carrément les menottes (c’est une amie qui m’a raconté, hein). Mais oui, l’excitation est bel et bien là. Les gens qui peuvent te voir, te surprendre, les caméras de surveillance. Astuce : si tu suces dans un lieu public et que tu te fais griller, dis que tu as perdu ta lentille par terre. Ton mec se débrouille pour justifier sa bite à l’air. Si on parle d’un inconnu, je ne saurais que trop te conseiller de taper « prédateur sexuel » sur Google, ça te passera l’envie.

3/ Essayer avec une autre femme

Oui.

4/ Faire l’amour sur la plage

On voit bien que t’as jamais essayé, pour croire que c’est un fantasme. Oui, c’est romantique, le sable, la serviette, le clair de lune, le bruit berçant du remous des vagues… Mais quand tu vois à quel point tu galères sur ton transat pour garder ta serviette propre, tu imagines aisément que faire l’amour n’est pas une mince affaire. Quand j’étais petite et que je jouais dans le sable, je rentrais toujours avec l’équivalent d’une poignée de sable dans ma culotte. Bah c’est pareil. Dans les faits, le sable s’insinue partout – les yeux, la bouche, les aines , le vagin -, tes genoux s’enfoncent, tu peux pas laisser ton sac sans surveillance, tu peux pas mettre de capote parce que ça brule, avec les grains. Gagne du temps, masturbe toi avec une lime à ongles, c’est pareil.

5/ L’amour à trois avec deux hommes

Avant d’admettre que c’est ton fantasme, il faut bien intégrer ce qu’est un plan à 3 avec deux mecs. C’est pas comme avec une autre nana, tu peux t’asseoir sur le romantisme sensuel. La réalité de ce threesome, c’est que t’es une chienne. Si tu pratiques pas la sodomie, tu peux direct passer au point suivant. Parce entre les fellations à la chaine, le London Bridge (sucer et te faire pénétrer en même temps), plus la double pénétration qui se finira certainement en mini bukkake, faut savoir à quoi s’attendre. Oui, c’est bon pour l’ego parce qu’à moins que les mecs soient bi, t’es le centre chaud de l’attention, mais c’est un peu compliqué de marcher après. Si, en sus, ton mec est dans le lot… Bon chance.

6/ Etre dominée

Ah ? C’est un fantasme ça ? Je croyais que c’était normal…

7/ Dominer

Non, tu ne le veux pas, crois-moi. J’ai rencontré un soumis, une fois. Ca allait bien jusqu’à ce qu’il me dise « défonce moi le cul ». Après 8 minutes de silence, j’ai avancé l’argument que j’avais pas été prévue à cet effet. J’ai pas trop su quoi dire d’autre alors je l’ai pris par la main et je l’ai raccompagné à la porte. Depuis, je me demande souvent si je ressemble à un shemale.

8/ L’amour dans un palace

Bien que plus habituée à l’Etap Hotel de Porte de Bagnolet qu’au 4 Seasons, ça m’est arrivée une fois. Je logeais dans un sublime hôtel 5* plus à Miami depuis quelques mois quand j’ai rencontré mon ex. Oui, baiser dans un lit King Size archi moelleux aux draps immaculés, c’est quand même reposant. Pas d’angoisse sur les tâches sur les draps (ils seront changés le lendemain), on peut appeler le room service toute la nuit et on faire du boucan, les voisins ne te balanceront pas les flics pour tapage nocturne (ou diurne, c’est selon).

9/ Jouer les voyeuses

Si t’as du mal à mater un porno, ça m’étonnerait que tu kiffes fumer ta clope tranquille dans un club échangiste. Comme l’entrée est souvent à 70 euros, économise toi, prend du popcorn, va sur YouPorn, c’est gratos.

10/ Le moniteur de planche à voile, de ski ou de tennis, peu importe, pourvu qu’il soit jeune et beau

Parce que t’as l’habitude de te taper des mecs vieux et moches ?

 

6 commentaires

  1. Mouais, un peu caricatural :
    Se faire une nana hésitante, inexpérimentée et définitivement hétéro… c’est 2h de perdues.

    Se faire 2 mecs n’est pas forcément synonyme de bestialité. Si les 2 mâles concernés sont bien fun c’est généralement une bonne marrade (sportive soit dit en passant).

    Se faire un inconnu… heu comment dire, c’est comme fantasmer sur le viol : l’important c’est le scénario et la mise en scène, pas de se faire troncher par le premier venu , accompagné de sa chlamydia.

    Oui le moniteur de voile (et les autres) c’est plus pour ce qu’il représente : un sexyboy on the beach, c’est bien. Maintenant un sexy boy on the beach qui se trouve être secouriste et moniteur de surf… oui c’est un autre level 🙂

    See ya
    @LullabyWdrland

  2. Dis-donc!!! C’est quoi le point numéro 6 là ? Madame refuse la faciale mais veut bien se faire claquer la fesse sous un déluge de mots crades. Alors là, je m’insurge. Une bonne dominée se met à genoux et ouvre la bouche quand on lui ordonne. Nan mais !

  3. Si ton 6 est l’équivalent du 7 alors clairement pas. Ni dans un sens ni dans l’autre. Après y a moyen de dominer/se faire dominer par son mec et que ça soit SUPER dans les deux cas… si si si. Et même plutôt deux fois qu’une.
    Pour le threesome: non ça ne doit FORCEMENT de passer comme dans un porno. Ça peut être très bien sans virer trash. Mais faut savoir choisir les mecs, c’est clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*