Top 10 des fantasmes des mecs.

Après, le top 10 des fantasmes des femmes, match retour, y’a pas de raisons.
Pour en avoir réalisé une bonne partie (je ne dirais pas lesquels), j’analyse.

1/ Le fantasme de l’infirmière.

Tu voulais ça :

Mais tu te retrouves avec Katy Bales dans « Misery ». De mémoire d’hosto, on a jamais vu une infirmière bonne. Tu fantasmes sur la sage femme de ta meuf, vous avez plein de  points communs – la chatte de ta gonzesse, pour commencer. Au meilleur des cas, tu te retrouveras avec Monique, l’infirmière qui soigne ta maladie de Crohn et qui te menacera de couper ton cathéter si tu l’embrasses pas. Conseil : fais-le. Après 30 ans d’AP-HP, Monique gère tout, de la transfusion sanguine à la Bétadine. Elle n’hésitera pas à signer ton formulaire de transfert à Saint Anne

 

 

 

 

 

2/ Le fantasme de l’hôtesse de l’air.

Cette nana, c’est une meuf qui se tape des longs courriers toute l’année, elle est apatride, jet-laguée et la plupart du temps, elle dort assise la tête dans les plateaux repas. Quand tu l’appelles avec le petit bouton, dans la pénombre de ton vol de nuit, elle, elle est déjà à Rio dans sa tête, il est 13h et elle se sent pas des masses dans le mood de taper une pipe au gars du rang 25, côté hublot. Tu la vois, un peu bonasse, en train de mimer les consignes de sécurité, et quand elle te montre les sorties latérales, tu te dis qu’elle est drôlement souple. Mais imaginons, j’ai bien dit imaginons, que tu aies la moindre chance, de te la faire, ça sera dans les chiottes du vol low-coast où la chasse d’eau se déclenchera quand t’essayeras de la prendre en levrette. Je sais pas toi, mais moi, dans l’avions j’oscille entre le Stilnox pour dormir, le repas végétalien à base de tofu chimique et les sacs pour vomir. Après les 150 euros d’excédents – oui, j’ai besoin d’autant de chaussures – et qu’on m’aie bazardé mon démaquillant parce que j’y ai dilué de l’Anthrax, chui pas vraiment en mesure de kiffer mon vol.

3/ Le fantasme de la baise silencieuse.

Dans ta tête, ça se passe comme ça. Tu arrives chez la nana, elle t’accueille totalement nue et dans mutisme très érotique. Elle ne s’autorise à ouvrir la bouche que pour te sucer. Puis, tu lui fais l’amour en silence et tu repars. Elle n’a pas dit un mot. Tu crois vraiment que ça va se passer comme ça ? T’as déjà rencontré une meuf qui la boucle ? Dans la réalité, quand tu passes la porte, elle est déjà en train de gueuler parce que t’es à la bourre. Puis elle se plaint parce que, non, on baise pas sur le canapé, ça va tacher la housse. T’as toujours ton calbard qu’elle se vénère parce que t’as oublié d’amener des capotes. Sans compter que lorsque tu lui fais l’amour, elle gueule comme un putois, t’as qu’une envie c’est de la bâillonner façon 50 nuances de ferme-ta-gueule.

4/ Le fantasme du bondage.

Qu’on soit très clairs, le bondage demande une formation de marin et noeuds en tout genre sous peine de se retrouver avec un cadavre. Suffit de voir comment ça a finit pour David Carradine.De toutes les façons, ça finira avec une nana ficelée comme un rôti qui se maudit d’avoir accepté ce petit jeu ridicule et qui préfèrerait pratiquer l’auto-bondage plutôt que de devoir ramper jusqu’à la porte d’entrée.

5/ Le fantasme de l’actrice porno.

Ca fait des années que tu suis assidûment sa carrière et que tu regardes toute son oeuvre. Pour laquelle, elle a gagné de nombreux prix. L’actrice porno, c’est ton fantasme ultime. Tu l’as vu à l’oeuvre et tu sais qu’elle ne refusera rien. Non, rien. Tu te vois déjà utiliser ses Hot d’Or comme presse-papiers mais elle, elle a pas vraiment envie de poser son sac à dildos dans ta chaumière. Au pire, elle te refile la syphillis. Au mieux, elle te présente une de ses copines (voir fantasme suivant).

6/ Le fantasme du plan à trois.

Fantasme numéro uno des hommes, le fantasme du plan à trois peut rapidement tourner au vinaigre. Toi, tu voudrais une double fellation. Ca va, on vous dérange pas trop ton égo et toi ? Tu crois VRAIMENT que ta bite est trop grande pour une seule bouche ? En réalité, ta nana va ta proposer d’intégrer un de tes petits camarades de connerie. Non content de partager ta plus très chère et plus très tendre, ça serait pas plus rapide de directement te taper ton pote ?

7/ Le fantasme de la femme du boss.

Il est puissant, et par ricochet, ça la rend puissante et désirable. Et intouchable. La femme du boss quand elle rentre dans une pièce, elle marche au ralenti, cheveux au vent, sur du Britney Spears. Genre Kimora Lee Simmons. En moins chiante. Si tu l’approches à moins d’un mètre, t’es bon pour passer à la compta. Si t’essaies de te la faire, j’espère que t’as un identifiant Pôle Emploi.

8/ Le fantasme de la voisine.

Tu voulais juste emprunter du sucre à la Girl Next Door super hot du 3ème. Mon explication pourrait s’arrêter ici, on sait déjà que t’es un mytho puisque tu cherches encore la cuisine sur le plan de l’appartement. Admettons. Une fois que c’est fait, les ennuis commencent. Non contente de détailler à la concierge la taille de ton sexe, double décimètre en main, elle sonne désormais à la porte pour un oui ou pour un non. Et tu réponds souvent oui.

9 / Le fantasme du jet privé.

T’es Jay-Z mon gars ?

10/ Le fantasme de se taper La Preuve Par Moi

You wish.

13 commentaires

  1. Ça faisait des jours que j’étais pas tombée sur un blog bourré de stéréotypes sur la sexualité racontés en mode provoc’. Je ne sais que sais que dire devant tant de choses et préfèrerais laisser mes pieds et mes Docs Martens parler pour moi à l’illustre auteur(e) de cet étron numérique.

  2. Et ben, si vous n’avez que ça à faire de pourrir le blog de Lppm. Bravo! Moi, j’aime la légèreté du truc, la facilité de lecture, l’ironie qui s’en dégage etc. Je passe toujours de bons moments à la lecture de ses articles.
    Le second degré, ça vous cause???

  3. « le second degré tu connais pas ?  » c’est marrant à chaque fois que j’entends cette phrase qui se prend pour un argument y a un gros beauf un peu niais derrière 🙂
    Article à chier , comme d’hab …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*