La femme est un Homme comme un autre

La femme est un Homme comme un autre

 

Entre le court-métrage d’Eleonore Pourriat (https://www.youtube.com/watch?v=V4UWxlVvT1A) qui bénéficie d’un buzz à travers le monde (le court-métrage date de 2010 les gars, il vous aura fallu 4 ans pour être prêt à l’accepter ?) et le texte sur l’égalité hommes-femmes rejeté par le Parlement européen il y a 2 jours, le débat est une énième fois relancé sur l’égalité hommes-femmes…

SURPRISE les gens, nous sommes en 2014, il n’y a toujours pas d’égalité parfaite pour la simple et bonne raison que cette égalité est un leurre. Elle ne pourra JAMAIS exister. Les hommes possèdent un pénis, les femmes un vagin. Nous enfantons, ils supportent nos hormones pendant 9 mois. Nous avons nos règles, ils doivent dealer avec leur slip de bain à la piscine. Nous avons l’épilation, ils ont les poils à volonté. Ils ont Movember, nous avons le Ruban Rose, j’en passe et des meilleurs. Les hommes et les femmes sont physiquement et psychologiquement inégaux et c’est quelque chose qui n’est pas modifiable. Cela fait la richesse de ce monde et notre complémentarité.

La question n’est pas un problème d’égalité, mais de respect de la différence de l’autre, et de sa considération. Nous l’avons vu avec le racisme, l’esclavage, l’homosexualité, le mariage pour tous etc.

Etre une femme dans un monde d’hommes n’est pas quelque chose d’évident au quotidien. Plus on grandit, plus on s’en rend compte. Le rapport garçons-filles ne pose pas tant de problèmes que cela avant de devenir adulte. Alors pourquoi devient-il un problème ensuite ? Pourquoi avons-nous l’impression d’entrer en compétition avec les hommes ? Les réflexions sexistes au travail. Le problème de l’ambition féminine qui visiblement effraie la gente masculine. D’un point de vue personnel, ça n’effraie pas tous les hommes, d’un point de vue professionnel et social, pourquoi les trois quarts des postes à responsabilités sont-ils occupés par des hommes ? Et je ne parle pas de la différence des salaires. C’est juste une simple réflexion… Je n’ai pas envie de me lancer dans un énorme débat sans fin ou les ultra-féministes nous décrédibiliserons en militant pour la suppression du Mademoiselle. Sérieusement qu’est ce que ça pouvait bien leur faire ? Vous voulez qu’à 18 ans on vous appelle Madame ? Se battre pour quelque chose d’aussi futile me laisse sans voix. Battez-vous plutôt pour les vrais droits des femmes, comme donner une voix aux femmes qui se font violer et se font battre. Oui, il existe des associations mais où sont les vraies campagnes de communication ? Battez-vous pour que les médias parlent de ce genre de choses. On préfère parler d’un avion qui a disparu pendant une semaine alors que pendant ce temps-là des milliers de femmes se font battre et violer et personne n’en parle. Non ce n’est pas vendeur. Nous vivons dans un monde d’hommes. Ils s’en foutent. Rare sont ceux qui se font violer ou battre. Et suite au court-métrage d’Eleonore Pourriat où l’homme se fait agresser par des femmes, combien de commentaires d’hommes ai-je vus : « Humm j’aimerais bien être à sa place… » MEC le jour où tu te feras agresser par 5 femmes de 100 kilos je pense que tu feras moins le malin. Oui parce que toi tu t’imagines te faire agresser par 5 mannequins de Victoria’s Secret, mais la réalité est tout autre. La réalité n’est pas un film porno. Quand une femme se fait violer par un membre de sa famille, par plusieurs membres de son entourage ou au passage dans la rue car elle était juste au mauvais endroit au mauvais moment, elle n’a pas eu le choix. Elle n’a pas pu physiquement se défendre. Et non, cela ne l’a à aucun moment faite fantasmer.

Je me perds, je m’égare, je m’emporte et en fait je m’en tape. J’ai 1000 choses à dire sur le sujet. Je ne trouve pas normal qu’une femme qui rentre seule la nuit, doive marcher un peu comme un bonhomme, regarder de temps en temps autour d’elle, changer de trottoir si elle croise un groupe de mecs etc. parce que pour vous messieurs ça s’appelle de la paranoïa mais pour nous ça s’appelle de la prévention.

Je ne milite donc pas pour l’égalité, mais pour le respect et la sécurité. Pour vivre en paix, ne pas avoir à subir les yeux de mon patron ou de mon collègue dans mon décolleté. Une femme qui met une jupe n’est pas un appel au viol. Non messieurs. Ca vaut aussi pour toi qui mates sans vraiment aucune retenue cette femme qui a mis une jupe car il faisait chaud ; toi qui mets une main aux fesses d’une nana dans le métro parce que tu en avais envie. (La claque en retour a eu un goût amer) ; toi qui passes à côté d’une inconnue dans la rue et la traites de viande à viol (nous avons l’habitude des salopes, connasses, tu me suçes ? Mais là… Chapeau bas. Quelle inventivité.) ; vous aussi messieurs les députés qui huez Cécile Duflot parce qu’elle ose porter une robe à fleurs. WAHOU UNE ROBE A FLEURS c’est TELLEMENT provocateur !! Trop une SLUT Cécile; et je vais m’arrêter là car je vois déjà certains commentaires : « T’exagères », « T’es parano », « Ca va on plaisante ».

Perso, ce genre de sujets ne me fait pas rire. Ni quand ça m’arrive, ni quand ça arrive à mes potes, ni quand ça arrive à une inconnue. Oui j’ai compris ces dernières années qu’être une femme n’était pas évident et que c’est un sujet que les hommes ne comprennent pas. A moins d’être une femme et de le vivre au quotidien vous ne pourrez pas comprendre. Mais commencez déjà par vous poser des questions. Vous avez tous une mère, une sœur, une cousine, ou une petite amie que vous aimez et qui vous fait prendre conscience de ces choses.

En attendant que certains se réveillent, – ça commence peu à peu – Ils ne nous restent qu’à faire comme nous avons toujours fait, mettre nos couilles inexistantes sur la table. Et oui parlons hommes, parlons franchement. Et c’est une des choses les plus étranges qu’il soit. Pour survivre dans ce monde, il faut se fondre dans la masse, et donc devenir la masse. Refuser d’être une femme dans son intégralité, s’adapter. Et à force de s’adapter vous avez créé des femmes fortes qui ont envie de réussir autant dans leur vie professionnelle, que dans leur vie privée, vous leur avez presque donné l’envie de réussir à s’imposer dans ce monde et de faire ce que la grande prêtresse Beyoncé a dit : « Who run the world : Girls! » Ca y est j’ai perdu toute crédibilité.

Et oui c’est ça les meufs d’aujourd’hui, la douceur, le girl power, les couilles, l’envie, la légèreté, l’humour, le combat, l’intelligence, la beauté et plus que jamais l’envie de respect mutuel. Et un jour, nous arriverons à faire entendre notre voix.

Parlons peu, mais parlons utile. L’égalité est un leurre, apprenons le respect et la considération de notre différence.

#CoupDeGueuleFeministeKESKIA

4 commentaires

  1. Ben pour une fois, je suis d’accord avec tout je crois.

    Ah si juste l’avion. Même si personnellement ça ne me touche pas plus que ça, ça fait quand même autour de 300 morts d’un coup je crois.

    Aussi, la peur la nuit dans la rue, j’ai l’impression que c’est surtout en France (comparé aux autres pays européens. J’ai pas vu ça au RU ou en Allemagne, aux Pays-Bas non plus, et on m’a toujours rapporté que l’Europe du sud c’était tranquille. Pour l’est j’ai pas trop d’échos.

  2. Je suis d’accord avec l’article et très honnêtement je n’envie pas le fait d’être une fille, surtout le soir et en soirée. Mais dieu (merci ?), je suis venu au monde Mâle (majuscule s’il vous plait !) pour m’aider dans ce monde de mec.
    Dans mon comportement en général, j’évite ce genre de comportement avec les filles ; les relooker de haut en bas, mater dans les décolletés. Mais j’avoue parfois que je ne résiste parfois pas à l’appel d’un décolleté et y jette un coup d’oeil. Sans pour autant me casser les doigts à coup de règle en bois, je me dis ensuite que c’est mal. Après d’un autre côté, je me dis également que si la fille a mis un décolleté, c’est tout de même aussi pour attirer l’oeil, je me trompe ? -et on parle d’un regard, pas d’un matage en bon et dû forme de 5min.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*