Ikea, une histoire de merde

Vous l’avez sûrement lu et vu, nous avons appris notre scatophilie sur Twitter.

 

ET CREVONS L’ABCÈS, j’aime le caca en fait. Car depuis longtemps je mange ça …

L’étiquetage ne trompait personne. Alors arrêtons de nous offusquer.

Et puis qui sait, Kloug serait peut être une spécialité suédoise ?

 

 

Bon appétit.

PS : Vous avez le droit de faire des blagues sur la traçabilité, je vous autorise

 

2 commentaires

  1. Bonjour, j’ai une question sur le sujet qui me turlupine (d’huitre) grandement : Comment est-ce possible une telle contamination ?
    Imaginons un employé préposé à l’emballage (par exemple) qui décide d’aller chier un coup entre 2 tartes puis revient sans se laver les mains et reprend son boulot en sifflotant. Qu’il contamine la fournée du jour, je veux bien mais TOUTES les tartes de Chine et d’Amérique en passant par l’Europe, c’est un peu fort de cacao quand même non ? Ou alors le gars passe ses 35 heures à chier direct sur le tapis où défilent les tartes…? Si quelqu’un pouvait m’expliquer les rouages de cette bien sombre affaire…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>